Rôle de Chypre dans les négociations U.E./Turquie, par Mandalay

Publié le 12 novembre 2013 - par - 2 commentaires

Comme déjà écrit, il ne semble pas que les négociations qui viennent de ré-ouvrir incitent à l’optimisme.

L’invasion de Chypre par les troupes turques qui est un problème majeur dans les négociations Europe/Turquie, pourrait trouver –à court terme- une solution inattendue.

 Cette solution pourrait naître de la volonté de Chypre de quitter la monnaie unique, et éventuellement de se retirer de l’UE en réclamant l’application de l’article 50 du traité de Lisbonne.

A noter que le retrait de la monnaie unique et la sortie de l’union, ne sont pas liés – il s’agit d’actes distincts.

Une telle éventualité signifierait la disparition d’un obstacle de taille (l’invasion de Chypre) sans qu’aucune partie n’ait à céder sur une question de principe, donc personne ne perdrait la face.

Le problème des relations houleuses des chypriotes avec l’U.E. découle de la situation économique de Chypre qui a généré -il y a peu- une intervention très brutale de la troïka (U.E. + B.C.E. + F.M.I.).

A noter que les financiers (en qualité de consultants extérieurs) et les services spécialisés de l’U.E. qui avaient eu en charge l’audit des comptabilités publiques de la Grèce et de Chypre, n’avaient rien vu ni relevé d’éléments réellement préoccupants ! … Telle est la grandeur des spécialistes réputés (sic), qui ont toujours la haute main sur l’économie de l’UE.

Chypre a une économie basée principalement sur les services financiers, et pour éviter la répétition d’une situation « à la grecque », la troïka a imposé un véritable hold-up sur les avoirs de très gros déposants (souvent russes) avec une taxation à 60% des dépôts  (… et dire que les Français ont ruédans les brancards sur un projet de taxation à un « petit » 15 % !), sans oublier un blocage temporaire des comptes « normaux » des chypriotes, etc…

D’où la colère des chypriotes ‘’de la rue’’, très grosse colère des fortunes russes (et du gouvernement russe), fuite immédiate et massive de capitaux, une grande banque de l’île se trouve en état de faillite (pratiquement du jour au lendemain), etc …

Les chypriotes (grecs) voient -en plus- d’un très mauvais œil ce qui se passe en Grèce, et n’ont nulle envie de s’aventurer sur ce chemin.

D’autant plus que la situation générale de Chypre changera à très court terme, suite à la découverte d’importantes ressources offshore en gaz naturel, et depuis peu … de pétrole.

Qui dit gaz et pétrole, … dit aussi (très-très) gros sous !

Donc les chypriotes se posent la question d’un maintien dans la monnaie unique, et -éventuellement- dans un second temps de son appartenance à l’U.E.

Petite info : pour de toutes autres raisons et qui leurs sont propres, Malte et la Slovénie (état issu de l’ex-Yougoslavie) envisagent -elles aussi- un retrait de la monnaie unique, et peut-être de l’union.

Si Chypre reprend sa ‘’liberté’’ par rapport à l’U.E., un gros obstacle (peut-être même le principal) à l’adhésion de la Turquie sera levé ipso-facto.

L’obsession de l’euro-bureaucratie pourra se concrétiser, d’autant que les ‘’géniaux’’ fonctionnaires de l’U.E. n’ont aucune intention de se préoccuper des objections formulées par les populations (dont on demande l’avis tous les quatre ans, … afin de ne surtout pas en tenir compte, dès le lendemain des élections !).

Ajoutons à cela la présence effective de la Turquie dans le corps d’intervention de l’EuroGendFor, des aides (à grands coups de milliards d’euros) payées par l’U.E. pour permettre à la Turquie de mettre ses institutions aux normes européennes, pour financer les coûts des négociations avec l’U.E., Turquie qui veut adhérer à l’U.E., alors qu’elle perçoit également des sommes importantes au titre de l’aide au développement (tout comme un pays du tiers-monde) – chercher l’erreur !

Dans le même temps, la Turquie amplifie l’islamisation de sa population et de la société turque, aide et pousse à l’islamisation des pays d’Europe ayant accueilli d’importantes populations turques, finance les structures islamiques ‘’turques’’ dans ces mêmes pays européens, incite cette immigration turque à ne pas s’intégrer dans les pays d’accueil, à rester fondamentalement turque, tout en lui conseillant de profiter de tous les avantages sociaux (et politiques s’il y a naturalisation éventuelle).

Les discours d’Erdogan qui rêve d’un nouvel empire ottoman sont explicites, nul besoin d’y revenir une fois de plus.

Petite note d’espoir (on se raccroche à ce que l’on trouve), les partis belges de ce que l’on peut appeler la nouvelle droite, c.à.d. une droite non extrême, tout en étant ferme sur le rejet de l’islamisation et de la sharia.

Tous ces partis ont dans leur programmes respectifs, pour les élections législatives et européennes de mai 2014, le refus de voir la Turquie adhérer à l’union.

Espérons qu’ils seront entendus, et que le poids ‘’électoral’’ qu’ils représentent leur permettra d’influer sur le cours de la ligne politique poursuivie actuellement par l’U.E.

Mandalay, responsable Résistance républicaine Belgique

 

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses à “Rôle de Chypre dans les négociations U.E./Turquie, par Mandalay”

  1. Avatar yoniiii dit :

    hi

    pour illlustrer le danger mortel de la turque en eurabia

    il y a 20 a 30 150 millions de musulman en europe
    avant que les ancien pays du bloc de l’est entre en europe

    aujourd hui ont estime que 250 a 300 millions de musulman repartie entre adultes et enfants de mions de 15ans resident deja en eurabia

    sur un population de environ 500 millions

    donc ont peut en dediure que l’islame est deja magoritaire en europe

    par rapport a la population jeune de mions de 15ns

    et dans environs 10 a 15 ans ses jeune magoritaire de musulman deviendront adutltes et donc ce retrouveront aux postes clé . et donc auront le pouvoir entre les mains

    pour detriure la civilisation judeo-chretienne de l’occident

    si la turquie entre c a d 1000 millions de tyurque , l’islame de faite aux pouvoir de l’eurabia du jour au l’endemain

    il faut prndre le pouvoir de force sinecessaire et les mettre dehors

    et retablir tous les pouvoir a l’occident en occident
    avant que cela soit trop tard et irreversible

    pour confirmer cela regarder ce qui ce passe aux states ou le meme probleme ce pose
    sauf que le probleme n’est pas du a une invassion comme en eurabia

    mais a un ecroulment de la demographie des americain blanc de souche les WAPS

    qui devienne t demographiquement minoritaire aux states , exemple 30% des habitant dans les garnde ville new york boston etc et dans les ville moyenne sont blanche WAPS

    a tel piont que les blanc ont de plus en plus de mal a etre elue et de pouvoir prendre le pouvoir entre les mains et donc de pouvoir ce defendre de l’eurs ennemi qui reve de detriure la civlisation occcidentale

    voir l’exemple ci comtre

    États-Unis : un candidat blanc se fait élire en se faisant passer pour un Noir

    Dave Wilson est blanc, républicain et milite contre les droits des gays. Pendant sa campagne, il a usé d’une triple supercherie pour déloger de son siège au conseil d’administration de l’université publique de Houston le démocrate – noir – Bruce Austin, qui y avait été élu quatre fois consécutives ces vingt-quatre dernières années.

    http://www.islamisme.fr/etats-unis-un-candidat-blanc-se-fait-elire-en-se-faisant-passer-pour-un-noir/

    et

    Des tendances lourdes sont à l’oeuvre. Elles sont à l’oeuvre dans toute l’Amérique où les « minorités » ont un poids de plus en plus important et votent démocrate, quel que soit le démocrate, avec une remarquable indifférence à tout ce qui peut entacher le passé du démocrate en question.

    5 novembre 2013 : un jour sombre pour l’Amérique

    http://www.dreuz.info/2013/11/5-novembre-2013-un-jour-sombre-pour-lamerique/

    ne pas oublier que ce qui ce passe aux states en l’occurence que le peuple abuser de souche et dhimmiphie et les nouveau conquerant vote pour un president qui detriura l’occident de l’interiures en eurabia
    comme aux usa avec hussein obama

    et

    Le désastre Obamacare

    http://www.dreuz.info/2013/11/le-desastre-obamacare/

    ce deroulera aussi vu l’evolution de l’occident dhimmiphié a l »heure actuel

    reveiller vous avant que cela soit a la fois trop tard et irreversible

    et cela ce prodiura dans envirin 10 a 15 ans

    et la strategie d’attendre de prndre le pouvoir et de renverse la traverctoire risque fort d’etre une strategie perdant pour les patriote s

    il y a de forte chance que le pouvoir doivent etre p^rie de force , avant d’arriver au piont de non retour

    by

  2. Avatar Françoise dit :

    Excellent excellent, ce serait une excellente nouvelle, car quand on voit la santé financière de la zone euro nul doute qu’il y aura c’est sur plus d’un pays qui commencera à se pauser la question, mais qu’est ce que nous faisons dans cette Europe là ! ce serait très bien que Chypre réagisse maintenant au contraire de la Grèce qui arrive à son 3eme plan de renflouement par la BCE, et qui demeure toujours dans sa léthargie, étant incapable de prendre la moindre décision. Pourtant avec la menace de l’entrée de la Turquie dans l’UE, ca devrait faire réagir les peuples des différents pays qui composent l’union, mais cela arrivera t’il un jour ?

Lire Aussi