Question à un Libanais : la multitude de minorités est-elle viable et enrichissante culturellement ?

Réponse du correspondant de Résistance républicaine au Liban,

Jean-Marie Habib

carte-des-minorites-au-LIban---Copie.jpg

Le Pape Jean-Paul II, lors de sa visite au Liban, a déclaré que le Liban n’est pas seulement un pays mais qu’en plus il porte en lui un message universel de vivre ensemble en paix de plusieurs différentes communautés existantes sur son sol, c’est pourquoi le Pape a demandé à toutes les communautés qui forment le Liban de se mettre en accord entre eux au service du monde, pour que le Liban soit un exemple de paix à toute l’humanité.

En se référant à l’histoire du Liban, on remarque que les chrétiens libanais ont souffert beaucoup du joug de l’Empire Ottoman, et ceci sur une période de 400 ans ; pendant une certaine période de l’histoire les minorités au Liban ont pu vivre dignement grâce à la protection des 5 nations, la France, l’Autriche, l’Allemagne, l’Angleterre et la Russie.

Suite à la chute de l’Empire Ottoman à la fin de la 1ere guerre mondiale et suite à l’accord de Sykes-Picot, le Liban est tombé sous mandat français ; grâce à la présence française les chrétiens vivaient bien et c’était la première fois qu’ils se sentaient vraiment libres sans être persécutés. Pendant tout le mandat les libanais chrétiens considéraient la France comme leur protectrice, elle garantissait leur liberté alors que les musulmans libanais rêvaient à l’unification avec la Syrie à majorité musulmane.

En 1943 des partis politiques libanais chrétiens et musulmans se sont regroupés pour demander l’indépendance du Liban, la condition d’entente entre chrétiens et musulmans était que les chrétiens renonceraient à la France et que les musulmans renonceraient à leur unification avec la Syrie.

Il y avait beaucoup de chrétiens qui étaient contre le fait que la France quitte le Liban, en plus les chrétiens avaient demandé des garanties aux musulmans pour qu’ils ne puissent pas avoir de mauvaises surprises après le départ des Français, pour cela il y a eu un pacte national comme quoi le président de la république serait toujours un chrétien maronite avec plein pouvoir, le premier ministre un musulman sunnite, le président de la chambre un musulman chiite  et le chef de l’armée un chrétien maronite et la plupart des postes clefs de l’Etat seraient pris par des chrétiens et des musulmans repartis selon une règle où les chrétiens seraient majoritaires.

En 1948 il y a eu l’exode des palestiniens à majorité musulmane qui a créé un déséquilibre démographique dans le pays en faveur des sunnites. En 1958 le Liban a subi la première crise de son existence à cause du souffle de l’esprit du panarabisme propagé par le président égyptien Jamal Abdel Nasser quia réveillé chez les musulmans en général et en particulier les musulmans sunnites libanais le rêve d’unifier les pays arabes, la crise a dure 8 mois puis tout est rentré dans l’ordre grâce à l’intervention américaine.

En Juin 1967 il y a eu la guerre des six jours entre pays arabes et Israël, les Arabes ont perdu la guerre, les palestiniens des camps refugies au Liban ont demandé l’autorisation d’attaquer Israël à partir du sud du Liban, les chrétiens libanais ont refusé, parce que le Liban n’avait pas les moyens de se défendre militairement contre Israël, les musulmans sunnites ont donné leur soutien aux palestiniens avec l’appui de Abdel Nasser, les chrétiens libanais malheureusement étaient forcés d’accepter l’accord du Caire qui donna le feu vert aux refugiés des camps palestiniens de s’armer et d’attaquer Israël à partir des territoires libanais, en plus,  suite à cet accord l’armée libanaise n’avait pas le droit de contrôler les camps des refugies palestiniens ils étaient un état dans l’état grâce à l’appui des musulmans sunnites ; à partir de cet instant les chrétiens libanais ont senti que les musulmans sunnites n’étaient pas patriotiques et préféraient s’allier aux palestiniens contre leurs compatriotes chrétiens, ce conflit interne allait s’empirer jusqu’au jour où les  sunnites osaient déclarer que les palestiniens (l’OLP) représentaient l’armée des sunnites et non pas l’armée libanaise.

En 1975 la guerre éclata avec les palestiniens qui pensaient prendre le Liban pour loger les palestiniens en exil en échange de la Palestine, les sunnites soutenaient les palestiniens dans cette guerre pour affaiblir les chrétiens libanais et prendre le pouvoir, les chrétiens étaient obligés de se défendre voulant maintenir le Liban de l’indépendance, ils ont continué à se battre de 1975 jusqu’à 1990.

En Juin 1989 il y a eu le fameux accord de Taëf en Arabie Saoudite les chrétiens sous le joug de l’occupation syrienne avec la bénédiction des Etats-Unis étaient obliges de céder et d’accepter cet accord malgré eux au profit des sunnites libanais, suite à cet accord il y a eu des reformes politiques donnantplein pouvoir au Premier ministre sunnite de gouverner, avant le pouvoir était avec le Président de la République.

Exprès j’ai voulu rédiger ce très petit  résumé de l’histoire du Liban de 1943 jusqu’à 1990 pour vous dire qu’on ne peut pas faire confiance aux musulmans, les chrétiens libanais ont été trahis par les musulmans, au début de la guerre ils ont utilisé les palestiniens puis après ils ont soutenu l’occupation syrienne jusqu’à ce qu’ils aient réussi à changer la constitution suivant leurs propres intérêts. Aujourd’hui les chrétiens continuent à résister politiquement espérant modifier l’accord de Taef dans l’intérêt de toutes les communautés.

Personnellement depuis que je suis petit je n’ai jamais cru au Liban, c’est un pays mensonge, les chrétiens sont obliges d’être toujours sur le qui-vive, les musulmans sont toujours en attente du moment propice pour sauter dessus dépendant des circonstances de force, tous les quinze ans , vingt ans il va y avoir un conflit interne entre chrétiens et musulmans, les musulmans continueront toujours à grignoter du terrain sans jamais s’arrêter, c’est l’histoire qui le prouve, il faut être intelligent et rusé pour pouvoir survivre en ce milieu. Si non il vaut mieux reconstituer le Liban en une sorte de fédérations ou bien en une sorte de cantons.

Pour répondre à votre question je peux conclure que la multitude de minorités est quelque chose de vivable et d’enrichissant culturellement à condition qu’il y ait pas une communauté musulmane, que l’on veuille ou pas cette communauté une fois deviendra nombreuse, commencera à s’étendre pour prendre le dessus sans se gêner pour propager son hégémonie. L’islam est incompatible avec tout ce qui n’est pas comme lui.

Je ne sais pas si je me suis bien expliqué avec ce bref résumé.

Attention chez vous, au lieu qu’eux s’intègrent à la France je vois que c’est la France qui s’intègre à l’islam par ignorance et par stupidité, c’est très grave, plus vous vous soumettez plus ils vous en demanderont jusqu’à ce qu’ils vous sauteront dessus, ils n’arrêteront pas de grignoter du terrain et la loi du nombre joue à leur avantage.

Jean-Marie Habib

 202 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Les musulmans en général pensent de la façon suivante envers tous ceux qui ne sont pas musulmans :
    On apprend au musulman de mettre dans sa tête que même le musulman qui habite loin de lui au fin fond du monde est naturellement plus proche de lui que son voisin non-musulman habitant à côté de lui.
    D’ailleurs le Coran leur dicte de n’obéir qu’a ceux qui sont musulmans comme eux mais s’ils sont obliges d’obéir aux non-musulmans alors ce ne sera pas accepte dans leurs cœurs c’est-à-dire ils doivent faire semblant jusqu’à ce que la situation change à leurs avantage pour les renverser et prennent leurs places.
    On doit accepter le fait que les musulmans appliquent l’enseignement divine du Coran, que les musulmans n’arrivent pas à s’en sortir pour qu’ils puissent vivre en harmonie avec ceux qui ne sont pas musulmans qu’ils appellent les mécréants ou infideles ayant le droit de les convertir si non de les tuer.
    C’est pourquoi l’Islam est absolument incompatible avec tout ce qui n’est pas musulman, c’est ce que l’Europe n’arrive pas à comprendre ou croyant pouvoir changer l’interprétation des versets divins qui sont intouchables, les dirigeant européens ne font que rêver, oui l’islam changera quand les poules auront des dents.

  2. J-M Habib:
    « Sinon il vaut mieux reconstituer le Liban en une sorte de fédérations ou bien en une sorte de cantons ».

  3. les lois existe; il suffira de les appliquer avec des représentant du peuple courageux et intégre qui n’est pas le cas actuellement et des media objectif ce qui n’est pas non plus le cas , l’islam n’est pas une religion c’est une secte et de ce fait elle doit être éradiquer ;comme une epidemie !

  4. hi

    excellent article

    c’est pour dire l’impossibilité de coabitér et d’un soi disant enrichissement mutuel

    l’islame ne connais que l’islame

    tous ce qui n’est pas islamique est destiner a etre detriut et islamiser de force si necessaire

    partant de la , la conclusion ne fait aucun doute

    l’islame doit disparaitre de nos civlisation , de nos sol et societé

    pius ensiute il devra disparaitre de la surface de la planete blue

    by

    ont ne peut vivre avec l’islame , le jour ou l’islame ne sera plus

    by

  5. Lu dans l’Observatoire de l’Islamisation :

    Metz: 15 euros de loyer annuel pour 1 hectare de terrain municipal pour la Grande mosquée turque

    la-grande-mosquee-pourrait-etre-batie-rue-de-belletanche.jpg

    Encore une mairie socialiste où on fait de gros cadeaux financiers aux islamistes (voir Nantes, Poitiers, Tours, Amiens…)

    Lu dans L’Est Républicain du 1er novembre:

    « Metz. Sans surprise, la majorité municipale a voté la motion de mise à disposition d’un terrain [ 12000 m2 ] par bail emphytéotique de 99 ans pour un loyer annuel de 15 € à l’Union de cinq associations musulmanes. Celles-ci disposent désormais de 3 ans pour financer le projet de mosquée et déposer un permis de construire (L’ER du 30 octobre). (…) Pour Emmanuel Lebeau (divers droite), « le projet est mal abouti et mal construit ». Au loyer de 15 € par an décidé par la mairie, il préfère l’estimation des Domaines, 2.000€ annuels. »

    L’Est Répubicain du 31 octobre rappelait qui sont les islamistes turcs instigateurs de la Grande mosquée:

    « L’union des associations messines regroupe cinq associations : une algérienne, une marocaine et trois turques. Parmi celles-ci, Milli Görüs, très implantée en Allemagne. Fondé par l’ancien Premier ministre turc Necbettin Erbakan, ce mouvement prêche « l’ordre juste » qui doit vaincre « l’ordre sans valeur de l’Occident ». Pour l’instant, seuls des mouvements de l’extrême-droite identitaire ont manifesté contre ce projet. L’opposition municipale, hormis le Front national, y est plutôt favorable. A quelques mois des municipales, elle ne souhaite pas le dire trop fort. »

    « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. »Necmettin Erbakan, ancien Premier ministre turc et fondateur du Milli Gorusqui co-dirige la Grande Mosquée de Metz, discours d’Arnhem, 1989.

    Nous avions, dans notre dossier du Mensuel de l’Observatoire de novembre 2011, analysé la nature profonde du Milli Gorus , mouvement travaillant à la restauration du Califat politique très anti-occidental, dont le fondateur et ancien premier ministre turc Necmettin Erbakan (+2011) fut destitué par l’Armée en 1997 pour atteinte à la laïcité. De nombreux discours du fondateur et des cadres prônent le Jihâd, ainsi que les documents internes du mouvement. Ces documents sont révélés par le sociologue turc Mustafa Pekoz dans son ouvrage paru en français aux éditions de l’Harmattan (Le développement de l’Islam politique en Turquie. 2011)

    Ce n’est plus de révoltes dont nous avons besoin en Europe…Mais de Révolutions ou de coups d’Etats à fortes sympathies populaires…

  6. Ah ben tiens, cette vid tombe à pic si on veut parler « enrichissement » !

  7. C’est très bien expliqué. Merci monsieur Habib, de nous rappeler ces faits historiques. Effectivement, en France, l’ignorance et la stupidité des politiciens et de beaucoup de gens prépare une véritable libanisation de notre pays. La guerre civile menace de plus en plus et les médias persistent à ignorer cette réalité, à la faire ignorer des gens. Mais ceux-ci sont de moins en moins dupes et il va bien falloir que la vérité s’affiche au grand jour. Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

Les commentaires sont fermés.