Quand les Saoudiennes redemandent du fouet pour se faire battre, par Alain


Si vous voulez encore les plaindre après ça…..

Il semblerait que grand nombre des saoudiennes sont de bonne soumises bien endoctrinées, et c’est pas demain la veille qu’elle se bougeront pour s’émanciper. Leurs maîtres doivent être fiers.

Prenons par exemple la levée d’interdiction pour les femmes de conduire. Polémiques, discussions et tout ça, et pas étonnant de lire dans le journal économique de El-Iqtisadiah la récente une suggérant qu’il était plus un luxe que nécessité pour les femmes de conduire, et que ceux protestant cette interdiction cherchent à porter atteinte à la stabilité du royaume et créer la sédition. Rien que ça ! Bon d’accord on ne s’étonne de lire telle chose, car après tout, combien de femmes travaillent pour ce journal ?

Mais ce ne serait apparemment pas que de la propagande car là ou ça peut vraiment surprendre, c’est la réaction d’un paquet d’intéressées potentielles.

Dans un article paru dans la presse Américaine, l’auteur exprime sa surprise sur le résultat d’une enquête d’opinion menées auprès de femmes saoudiennes. Sur 170, 134 femmes ont donné leur diverses raisons pour leur refus/rejet de cette levée d’interdiction, et certaines sont gratinées :

– N’est pas une nécessité mais un luxe, ouvre la porte au harcèlement sexuel (on se doute bien qu’ici ce ne serait pas les femmes qui harcèleraient, tel des prédateurs sexuels).

– Encouragerait les femmes à ne pas se bâcher sous « prétexte » qu’elles ne pourraient voir la route. Prétexte ?! S’il pouvait en témoigner, n’importe quel animal devant porter œillères confirmerait leur sévère restriction visuelle, et histoire de rigoler un peu, qu’on sorte les chiffres d’accidents causés par les bâchées au volant qui se sentent elles suffisamment « émancipées » pour conduire, tout en violant nos lois sur l’interdiction du port de cette saloperie.

– Détruira la vie de famille car cela donnera la chance à leurs maris de connaître d’autres femmes, (conductrices) qui seront libres de leurs gardiens. Certaines donc craignent que cela ne donne chance à leur mari de les trahir, entendez cocufier. Les conneries qu’ils ne faut pas entendre ! Ben mes cocottes, z’avez tout faux car s’il veut, il peut et le fera, conductrice ou pas conductrice et ils ne s’en gênent d’ailleurs probablement pas.

– D’accord avec l’affirmation que cela créerait la sédition dans la société. Entendez d’un coté les obscurantistes purs et durs, de l’autre les timides sorties de cette obscurantisme. Une ajoute (les dames vont « apprécier ») que la place d’une femme est chez elle, car cela la sauvera vraiment de ce qui se passe dans le monde extérieur. Pas beau ça ? Doit être vraiment dangereux leur pays hein, et que dire du vilain méchant monde moderne, effectivement extrêmement dangereux pour les soumis, et  qui sait s’il ne pourrait même leur donner des idées de révolte !

Petit bijou (enfin toc bling-bling) :

– « Si on permet aux femmes de conduire, il y aura de nombreux effets négatifs sur la société dans son ensemble -harcèlement sexuel- (ça en devient une obsession!) .De plus, cela entraînera des choses non conformes à nos principes islamiques (voilà, c’est lâché !). Cela ouvrira la porte aux femmes pour imiter les hommes sur tout, et qui sait, appels à l’interdiction du niqab (la fin du monde !)… Ainsi les femmes perdraient leur féminité (mesdames, petit comment SVP ?), et si une femme sort sans son gardien, elle pourrait perdre son honneur.  »

On reste pantois devant tel maîtrise de l’utilisation des mots : l’honneur réduit à sortir avec ou sans gardien…. Leur faut vraiment pas grand chose !

– « Juste une folle imitation des USA (car il n’y a qu’aux USA que les femmes conduisent hein !) et ne signifie pas plus de libération (libertés) pour les femmes. Cela signifierait plutôt la liquidation de la société et infériorité de ses valeurs morales. La plus grande preuve de cela est la liquidation de la société Américaine (Vade Retros Satanas !), nous ne voulons pas de ça dans notre royaume. »

Bien que l’anonymat ait été offert, beaucoup de celles qui ont rempli ce questionnaire tenaient à être identifiées. Une autre enquête plus informelle a donné des résultats pratiquement identiques : 3209 sur 3710 femmes saoudiennes se sont dites opposées au changement de la loi sur la conduite des femmes, et ce pour les mêmes raisons que celles ci-dessus.

Même celles en faveur de la conduite (501) on souligné que leur support était sous conditions : il serait fondamental que des lois soient passées pour dissuader les hommes du harcèlement (ah bon, il respectent les lois maintenant ?) et que les femmes puissent conduire en toute sécurité dans des voies leur étant réservées (On n’arrête pas le progrès !).

L’article de source donne en titre un avertissement à l’Occident qu’il serait sage ne pas ignorer Les Occidentaux devraient se méfier d’imposer leur version du féminisme (notre version ?) sur les femmes saoudiennes. Ce n’est pas toujours bienvenu (euh, exemples de ceux bienvenus, quelqu’un ?) Quand au « imposé », mot très mal choisi car inversement des rôles : ceux qui imposent et surtout de nos jours ne sont les Occidentaux mes les soumis:

Alors qu’on les laissent se démerder entre eux et les évitent comme la peste, et si leurs bonnes femmes veulent elles aussi rester figées dans leur obscurantisme, soit. MAIS, qu’ils arrêtent tous de nous faire em.merder à exporter cette saloperie et vouloir nous l’imposer à nous, car leur hypocrisie -en plus du reste- est insoutenable. Pour eux nos valeurs sont à chi.er mais les leurs elles sont modèles exemplaire à imposer ! Comme déjà dit ici et on ne le répétera jamais assez : on ne va tout de même pas régresser de 14 siècles pour leur faire plaisir, non mais !

Article de source :

http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/nov/02/saudi-protest-driving-ban-not-popular?commentpage=1

Alain 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Alain

Ni oubli ni pardon pour ceux et celles portant atteinte à la Patrie, jamais !


7 thoughts on “Quand les Saoudiennes redemandent du fouet pour se faire battre, par Alain

  1. Avatarbretonnedecoeur

    Non mais qu’est-ce qu’elles sont connes ! Qu’elles restent dans leur bêtise et basta. Pas envie de me battre pour des idiotes soumises et bien contentes de l’être.

  2. AvatarUn français de souche

    Bla bla de journaleux , ce n’est ce que je vois et entend a jeddah et Riyad . Tout a fait a l’opposé de la vérité , même les hommes n’en sont pas contre car ils en ont mare de payer un branleur venant du Pakistan ou d’un pays voisin pour conduire une voiture et ne pas respecter les règles de la circulation et risquer la vie des occupants .

  3. Avatarpi31416

    Moi je les comprends, ces bonnes dames.

    La femme saoudienne, tout comme l’homme d’ailleurs, ne travaille pas. Elle est entretenue par son seigneur et maître, qui, lui, touche une pension (bien juteuse) du gouvernement, assurée par les puits de pétrole.

    Mettez-vous à sa place. Je m’y mets.

    Je m’appelle Aïcha. Je roule sur l’or noir. Je suis une grosse dondon élevée au loukoum, avec une flopée de larbins pour me faire tous mes caprices. Parmi ces larbins il y a deux ou trois chauffeurs pour conduire mes trois ou quatre Mercedes ou Rolls-Royce.

    Vous croyez que ça m’intéresserait de me faire chier à apprendre à conduire pour aller chez le coiffeur ou chez le bijoutier alors qu’il me suffit de poser mon gros cul et dire « Ahmed, chez mon coiffeur » ou « Mamadou, chez Van Cleef et Arpels »?

    1. AvatarFrêne

      Mon ami, j’ai a-do-ré le commentaire! Ces paresseuses préfèrent la bonne vie dans les grands espaces confinés et climatisés de chez elles… MDR 🙂

  4. AvatarJean F

    En réponse à votre fin d’article

    «  mais, qu’ils arrêtent tous de nous faire emmerder à exporter cette saloperie et vouloir nous l’imposer à nous, car leur hypocrisie -en plus du reste- est insoutenable. Pour eux nos valeurs sont à chier mais les leurs elles sont modèles exemplaire à imposer ! Comme déjà dit ici et on ne le répétera jamais assez : on ne va tout de même pas régresser de 14 siècles pour leur faire plaisir, non mais ! »

    à lire ou à relire, le rapport de fin de mission de l’abbé Benoit Julien de Pommerol

    dit : l’affaire du voile (page 8).

    http://www.opex360.com/docs/rapport-mission-pommerol.pdf

    nous avons un sacré travail à faire pour nous débarrasser de la gangrène islamique, malheureusement de nombreux Français, politiques ou non, se complaisent dans cette putréfaction.

Comments are closed.