Turquie : si tu portes pas le voile, je te casse la gueule… Par Kafirpride

Publié le 8 octobre 2013 - par - 5 commentaires

Quand Erdogan est devenu maire d’Istanbul en 1994, il annonça tout de suite la couleur en proclamant avec le charisme et le réel talent d’orateur qu’on lui connaît: « je suis l’imam d’Istanbul! » je suis « chariatiste »!
Son programme prévoyait entre autres coraneries la fermeture des bordels et l’interdiction de la prostitution, sur ce point il n’a pas (encore) réussi. Pour le voile on vit effectivement une chose somme toute inhabituelle à l’époque, des femmes voilées dans la rue. On apprit vite qu’en fait elles étaient toutes payées pour le porter….
Quand le financement s’est arrêté les voiles ont quasiment disparu et les kémalistes en rigolaient. Pas pour longtemps…
Car quelques temps après les voiles sont à nouveau apparus dans le domaine public mais cette fois non pas moyennant une juste et halal rétribution mais sous peine de se faire tout bonnement casser la gueule ; en effet une des méthodes coercitives islamiques est ce qu’on appelle en Turquie la « pression du quartier » méthode redoutablement efficace bien que pas très démocratique à nos yeux de koufar.

Depuis, le port du voile s’est banalisé, celui du foulard généralisé et a envahi tout le paysage turc.
L’objectif d’Erdogan est clair: effacer TOUTE trace de la « parenthèse » kémaliste d’ici 2023, 2024 étant l’année du centenaire de la création de la République turque. Le travail est très avancé et chaque jour voit sa pierre retirée de l’édifice auquel de nombreux Turcs croyaient avec une véritable ferveur républicaine et laïque même si le concept est bien loin du nôtre. Erdogan travaille à cette destruction avec opiniâtreté et efficacité, en douce sinon en douceur et les républicains se défoulent avec une énergie colossale et un humour percutant sur FB et autres twitters n’hésitant pas à mettre en évidence tous les détails qui rapprochent Erdogan de feu tonton Adolf!

A propos savez-vous que Sainte Sophie n’est plus un musée comme l’avait voulu Ataturk mais à nouveau une mosquée?
Qui pourrait s’en émouvoir chez nous quand on détourne le regard quand une église est brûlée par les gentils islamistes, ces soldats perdus de l’iSSlam, pardon je voulais dire RATP… ?
Savez-vous que les femmes enceintes ne devraient plus sortir de chez elles?
Que s’embrasser en public est interdit et peut vous mener en prison?
Savez-vous que Tayyip, son second prénom, histoire de varier un peu, a interdit la construction de logements de deux pièces car étant susceptibles d’abriter le stupre et l’horrible fornication des couples adultères? Haram, haram!
J’arrête là bien que la liste soit loin, très loin d’être exhaustive, ad nauseam…7
Voilà donc quelques anecdotes d’un pays en voie de réislamisation où les résistants républicains sincères aimeraient bien qu’on s’intéresse un peu plus à eux mais hélas faut pas rêver, c’est pas nos merdias qui risquent de le faire!
Pour ne pas finir sur une note trop pessimiste je terminerai en faisant remarquer qu’à toute chose malheur peut être bon car de plus en plus de Turcs prennent conscience de la brutale réalité de l’islam, grâce à Erdogan et s’en détachent de plus en plus!
Jusqu’à en devenir athée et à se convertir au rite bien connu chez nous du saucisson pinard….

Kafirpride

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Turquie : si tu portes pas le voile, je te casse la gueule… Par Kafirpride”

  1. Avatar Didier dit :

    Et on voudrait faire entrer la Turquie dans l’Union Européenne ??????????
    Mon Dieu quelle erreur !.

  2. Avatar bretonnedecoeur dit :

    Quand je pense y avoir passé en toute liberté des vacances de rêve il y a de cela plusieurs années ! Je ne suis plus prêt d’y remettre les pieds, comme dans tous ces pays où le massacre des femmes ayant apporté le « déshonneur » sur leur famille est chaudement recommandé.
    Il faudrait que les Européens boycottent en masse ces pays de sauvages. Sont-ils seulement stupides ou vraiment ignorants ?

  3. Avatar Aaron dit :

    Il est évident que cette destination touristique est désormais à boycotter sans modération, aux même titre que les pays où la doctrine islamiste est « religion » (??) d’Etat.

Lire Aussi