Immigration et islam : l’exemple norvégien, un message d’espoir. Par Mandalay

Aux résultats électoraux autrichiens, s’ajoute -aujourd’hui- la concrétisation (c-à-d l’entrée dans un gouvernement) des résultats électoraux obtenus par le parti norvégien FRP (parti du progrès).
Petite précision sans doute utile, mes activités professionnelles, et des liens familiaux étroits me font vivre plusieurs mois par an en Norvège, … d’ou mon intérêt pour ce qu’il s’y passe.

La Norvège a connu des élections législatives courant septembre.
Principale leçon de ce scrutin, le parti travailliste a été rejeté par les électeurs, alors qu’il était au pouvoir -sans discontinuité- depuis la fin de la 2ème guerre mondiale.
L’extrême-gauche, alliée traditionnelle et appoint des travaillistes est laminée.

Le FRP norvégien se situe à droite, et préconise notamment :
un réel contrôle de l’immigration jusqu’alors « open doors » menée par les travaillistes norvégiens et l’extrême-gauche (genre front de gauche de Melenchon), … un temps d’attente de plusieurs années -en principe de 7 à 10 ans- et de travail effectif (sans percevoir d’aides sociales) est à imposer, avant qu’un immigré ne puisse bénéficier des acquis sociaux propres à la Norvège, … révision des conditions de regroupement familial, …réduction ou suppression de facilités « communautaristes » accordées aux immigrés issus de pays musulmans, etc….
D’autres propositions répondant à des problèmes purement norvégiens, sont également dans son programme.
Conséquence de son succès électoral, le FRP entre dans une coalition gouvernementale, … qui impliquera l’obligation de trouver des compromis avec ses partenaires.
Mais quoiqu’il en soit, il est au gouvernement.

Le FRP norvégien a subi de très violentes attaques « tous azimuts » lors des assassinats de masse perpétrés par Breivik, à Oslo et sur l’ilot d’Utoya.
A l’époque, la presse norvégienne suivie par bon nombre de media européens (notamment en France, en Grande-Bretagne, en Belgique, et ailleurs encore) avait accusé le FRP -et sa présidente- d’avoir indirectement provoqué cette tuerie.
Aucun mot n’était trop dur, d’autant que Breivik fut membre du FRP durant une courte période.
A l’époque, une véritable chasse « aux sorcières » fut lancée par le monde politico-médiatique, par les associations musulmanes implantées dans le pays.
Dans les trois mois qui ont suivi les assassinats commis par Breivik, des élections locales (dans les comtés) se sont tenues.
Les résultats de ces élections -alors que l’affaire Breivik était encore dans toutes les mémoires- n’ont démontrés qu’une faible érosion de l’impact électoral du FRP – et cela, au grand désespoir de la presse et des partis de gauche.
Aujourd’hui, le panorama politique norvégien est complètement redessiné.

D’ici une dizaine de jours, ce « petit » parti tant méprisé cae considéré comme sans intérêt, et sans avenir politique -selon la gauche norvégienne- aura ses ministres, et participera à la gestion du pays.
La roue tourne…

Mandalay

 72 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Quelle excellente nouvelle!! Mais je trouve que les mesures envisagées au sujet de l’immigration ne sont pas assez coercitives.

    • nous aussi, nous aimerions vraiment une main de fer pour remettre les choses à l’endroit

  2. Merci pour l’info.
    En voila une idée qui est bonne mais peut-être applicable en Norvège mais pas en France où nos dirigeants sont obtus.
    Ce qui prouve, une fois encore,au vu du vote des norvégiens, que les socialos sont incapables de gouverne.
    Cette info me remonte le moral au plus bas depuis mai 2012.
    Cordialement.

    • Par expérience, je veux vous dire que les dirigeants travaillistes norvégiens, et ceux d’extrême-gauche (façon Melechon) n’avaient rien à envier à leurs homologues français.
      Ni en matière d’islamophilie, ni en matière de rigidité idéologique.
      Les versions norvégiennes de politicien(ne)s comme Duflot, Taubira, Melenchon, existent (et je ne parle pas d’Eva Joly qui est d’origine norvégienne).

      Ce ne sont pas les dirigeants politiques qui étaient au pouvoir, qui ont changés d’attitude, … ce sont les électeurs qui les ont désavoués !

      Bonne soirée.

  3. Enfin !!! Il était temps !!! Marine aura-t-elle le cran et la possibilité d’en faire autant ?

Les commentaires sont fermés.