Lèche babouches de la semaine, Adeline Hazan, maire PS de Reims, par Danielle Moulins

  Des voix pinailleuses s’élèvent : tes lèche-babouches sont tous des hommes, tu ne respectes pas les quotas! C’est discriminant et sexiste! Une fois de plus les femmes sont laissées dans l’ombre, etc, etc!

 Vite, vite, par souci d’équité et pour répondre aux exigences de la parité élisons madame la maire de Reims. C’est qu’elle est bien méritante Adeline Hazan, fraîchement élue, toute dévouée, dès 2008, à satisfaire les revendications de l’AMCIR (Association de la Mosquée et du Centre Islamique de Reims) en contribuant à l’islamisation par la truelle et en permettant qu’une garantie d’emprunt soit accordée par la ville de Reims ( le Conseil Général de la Marne n’est évidemment pas en reste):

http://www.grandemosqueedereims.fr/financement.php

L’édile, seule femme au milieu de tant de chaleur masculine, a du apprécier le discours de cette inauguration daté du 13 ramadan 1429, discours mielleux à souhait et emprunt de tous les poncifs chers à la takkya musulmane et à la tolérance convenue de nos élus : laïcité positive, ouverture, richesse culturelle de l’islam, bref, un programme merveilleux pour un vivre-ensemble radieux :

http://www.grandemosqueedereims.fr/Discours.pdf

http://www.grandemosqueedereims.fr/images/DSC_0518.jpg

http://www.grandemosqueedereims.fr/images/DSC_0518.jpg

 Un beau projet de 3754 m2, sur un terrain de 4500 m2 cédé en 2003 par la ville, à 5 millions d’euros, avec un joli coup de pouce du Koweit de 3 millions, qui permettra aux fidèles de se retrouver à l’aise à plus de 2500, loin des humiliants lieux de culte indignes de leurs hautes préoccupations philosophiques :

http://www.grandemosqueedereims.fr/philosophie-amcir.php

 On ne doute pas que ces vertus « philosophiques »nourriront les jeunes cerveaux coranisés dans les espaces « culturels » prévus à cet effet, entre mètres linéaires de hadith, fatwas de « savants » barbus et salon de thé pour amadouer le mécréant.

http://www.grandemosqueedereims.fr/images/3%2011012011.jpg

L’observatoire de l’islamisation nous rappelle que « L’Association de la Mosquée et du Centre Islamique de Reims (AMCIR), est membre de l’UOIF,fédération musulmane proche des Frères Musulmans qui s’est invitée dans la campagne présidentielle quand Nicolas Sarkozy a dû interdire de séjour six prédicateurs invités à son congrès en raison de leurs appels à tuer les Juifs, les apostats et les homosexuels, entre autres énormités. » :http://www.islamisation.fr/archive/2012/05/03/la-grande-mosquee-de-reims-uoif-est-financee-par-le-koweit.html#comments

Le site Islam mine l’Europe » nous informe sur les fâcheuses références et fréquentations des promoteurs de cette nouvelle « base islamique polyvalente » de Reims :

http://islamineurope.unblog.fr/2013/01/26/des-predicateurs-islamistes-fondamentalistes-viendront-ils-endoctriner-les-jeunes-musulmans-dans-la-future-grande-mosquee-de-reims/

Adeline Hazan est conseillère auprès du Premier secrétaire en charge de la parité et secrétaire nationale aux droits des femmes et est en première ligne pour participer à la campagne mondiale contre les violences faites aux femmes en février 2013 :

http://www.parti-socialiste.fr/articles/le-ps-soutient-la-campagne-one-billion-rising-contre-les-violences-faites-aux-femmes

Bel effort qui ne mange pas de pain, Madame la Maire. Je ne doute pas que les femmes vivant sous la chape de plomb musulmane en terre d’islam et à Reims, que les jeunes filles qui doivent s’empaqueter au pieds des HLM de votre ville, au risque de se faire traiter de putes, vous seront éternellement reconnaissantes d’un acte aussi militant. Cependant, comment parvenez-vous à concilier votre « engagement » pour le droit des femmes et la présence dans votre ville de gamines voilées de la tête aux pieds, condamnées à être décervelées dans la médersa de la future mosquée que vous avez appelé de vos voeux, de femmes-fantômes humiliées, frappées, inséminées comme champs de labour, soumises par l’idéologie des frères musulmans, victimes et reproductrices de l’obscurantisme et de la violence islamiques? :

http://www.islamenfrance.fr/2013/09/12/reims-une-musulmane-de-15-ans-forcee-detre-descolarisee-en-raison-de-son-foulard/

Reims : Des tagueurs pro-Mer insultent la police :

http://www.fdesouche.com/296305-reims-des-tagueurs-pro-merah-insultent-la-police

Vive Ben Landen!

http://www.fdesouche.com/344719-reims-51-il-criait-vive-ben-laden-vive-al-qaida

Abdelkader Mohammed à Reims : « …Si je veux, dans deux minutes, y a une émeute ! On est chez nous ici ! » :

http://www.fdesouche.com/380959-abdelkader-mohammed-a-reims-si-je-veux-dans-deux-minutes-y-a-une-emeute-on-est-chez-nous-ici

Kader B. peut enfin être interpellé non sans appeler à la rébellion et en tentant de frapper les policiers :

http://www.fdesouche.com/396642-caillassages-et-emeutes-a-repetition-a-reims-kader-b-reconnu-coupable

http://www.fdesouche.com/404757-ecroue-pour-meurtre-a-reims-mohamed-moulai-hacene-menace-de-mort-une-surveillante

Ils sont soupçonnés d’avoir molesté un passager qui voulait manger un sandwich au jambon dans le tramway de Reims. Ils l’auraient frappé en invoquant un motif religieux :

http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newar/viewtopic.php?topic_id=1885

Et autour de la prison les riverains vivent l’enfer :

http://www.fdesouche.com/410163-prison-de-reims-le-ras-le-bol-des-riverains-insultes-rodeos-menaces-de-mort-cris-de-betes

Etc, etc…

Votre servilité clientéliste, Madame la Maire, (et oui 35000 adeptes d’allah, ça peut faire une réserve de voix…) fait de vous une traîtresse à l’émancipation des femmes. Bien loin de lutter pour elles, vous les enchaînez au système fasciste le plus sordide que le monde porte aujourd’hui.

Un jour les femmes libres vous demanderont des comptes.

Danielle Moulins

Quelques liens supplémentaires :

Pas moins de 10 mosquées et salles de prière à Reims:

http://www.trouvetamosquee.fr/rechercher-une-mosquee/?h=Reims&search_mosque=Rechercher

Pas moins de 51 kebabs à Reims, bon appétit :

http://www.kebab-frites.com/kebab/reims-51_kebabs.html

Distributions de pâtisseries orientales, histoire de prendre les Rémois pour des c…

http://www.leparisien.fr/reims-51100/islam-agressions-distribution-de-patisseries-a-reims-pour-creer-du-lien-social-31-07-2013-3022689.php

http://champagne-ardenne.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/voituresok_1.jpg?itok=cdrHRJ0b

http://champagne-ardenne.france3.fr/2013/01/01/reims-feux-de-voitures-pour-la-st-syvestre-172991.html

http://www.fdesouche.com/383096-trafic-de-drogue-a-reims-ils-prenaient-un-ticket-pour-faire-la-queue-comme-a-la-securite-social

http://www.fdesouche.com/302132-reims-agresses-en-famille-par-une-trentaine-dindividus

http://www.fdesouche.com/401842-reims-a-14-ans-il-vole-frappe-et-brule

Mais soyez rassurés car le site multicolore de la Ville nous déclare que : « Reims Métropole a décidé d’allouer des moyens supplémentaires au Conseil Intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance pour conduire une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance plus ambitieuse. » :

http://www.reims.fr/cadre-de-vie-environnement/travaux-amenagement-securite/securite-prevention.htm

5 Commentaires

  1. Sacré à Reims. Aujourd’hui reims vendu à des intrus. Oui des comptes devront être demandés.

  2. « Abdelkader Mohammed à Reims : « On est chez nous ici ! » : La lopette qui s’exprime ainsi, comme les autres, n’est peut-être pas un musulman pratiquant mais néanmoins regurgite ici le conditionnement plus que millénaire (coran et tout le bazar) subit par les tribus qui l’ont précédé.

  3. Après 3 ANS de bataille ils s’activent avant les prochaines élections ; et on attend la publication du montant des dons pour l’instant pas de nouvelles

    Le 26 septembre prochain, lors d’une cérémonie, les montants des dons provenant de pays favorables au projet, dont l’Arabie saoudite, le Qatar et le Koweït, seront annoncés, sachant que des « discussions sont en cours avec le Maroc et l’Algérie », a souligné M. Bekhazi.
    Pas d’indication pour le moment
    Le chantier de la mosquée de Marseille est lancé
    Le chantier de la grande mosquée de Marseille, au point mort en raison d’une bataille judiciaire longue de trois ans, a officiellement été lancé vendredi, les travaux devant concrètement débuter en juillet 2014, a-t-on appris auprès des porteurs du projet.
    Après le dépôt en mairie de la déclaration d’ouverture des travaux le 19 juin dernier, le prototype de façade du bâtiment, permettant la « sécurisation » du permis de construire, a été dévoilé vendredi 5 juillet. A partir de septembre seront finalisées les études du projet ; les appels d’offre aux entreprises seront lancés au printemps prochain.
    DES DONS EN PROVENANCE DU QATAR ET DU KOWEÏT
    La collecte des fonds ayant été arrêtée pendant la procédure judiciaire, « on doit faire en sorte à présent que les promesses de dons se concrétisent », a expliqué vendredi M. Bekhazi. Le 26 septembre prochain, lors d’une cérémonie, les montants des dons provenant de pays favorables au projet, dont l’Arabie saoudite, le Qatar et le Koweït, seront annoncés, sachant que des « discussions sont en cours avec le Maroc et l’Algérie », a souligné M. Bekhazi.
    « Nous n’accepterons pas qu’un pays donne plus qu’un quart du budget », estimé à 22 millions d’euros, a-t-il prévenu, « car on ne veut pas d’ingérence étrangère ». La fréquentation attendue de la future grande mosquée est de 150 fidèles par jour en moyenne, 1 000 à 1 500 le vendredi et 10 000 à 14 000 pendant les fêtes.

    A STRASBOURG Grande mosquée L’équipe dirigeante mise en minorité
    L’élection du conseil d’administration de la Grande Mosquée de Strasbourg, le 22 septembre dernier, a tourné à la Berezina pour l’équipe dirigeante. Le président sortant, Saïd Aalla annonce qu’il passera la main le 10 octobre prochain.
    Comme un coup de tonnerre dans le ciel de l’islam strasbourgeois : les « historiques » de la Grande Mosquée de Strasbourg, ceux qui ont porté le projet du Heyritz de bout en bout, se trouvent mis en minorité au sein de leur conseil d’administration.
    L’élection du nouveau CA, le 22 septembre dernier, ne leur laisse, de fait, aucune marge de manœuvre.
    L’équipe dirigeante se retrouve à 5-6 dans un CA composé de 18 administrateurs – complétés par la suite de 5 membres cooptés.
    Le président sortant, Saïd Aalla a été réélu de justesse. Mustapha Oualkadi, un proche, trésorier de longue date de la GMS, a lui aussi passé le couperet du 2nd tour, ainsi que Lahcen Sarrou et Abdelmajid Lakhel.
    Durement battu, Fouad Douai, gérant de la société civile immobilière qui a piloté le chantier de la Grande mosquée, ne siégera, lui, plus au CA.
    « C’est une page qui se tourne. Les figures de l’islam strasbourgeois, issues de la communauté marocaine, ont perdu tour à tour la Coordination des Associations Musulmanes de Strasbourg (CAMS), le CRCM et maintenant la Grande Mosquée, analyse un observateur avisé. Le travail de sape de l’opposition au sein du CA a fini par payer. »
    De fait, la dernière élection n’avait pas été de tout repos. Les administrateurs frondeurs, menés notamment par Chaïb Choukri – par ailleurs président de l’Association Culturelle des Deux-Rives, l’association porteuse du projet de mosquée de la Robertsau – n’avaient pas épargné Aalla, Douai et leurs proches. Les accusant à mots couverts de ne pas partager le pouvoir au sein de la mosquée et de gérer la SCI de façon opaque.
    Des critiques que Saïd Aalla avaient tenté d’éteindre le 8 janvier, rappelant qu’un commissaire aux comptes certifie chaque année le bilan de la SCI, avant qu’il ne soit présenté au CA. Un discours semble-t-il convaincant : il avait été réélu facilement ce jour-là.
    L’inauguration de la mosquée, il y a un an et un jour, devait marquer la fin d’une période troublée au sein de l’association. Après tout, Saïd Aalla avait trouvé, à son arrivée aux manettes, un chantier à l’arrêt depuis 18 mois.
    « Nous l’avons relancé, nous avons trouvé les financements, nous avons intégré les différentes communautés pour inaugurer une mosquée citoyenne et ouverte sur la ville. Je ne vois pas ce qu’on nous reproche », témoigne un proche.
    N’empêche, les critiques ont rapidement repris de plus belle. Angle d’attaque, la transparence, encore. « La nouvelle équipe envisagerait de commander un audit des finances de la SCI pour que ce soit réglé une bonne fois pour toutes », avance une source anonyme.
    Chaïb Choukri devrait faire partie du futur bureau, il ne briguerait néanmoins pas la présidence, d’après nos informations – il n’a pas retourné nos appels ce vendredi. Notamment pour se consacrer pleinement à son projet robertsauvien.
    Quant à Saïd Boulahtit, nouveau venu dans la partie – l’administrateur le mieux élu, avec 67 voix – il reste discret sur ses éventuelles ambitions.
    Une chose est sûre, Fouad Douai « devrait démissionner sous peu » de la SCI. Et l’équipe sortante, si elle entend siéger au CA, ne devrait pas se présenter pour intégrer le bureau. « Le projet culturel était sur les rails. Il va sûrement en prendre un coup », regrette un proche de Saïd Aalla.
    Le bureau élu le 10 octobre prochain devra quoi qu’il en soit diriger sans l’appui des membres fondateurs. Dans un laconique communiqué Saïd Aalla remercie cet après-midi les fidèles et « souhaite la réussite à la nouvelle équipe ».

    Strasbourg Grande mosquée Mise en minorité
    L’élection du conseil d’administration de la grande mosquée de Strasbourg, le 22 septembre dernier, a tourné à la bérézina pour l’équipe dirigeante. Le président sortant, Saïd Aalla, annonce qu’il passera la main le 10 octobre prochain.
    Comme un coup de tonnerre dans le ciel de l’islam strasbourgeois : les « historiques » de la grande mosquée de Strasbourg, ceux qui ont porté le projet du Heyritz de bout en bout, se trouvent mis en minorité au sein de leur conseil d’administration.
    L’élection du nouveau CA, le 22 septembre dernier, ne leur laisse, de fait, aucune marge de manœuvre.
    L’équipe dirigeante se retrouve à 5-6 dans un CA composé de 18 administrateurs – complétés par la suite de 5 membres cooptés.
    « Une page se tourne »
    Le président sortant, Saïd Aalla, a été réélu de justesse. Mustapha Oualkadi, un proche, trésorier de longue date de la GMS, a lui aussi passé le couperet du second tour, ainsi que Lahcen Sarrou et Abdelmajid Lakhel.
    Durement battu, Fouad Douai, gérant de la société civile immobilière qui a piloté le chantier de la grande mosquée, ne siégera, lui, plus au CA.
    « C’est une page qui se tourne. Les figures de l’islam strasbourgeois, issues de la communauté marocaine, ont perdu tour à tour la Coordination des associations musulmanes de Strasbourg (CAMS), le CRCM, et maintenant la grande mosquée, analyse un observateur avisé. Le travail de sape de l’opposition au sein du CA a fini par payer. »
    De fait, la dernière élection n’avait pas été de tout repos. Les administrateurs frondeurs, menés notamment par Chaïb Choukri – par ailleurs président de l’Association culturelle des Deux-Rives, l’association porteuse du projet de mosquée de la Robertsau – n’avaient pas épargné Aalla, Douai et leurs proches. Les accusant à mots couverts de ne pas partager le pouvoir au sein de la mosquée et de gérer la SCI de façon opaque.
    Des critiques que Saïd Aalla avaient tenté d’éteindre le 8 janvier, rappelant qu’un commissaire aux comptes certifie chaque année le bilan de la SCI, avant qu’il ne soit présenté au CA. Un discours semble-t-il convaincant : il avait été réélu facilement ce jour-là.
    L’inauguration de la mosquée, il y a un an et un jour, devait marquer la fin d’une période troublée au sein de l’association. Après tout, Saïd Aalla avait trouvé, à son arrivée aux manettes, un chantier à l’arrêt depuis 18 mois.
    « Nous l’avons relancé, nous avons trouvé les financements, nous avons intégré les différentes communautés pour inaugurer une mosquée citoyenne et ouverte sur la ville. Je ne vois pas ce qu’on nous reproche », témoigne un proche.
    N’empêche, les critiques ont rapidement repris de plus belle. Angle d’attaque : la transparence, encore. « La nouvelle équipe envisagerait de commander un audit des finances de la SCI pour que ce soit réglé une bonne fois pour toutes », avance une source anonyme.
    Chaïb Choukri devrait faire partie du futur bureau, il ne briguerait néanmoins pas la présidence, d’après nos informations – il n’a pas retourné nos appels ce vendredi. Notamment pour se consacrer pleinement à son projet robertsauvien.
    Quant à Saïd Boulahtit, nouveau venu dans la partie – l’administrateur le mieux élu, avec 67 voix – il reste discret sur ses éventuelles ambitions.
    Une chose est sûre, Fouad Douai « devrait démissionner sous peu » de la SCI. Et l’équipe sortante, si elle entend siéger au CA, ne devrait pas se présenter pour intégrer le bureau. « Le projet culturel était sur les rails. Il va sûrement en prendre un coup », regrette un proche de Saïd Aalla.
    Le bureau élu le 10 octobre prochain devra quoi qu’il en soit dirigé sans l’appui des membres fondateurs. Dans un laconique communiqué, Saïd Aalla remercie les fidèles et « souhaite la réussite à la nouvelle équipe
    par Manuel Plantin, publiée le 29/09/2013

  4. Bonjour à tous…..

    Pas mal, pour la capitale d’une région dont toute la fortune est due à un produit pas vraiment Hallal….

    à quand le Champagne sans alcool ???Zut, je crois bien que ça existe déjà….

    Il faudra demander aux bretons de faire du jambon sans porc….

    Pareil aux alsaciens, pour la choucroute …..

    On est vraiment dans le n’importe quoi….

    Bonne journée Amitiés Daniel.

Les commentaires sont fermés.