Les Allemands déportent leurs retraités en Europe de l’Est, les nôtres vont suivre…

Publié le 23 juillet 2013 - par - 9 commentaires

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/12/28/recyclage-les-allemands-exportent-leurs-retraites-en-europe-de-lest-et-en-asie/

Quel scandale. Et c’est le modèle allemand, que nos élites et medias se plaisent à nous montrer… LA réussite absolue.

La réussite… ça dépend pour qui. Pour les finances, pour les spéculateurs, pour la concurrence libre et non faussée, pour Bruxelles certes.

Mais pas pour les « alliés » européens que l’Allemagne déshabille, pas pour ses travailleurs pauvres, très travailleurs et néanmoins très pauvres ( selon l’Institut de recherche économique allemand DIW, plus d’un million de personnes travaillaient, en 2010, pour un salaire horaire égal ou inférieur à 5 euros brut (contre 8,86 euros pour le Smic français), et près de 6 millions de salariés touchaient moins de 8,5 euros de l’heure. ), et pas pour leurs retraités incapables de payer les maisons de retraite et obligés de chercher en Hongrie, République tchèque et compagnie une alternative aux ponts allemands.

C’est beau, la libre circulation des marchandises et des biens…

C’est surtout très bien dans un pays dont on voudrait nous faire croire qu’il a réussi et doit être un modèle.

S’il est un modèle c »est un contre-modèle, il est le produit d’une idéologie mortifère qui s’appelle l’UE  qui a mis l’économique au centre de ses préoccupations et à délibérément oublié l’homme.

Le pire ? C’est que le prix des maisons de retraite en France associé à l’assèchement des crédits des conseils généraux dus aux prestations fournies, entre autres, aux immigrés clandestins, laisse deviner qu’à brève échéance nos retraités aussi devront emprunter des trains hongrois…

Elle est belle l’Europe qu’ils sont en train de nous construire… Les pays de l’Est réduits à l’Etat de mouroirs pour les blancs et les pays les plus dynamiques, France, Allemagne, Grande Bretagne, devenus des champs d’expérimentation pour le Grand remplacement…

Christine Tasin

 

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Les Allemands déportent leurs retraités en Europe de l’Est, les nôtres vont suivre…”

  1. Avatar joel dit :

    Chère Christine , j’admire et je loue chaque jour , votre volonté et votre admirable courage .
    Sur le présent article et sur vos analyses concernant l’ Europe et l’ Allemagne , je pense que vous vous trompez ! et par avance je vous en demande pardon !.
    Je pense que la mondialisation et l’Europe sont une grande chance pour tout le monde .
    Les principales raisons qui engendre les difficultés sociales et économique sont :
    1) – le statut des fonctionnaires , leurs innombrables et incroyable avantages sociaux et sociétaux ainsi que
    leurs nombres ( environ 11 millions avec les retraités )
    2) – Les dépenses inconsidérées de l’Etat et des collectivités territoriales .
    3) – le nombre beaucoup trop importants d’élus et le scandaleux  » mille feuilles  » administratif .
    4) – la corruption qui en résulte .
    Bien il y a bien d’autres causes du  » malheur Français !  » , mais ces 4 points en sont les racines .
    Chère Christine ,
    Une masse silencieuse ( pour cause de répression ! ) , vous remercie d’alerter la France sur les problèmes religieux , qui risque de malheureusement , nous mener dans quelques décennies à la guerre civil .
    joel

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Bah Joel nous sommes en désaccord sur ce point, nous en reparlerons à une autre occasion si vous le voulez bein

      • Beate Beate dit :

        La mondialisation est un danger certain.
        L’Europe pourrait être une chance si chaque pays européen était resté souverain, indépendant, avec sa propre monnaie. Seulement des pays libres et souverains peuvent s’unir pour travailler ensemble sur certains sujets; mais telle qu’elle est conçue, l’Europe nous entraîne à notre perte.

  2. Avatar Jean-Louis dit :

    Le modèle alllemand, parlons-en.
    Ce matin, séjour à l’hôpital. Position allongée obligatoire. Je mets la télé et commence à zapper. Je tombe sur une chaîne d’information allemande et regarde les infos.
    On y parle du logement ou plutôt du manque criant de logements que nous appelons en France « sociaux ». On y dit aussi qu’en Allemagne, une bonne partie des salariés et des retraités deviennent de plus en plus pauvres et qu’ils n’arrivent plus à se loger à un coût correspondant à leurs revenus. Ah bon !

    Quant aux retraites, les vaches grasses commencent à disparaître du paysage. Exemple :mon beau-frère, (français ayant pris la nationalité allemande car ayant fondé une famille dans ce pays) était chauffeur routier au long cours pendant des décennies. Il touche 800 euros de retraite. Et pourtant, du temps de son activité, il ramenait de bonnes payes qui lui ont permis de construire une belle maison et d’acquérir une belle Mercedes. Sa Mercedes, il ne la sort plus que pour les grandes occasions et il roule depuis avec une vieille Polo. Et pour couronner le tout, il n’a eu d’autre choix que de travailler à mi-temps jusqu’à l’âge de 71 ans, où il a dû arrêter pour raison de santé.
    Quand je vais le voir et que nous circulons dans les environs, il me montre ici une clinique fermée pour cause de regroupement, ici une maison de repos fermée (leur sécu n’est pas mieux lotie que la nôtre), là une maison de retraite privée où il ne pourra jamais être admis vu son coût à la journée.
    Alors, le modèle allemand a encore de belles façades, mais il commencent à se délabrer sérieusement.

    Christine a raison, dans quelques années je pourrai cohabiter avec mon beau-frère quelque part en Hongrie, la maison de retraite (EHPAD) qui vient d’ouvrir à un jet de pierre de mon domicile est à 2200 euros le mois. Quand le budget social du Conseil Général explosera pour les raisons que vous connaissez, nous, qui y auront contribué financièrement toute notre vie, on nous fourguera aux pays de l’Est.

  3. Avatar Joël dit :

    « l’UE qui a mis l’économique au centre de ses préoccupations et à délibérément oublié l’homme. »
    Hélas, pour l’UE, l’homme est une marchandise comme une autre au même titre qu’une action en bourse, tout le problème est là. La seule chose qui intéresse l’UE, c’est le rendement bancaire.
    La loi de l’offre et de la demande sur les marchés transforme l’homme en statistiques et camemberts excel et quand l’européen (le blanc s’entend) revient trop cher, on le remplace par une population moins exigeante. Quand celle-ci à son tour commencera à avoir des récriminations, on ira chercher ailleurs vers l’Amérique du sud, la Chine ou un autre continent. C’est la mondialisation tout simplement.
    Bientôt, les retraités dans des trains de wagons à bestiaux comme en 41 ?

  4. Avatar Jacqueline S dit :

    l’appât du gain,l’ avidité de ces politico- affairistes….. ne reculent devant rien…
    L’EUROPE des riches de plus en plus riche , les pauvres de plus en plus pauvre !!!!

    les économistes Alain MINC et Jacques ATTALI les charognards financiers ont élaboré depuis quelques années des plans consistant à ne plus prendre en charge les personnes devenues dépendantes 10 ans après la retraite …sont trop coûteuses à la collectivité !!! projet en attente ….

    l’avenir de ces vieillards est tracé : ils devront prévoir de financer leurs train et fin de vie ….
    Ils vivent trop longtemps d’après ces messieurs !!!! ..
    entendez vous la gauche se rebeller ???? nenni , nenni …On ne critique pas les amis conseillers de FH !!!!
    tout est permis , puisqu’il s’agit d’une décision socialiste !!!

    les vieux qui n’auront pas de retraite suffisante ou pas de bien à négocier, seront probablement envoyés en exil et
    l’ euthanasie sera autorisé afin d’alléger les charges de la S.S.!!!!

  5. Beate Beate dit :

    Il ne faut pas laisser construire cette « belle » Europe qu’ils sont en train de nous construire.

    « L’Association sociale d’Allemagne (Sozialverband Deutschland – VdK) « tire la sonnette d’alarme » et réclame une intervention des pouvoirs publics. « On ne peut tout simplement pas laisser ces personnes, qui ont construit l’Allemagne telle qu’elle est aujourd’hui, être déportées », a déclaré Ulrike Mascher, présidente du VdK. »

Lire Aussi