Les Egyptiens ont-ils davantage de maturité que les Français ? Par Alexander

International Publié le 4 juillet 2013 - par - 1 commentaire

Et toute l’hypocrisie de ce qui nous sert de gouvernement:

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/paris-demande-au-president-egyptien-d-ecouter-son-peuple-02-07-2013-2948167.php

Moubarak (même si on l’a poussé) a su quitter le pouvoir et est resté en Egypte. Morsi menace son peuple, ce qui montre une très grande différence entre les deux, un patriote pour Hosni Moubarak et un membre des FM qui revendique le califat, donc qui ne peut pas être un patriote.

http://www.20minutes.fr/monde/1183391-20130702-egypte-morsi-rencontre-chef-armee-alors-manifestations-poursuivent

L’Egypte qui a traversé des périodes de troubles dans sa très longue histoire, j’en suis sûr, se relèvera de cette crise. Les Egyptiens nous montrent une maturité, que même nous en France n’avons pas, sauf pour certains d’entre nous.

Maintenant, si l’armée devait reprendre le pouvoir, je crois que là, les Egyptiens verraient le vrai visage des FM et autres salafistes, car nous entrerions dans une période avec attentats, menaces, etc….

http://fr.news.yahoo.com/egypte-larm%C3%A9e-%C3%A9carte-morsi-192535151.html

Alexander

Print Friendly, PDF & Email
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pivoine
Pivoine
il y a 8 années

« L’Egypte qui a traversé des périodes de troubles dans sa très longue histoire, j’en suis sûr, se relèvera de cette crise. »
Personnellement, je suis plus pessimiste.
N’oublions pas que l’Egypte est surpeuplée : en plus de devoir importer ses denrées alimentaires, c’est un pays très peu arrosé, et les habitants manquent d’eau. Et même si on soustrait les femmes, les personnes âgées et les enfants, il y a quand même plus de 20 millions de chômeurs.
Comment leur donner du travail ?
En construisant des usines ? Mais où, puisqu’il n’y a pas de place !
Les gens souffrent de famine, et apparemment le peuple n’a toujours pas compris qu’il avait un problème avec sa démographie… C’est bien de revendiquer plus de libertés, des mesures économiques… mais si on ne pratique pas le contrôle des naissances, les problèmes perdureront, et s’aggraveront.
On les avait mis en garde, il y a quelques décennies, de ce qui les attendait si leur population continuait de s’accroître à un tel rythme (+ d’un million d’âmes chaque année).
Peine perdue, hélas, ils n’ont rien voulu entendre !
Ce qui n’est pas étonnant dans cette société patriarcale, où l’islam pèse de tout son poids.
Je crois que pour l’Egypte, c’est le début de la fin !

Lire Aussi