Des djihadistes français qui tiendraient sur les doigts d’une main ?

Publié le 2 mai 2013 - par - 8 commentaires

De qui se moque-t-on, encore une fois, au gouvernement ? Du Français moyen. On en a l’habitude, cela ne signifie pas qu’on en soit d’accord, évidemment !

 Il n’empêche. Le ministre des armées ose dire, tranquillement, que le djihadiste français arrêté au Mali serait une « dérive individuelle de fanatisme« . Il a dû chercher longtemps la périphrase qui lui permettrait et d’exonérer l’islam et de ne pas en prononcer le nom. Mieux encore, il ajoute, sans rire, « Ça existe, il n’y en a pas beaucoup, ça se compte sur les doigts d’une main ».

 C’est sans doute pour cela qu’on compte 600 Européens dans les rangs des islamistes en Syrie… Sachant que c’est en France qu’il y a le plus grand nombre de musulmans en Europe, la quote-part doit être plus proche de quelques centaines que des 5 doigts de la main.

 C’est sans doute pour cela qu’on a retrouvé des formulaires de Pôle emploi dans les affaires des djihadistes  au Mali…

 Combien de temps encore les Français vont-ils accepter d’être pris pour des imbéciles par ceux qui les gouvernent ?

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Des djihadistes français qui tiendraient sur les doigts d’une main ?”

  1. Avatar Mandalay dit :

    Petit point de détail à préciser :

    Comment le ministre français de la défense qualifie-t-il la multiplicité de « dérive individuelle de fanatisme » ?
    Des centaines de dérives individuelles ? … des milliers de dérives individuelles ?
    Comment qualifie-t-il cette addition de dérives individuelles, lorsque elles apparaissent simultanément en divers points de la planète (Syrie, Irak, Afrique saharienne et sahelienne, Pakistan, Afghanistan, … ) ?

    Face à ces dérives « individuelles » intervenues -aussi- en Belgique, la ministre belge de l’intérieur se préoccupe beaucoup (et surtout ?) du chagrin des familles éplorées, dont les gamins sont partis faire le coup de feu en Syrie.
    Peut-être est-ce une dérive individuelle « bisounours » dans la façon de répondre à l’endoctrinement islamique ?

  2. Avatar thierry1354 dit :

    De deux choses l’une, ou bien ce sont des vrais djihadistes français qui ont rejoint les rangs terroristes et sont donc financés par eux et ils se battent pour cette cause et ces Français-là sont des traitres, ou bien ce sont des agents du contre-espionnage qui se sont infiltrés au sein de la cause djihadiste, donc des taupes, et leur fin de mission est maquillée en soi-disant arrestation qu’on nous offre en spectacle médiatique de manière pour eux à pouvoir rejoindre leur quartier commanditaire en toute sécurité auquel ces soi-disant prévenus rendront compte et qui seront débriefés par les services de renseignement. Ça fait roman thriller d’espionnage peut-être, mais sait-on jamais!

  3. Avatar Jehan Delours dit :

    Toutes façons, l’adjectif « français » accolé à quoique ce soit ne veut plus rien dire. La nationalité Française étant distribuée (tout comme la légion d’honneur) à n’importe qui sans contrôle du mérite !

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Pour les patriotes elle a encore un sens

      • Avatar Jehan Delours dit :

        Certes, mais il n’empêche que le nom et la qualité qu’il représente est galvaudé : Quand à la « télédemerde » on entend parler de tel ou tel terroriste islamiste « français » incarcéré en Amérique … et que l’on voit la gueule du « français » … No comment’ !
        Moi ça me rend malade de voir tous ces « français » barbus en djellaba et babouches qui trainent à rien glander sauf vivre sur nos impôts.

  4. […] Ministre des armées trouve normal de prendre lui aussi les Français pour des imbéciles en prétendant qu’il n’y aurait en France pas plus de djihadistes que de doigts de la main. Allons lui […]

  5. Avatar GUILLARD FRANK dit :

    AVEC VOUS LES GARS

    A ÇA IRA ÇA IRA ICI FRANCE LIBERTÉ

    F G

Lire Aussi