Le basket, à Nancy, une école de dignité pour les fillettes voilées ?

Publié le 2 mai 2013 - par - 27 commentaires

Dans le magazine de la ville de Nancy de février 2013 page 5, on découvre une photo qui fait hurler.

mairie nancy bvasket 1

Un titre : Quand le sport est une école de dignité.

Dessous une photo avec la légende suivante : « Présenté par Lucienne Redercher, un chèque de 2000 euros pour soutenir l’AS Haut-du-Lièvre Nancy Basket Club dans ses engagements éducatifs. »

Comment les responsables de l’association Haut-du-Lièvre Nancy Basket Club ont-ils pu accepter que des fillettes portent le voile (ou le bonnet ) dans le cadre de leurs activités et lors de la remise du chèque ?

Comment osent-ils parler de dignité et d’engagements éducatifs ?

Pire encore, comment la Mairie de Nancy peut-elle encourager cette discrimination envers les filles en la récompensant avec l’argent du contribuable ?

Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit.

Voici le paragraphe qui se trouve sous la photo :

Marie-Catherine Tallot, l’adjointe déléguée au sport, et Lucienne Redercher, celle en charge des Droits de l’Homme, partagent le même souci : ne pas voir les discriminations entacher la pratique sportive et même, bien au contraire, mettre le sport au service du respect de la dignité humaine. Un engagement qui s’est déjà traduit par la mise en oeuvre, avec la complicité de la l’Office municipal des sports, d’une charte : « ensemble faisons équipe contre les discriminations », signée aujourd’hui par plus de 70 clubs. Son prolongement logique était la remise d’un prix à une association la plus en pointe dans ce domaine. Première lauréate : l’AS Haut-du-LIèvre Nancy Basket Club. Une structure déjà réputée pour la qualité du travail qu’elle effectue avec les femmes du quartier afin de leur ouvrir l’univers du sport, mais dont le rôle éducatif revendiqué touche aussi les enfants de 10 à 12 ans. Pendant les stages, ils bénéficient en effet d’apprentissages consacrés aux règles de conduite en société et au respect de l’autre, quelles que soient ses croyances, son apparence ou ses orientations de vie.

 Intéressant, n’est-ce pas ?

Pour recevoir de l’argent de la Mairie, à Nancy, il suffit d’accepter en son sein que les fillettes soient voilées… et de former les jeunes français d’origine qui vous sont confiés à trouver normal que des filles, parce qu’elles n’ont pas de phallus, soient obligées de cacher leurs cheveux, à trouver normal que les filles, parce qu’elles sont nées sans phallus, soient discriminées, marquées d’un voile ou d’un foulard.

Je vous invite à dire votre façon de penser à la mairie de Nancy, parce que, quand même, on fait de drôles de choses avec l’argent du contribuable, à Nancy et on a une drôle de façon de comprendre la discrimination !

Mairie, 1 Place Stanislas  54000 Nancy 03 83 85 30 00

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

27 réponses à “Le basket, à Nancy, une école de dignité pour les fillettes voilées ?”

  1. Laurent C Laurent C dit :

    Les fillettes nancéennes de souche ont-elles le droit de porter le bonnet Phrygien, voir un T-Shirt RR ?

    Allons, ne stigmatisons pas, ce n’est qu’une anecdote ! (réponse que je recevais fréquemment de mon journal local)!
    Ces naïfs qui me répondent cela, diront aussi que le livre Orange Mécanique est une suite d’anecdotes.
    Rohm et ses chemises brunes n’étaient que quelques 3000 en soutenant Hitler à ses débuts, comme, selon Valls, les djihadiste probables ne seraient que quelques centaines. C’est pas grave, on l’a vu à Boston, l’anecdote nous relate qu’il n’y a eu que trois morts et des amputés……un détail quoi (oups j’allais dire un détail de l’histoire….et me faire taxer de fasciste)
    Réflexion faite, ils ont peut-être raison, quelques anecdotes avec les Labo Servier ou avec le médiator, en 14-18 on a eu 1.5 millions d’anecdotes, les déportés ont eu eux, 6millions d’anecdotes.
    C’est vrai puisque chaque vie est une anecdote puisque individuelle donc différente.

    Bon c’est parceque ces faits divers étaient rapprochés en temps et lieu qu’ils ont frappés les mémoires.
    On ne va pas s’éterniser sur le génocide Arménien au vu de l’apport culturel que pourrait nous donner la Turquie.

    Le principal c’est de vivre ensemble…des futures anecdotes….!

    Au fait, RR est qualifiée raciste pour critique de la religion d’amour, n’est-ce pas alors AUSSI raciste d’agresser un élu qui se trouve en zone musulmanne ?

    Clin d’oeil, à Bretonnedecoeur, pour la dégoûter un peu plus, les Autrichiens n’ont pas la langue dans leur poche avec l’ambassadeur Turque: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=jmkO7IY4vVM

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Excellente rhétorique… finalement tout n’est qu’anecdote !

    • Avatar Bretonnedecoeur dit :

      Merci Laurent. Un ami m’avait déjà envoyé cette intervention. Ladite intervention m’avait d’ailleurs comblée d’aise mais, paradoxalement, fait bouillir de rage en pensant au paquet de c….. molles que nous avons en haut lieu. Comme quoi les politiques Autrichiens seraient nettement plus intelligents et énergiques que leurs homologues français. Ils ont senti d’où vient le vent. Et les nôtres ? Ils ont les narines bouchées ?

      • Laurent C Laurent C dit :

        J’ai l’impression que nos politiciens ont sur leur bureau, la sculpture des trois singes « Tout voir, tout entendre….ne rien dire »
        Remplacer ne rien dire par parler de la pluie et du beau temps!

    • Avatar Jallade dit :

      Bon, Laurent, désolé, moi aussi j’ai une anecdote (le contraire m’aurait étonné).
      Il y a longtemps j’ai travaillé/habité deux ans à Nancy : station d’épuration de l’agglomération nancéenne (interdit de rire, je ne l’ai pas fait exprès, c’est comme çà). Des membres du personnel habitaient ce fameux quartier du Haut du Lièvre, où j’ai eu l’occasion de me rendre, chez tel ou tel (hors obligations professionnelles, je n’étais vraiment pas obligé de me soucier de leur santé ou de leur transport).
      Tout se passait très bien mis à part un détail sans importance : on ne parlait pas tout-à-fait le même arabe. C’est tout.

      Autre chose, j’ai peut-être mal compris. D’après l’article ci-dessus il y aurait une maire-adjoint aux Droits de l’Homme.
      Là, je tombe des nues. J’ai été conseiller municipal (Val de Marne), je n’aurais jamais imaginé qu’une telle chose existerait un jour.

      • Avatar resistancerepublicaine dit :

        Philippe je ne comprends pas ce que tu veux dire par « on ne parlait pas le même arabe »

        • Avatar Jallade dit :

          C’est sérieux ? Bon, j’ai peut-être encore voulu faire dans l’humour subtil et la délicatesse, c’est loupé.
          J’ai voulu dire que dans ce quartier, où habitaient des ouvriers de l’usine où j’étais, on parlait beaucoup arabe, peut-être même majoritairement.
          Maintenant, « pas le même arabe » ; ces ouvriers du Haut du Lièvre parlaient essentiellement l’arabe « vulgaire, « dialectal » ou autres qualificatifs, alors que j’ai toujours été plutôt arabe « littéraire », « coranique » (d’ailleurs je m’étais demandé à l’époque comment ils pouvaient lire le coran…, question que j’avais déjà eu l’occasion de me poser en Algérie).
          J’espère qu’on ne va pas m’accuser de ne pas être encore suffisamment « multiculturel »…

          Petite anecdote, retour à mon premier séjour de deux ans en Algérie. Mes voisins étaient presque tous du Moyen-Orient, majoritairement enseignants –ou soit-disant tels mais ceci est une autre histoire- Egyptiens. Ils avaient régulièrement des problèmes de communication en arabe avec des Algériens, certes peut-être pas non plus de très haut niveau dans l’échelle sociale. Et ils venaient s’en plaindre à moi; plutôt comique.

          Pour revenir au Haut du Lièvre, voir le commentaire de Joël, 2 mai 2013 à 20 h 35 min. Il y a 15-20 ans ce n’était pas encore tout-à-fait comme çà, mais presque.

          • Avatar resistancerepublicaine dit :

            Merci Philippe, je suis désolée mais je lis chaque jour plusieurs centaines de messages, courriels, commentaires… si ce n’est pas clair à première lecture je jette, pas le temps, sauf quand l’auteur est connu, reconnu, admiré.. auquel cas je lui demande de préciser…

  2. Avatar Philippe le routier dit :

    …Pendant les stages, ils bénéficient en effet d’apprentissages consacrés aux règles de conduite en société et au respect de l’autre, quelles que soient ses croyances, son apparence ou ses orientations de vie…

    Et que ce passe t’il à la sortie ? Et bien fils et filles de bobos rejoignent papa-maman et s’extasient ensemble de cette merveilleuse expérience, se félicitant de promouvoir le sport auprès de ces « minorités » musulmanes.

    Mais quand fils et filles de papa-barbu,maman-voilée rentrent ce doit être fort différent.
    Fiston assure à papa-djihad qu’il à bien veillé à ce que sa soeur n’ait même pas parlé à un infidèles impur, et maman-voilée rappele bien à sa fille que le sport c’est mal pour une fille, que le plaisir d’une pieuse musulmane c’est de servir les mâles musulmans, père, frères puis mari, bref que la petite ne dois pas oublier que tout cela c’est juste destiné à la galerie, pour montrer aux mecreantes qu’elles aussi pourraient faire du sport voilées…bref de la taqyia.

    Que pourraient bien peser quelques heures de sport mélangeant musulmans et non musulmans face à l’endoctrinement coranique ?

    _________________________________________________________________________________________________________________________

    2050 califat du franquistan, Jean-Charles-Édouard descendant d’une longue lignée de dhimmis et dhimmi lui même, reçoit autorisation de voir sa soeur, convertie et quatrième co-épouse de l’imam du coin avant la lapidation de celle ci pour cause de conduite impudique (des cheveux ayant dépassé de sa burqa)
    Dialogue…
    Lui « tu te souvient de papa-maman-bobo qui critiquaient les sites internet patriotes tels RR, RL ou fdesouche ? Tu trouves pas que finalement la liberté c’était bien, la démocratie laïque aussi ? »

    Elle « non les coups de mon maître m’ont fait oublier cela, mais tu devrais parler moins fort sinon ils te tueront bientôt toi aussi »

    Voila l’avenir made by partisans de la France multiculturelle après que leurs protégés musulmans aient fini par leur dire que le multiculturel ca ne les intéressait vraiment pas, qu’ils avaient juste attendu leur heure pour imposer l’islam.

    • Avatar Jallade dit :

      Inutile de dire que je suis, ô combien ! d’accord avec vous de A à Z (y compris votre humour) -et ce sera le cas de tout le monde-, mais je le dis quand même.

    • Laurent C Laurent C dit :

      Philippe le Routier bonjour
      En mixant ton scénario avec celui de Philippe Jallade sur un précédent article où il réfléchissait à la disparition de l’islam;

      En 2050 , Jean-Charles-Édouard porte à la ceinture le fameux poignard courbé car il doit se défendre contre les chiites.
      Les combats contre les sunnites ont réduit leur nombre mais il reste des noyaux de wahhabites qui eux sont toujours en guerre contre des salafistes.Le sang ne fini pas de couler et toujours pas de venue d’Allah pour trancher parmi les …trancheurs.
      Dans ces recherches archéologiques, Jean-Charles-Édouard retrouve dans une caverne, de vieux bouquins d’histoire et une clé de 30 Go où il découvre les mises en garde de RR, RL ,Fdesouche et d’autres. Après avoir lu quelques hadiths, écrits par un certain Jallade, il découvre que momo n’était qu’un manipulateur atteint de crises de mysticisme.
      S’inspirant d’un autre Philippe qui avait écrit « Sites que le gouvernement ne veut pas que lisiez », il décide de collationner les articles les plus importants, expliquant ce qu’était un système logique différent de l’endoctrinement écrit par un faux prophète.

      Il se rend compte que un amputé de la jambe gauche ne pouvait entrer dans les latrines que du pied droit quand il a perdu sa béquille.
      Sur la clé de 30 Go, il lit un débat houleux entre un Jallade, un chrek et un Laurent, suivi d’une thèse de doctorat sur la manière de se comporter selon le nombre d’éternuements. Il se demande alors comment faisaient les anciens qui travaillaient dans une fabrique de poivre !
      Intrigué, il appelle Tassin – non pas celui de la 7ème compagnie – mais le fils d’une résistante qui signait des articles. Ils débattent tout deux de la raison qu’aurait eu Allah, le créateur, d’inventer des humains qui avant 632 vénéraient d’autres dieux et malgré le livre sacré, il n’avait éliminé les droitiers qui continuait à se torcher avec leur dextre main!
      Comprenant alors que Crabezuki, un nouveau dieu, venait de l’éclairer, il harangua le voisinage pour lui apporter la nouvelle parole.
      Il transfert alors le tout sur le système spatio-temporel cyclique à pulsation périphériques d’étincelles 🙂

      L’histoire étant un éternel recommencement, la résistance renaît !

  3. Avatar Minona dit :

    Si j’ai bien compris, on prétend « faire équipe contre la discrimination », à la fois en cautionnant la discrimination sexiste lié au port du voile islamique (qui n’est porté que par les femmes) et en cautionnant la discrimination religieuse puisque je suppose que seules les musulmanes sont autorisées à porter un couvre-chef!

    Quelqu’un devra expliquer aux responsables de cette association qu’interdire le port d’un vêtement qui ne correspond pas à un uniforme règlementaire n’est pas de la discrimination, à partir du moment où tout le monde doit suivre le même règlement. De plus, interdire le port du voile dans un sport n’équivaut pas à interdire à celles qui le portent de pratiquer ce sport, ce qui serait de la discrimination envers les musulmanes.

    Je suis sensible au fait que certaines familles musulmanes interdisent à leurs fillettes de faire quoi que ce soit sans voile mais l’interdiction du voile dans les écoles ne s’est pas traduite par la désertion par les élèves musulmanes des écoles publiques. Peut-être en serait-il de même avec les clubs sportifs.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      L’argument de l’émancipation des fillettes qu’on accepterait avec voile ne tient pas parce que le voile est de plus en plus porté et les filles de moins en moins émancipées. En tenant bon sur nos principes on a une chance que les fillettes viennent sans voile et si elles ne le font pas qu’elles se révoltent contre l’islam/leurs parents qui les empêchent de pratiquer du sport comme leurs copines

  4. Avatar barquisseau dit :

    Vous êtes sûrs que cette photo a été prise en France ? ou cette blonde était elle en visite à l’étranger ? Si, c’est en France ? pauvres fillettes ! si jeunes et déjà voilées !

  5. Avatar Joël dit :

    Je connais un peu le Haut du Lièvre : si vous y allez en voiture, au mieux vous repartez sans les roues, au pire vous appelez un taxi. Régulièrement, ça se « canarde » entre immeubles directement depuis les fenêtres.

  6. Avatar Bernard chalumeau dit :

    Bonjour,

    Les dispositions prises dans cet établissement sont absolument conformes à l’article 21 de la Charte des droits fondamentaux du traité de Lisbonne ci après :

    Article 21

    Non-discrimination

    Est interdite, toute discrimination fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, les origines ethniques ou sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les convictions, les opinions politiques ou toute autre opinion, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance, un handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle.

    Pour mémoire, ces dispositions figuraient dans le « Traité établissant une constitution pour l’Europe » que nous avons repoussé par référendum en mai 2005 et qui nous a été réintroduit par la voie parlementaire en février 2008 par Monsieur Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa.

    Cet article est lui aussi à l’origine de la loi Taubira introduite par Monsieur François Hollande.

    Cordt,

    Bernard Chalumeau.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci Bernard pour ce nécessaire rappel

    • Avatar Jallade dit :

      « Est interdite, toute discrimination fondée notamment sur le sexe, … la religion »

      C’est pas mal, çà, pour interdire le coran. Pour le sexe, il suffit de citer quelques versets ; pour la religion, il y en tout plein (j’ai déjà tout cela en stock, prêt à l’emploi…)
      J’ajoute donc cet article 21 de cette Charte à ma liste, déjà longue, de textes de loi à disposition pour l’interdiction du coran.
      Au passage, il n’y a peut-être rien de bien nouveau dans cet article 21, à part la mention de « caractéristiques génétiques » et de « langue », voir par exemple Code pénal article 225-1 (je viens de vérifier dans un vieux Dalloz de 1995).
      Autre petite différence quand même :
      . Article 21 : « « Est interdite, toute discrimination etc »
      . Code pénal article 225-1 : « Constitue une discrimination… »

  7. Laurent C Laurent C dit :

    Merci Bernard,

    Cet article est à transmettre à P Jallade car il se fait des cheveux gris pour savoir comment éradiquer l’islam !

    Ca y est, on est sauvé…

    Est interdite, toute discrimination fondée notamment sur le sexe… voilà pour l’égalité hommes/ femmes.
    …la langue, la religion …les origines ethniques voilà qui sauve les mécréants
    ou l’orientation sexuelle voilà qui sauve les homos

    De quoi se plaint-on, on peut dormir sur….
    Rest à l’appliquer!

  8. Avatar Romuald dit :

    Ces jeunes filles ont peut-être pour héroïne l’athlète de nationalité française et d’origine mauritanienne Myriam Soumaré, qui s’était pointée sur le podium, aux Mondiaux d’athlétisme à Barcelone en 2010, avec son fichu islamique sur la tête (elle travaille également dans une crèche de Sarcelles avec le même fichu islamique).

    Cela me rappelle qu’en Suisse, une joueuse pro de basket d’origine irakienne, capitaine de son équipe, avait saisi la justice de son district (Lucerne) car son club, se basant sur la réglementation de la FIBA (fédération internationale de Basket) refusait qu’elle joue avec son voile islamique.

    La justice l’a déboutée en janvier 2010, et la basketteuse… a quitté son club.

    http://journal.24heures.ch/actu/suisse/irai-tribunal-federal-voile-2011-03-12

    Il est heureux que son club et que sa fédé n’aient pas cédé un seul pouce, on peut faire un parallèle avec la crèche Babyloup, même si celle-ci a, hélas, été trahie par une cour de cassation dhimmie.

    A noter que cet épisode a été relevé chez nos voisins helvètes dans le Rapport 2012 du Service de Lutte contre le Racisme (voir Rapport page 55, renvoi n°175; adresse du fichier pdf : http://www.edi.admin.ch/frb/02015/index.html?lang=fr&download=NHzLpZeg7t,lnp6I0NTU042l2Z6ln1ae2IZn4Z2qZpnO2Yuq2Z6gpJCEen94f2ym162epYbg2c_JjKbNoKSn6A– )

    S’opposer au port du voile islamique relèverait donc du « racisme »…
    Bonjour l’escroquerie intellectuelle.
    Les islamistes et les voilées tentent d’imposer leurs préceptes les plus aberrants, et hurlent au racisme si elles ne sont pas respectées.

    Complètement HS, avant-hier sur un vol en partance pour l’Eypte et hier sur un vol revenant de Tunisie, j’ai pu apercevoir avec mes collègues des fillettes voilées.
    Tout d’abord un couple de nationalité française, d’origine africaine, lui portant la barbe et le qamis réglementaires (je ne sais si les baskets le sont !), elle un grand voile avec robe attenante avec une sorte de voile montant jusqu’au menton – et facilement relevable jusqu’aux yeux.
    Et 2 fillettes, l’une de 4-5 ans, l’autre de 2 ans. Toutes les 2 voilées…

    Et sur le vol en provenance de Tunisie, idem, lui d’origine maghrébine, elle Française de souche, avec des gamines de 4-5 ans là aussi voilées.
    Probablement qu’aux yeux des barbus, ces fillettes constituent des proies sexuelles, puisque l’argument est que le voile protège la pudeur de celles, bonnes et dociles musulmanes, qui le portent…

  9. Avatar Ali baba dit :

    Alors, avec encore cette révélation sportive à Nancy, comme des centaines d’autres y compris dans les écoles, que font les parents français de souche? Rien!!! C’est pourquoi je ne cesserai jamais de hurler que les français et leurs politiciens sont des trouillards, des minables et je m’arrête pour ne pas dire ce qui me démange….

  10. Avatar apocalyptus dit :

    L’année dernière, durant les Jeux Olympiques de 2102 qui se tenaient à Londonistan, on a pu voir une jeune judoka d’un pays musulman. Au kimono blanc de rigueur pour ce sport, elle avait ajouté un complément de vêture islamoïde. Elle était accompagnée de son géniteur, ce à quoi il n’y a rien à redire vu l’âge de la jeune fille. Mais ledit papa ne se contentait pas de l’encourager dans ses tours de haraï-goshi et l’applaudir pour ses vertigineux tomoe-nage. Vu qu’on le voyait sans cesse rôder autour d’elle, il devenait évident que son accompagnement était aussi et surtout une façon de la surveiller afin que sa fillette ne déroge pas aux règles du code islamique, dans sa vêture autant que dans ses déplacements.

    Si les responsables des Jeux avaient d’emblée refusé la tenue « composite » de la jeune judoka et l’immixion permanente du père auprès de sa fille, ils auraient épargné aux téléspectateurs du monde entier ces images d’une jeune sportive totalement embrigadée.

    De manière plus grave, en acceptant ces accommodements islamistes pour une sportive, le CIO et les autorités londonistanaises ont non seulement enfreint les règles traditionnelles de l’olympisme, mais ont apporté de l’eau au moulin de la dhimmisation dans le sport, et ce à tous les niveaux. Des J.O. de Londonistan jusqu’à l’AS Haut-du-Lièvre de Nancy Basket Club, la mayonnaise halal sportive a pris à merveille, et se répand tout aussi bellement.

    Pierre de Coubertin doit se retourner dans sa tombe.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Excellent rappel ; c’est l’acceptation de leur dépendance liée au voile qui crée la fin de la liberté des femmes

Lire Aussi