Poème de Nordine pour la pause dominicale (11)

Plutôt les Clodettes que les Burkinettes
 
Un soir que je partais pour le très bel Orient
S’assit à mes côtés une blonde en turban.
Elle avait les yeux verts et s’appelait Fati
Et se mit à prier dès que l’hôtesse dit:
« Nous allons décoller, attachez vos ceintures,
Please fasten your seat belts, soon is the departure. »
Elle tenait à la main un très petit Coran
Qu’elle serrait sur son sein, pulpeux et intriguant.
« Est-ce la première fois que vous montez en l’air ?
Vous semblez fort troublée, apeurée, en manque d’air… »
Alors elle inspira et prestement me dit
« Oui c’est la première fois, j’en suis fort étourdie.
Voir un si bel engin, si massif et si long,
J’en ai la chair de poule, que n’ai-je du Mogadon!
Je n’ai point de mahram et suis bien seule au monde !
Allah est mon soutien, le Coran ma Golconde.
Je porte une ceinture afin de voyager,
De mon antre interdit elle ferme tout accès. »
Puis elle fit la moue, j’en fus presque attendri,
Elle voulut s’épancher et doucement me dit:
« Je vais en Arabie sous contrat musulman
Afin d’y intégrer la troupe d’Al Kaftan.
Il est numéro un de Chiraz à Riyab
Et danse accompagné de donzelles en niqab.
On dit que c’est Cloclo qui l’a fort inspiré,
Ainsi que ses Clodettes à moitié-dénudées.
Là-bas, vous le savez, le string est frauduleux,
Les mains seront gantées et l’habit ténébreux.
Et la chorégraphie du titre Alexandra
Sera interprétée par la troupe en burqa.
On dit que les paroles, écrites par Kaftan,
Respecteront les goûts des bons Mahométans,
Et que si Dieu le veut, d’ici deux ou trois mois
Il sera à Paris plus connu que François. »
A ces propos confiants, je ne répondis rien
Et prestement me dis « Cloclo, Cloclo ! Reviens !
Mieux vaut chorégraphie de nos vieilles Clodettes
Que donzelles en niqab, gantées et obsolètes.
 
 
http://youtu.be/AbXBdlLiac8
 
Nordine

 90 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Excellent poème.
    Et merci à Antigone pour ce vidéo qui m’a bien fait rire !

  2. Excellentissime, Nordine. Merci.
    Par ces temps incertains
    Rire m’a fait du bien

Les commentaires sont fermés.