Merci à Résistance républicaine d’exister, témoignage de Florian Sébastien

Publié le 28 mars 2013 - par - 20 commentaires

Bonjour  Christine Tasin,

Je me décide enfin à vous écrire ce message. Et oui, je suis plutôt timide et loin d’être habitué à me dévoiler.

Il y a 10 mois, j’ai découvert votre site et celui de Riposte Laïque. Depuis, je ne m’informe plus que par vous et d’autres sites patriotes et de réinformations.

Néanmoins « Résistance Républicaine » reste celui pour lequel j’ai toujours hâte de lire un voire plusieurs articles. Tellement vos récits sont criants de vérité ; quand je vous lis, je vous imagine devant votre bureau, les mains sur le clavier, alternant une dactylo frénétique quand vous savez que les mots tellement percutants vont fédérer vos lecteurs et à l’inverse quand vous cherchez la meilleure tournure de phrase, le meilleur argument, l’exemple le plus visuel qui feront que votre analyse sera implacable.

A chaque article, je clique sur « en savoir plus » directement et ainsi pouvoir consulter les commentaires et les réactions à vos écrits.

Cela fait plaisir de lire des commentaires de personnes heureuses de voir qu’elles ne sont pas devenues folles et que d’autres voient la même chose et qu’en plus ose l’écrire.

Il y a aussi les articles de Philippe qui me passionnent. Bien que je ne sois ni routier ni adopté, bref que nous soyons sur le plan social totalement différents, il est fou que tout ce qu’il ait dit, eh bien je l’ai vécu et/ou ressenti. Et pourtant, j’ai 7 ans de différence d’âge avec lui.

Voilà c’est çà que j’aime dans votre lectorat de Résistance Républicaine, c’est que nous sommes tous différents (en âge, en situation professionnelle, familiale…) mais force est de constater que nous vivons ou plutôt subissons la même vie imposée pour je ne sais quelle raison par une « poignée d’individus » comme dirait un certain Montebourg. Mais là pour le coup, il s’agit bien d’une poignée qu’il nous faut débusquer et éradiquer par tous les moyens.

J’ai 32 ans. Je suis né quelques mois avant l’élection de celui qui allait devenir pour les médias (terme qui n’existait pas encore même sous l’ère de Chirac, de mémoire) « Tonton ». Autant vous dire, que je m’en serais bien passé d’un tonton comme ça.

Vous vous rendez compte qu’à cause d’un type comme ça, il a mis dans la tête du gamin que j’étais, que jamais, mais alors jamais je ne voterais pour la GÔÔÔCHE. A ceux qui me rétorquent, « ouais c’est à cause de tes parents ! ». Je leur donne illico mes deux arguments :

  • Mon grand-père est mort car il a été transfusé par du sang contaminé. Merci Fabius.
  • Dès l’âge de 9 ans, j’ai été agressé par ce qu’on n’appelait pas encore de la racaille et surtout il ne fallait pas dire des Arabes. Ils se sont mis à 15 pour me voler mon walkman que ma mère venait de m’offrir. Personne dans la rue n’a réagi, alors que je pleurais et criais de toutes mes forces « au voleur ». J’ai été au commissariat avec ma mère qui me disait de faire attention dans mes propos (on ne disait pas encore « ne stigmatisons pas » ou encore « pas d’amalgame »). Le policier fit une ma main courante, pas une plainte car il me dit (je suis un petit garçon de 9 ans), « ca ne sert à rien, on ne le retrouvera jamais, ne t’inquiète pas , ta maman t’achètera un nouveau walkman ».

A 9 ans, je ne supportais déjà plus de voir ni Fabius ni ce Nasser que je croisais tous les jours, mais qui avait déjà toute impunité dans le quartier.

Voilà pour ces deux arguments. Généralement, on me laisse tranquille ensuite mais je sens bien qu’ils ne retiennent que dans leur cervelle de moineau que je ne suis qu’un sale extrémiste.

Voilà, je pense pouvoir dire que la génération Mitterand est la première génération d’enfants à avoir subi le pire sans pouvoir dire, dénoncer, simplement bon à subir et souffrir.

En fin d’école primaire, avec recul je me rends compte que déjà SOS RACISME, le MRAP et autres ligues ANTI BLANC, avaient investi les salles de classes. En fin d’école primaire donc, pour la traditionnelle fête de fin d’année, les 26 élèves devaient écrire chacun un message de tolérance contre le racisme. La phrase de mémoire devait être « Nous sommes contre le racisme ». La maîtresse attribue à Alexandre la lettre « N », à Paul la lettre « O », à Frédéric la lettre « U » et ainsi de suite. Et là, c’est le drame. Une élève lève le doigt, et dit naïvement « Madame, M (c’était moi), n’a pas de lettre sur laquelle écrire ». J’étais gêné, je savais que cet oubli était intentionnel, la maîtresse espérait que personne ne le remarque ou bien, peut-être aussi de me tester pour savoir si je mériterais estime de sa part en levant mon doigt et dire « et moi, madame ». Et là sèchement elle dit « et bien ce sera le point d’exclamation ! En 2013, je dois dire madame la maîtresse que finalement cela me correspond bien, moi qui aime la justice et le respect, le point d’exclamation me va très bien à ce que je pense de vous à savoir une tête sous la lame de la guillotine.

Poursuivons ma démonstration que notre fameux Tonton a fait beaucoup de mal à cette génération dont je fais partie et que je crois sincèrement que nous avons servi de cobaye comme de vulgaires rats de laboratoires.

Après une expérience catastrophique sur le plan psychologique en école élémentaire, je suis arrivé au collège. La 6e a été horrible. A tel point que l’administration a préféré me faire redoubler pour que je ne sois pas dans la même classe que ceux qui me rendaient dans cet état.

Un jour, je m’en souviendrai très longtemps, c’est gravé dans ma mémoire, enfin beaucoup de choses choquantes me sont restées gravées. Bien malgré moi. Je les avais enfouies suite à une TS à 17 ans mais là depuis 2012 tout est remonté d’un coup à la surface. La France Orange Mécanique, je la vis depuis mon plus jeune âge et pourtant je n’habite pas dans une cité du 93.

Alors qu’est-ce donc ? Pour cela, revenons à ce jour dont je vous parle. J’ai 11 ans (1991), je suis dans le bureau de la principale du collège avec son adjointe et la CPE. La principale me dit « ca ne peut plus durer, il faut trouver une solution, deviens plus fort, bla bla bla… ». Je prends une grande respiration et je lâche « Vous savez il n’y a pas que du racisme envers les noirs et arabes, il y a aussi du racisme anti blanc ». Que voulez-vous, je n’avais pas encore conscience que l’éducation nationale était un repère gauchiste et  n’appartenait qu’à eux seuls. Bref, je crois que je m’en suis sorti avec première punition (des lignes à copier) et une visite chez le psy. De mémoire, en voyant le regard de la CPE, je pense avoir compris «Aie aie aie mais lucide et courageux » mais bon elle n’a pas eu le courage, elle, de me suivre dans ma thèse. Mais je ne lui en veux pas. Elle hurlait sur les vrais parasites, elle était juste mais sa corporation l’empêchait de pointer du doigt les vrais problèmes.  Pour l’anecdote, elle m’a amnistié des 100 lignes mais elle n’a pas pu s’interposer à la visite chez le psy.  Parfois, je me demande ce qu’elle est devenue. Quand je vois ce qui se passe maintenant dans les écoles, j’ai peur d’apprendre qu’elle ait été plantée, comme ils disent.

A 11 ans, ma première dépression nerveuse youhou !

Ensuite les années lycée, on ne parlait pas d’idéologie encore à mon époque, c’était en 1997, le service militaire est supprimé par Chirac et rebonjour la gauche. Entre 1997 et 2002, j’ai appris de nouveaux mots, la FIDELE (syndicats étudiants), Aubry et ses 35 heures, la France Black Blanc Beur Mondial 98 oblige, obligé d’aimer ZIZOU, l’Ecu (qui deviendra Euro)…

Ces années lycées ont été très violentes pour celles et ceux qui n’étaient pas à gauche. Je me souviens de l’année 1998 où il fallait à tout prix manifester contre Allègre qui avait osé l’infâme ! Traiter les profs de Mamouth !! Ouh Allègre. Ba oui forcément mais il y a une explication à cela. Savez vous, que ma génération, chaque année on avait droit à une énième réforme. Hachette a dû se faire de super bénéfices à éditer de nouveaux manuels scolaires chaque année différents de l’année précédente. Pour l’Histoire, je connais par cœur la Préhistoire suivie de la prise de la Bastille en 1789 suivie de la guerre de 14-18 et de l’histoire de l’URSS. Et c’est tout !

Mais heureusement il n’avait pas eu l’audace de nous apprendre l’Islam.

Dès 1998, j’ai commencé à travailler car persuadé que je me sentirais mieux dans le monde du travail que dans celui de l’école. 1ère année de travail, j’ai testé ce que les médias ont appelé quelques années plus tard le harcèlement moral.

En 2002, j’ai été choqué par cette campagne de pince à linge, de pédiluve… ce matraquage par mail, sms, télé, radio appelant à voter Chirac.

En bref, entre 1990 et 2012, je pense avoir dénombré une bonne dizaine d’agressions contre moi parce que j’étais blanc, parce qu’on a tenté de me voler mon téléphone portable quand je téléphonais dans la rue (ca fait au moins 3 ans, que je ne réponds plus à mon portable dans le métro ou dans la rue), parce qu’on veut me taxer des cigarettes (je ne fume plus que chez moi, alors qu’avant j’aimais bien fumer de chez moi au métro, mais maintenant ca serait coûteux car 5 clopes données à des inconnus chaque jour ca devient lourd et suicidaire car si on dit « non » on s’expose à la violence) et à chaque fois, cela n’a jamais été un blanc !

Le lendemain de l’élection de Hollande, j’ai donné ma démission. Pourquoi ? Parce que je travaillais pour la télévision. Je ne supportais plus ses mensonges. Je me suis dit « ah non pas la gauche au pouvoir ». De toute façon, j’ai su qu’il était prévu que je serais viré à cause de mes positions politiques. Pourtant jamais clairement exprimées dans le cadre de mon travail. Mais a priori les gauchistes ont un détecteur de gens à droite. Le nombre de fois que j’ai eu droit à « toi, tu es juif » (et non perdu), « toi, tu es à droite » ou des « ba lui, il est extrême droite » alors que je vous assure, je ne parlais jamais de politique ou quand je devais en parler dans le cadre de mon travail, je m’efforçais de rester neutre et objectif.

Je vous écris aujourd’hui Christine Tasin car j’ai été choqué de l’omerta faite de la manif du 10 novembre 2012, des ennuis judiciaires causées par ces fachos à Pierre Cassen et du déni de la révolte populaire de ce 24 mars 2013.

Aujourd’hui, si je travaillais encore à la télévision, je dirai à mes collègues, tu te dis à gauche alors tu es un facho car Hitler était un socialiste (et ca, jamais un prof d’école de la ripoublique ne vous le dira) et que Valls gaze !

En 2012, c’était l’inversion totale des valeurs mais j’ai bien l’impression que finalement ca se retourne contre ceux qui nous embêtent avec leur bienpensance depuis 40 ans !

Je suis heureux d’avoir quitté cette télécratie. De ne pas me sentir coupable, de pouvoir me regarder en face chaque matin, en ne m’étant pas rendu complice de ces gens qui vont quoiqu’ils en disent contre la nature, contre la morale…

Voilà, par mon témoignage, je voulais vous confirmer que tout ce que vous dénoncez avec courage, persévérance… existe depuis bien avant le 6 mai 2012 mais cela s’est amplifié car les racailles se sentent, à juste titre (pourquoi se priver d’un tel laxisme ?), tout permis. Mais en face, les gens ordinaires comme moi, comme Philippe, comme Nini et tous celles et ceux qui vous lisent, on vous remercie, on vous admire, on vous encourage à continuer, vous nous donnez le courage aussi d’enfin ouvrir notre gueule. La preuve, c’est grâce à vous aussi qu’il y a 2 fois plus d’un million à la manif pour tous. Je suis persuadé que tous les combats vont se rejoindre. En juin, quand j’ai vu les faits divers tels que des fusillades mortelles dans les discothèques de Lille, ces deux femmes Gendarmes tuées… Je me suis dit la Gauche au pouvoir en 2012 c’est un mal pour un bien. Montrer au peuple que nos politiques se sont grillés. C’est grâce à leurs erreurs que nous gagnerons et que les vérités éclateront.

Enfin, quand je vous lis, vous réussissez chaque fois à rassembler tout le monde quelle que soit son opinion politique, quelle que soit sa foi…

Conscient de cette problématique, j’ai cherché un moyen de sensibiliser autour de moi sans être taxé de raciste, de nauséabond… Alors j’espère trouver le symbole le plus neutre mais le plus frissonnant (cela me fait ça en entendant la Marseillaise) :

Je suis bleu comme la mer et le ciel de la France

Je suis blanc comme les pages du livre qui témoigne de mon Histoire

Je suis rouge comme la colère qui me gagne quand on me menace

Je suis le Drapeau de la France.

C’est simplet, je vous l’accorde mais c’est un brouillon, je vous laisse développer l’idée avec votre talent de manier les mots.

Merci pour tout ce que vous faites.

Florian Sébastien

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

20 réponses à “Merci à Résistance républicaine d’exister, témoignage de Florian Sébastien”

  1. Avatar Gheraert dit :

    Très bien il nous faut continuer dans cette dynamique alors nous vaincrons

  2. Avatar Mina SLANDER dit :

    M. Sebastien, je suis ravie de vous avoir lu et comme vous, je suis heureuse que Résistance républicaine existe pour nous rassembler et nous apporter un certain réconfort. Car depuis l’élection de ce nul qui nous sert de président, nous voyons se déchaîner contre nous, encore plus virulents qu’avant en raison de leur impunité affichée par le pouvoir, ces musulmans radicaux qui voudraient à toute force nous éliminer et nous remplacer et qui, pour le moment, nous poussent dans nos retranchements avec l’aide de ces politiques dhimmis.
    Comme vous, j’ai commencé à m’intéresser à R R depuis le 6 mai, mais quand je regarde leurs archives, je vois que ce groupe a réalisé un travail formidable depuis des années et je les admire de continuer, envers et contre tous, à montrer le vrai visage de l’islam que nos élites et bobos de tous poils s’ingénient à privilégier et à nous imposer.
    Ce que vous avez vécu est émouvant et je le crains pour les petits que j’ai élevés car aucune école n’est sûre maintenant, que ce soit au niveau sécurité bien sûr, mais aussi au niveau pédagogique où les enfants blancs sont défavorisés au profit des immigrés qui refusent d’apprendre notre langue et ralentissent les cours.
    Merci à vous donc pour ce témoignage et à bientôt vous relire si vous avez d’autres choses à dire.

  3. Avatar barquisseau dit :

    Florian , votre texte m’a émue ! il montre la souffrance bien réelle de notre jeunesse ! mais rassurez-vous , le peuple a montré dimanche qu’il se réveille !!!! grâce à Christine, Pierre et tous les autres qui au mépris du danger se battent ! oui j’ai bien dit danger !!!!

  4. templier templier dit :

    j ai lu avec interet l article de FLORIEN SEBASTIEN……ce que vous dites ou ecivez plutot……est la realite…. a titre individuel et personnel en general…..c est quasiment toujours avec les muslams que nous avons des problemes de toutes sortes d ailleurs….je n ecris pas que tous les muslams sont des gens a probleme,….mais,trop souvent,ces gens apportent des conflits a partir du moment ou l on est pas d accord avec eux…puis meme,si on ne discute pas avec eux,ile emmerdent tout le monde y compris la planete entiere avec leur religion et,malheur a celui, a celle,a ceux qui s opposent a leurs dogme si je peux m exprimer ainsi…… par moment,je sens que je deviens,moi aussi,un veritable fanatique CHRETIEN a cause d eux…..apres tout,si c est mon choix………je salut- ici PHILIPPE routier et motard me semble t il…..moi aussi,j ai eu moto,et j aimai bien…..et comme je conduisais sans permis…..tout allait bien jusqu au jour ou tout allait mal……puis j ai continuer avec un plus gros model…..tout allait pour le mieux dans le meilleure des mondes……jusqu au jour,ou avec un delit de fuite,sans permis,sans assurance,course poursuite en moto puis a pied…….ils m ont rattrape plusieurs jours apres chez moi…..la suite….confiscation de la belle becane…..tribunal…prison avec sursis et grosse amende……ca m a calmé…….depuis je n ai plus de moto….. je n oublierai pas,puisque c est quand meme le theme de cet article,de remercier mille fois RESISTANTE REPUBLICAINE d exister…….merci a vous CHRISTINE D AVOIR FONDER CE MOUVEMENT QUE JE VOUDRAI VOIR BEAUCOUP PLUS PROSPERER……JE PARLE DE VOUS ET DE VOTRE ASSOCIATION A UN MAX DE GENS…..je voudrai,je souhaiterai qu ils adherent……..en passant,je me fais un certain nombre d ennemis……cordialement…….

  5. Avatar Aliénor dit :

    Merci Florian pour ce magnifique message! à quelques années près nous avons vécue les mêmes expériences, je sais depuis l’âge de 15 ans que je voterais FN! car dés mon plus jeune âgé également j’ai droit aux brimades, aux moqueries, au racisme, aux claques dans la figure parce que je ne suis qu’une « sale Française »! aux piquages de sacs, de blousons et j’en passe!

    Ma colère est montée petit à petit, mais heureusement un oncle ayant fait la guerre d’Algérie m’a bien éduquée et m’a fait comprendre très vite que je devais toujours marcher droit et être fière d’être Française! d’ailleurs en ayant fais mon arbre généalogique, j’ai découvert tellement de belles choses que j’en suis encore plus fière!

    Depuis ado je le répète haut et fort que les banlieues sont des nids de poudres! qu’un jour on se fera bouffer, que l’on deviendra les esclaves des étrangers….. je ne vous pas le pas des critiques et des noms d’oiseaux que j’ai reçu!

    Pas grave..; moi je marche droit avec le nez en l’air!!

    Je n’ai peur de rien! surtout pas d’être au FN! surtout pas d’aimer mon peuple, ma patrie, mes racines!
    En avant Patriotes de tous bords! l’avenir est à nous!

    Aliénor

  6. Laurent Laurent dit :

    Petit encouragement pour tous!

    Je vous avais informé récemment que j’avais utilisé, pendant quelques semaines, comme avatar de contributeur, dans mon journal régional, une photo du livre « La france Orange Mécanique »….et toc un nouveau contributeur vient d’apparaître avec le même. Dés que j’ai reçu RECONQUISTA j’ai changé mon avatar par la photo du livre de mr Marchand…et toc un nouveau contributeur vient d’apparaître avec le même. Donc la pub fonctionne!
    Autre info, j’ai rencontré quelqu’un du FN dans la ville, je l’ai branché style « Coran : faites ce que je dis, pas ce que je fais, par Philippe Jallade » avec bien évidemment un fond de finesse explicite comme a pu nous éclairer « cheikh thiam ». Je n’ai pas réussis à convertir ce Mr du FN à la religion d’amour par contre; il m’a demandé de lui transmettre un max de liens vers les sites résistants que je connaissais. C’est fait!
    Je vais tâter le terrain du côté du responsable FN du Canton. Mon but étant de transmettre des arguments de réponse contre les islamo-collabos. A cette fin, j’étudie le livre de R Marchand, j’y place des signets repéres des paragraphes importants….problème….il faudrait en mettre presque à chaque page tellement les infos sont pertinentes!

    On entend souvent dire que pour combattre la maladie d’Alzheimer, il fallait exercer la mémoire, j’ai essayé d’apprendre le Coran par coeur….j’ai eu des problèmes de foie, j’avais envie de vomir. Bon j’essaie avec le livre de René et je transpire mais je suis quand même à la page 150…Notez qu’un petit vieux a dit un jour « tu gagneras ton pain à la sueur de ton front »
    Donc persévérons (Vérons qui n’était pas le porc du voisin)! Mais quand même, si R.Marchand avait vendu son livre en pillule auto-mémorisable, je suitais preneur 🙂
    NB Tout ce blabla est fait d’en l’intention d’être critiqué, si des pros de la pédagogie et ou de la com ont une meilleure méthode, merci de me « tuyauter ».
    A bientôt

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Bravo Laurent pour cet activisme, je vais l’envoyer à tous les adhérents lors de mon prochain message, comme idées à retenir pour ceux qui se demanderaient ce qu’ils peuvent faire !

  7. Avatar troine dit :

    Merci à Florian Sébastien … votre  » Drapeau FRANCAIS  » a de belles couleurs …comme vous , soyons fiers de ce DRAPEAU…..Merci.

  8. Avatar Jallade dit :

    Florian.
    Vous évoquez l’époque « Tonton » et tout le bazar, et SOS racisme, et tout le bourrage de crâne dans les écoles et ailleurs, ce qui a pour effet de me propulser violemment en arrière. (Vous aurez remarqué qu’il y a parfois de drôles de citoyens sur RR).

    Vous savez sans doute que « Tonton » a été, en quelque sorte, le promoteur de ce gros sous-marin du PS qu’est SOS racisme, ce marche-pieds pour pourris rose-bonbon.
    Mais on ne sait guère que le même « Tonton », à la fin de ce qui est communément appelé le « génocide rwandais » du printemps 1994, a déclaré à un de ses proches : « Dans ces pays-là, un génocide n’est pas très important ».
    L’information n’a commencé à filtrer que trois ans et demi plus tard, très discrètement (Le Figaro, mi-janvier 1998), et n’a pas fait scandale, tout le monde a mis un mouchoir dessus.
    Si d’aventure vous croisez quelqu’un du PS, branchez le là-dessus, vous verrez la gueule qu’il va tirer. Les sources ne sont pas bien difficiles à retrouver (internet).

    Je ne vais pas vous bassiner plus longtemps avec le Rwanda -qui me concerne depuis 1988 jusqu’à ce jour, et pour toujours- vous seriez écroulé, et pas de rire. (NOTE 1)

    Au passage, seule ici Christine Tasin –qui a d’ailleurs bien du courage de me supporter- en sait un tout petit peu plus sur mes histoires africaines.

    NOTE 1 : Hadith du jour : « Le Prophète Mohammed a dit : Chacun a sa croix à porter » (Traduction Tariq Ramadan, revue et corrigée par Bourvil)

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Philippe je ne te supporte pas je suis ravie que tu sois là et avec nous ! Par contre si tu me retrouves les liens sur la petite phrase de Tonton et me l’envoies ou en fais un article que tu m’envoies je serai ravie

      • Avatar Jallade dit :

        Juste en vitesse pour le moment :

        Les protagonistes français du génocide rwandais : Mitterrand (François) président de la République, il déclarait à propos du drame rwandais  » Dans ces pays-là, un génocide, c’est pas trop important  » (confidence faite à l’un de ses proches au cours de l’été 1994, propos rapporté par Patrick de Saint-Exupéry dans Le Figaro du 12/01/98).

        • Avatar resistancerepublicaine dit :

          Super Philippe, ça me suffit pour aujourd’hui, il y a de quoi faire un post intéressant, non ?

      • Laurent Laurent dit :

        Christine, histoire de taquiner notre ami Philippe.

        Si je comprends bien sa note de fin d’artcile, manometre avait du lire la bible en parlant de la croix à porter 🙂

        Petite blague potache (sans vouloir choquer mes coreligionnaires catholiques)
        « savez-vous ce qu’a dit Jésus sur la croix? »

        « Des clous je glisse » (maso va!)

        Bonne nuit à tous

  9. Avatar Olympine dit :

    Félicitations Florian pour ton courage (de témoigner, mais aussi d’avoir démissionné de la « boîte à troubadours » ! cela ne peut que me faire plaisir : je n’ai plus de TV et suis bien heureuse d’en être débarrassée …) : quelques journaux et internet me suffisent : je fais le tri sélectif (c’est la mode) … de l’information ! Merci à Résistance Républicaine de dire la vérité à ceux et celles qui veulent bien l’entendre … les autres prennent des airs effarouchés « ouh les vilains racistes ! » ; quand ils se réveilleront, ça va leur faire tout drôle !!! Je suis quand à moi une « rescapée » de la gauche, comme le dit Marguerite Duras dans une très belle interview, ça m’a pris du temps pour en guérir ! et oui, moi j’étais tombée dedans depuis toute petite … et comme dans toute famille de « gôche », pas question d’avoir un avis différent ! interdit … (c’est toujours d’actualité aujourd’hui …). J’ai tout de même eu de (trop) rares moments de doute lors de certaines élections (2 votes centristes) et même (j’en suis fière aujourd’hui), un gros éclair de lucidité en 2002 (vote patriote au 1er tour), vite refroidi par la culpabilité, suite à la campagne honteuse qui a suivi (le MEDEF et les syndicats, bras dessus, bras dessous … comme l’avait dit avec tant de lucidité JMLP). Il faut dire qu’à l’époque j’habitais dans une cité d’un département de la région parisienne qu’on ne nomme plus, tellement il jouit d’une triste réputation … bien obligés, les foyers modestes étant « relégués » dans ces cages à lapin, à défaut de pouvoir se loger correctement ailleurs. Le « racisme qui n’existe pas » je connais, « j’ai testé pour vous » ; et surtout mes enfants ! ; je ne raconterai pas toutes les anecdotes qui me restent en tête, sinon j’écrirais un pavé !) juste 2 parmi tant d’autres, car je trouve qu’ils sont révélateurs : mon fils était revenu un jour en pleurs de l’école, car des petits « chance pour la france » lui avaient dit que comme il n’était pas circoncis, il irait en enfer ! » (avec forces descriptions apocalyptiques …) ; il s’était également fait racketter … dès la maternelle ! (« tu nous amènes tes petits voitures, sinon on te casse la g***** ! ») autant vous dire que j’avais fait un scandale dans l’école !!! je suis, heureusement pour mes enfants, d’une nature assez combative … bref, au bout de 8 ans, mon mari et moi avons réussi à nous échapper de cet enfer quotidien … du moins partiellement, car nous sommes partis habiter dans un autre département de la RP, plus proche de Paris : le logement étant celui attribué par mon employeur, nous étions un peu plus tranquilles, par contre dehors, c’était un peu mieux qu’avant, certes, mais loin d’être idyllique ! après quelques mois, nous avons dû inscrire nos enfants dans une école privée, tellement l’école publique était minable : niveau scolaire catastrophique, cours d’arabe le soir (ceci expliquant sans doute cela …), etc. Et les jours de marché, la ville était envahie par les roms et les maghrébins … les grosses fatmas prenant toute la place sur les trottoirs avec leurs caddies à roulette, des dames âgées (françaises, bien sûr !) étaient obligées de descendre sur la chaussée, à leurs risques et périls !), parfois même bousculées par les autres ! une honte … je vous passe les détails : la musique « orientale » à tue-tête, les détritus jetés sur le sol, etc. … Des gamins de 10 ans traînaient le soir dehors jusqu’à 22 h, 23 h … fracturant les portes des immeubles, volant les vélos, mettant le feu aux poubelles … cassant des voitures … formidable, quoi !!! un havre de paix … Après 5 ans de ce régime, nous avons décidé de fuir très loin … le plus loin possible, tout en continuant à travailler à Paris ! ce fut donc l’achat d’une maison à la limite de la Normandie … où nous sommes encore actuellement. Étant en congé parental, je ne suis heureusement plus contrainte à mes 2h30 de trajets quotidiens … le prix à payer pour une tranquillité relative, à tel point que j’avais un peu « oublié » (à force de bourrage de crâne médiatique et familial) pourquoi nous avions dû partir aussi loin … puis, je crois que le déclic a été tout d’abord « l’affaire de la viande halal dans les cantines », puis « l’affaire Baby-Lou » (un scandale !) et aussi cette école privée catholique de St-Mihiel qui voulait obliger les enfants à étudier le Coran … un comble ! bref, les piqûres de rappel ont fait leur effet ! (pas trop tôt !), d’autant plus que j’ai pu constater, à mon grand désespoir, que même ici, comme l’un de vos articles le souligne, la peste verte sévit aussi ! (dans une moindre mesure, mais quand même ! cela choque encore plus, dans nos campagnes françaises !!!) : on voit depuis quelques mois (merci les logements sociaux !) débarquer des mouquères voilées … pas de burkas, non, elles sont malines ! « juste » de grands voiles noirs qui laissent un peu voir le visage … mais suffisamment voyants pour provoquer les gens ! ici, sans surprise, le FN bat des records … les gens sont sans doute moins lobotomisés qu’en ville … et puis ils tiennent à leur tranquillité, à leur qualité et cadre de vie … et ils ont bien raison.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci Olympine pour ce témoignage effarant et révoltant. On en est là. Ceux qui, Français, se lèvent tôt, doivent fuir la région parisienne et faire des heures de transport chaque jour pour aller bosser. inacceptable. Et les politiques de la ville ne font qu’aider ceux qui empêchent le vivre ensemble

  10. Avatar DURADUPIF dit :

    Des témoignages qui disent, ô combien, dans quelle nasse ils nous ont fait tomber. Il sera long…le chemin

Lire Aussi