Dura charia sed charia

A lire, sur sud ouest, Mali : exécution publique au nom de la charia.

 « La charia est une obligation divine, c’est une fierté pour tout croyant sincère de participer à son application », explique l’imam Cissé, membre du tribunal islamique qui a condamné le berger. Lui aussi aurait voulu voir Moussa sauvé. « Même s’il prévoit la peine de mort, l’islam recommande aussi le pardon. Mais la famille a refusé de pardonner. C’était son droit. Ce n’est donc pas nous qui avons décidé de tuer cet homme. Dieu nous l’a imposé, ses ordres ne se discutent pas. »

 IL n’y a que les idiots utiles de l’islam – et coqueluches des medias – comme Mathieu Guidère pour prétendre que la charia est et inoffensive et compréhensible.

Mathieu-GuidèreChristine Tasin
 

 38 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Et Copé croyez vous qu’ il soit condamnable ? ….Pain au chocolat… plainte du Conseil Français du Culte Musulman… infos sur Orange infos !
    Pain au chocolat: enquête préliminaire ouverte à Draguignan sur les propos de Copé
    Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Draguignan (Var) après une plainte du Conseil français du culte musulman (CFCM) contre les propos de Jean-François Copé sur le « pain au chocolat », a-t-on appris vendredi de source judiciaire.
    Partagez cet article sur FacebookPartagez cet article sur Twitterpartagezpartagez
    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte voter réagir
    Photographe : Miguel Medina :: Jean-François Copé au siège de l’UMP, à Paris, le 12 décembre 2012 photo : Miguel Medina, AFP
    L’enquête a été confiée au service des atteintes aux personnes de la préfecture de police de Paris, a-t-on indiqué de même source. Aucune précision n’a été donnée quant à une éventuelle audition de M. Copé.
    L’avocate du CFCM, Me Khadija Aoudia, avait déposé plainte à Nîmes en octobre et le parquet local s’est depuis dessaisi au profit de celui de Draguignan, où M. Copé, alors candidat à la présidence de l’UMP, avait évoqué lors d’un meeting le cas d’un jeune qui se serait fait « arracher son pain au chocolat par des voyous » au motif « qu’on ne mange pas au ramadan ».
    Ces propos ont été jugés diffamatoires et « islamophobes » par le CFCM, qui avait maintenu sa plainte après un courrier adressé par M. Copé à son président Mohammed Moussaoui, dans lequel le dirigeant de l’UMP s’étonnait des poursuites engagées à son encontre.
    Réflexion personnelle :
    Pour quelles raisons serait il normal que Copé soit trainé en justice par ces religieux quand en France on trouve logique que l’ Eglise ne porte pas plainte contre ceux qui se moque d’ elle chaque jour, y compris dans les commentaires de nos médias nationaux traitant les curés de pédophiles ce qui fait rire certains alors que c’ est autrement plus grave que le pain au chocolat du ramadan etc… 2 poids 2 mesures ? Ca commence à devenir lourd à supporter !

    • Cette plainte est monstrueuse… le procureur va-t-il oser l’instruire ?

  2. Cet exemple n’est pas clair, on ne connait pas les détails de ce qui s’est passé lors de l’assassinat du pêcheur par Moussa. La peine de mort pour assassinat a existé chez nous aussi, la grâce éventuelle étant octroyée par le Président de la République (cas rares s’il y en a eu). Ici, c’est la famille du mort qui doit accorder la grâce ou maintenir la condamnation (juge et partie). Il y aurait circonstances atténuantes si ce crime a eu lieu au cours d’une bagarre … Vraiment, on n’en sait pas assez pour condamner sans restriction cette décision.

Les commentaires sont fermés.