Quand le responsable CGT de la Pitié-Salpêtrière a été envoyé en Irak, par Philippe Jallade

Publié le 30 novembre 2012 - par - 3 commentaires

Aissiou, signataire du papier reproduit ci-dessus, héros (héraut) de la CGT. Exemple :

  Il est allé en Irak en février 2003, vêtu devant la caméra de son petit gilet CGT, défendre les ouvriers irakiens dans une entreprise locale (chaussures) de 60 personnes, avec remise du drapeau CGT à une ouvrière donc à tous les travailleurs d’Irak, dit-il. Qui a payé le billet d’avion ? Et l’hôtel (quel hôtel ?)Lui-même ? La CGT ? La Pitié-Salpêtrière ? Malgré l’insuccès, ce fut quand même un beau voyage ?
Et qui a payé ses jours non-travaillés ? Il a pris ce temps sur ses congés, ou ces jours non travaillés ont-ils été pris en charge par la CGT, voire par la Pitié Salpêtrière sur son quota d’heures d’activités syndicales au sein de cet établissement? La question se pose. Adhérents CGT, ou ce qu’il en reste, si vous avez des informations là-dessus, merci de faire circuler.

Voir la video, à partir de la sixième minute.

http://www.youtube.com/watch?v=_-fatFOqmZM

 

Philippe Jallade

 

Post-Scriptum

Il semble que le monsieur ait la chance de puovoir de promener facilement à travers le monde, il paraît même qu’il aurait obtenu, un temps, un congé de disponibilité pour aller faire un tour en Nouvelle Calédonie… et aurait été réintégré dans le même service à son retour. Les fonctionnaires apprécieront l’incroyable chance dont il aurait bénéficié…

ChristineTasin

Print Friendly, PDF & Email

3 réponses à “Quand le responsable CGT de la Pitié-Salpêtrière a été envoyé en Irak, par Philippe Jallade”

  1. Avatar Daniel dit :

    Bonjour, amitiés du matin.

    Une petite citation : La première usine qu’il faut faire en France, c’est une usine à couilles !
    Gageons que dans celle-là, les cégétistes n’auront pas voix au chapitre….
    Leur principale qualification étant de couler le plus efficacement possible les entreprises où ils sont implantés (sauf bien entendu les « publiques », celles qui sont maintenues à flot par nos impôts !!)
    Si on leur parlait un peu des scandales du comité d’entreprise d’EDF, pompe à phynances (merci Jarry ! ) du PC ??
    Krasucky kiki, syndicat caca chantait Coluche..Semeurs de merde professionnels !! et surtout pas bons à grand chose d’autre….

    Bonne journée Daniel.

  2. Avatar farmel dit :

    Je voudrais vous signaler ceci : une boulangerie a été repris par un musulman dans un quartier de PARIS.
    Quelle a été ma surprise de constater que tous les sandwiches sont désormais hallal (exit les sandwiches au porc). MAIS LES ETIQUETTES SUR LES SANDWICHES indiquent toujours du porc (donc TROMPERIE SUR LA MARCHANDISE). Ensuite, concernant la pâtisserie (exit aussi l’alcool comme par exemple dans le « baba au rhum) qui a été remplacé par du sirop de sucre (dégoûtant).

  3. Avatar DURADUPIF dit :

    C’est tout simplement un PERMANENT SYNDICAL C.G.T, comme il y en a des milliers en France. Ils exercent leur sacerdoces sans aucun contrôle des Directions. Les Employeurs mettent à leurs dispositions comme le prévoit la loi des moyens humains et matériels pour mener à bien leurs actions de siéger dans les Organismes prévus par la Législation ou règlement intérieur. et de souvent faire des actions du systématiquement contre. La CGT courroie de transmission du P.C a mené pendant des décennies des actions politiques contre les Gouvernements en place pour favoriser uniquement l’avènement du parti communiste Français. 1981 un grand espoir vite déchanté, 1989 un désastre, 2012 à la marge avec la maladie infantile du communisme. J’ai pratiqué la CGT de 1974 à 1998 dans une entreprise publique nationale sur un effectif de 1200 agents ils avaient une vingtaine de permanents syndicaux. Nous avions alerté en vain des élus, mais personne ne voulait s’attaquer au petit train électrique de G. Marchais. Depuis me dit-on les choses ont bien changé heureusement et tout ce beau monde à été sérieusement diminué.

Lire Aussi