Le meurtre de Mohamed Cheguenni, ou le fascisme islamique en action,par Jean Théron

Le 9 novembre dernier, la veille de notre marche contre le fascisme islamique, Mohamed Cheguenni a été tué dans son magasin, à Marseille.

Un « braquage qui a mal tourné » a immédiatement expliqué l’ensemble des médias. C’est la faute à pas de chance en somme.

C’est vrai que des braquages il y en a souvent dans les « commerces de proximité » notamment dans les quartiers caractérisés de « calmes », comme l’est le 4ème arrondissement de Marseille et l’Avenue des Chutes-Lavie où était installé le commerce presse, loto, PMU de Monsieur Cheguenni.

Ces quartiers bien européens, bien « blancs », bien « souchiens » sont de véritables terres de razzia pour les racailles venant de quartiers qui n’ont pas le même label. La boulangerie et l’épicerie voisines en ont été victimes cette année, la buraliste au coin de la rue l’a été 4 ou 5 fois. Le commerce même repris par monsieur Cheguenni depuis quelques mois avait subi précédemment 4 braquages.

Braquage? Oui, Vol? Oui. Recherche de butin? Oui.

Meurtre? Non. On ne tue pas la poule aux oeufs d’or. Si le coup va mal la racaille s’enfuit. Et là il y a meurtre. Et le meurtrier s’est acharné à coups de couteau, avec la plus grande violence, avec la volonté de tuer. Deux coups ont traversé le thorax et perforé le coeur (La Provence 13 novembre).

Et sa soeur qui explique:  » franchement on pense qu’il a été assassiné; on ne croit pas vraiment à la thèse du braquage qui tourne mal » (La Provence 15 novembre).

C’est une exécution. Il s’agit bien là d’une nouvelle exécution d’un français d’origine maghrébine bien intégré et instruit,prof de philo pendant de nombreuses années, par des fascistes islamiques (cf l’ article  » Les assassinats d’Echirolles illustrent le nouveau fascisme qui menace la France »)

On avait déjà connu ce genre de choses en France pendant la guerre d’Algérie lorsque les sicaires du FLN s’en prenaient aux musulmans algériens sur notre territoire.

Mais là il ne s’agit plus de la situation dans l’Algérie française. Il s’agit de la France.

Jean Théron, responsable de Résistance républicaine PACA

En hommage à Mohamed Chéguinni

article-Jean.JPG

photo extraite du Nice Matin en ligne du 11 novembre
Observons l’affichette au premier plan:
Son contenu exprime l’exaspération de la population :
«  Tous les mineurs assassins doivent être traités comme des adultes et faire de la prison. Au lieu de donner de l’argent à des gens non reconnaissants et gratuitement construisez plutôt des prisons. Il en manque à Marseille. Changez les lois. On a peur pour la sécurité de nos enfants.
Signé Lily.D »
Il exprime aussi avec force ses exigences :  » changez les lois »

 118 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. Banro bonsoir,
    Soyez gentil de ne pas mettre la pression sur notre hôte qui a l’air d’être toute seule derrière son clavier… (humour)
    Concernant mes deux réponses : ce sont des principes…
    Pour la première : – j’ai répondu que c’était une bonne idée au démarrage…
    Pour la deuxième : – bien sûr, le cadre légal devra changer avant…
    C’est-à-dire que le jour où il y aura entre 6 et 7 millions de chômeurs –et plus– avec une criminalité généralisée, alors tous les bons principes moraux iront à la poubelle. Car autrement le choix sera simple : soit en préservant le cadre actuel, la société sombrera dans l’anarchie …, soit ce seront les barbus qui eux ne s’embarrasseront pas avec notre moralité…

    • Bonsoir Jowell,
      S’agissant de notre hôte, rassurez-vous, elle connait bien mon humour et ne s’en offusquera pas, je pense même que cela la fait rire !
      Pour la 2ème réponse je suis tout à fait d’accord avec vous et c’est pour cela que je milite avec RR et Riposte Laïque.

  2. R.R. SVP validez mes commentaires sinon Jowell risqqie d’aller se coucher sans avoir lu ma réponse ! ! !

    • Je fais ce que je peux et ne puis passer 24h sur 24 devant l’ordi à valider… d’autant que ma livebox fait des siennes et ma lâche à répétition…

      • « Je fais ce que je p’neux » Vérifier quand même la pression… du pneu !
        Bien amicalement !

  3. Bonsoir Jowell,
    S’agissant des casernes c’est évident que les transformer en prison entrainerait des dépenses mais certainement inférieures à la construction d’une prison. Je connais une caserne désafectée dans ma région qui est est en parfait état et dont la clôture aura

    • Je n’avais pas fini mon commentaire. Je voulais dire à propos de la méthode des policiers turques que malheureusement si des policiers français s’avisaient d’en faire autant ce sont eux qui seraient immédiatement inculpés. Vous savez bien qu’en France la légitime défense n’existe pas et que nos braves policiers n’ont pas le droit de se servir de leur arme que, seulement s’ils sont tués !!!

  4. Banro, au sujet des casernes : C’est effectivement une bonne idée dans l’immédiat, mais qui engage aussi à quelques « menues » dépenses. En effet, il faudrait réhabiliter les bâtiments et la clôture, payer du personnel, payer la nourriture, payer l’entretien, payer les « activités culturelles », etc… Bon…, mais finalement, au fil du temps, les frais de fonctionnement reviendraient au même… (…et c’est très lourd)
    Par contre, je profite du sujet sur la prison pour aborder un autre aspect du problème : celui de l’entrée du délinquant ou du criminel. En effet, la prison comme pénalité, ne fait plus peur de nos jours aux délinquants dans les banlieues sensibles, qui s’en moquent avec un large sourire. Il faudrait réemployer une méthode, jugée chez nous pas très orthodoxe…, pour dissuader ces malandrins d’y aller faire un tour. L’idée m’a d’ailleurs été soufflée par des immigrés il y a plus de quinze ans qui trouvaient que les prisons françaises étaient des hôtels trois étoiles. Cette idée me faisait sourire à l’époque, mais maintenant avec la triste évolution de la situation, je commence à ne plus y voir d’autre solution. Et c’est quoi ? Eh bien, c’est tout simplement de faire comme les policiers turcs qui tabassent les malfrats quand ils les coffrent. Ce n’est peut-être pas très bien…, mais en tous cas, les malfrats y regardent à deux fois en Turquie avant de refaire une « bêtise », sachant qu’ils vont repasser par la case « départ » et toucher une prime qui éventuellement pourrait se doubler d’intérêts…
    Résultat : les prisons turques sont nettement moins encombrées, et la question ne se pose pas d’en construire de nouvelles…

  5. « Il faut expulser les délinquants étrangers, »
    Oui et déchoir de la nationalité française les criminels qui se prévalent de l’islam et les renvoyer dans leur pays d’origine !
    J’ajouterais, en ce qui concerne le manque de prisons, que, depuis que le service militaire n’est plus obligatoire, il y a un tas de casernes vides qui pourraient être transformées en prison.

  6. Seule petite remarque à propos des prisons dans le texte de l’affichette photographiée par Nice Matin :
    – Il est bien sûr évident que tous les meurtriers doivent aller en prison…
    Mais jusqu’où va-t-on aller à construire de nouvelles prisons avec l’argent du contribuable, sachant en plus, que les trois quarts des incarcérés sont soit des étrangers, soit d’origine étrangère ?

    • Il faut expulser les délinquants étrangers, point barre, malgré les accords internationaux et les diktats de certains pays qui ne veulent pas voir revenir leurs ressortissants

  7. A MEDITER !
    Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes »
    Texte de Martin Niemöller (1892-1984)
    Un homme dont la famille faisait partie de l’aristocratie allemande, avant la seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de propriétés. Quand on lui demandait combien d’allemands étaient de véritables nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du fanatisme.
    « Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, « mais nombreux sont ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J’étais l’un de ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés. Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain, avant que nous ayons pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu toute liberté de manœuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit tout, je terminais dans un camp de concentration et les alliés détruisirent mes usines. »
    La Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre d’environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n’était pas concernée.
    L’immense population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de personnes.
    Le japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n’était pas un belliciste sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l’Asie du sud-est, de meurtres et de carnages dans une orgie de tueries incluant l’abattage systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d’épée, de pelle ou de baïonnette.
    Et qui peut oublier le Rwanda qui s’effondra dans une boucherie. N’aurait- on pu dire que la majorité des Rwandais était pour « la Paix et l’Amour » ?
    Les leçons de l’Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales, cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à côté des choses les plus élémentaires et les moins compliquées:
    les musulmans pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.
    Aujourd’hui, des « experts » et des« têtes bien pensantes », ne cessent de nous répéter que l’Islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans ne désire que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être vraie, elle est totalement infondée. C’est une baudruche dénuée de sens, destinée à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du fanatisme qui envahit la Terre au nom de l’Islam.
    Le fait est que les fanatiques gouvernent l’Islam, actuellement. Ce sont les fanatiques qui paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits armés de par le monde. Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement les chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l’Afrique et mettent peu à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique.
    Ce sont les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les crimes d’honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des mosquées, l’une après l’autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels. La réalité, brutale et quantifiable, est que la «majorité pacifique », la « majorité silencieuse » y est étrangère et se terre.
    Les musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s’ils ne réagissent pas, parce que, comme mon ami allemand, ils s’éveilleront un jour pour constater qu’ils sont la proie des fanatiques et que la fin de leur monde aura commencé.
    Les Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes, les Albanais, les Afghans, les Irakiens, les Palestiniens, les Nigériens, les Algériens, tous amoureux de la Paix, et beaucoup d’autres peuples, sont morts parce que la majorité pacifique n’a pas réagi avant qu’il ne soit trop tard.
    Quant à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer le seul groupe important pour notre mode de vie : les fanatiques.
    Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste. Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
    Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique. Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »
    Texte de Martin Niemöller
    (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.
    On ne peut s’empêcher de repenser à cette phrase de l’un de nos congénères les plus éclairés, lui aussi allemand d’origine : « Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »
    Albert Einstein

  8. Viens de voir passer au sous titrage de LCI une invitation à une manif, demain je crois, contre l’islamophobie ……..
    Pour notre prochaine manif aurons nous les honneurs aussi d’ un appel télévisé .
    Colinou

  9. L’islam est une gangrène, dangereuse car violente, voulant l’inculture et la crasse intellectuelle de ses pratiquants afin de les mieux manipuler, l’islam est destructeur, voleur, pilleur de cultures, l’islam ne peut se réformer et détruira tous ceux de ses membres qui se seront intégrés à l’Occident, car ils sont « éduqués ». Après ce sera le tour des Occidentaux, dont nous, Français. C’est pourquoi je ne puis, malgré toute ma bonne volonté, croire en un islam modéré (preuve en est l’essai de Christine avec l’imam Chalgoumi) c’ est une vue de l’esprit et s’abuser soi-même.
    Nous sommes en guerre, inutile de se voiler la face et nous ne sommes qu’au début.
    Lutter, le plus légalement possible et le plus pacifiquement, ne durera qu’un temps étant donné la qualité de nos politiques, la corruption de la Justice et l’orientation de l’UE.
    Reprenez le Bobo Jocelyn …

  10. Nous avons une amie Berbère d’origine marocaine, parfaitement intégrée et mariée à un français (de souche) qui nous a confié avoir déjà reçu des menaces de mort de la part d’islamistes facistes. Depuis elle ne vit pas tranquille et évite de fréquenter des endroits où il y a des arabes.

    • Cela fait 11 H que mon commentaire est en attente de validation ! Je n’ai pourtant rien dit de non-correct.

      • J’ai dû le louper j’ai été absente toute la journée et il y a eu pléthore de commentaires j’en ai sans doute en attente quelque part je verrai ça demain, merci de votre patience

    • Merci de ce témoignage, c’était celjui qui attendait la validation ? Il était encore sur l’interface des commentaires où je ne vais pas souvent…désolée

  11. J’habite Marseille et c’est vrai que ça fait vraiment trop longtemps que ça dure tout ça !

Les commentaires sont fermés.