Ne sortir que soigneusement épilée, avec des sous-vêtements assortis car parfois le souffle d’une explosion arrache les sous-vêtements

Publié le 17 novembre 2012 - par - 16 commentaires

Pour le plaisir, le commentaire d’une certaine Eva lu sur Bivouac-Id par notre ami Luc Forgeron

Bonjour Alpha,
Je vous avais promis de vous faire un compte-rendu sur la manif de samedi 10 novembre. Je n’ai pu le faire plus tôt car mon week-end était chargé.

Je me suis réveillée heureuse ce samedi, car j’allais participer à une manifestation que j’appelais de mes voeux depuis longtemps.

Je me suis vêtue et chaussée confortablement, car en cas de contre-manifestation muzz, je ne suis pas très efficace en jupe et talons pour cogner du mahométan. J’ai décidé d’aller sur le lieu du rassemblement en taxi, car le métro Alésia allait être bondé d’islamo-lucides à l’heure dite, et c’est une vraie tentation pour un poseur de bombe, l’occasion rêvée pour se débarrasser d’un maximum d’empêcheurs d’islamiser en rond.

Je ne peux pas dire que j’avais très peur, je me disais que si une bombe était posée contre les manifestants, ce serait la pire erreur de communication des barbus, car il est encore trop tôt: les bombes muzz sont prévues pour exploser à la chaîne quand le pays commence à être dominé par une majorité de musulmans, quand la police, l’armée, la fonction publique comptent environ un tiers de musulmans.

Mais bon, je me suis dit qu’on ne sait jamais, alors j’ai suivi le conseil de ma mère, qui quand j’étais jeune me recommandait de ne sortir que soigneusement épilée, et d’assortir mes sous-vêtements, car parfois le souffle d’une explosion arrache les vêtements, et, je cite:
Une jeune fille bien élevée doit être présentable en toutes circonstances”.
(Elle est malade, ma mère !)

Avant de sortir, je me suis souvenue de mon père qui essayait de me rassurer quand j’étais enfant, et que j’avais peur d’aller à l’église, car la veille des chrétiens avaient été mitraillés à la sortie de la messe. Il me disait que lui aussi était un peu anxieux, mais qu’on ne pouvait pas ne pas aller à l’église, car c’est le but de ceux qui nous tirent dessus. Si nous désertons nos lieux de culte, ils seront désaffectés, et nos ennemis auront gagné.
Il me disait: “Fais ce que dois, et advienne que pourra”.
Et nous allions à la messe la peur au ventre. Mais nous y allions quand même.

J’ai donc appelé un taxi, et avant de sortir de chez moi, j’ai laissé sur mon bureau un mot pour mes parents, restés au pays, pour au cas où il m’arrivait quelque chose. J’ai écrit:
Il est advenu ce que vous savez, mais j’ai fait ce que devais”.
Ils comprendront.

En route pour la place d’Alésia, j’ai vu un attroupement sur la place Denfert. J’ai tout de suite compris que c’est là qu’avait lieu le rassemblement, et je suis descendue du taxi.

Nous ne semblions pas très nombreux au départ, à peu près 500 personnes, mais plus le temps passait, plus de nouvelles personnes arrivaient. Au moment où notre cortège s’ébranla, nous étions pas loin de mille, peut-être plus. D’autres personnes continuèrent à se joindre à nous alors que nous avions commencé la marche.
Je criais “la charia ne passera pas !” de tous mes poumons, de toute mon âme, tellement j’avais ce rejet enfoui depuis longtemps en moi. On me donnait l’occasion de l’exprimer haut et fort, et en public, alors je n’allais pas ménager mes cordes vocales.
Je regardais les gens autour de moi, incrédule. Ce sont bien des Français qui se sont réveillés ainsi ? Depuis mon arrivée en France, j’oeuvre sans relâche, moi et tous mes amis chrétiens d’Orient, pour ce réveil. Maintenant c’est en train d’arriver. J’étais sur un nuage.

Ce qui m’a fait plaisir, c’est que beaucoup de ces manifestants semblaient de gauche. Il y avait des hommes d’un certain âge, avec des cheveux blancs, noués en queue de cheval ou en catogan, avec des têtes de syndiqués jusqu’à la moelle. Avouez que les lecteurs du Figaro n’ont pas ce profil.
Les dames de gauche étaient coiffées selon un rite mystérieux: certaines avaient peigné leurs cheveux sur le devant et les côtés du visage, mais les cheveux à l’arrière du crâne étaient aplatis et gardaient encore la trace de l’oreiller: c’est typique des dames de gauche, qui pensent que leurs cheveux qu’elles ne voient pas ne leur appartiennent pas, alors elles n’y touchent pas.
Bref, il y avait plein de gauchos, et ça m’a fait très plaisir, car un gaucho qui se réveille, c’est comme le soleil qui se lève après une nuit polaire. Plus les gauchistes comprendront la menace islamique, plus la France est sûre d’être sauvée, car les musulmans ne peuvent rien sans les islamo-collabos. Bon, je ne dis pas qu’il n’y a pas d’islamo-collabos de droite, mais les musulmans votent toujours à gauche, et il y a une raison à cela.

Il faut que les musulmans sachent que les islamo-résistants sont en train de s’organiser, de se regrouper, et que le combat contre le fascisme islamique se fera avec des croyants et des non-croyants, avec des gens de droite et de gauche, avec des hommes et des “spisses di counnasses”.

Pendant la marche, je discutais avec d’autres manifestants de tous âges
(je précise qu’il y avait plus de personnes d’âge mûr que de jeunes).
Il y avait des manifestants venus de Rennes, de Brest, de Strasbourg. Il y avait des grands-parents parisiens qui habitaient juste à côté du lieu de la manif, et qui n’avaient pas réussi à convaincre leurs petits-enfants (majeurs) de venir manifester avec eux. Ils étaient un peu déprimés, et m’ont dit:
Ce n’est pas pour nous que nous descendons dans la rue, c’est pour nos petits-enfants. Alors c’est dur de les voir rester à la maison devant la télé ou l’ordinateur”.
Je n’ai pas osé leur demander s’ils me permettaient d’aller chez eux pour débrancher l’ordinateur et piétiner leurs petits-enfants, parce-que ça aurait jeté un froid dans la conversation.

J’ai discuté avec un père angoissé parce-que sa fille fréquente depuis quelques années un musulman bien plus âgé qu’elle. Elle a commencé à mettre des manches longues, puis des jupes longues. Il appréhende le jour où elle va débarquer avec un foulard sur la tête. Il sait que ses petits-enfants à naître ne pourront être que musulmans, et se fait du souci. Comme je le comprends !
Le pire est qu’il n’est pas soutenu par le reste de la famille, au motif que sa fille est majeure, et qu’elle sait ce qui est bon pour elle…
Je lui ai dit que chez les musulmans, une femme ne devient jamais majeure, et qu’elle doit être tuée si elle choisit un non-musulman.

La sécurité était assurée par un nombre suffisant de CRS. Mais les organisateurs avaient aussi prévu un service de sécurité parallèle, grâce à des bénévoles, lesquels portaient un brassard permettant de les reconnaître.
J’ai appris qu’une partie de ces bénévoles étaient des chrétiens d’Orient, et ça m’a fait rudement plaisir.

A un moment, le cortège s’arrêta, une clameur s’éleva, je vis qu’une jeune femme habitant l’immeuble sous lequel nous passions avait sorti un grand drapeau français de sa fenêtre, et l’agitait dans notre direction en nous souriant d’un air ravi. Ravis, nous l’étions aussi: nous l’avons félicitée, puis nous avons continué la marche.

Sur le bord de la route, un Monsieur âgé s’est levé de son banc pour nous applaudir. Des passants se sont joints à nous. Deux maghrébins nous regardaient défiler d’un air désemparé. Un troisième maghrébin, style voyou, nous a crié des paroles désobligeantes que je n’ai pas comprises, à cause du brouhaha qui a couvert sa voix. Un CRS l’a repéré immédiatement et l’a éloigné sans qu’il oppose de résistance.

Bientôt nous arrivâmes place d’Italie. Une estrade avait été montée, et là, plusieurs intervenants ont défilé au micro, je ne vous les énumère pas car c’est déjà fait sur les sites de Riposte laïque et Résistance républicaine.

Une dame âgée qui passait par là a fait un esclandre car il y avait une banderole de l’Union des Juifs de France, et elle ne supportait pas que les juifs soient associés à cette manif. J’ai cru comprendre qu’elle était juive elle-même, car elle n’arrêtait pas de crier “pas en mon nom !”, comme si elle représentait à elle seule l’ensemble des juifs de France.
Elle mettait en avant son âge pour essayer d’en imposer, puis mettait la main sur son coeur, comme si elle allait avoir un malaise. Il a fallu que les vigiles interviennent, car elle tentait d’arracher la banderole.

Ensuite il y avait des “taupes” islamistes qui rôdaient alentour, je n’en ai vu que trois, car ils ont été repérés tout de suite par mes voisins de cortège: ils avaient été vus aux assises sur l’islamisation de l’Europe. Il s’agissait de trois hommes grands, deux au teint clair, un au teint mat. Ils étaient tous les trois très présentables, bien coiffés, deux d’entre eux portaient une barbe bien taillée.
Ils étaient armés d’une grande caméra, et se faisaient passer pour des étudiants qui réalisaient un documentaire pour la fac. Le seul problème est que le plus jeune semblait avoir 30 ans, donc je ne sais pas pourquoi ils étaient encore étudiants à leur âge. Sans doute poursuivaient-ils depuis longtemps des études qu’ils n’arrivaient toujours pas à rattraper.

Puis j’ai vu le groupe de jeunes gens du bloc identitaire. Ces hommes m’ont ramenée à mon enfance, car tous avaient sur le visage une expression de détermination et de rage contenue que je connaissais bien, pour l’avoir vue sur le visage des jeunes hommes du quartier chrétien dans lequel j’ai grandi. Mes jeunes compatriotes chrétiens avaient créé des groupes de surveillance diurne et nocturne. Ils faisaient des rondes à toute heure du jour et de la nuit dans le quartier, le fusil de chasse de leur père en bandoulière, pour donner l’alerte en cas d’attaque des musulmans sur les quartiers chrétiens. Je sais bien que c’était le travail de la police, mais les musulmans étaient souvent mieux armés que les policiers, car les pays musulmans du Golfe leur envoyaient beaucoup d’argent.
Il faut aussi dire que la police et l’armée, truffées de musulmans, ne réagissaient pas, ou pas assez rapidement, quand il s’agissait de porter secours à des civils chrétiens.

Lorsque les discours sur la place d’Italie furent terminés, la foule se dispersa rapidement, car il pleuvait des cordes. J’eus l’occasion de saluer Pierre Cassen et Christine Tasin, et j’ai discuté brièvement avec L’Abbé Pagès, et Alain Wagner (de Vérité, Valeurs et Démocratie).
J’ai demandé à l’Abbé Pagès s’il avait déjà reçu des menaces. Il m’a dit: “Bien sûr”.
Une dame a demandé à Alain Wagner à quel moment de sa vie il s’était aperçu qu’en France, l’islam devait être combattu. Il a répondu:
“Je suis allé un jour sur un site qui s’appelle Bivouac, et à partir de ce moment, j’ai réalisé qu’il fallait militer”.
Bravo à Bivouac pour avoir suscité des vocations !
Bonne soirée Alpha et Désiré.

Eva

Print Friendly, PDF & Email

16 réponses à “Ne sortir que soigneusement épilée, avec des sous-vêtements assortis car parfois le souffle d’une explosion arrache les sous-vêtements”

  1. Avatar le français provençal dit :

    hé j’ai les cheveux longs et je ne suis pas un gauchiste !!!!!

    a part ça les anecdotes sur la fille qui sort avec un musulman, et celle des petits-enfants qui préfèrent rester devant la TV m’ont semblé très familières, comme si je les avait déjà vécues autour de moi…. ah oui ! je les ai vécues c’est pour ça !

    franchement rééditez la même manif a Marseille, Montpellier ou Toulouse et je suis des vôtres !

  2. Avatar Rita dit :

    « ….ma mère, qui quand j’étais jeune me recommandait de ne sortir que soigneusement épilée, et d’assortir mes sous-vêtements, car parfois le souffle d’une explosion arrache les vêtements, et, je cite:
    “Une jeune fille bien élevée doit être présentable en toutes circonstances”…. »

    Hihihi … bien que j’ai probablement été élevée de l’autre bout d’un monde qui était plus petit que maintenant, ma mère m’avait donnée les même conseils – mais pas par peur d’une explosion, mais « en cas ou j’aurais un accident de voiture et finirais dans l’hôpital »…

    Merci pour cet article: en dit qu’une image vaut 1000 mots, mais vos mots aussi valent bien un nombre d’images! 🙂

  3. Avatar Muxu64 dit :

    Voilà un message qui me donne envie d’applaudir des deux mains 🙂 Moi aussi je suis plus que ravie de voir chaque jour davantage, le peuple de gauche se réveiller, prendre conscience de la juste mesure des choses et rejoindre les résistants 🙂
    Je me désole par contre, chaque jour de voir que mes deux filles de 22 et 20 ans sont hélas avec virulence dans le « camp » opposé au mien, au notre 🙁
    J’essaie cependant, envers et contre tout de faire prendre conscience à la cadette (qui a davantage les pieds sur terre et le sens des réalités) de ce qui est en train de se passer et de l’enfumage dont elle est victime, comme une trop grande partie de la jeunesse.
    Je me demande bien souvent, où mon éducation a failli 🙁 Alors que je croyais leur avoir inculqué de ne pas gober tout ce que le monde dit et d’avoir l’esprit critique. Alors oui, elles sont certes tolérantes, ouvertes aux autres, bienveillantes, curieuses de tout….Je n’ai donc pas failli en tout !!!……mais elles sont aussi dhimmis……
    Je veux malgré tout garder espoir et me dire qu’un jour notre jeunesse se réveillera en masse….et mes filles avec. Ce jour là ce seront peut-être les plus « enragés » d’avoir ainsi été trompés !!!…..

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      C’est difficile on a élevé nos enfants et ils ont été manipulés par école etmedias dans une certaine idéologie….mais ils ouvriront les yeux tôt ou tard ! courage !

    • Avatar bataille de Tourtour dit :

      J’ai eu le même problème avec mes enfants -de grands enfants maintenant- .Mais je leur mets les faits sous le nez, les faits, rien que les faits . (« Les faits sont têtus »,disait le camarade Lénine »). Je saupoudre de versets du coran,d’une violence insoutenable.Et j’ajoute l’Histoire,celle de l’expansionnisme musulman,de l’esclavagisme musulman,du colonialisme musulman,du racisme musulman etc.. L’Histoire ,rien que l’Histoire. Et la collusion de l’islam et du fascisme mussolinien, et celle de l’islam et du nazisme,etc. L’un des deux,le moins intello,et qui par deux fois,s’est fait agresser par des mahométans,a compris. L’autre,intello,donc plus « formaté », a du mal à se « déprogrammer »,au prétexte qu’il a des amis muzz’ tout ce qu’il y a de modéré et gentil et évolué,blablabla. Les faits,toutefois,ébranlent ses certitudes.
      Mais ni l’un ni l’autre n’est venu avec moi à la manif du 10 novembre:résignation et (d’autres,jeunes et moins jeunes m’ont dit la même chose) peur d’être photographiés et reconnus .Et foutus dehors à leur boulot…

  4. Avatar EVA dit :

    Merci à Résistance Républicaine d’avoir publié mon compte-rendu de cette magnifique journée du 10 novembre, qui n’aurait jamais eu lieu sans l’esprit d’initiative de Madame Tasin, de Monsieur Cassen, des orateurs qui se sont exprimés ce jour-là, des bénévoles qui ont assuré la sécurité…
    Une manifestation ne réussit pas par hasard. Merci pour votre travail à tous.

    J’avais fait ce compte-rendu pour « Alpha…Omega », un des piliers du site d’information sur l’islam « Bivouac.id », car il était embêté de ne pas pouvoir venir à la manifestation. Il habite en Belgique, et travaille beaucoup pour informer sur la réalité de l’islam. Il a notamment préparé un document court (27 pages seulement), très clair, complet et facile à lire, justement pour les personnes qui ne lisent pas de livres. Pour les personnes que cela intéresse, vous pouvez trouver ce document dans Google en tapant: FATRASIES CORANIQUES.

    Je vous souhaite un bon dimanche, et encore merci.
    Eva.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci Eva et surtout bravo pour votre excellente plume, je suis preneuse si vous avez des articles à soumettre… si oui dites-le moi et je vous enverrai mon courriel personnel, merci pour l’info sur les Fatrasies

  5. Avatar RAFFARD dit :

    Mille fois merci, j’aimerais avoir 20 ans, pour pouvoir agir comme vous l’avez fait « bravo à tous ces personnes qui luttent contre ce fléau, que le gouvernement approuve, quelle honte! ne sont-ils pas enfin tous en train de réaliser enfin ce qu’il se passe dans notre pays? je vous salue à tous…

  6. Avatar DURADUPIF dit :

    Christine est-ce vrai ?

    LA HOLLANDE VIENT DE LE FAIRE..

    > > >
    > LE
    MULTICULTURALISME A EU SA
    LEÇON.

    La
    Hollande là où 6 % de la population est
    musulmane rejette dorénavant le
    multiculturalisme : Le gouvernement hollandais
    en a assez de se faire

    piétiner
    par les musulmans et abandonne son modèle
    de longue-date de
    multiculturalisme qui
    n’a fait
    qu’encourager les immigrants musulmans

    à
    se créer une société parallèle et nocive
    à l’ intérieur du pays.

    Un
    nouveau bill présenté au Parlement hollandais
    par le Ministre de l’Intérieur Piet
    Hein Donner le 16
    juin dernier se lit comme suit:

    Le
    Gouvernement partage l’insatisfaction du peuple
    hollandais face au modèle de société
    multiculturelle en Hollande et exprime son
    intention

    de
    centrer maintenant ses priorités vers les
    valeurs fondamentales du peuple hollandais. Dans
    le nouveau système d’intégration, les valeurs
    hollandaises

    vont
    jouer un rôle central et de ce fait le
    gouvernement n’adhère plus au modèle de société
    multiculturelle.

    La
    lettre poursuit:

    Une
    intégration encore plus rigoureuse est
    parfaitement justifiée du fait que c’est ce que
    demande le Gouvernement à tout son peuple
    .

    Cette
    orientation est absolument devenue nécessaire
    parce la société hollandaise est en train de se
    désagrèger en terme d’identité et plus personne
    ne se sent

    chez-lui
    en Hollande.

    La
    nouvelle politique d’intégration sera beaucoup
    plus exigente de la part des immigrants. Par
    exemple les immigrants devront obligatoirement
    apprendre

    le
    hollandais et le Gouvernement hollandais
    va prendre des mesures d’avantage coercitives à
    l’endroit des immigrants qui ignoreront les
    valeurs du pays et

    désobéiront
    aux lois hollandaises.

    Le
    Gouvernement hollandais va aussi cesser de
    donner des subsides spéciaux aux musulmans pour
    s’intégrer ( alors qu’ils ne le font pas de
    toute façon )

    car
    selon Donner il n’appartient pas au Gouvernement
    et aux fonds publics d’intégrer les
    immigrants.

  7. POLLETT Daniel POLLETT Daniel dit :

    Lors de notre marche, j’ai entendu une femme nous dire de ne pas laisser la France devenir comme le Liban.
    J’en ai ressenti une émotion particulière et je pense qu’il s’agit d’Eva.
    Nous devons la victoire non seulement à nous-mêmes et à nos enfants, mais aussi à tous ceux qui croient en la France des Lumières. Continuons!

  8. Avatar EVA dit :

    Pour Muxu64:

    Bonjour. Je ne crois pas que vous ayez failli dans l’éducation de vos filles. Simplement nous ne pouvons pas garder les enfants à la maison, nous sommes obligés de les scolariser. A l’école, ils subissent une sorte de formatage général, impitoyable avec ceux qui y dérogent. On leur serine à longueur de cours que du « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, sauf les occidentaux, coupables de tous les malheurs de la terre », et il y a des pans entiers de l’histoire de l’islam qu’on ne leur enseigne pas. Cela aboutit à un état d’esprit qui doit être difficile pour vous aujourd’hui.

    Si vos filles aiment lire, je vous conseille deux livres qui m’ont permis d’ouvrir les yeux de bien des personnes qui avaient une vision idéalisée de l’islam. Ces deux livres ne coûtent pas cher, sont courts et écrits pour tous publics. Les enfants peuvent les lire à partir de l’âge de quinze ans. Il s’agit de:

    JESUS ET MAHOMET, de Marc Gabriel, un ancien imam égyptien de la fameuse faculté de théologie islamique d’Al-Azhar, au Caire, qui raconte l’islam de l’intérieur, qu’il a abandonné depuis dans des circonstances dramatiques.
    Aux éditions Ourania.

    LE PRIX A PAYER, de Joseph Fadelle, un ancien musulman irakien réfugié en France, qui raconte d’une manière haletante (on ne peut plus lâcher ce livre une fois la lecture commencée) comment sa vie confortable de musulman bourgeois a basculé à cause d’une simple rencontre faite pendant son service militaire.

    Vous pouvez commander ces ouvrages à votre libraire, ou sur internet.

    Une dernière chose: si vos jeunes filles ont déjà une conscience féministe, ou bien ont déjà été confrontées à des attitudes machistes, vous pouvez les sensibiliser par ce biais, en leur parlant du statut inférieur des femmes en islam. Ne vous découragez pas, car le temps joue pour vous, vos filles comprendront certaines choses en mûrissant.

    Bien à vous,
    Eva.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci Eva pour ces judicieux conseils, que je vais relayer.

    • Avatar Muxu64 dit :

      Merci Eva pour vos conseils de lecture à l’attention de mes filles et pour votre soutien :-).
      J’ai bien noté les références et vais les commander sur amazon. J’ai également envoyé le lien à ma fille cadette sur les fatrasies coraniques.
      A présent à savoir si elles liront c’est hélas une autre histoire…..aujourd’hui elles sont toutes deux parisiennes et vivent à plus de 600kms de moi. Je n’ai quasiment plus de contact ni par mail, ni par téléphone et une visite de 36h par an environ :-((
      Et oui hélas, si nous avons été très proche jusqu’à la fin de l’adolescence. L’éloignement géographique et nos divergences d’idées font qu’aujourd’hui elles m’ont presque rayée de leur vie !! Difficile dans ces conditions de pouvoir avoir une quelconque influence sur leur jugement et leur prise de conscience. Le milieu bobo de gauche artistico je ne sais quoi, n’est en tout cas pas propice pour un revirement de position dans l’immédiat ! Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir…..Il me reste l’espoir 🙂
      Bien à vous
      PS : tout à fait d’accord avec Christine, vous avez un vrai talent pour écrire 🙂

  9. Avatar EVA dit :

    Bonsoir Muxu64,

    Vous êtes une vraie mère. Celle que tous les enfants mériteraient d’avoir. Rester droite, garder le cap malgré les rebuffades, c’est plus que courageux.
    Certains parents préfèrent adopter face à leurs enfants une attitude qui ne traduit pas leurs idées, afin de sauvegarder une fausse bonne entente, basée sur le renoncement à ce qui est pourtant non-négociable.
    Je crois que le militantisme peut vous aider à supporter leur absence, et vous pourriez garder le contact en leur écrivant de temps en temps des courriels, dont certains n’auront rien à voir avec notre cause commune.
    Si l’occasion se présente, vous pourriez leur dire: « C’est aussi pour vous que je lutte. Ma vie pourrait être plus agréable si je restais vautrée devant une télévision qui m’informe avec autant d’objectivité que le journal « La Pravda » à l’époque des goulags ».

    Haut les coeurs, Muxu, c’est nous qui mettons les enfants au monde, pas le contraire. Donc nous saurons comment leur transmettre la liberté que nous avons héritée de ceux qui nous ont précédés.
    La France ne s’est pas faite en un jour, n’est-ce pas ?
    C’est la preuve que les français sont un peuple à part, et qu’ils sauront se montrer dignes de cette grande civilisation.

    Bien à vous,
    Eva.

  10. Avatar Muxu64 dit :

    Bonsoir Eva,

    Je n’ai jamais été une mère permissive et démissionnaire, comme bien trop de parents le sont aujourd’hui !! J’ai souvent dit « non » sans culpabilité et en étant sure de mon choix. Sans craindre non plus de perdre l’amour de mes enfants en les frustrant. Cela n’en a jamais fait des révoltés pour autant car il y a toujours eu du dialogue et des explications à mes décisions.
    Mes enfants pour en revenir à un post que je viens de lire, ont toujours beaucoup lu et porté très tôt un grand intérêt à l’histoire. Sujet très affectionné à la maison il faut préciser 🙂
    En fait tout s’est « gâté » et leur jugement a « dévié » lorsqu’elles ont quitté le giron familial du Pays Basque…..lieu où elles ont été élevées et lieu particulièrement préservé encore aujourd’hui.
    Sans doute qu’élevées dans un monde un peu de « bisounours » où tout le monde est gentil et où les problèmes ne se posent pas, n’ont-elles pas été préparées à cette confrontation. Mais peut-être bien qu’elles finiront par être échaudées par la réalité et à enfin prendre réellement conscience de ce qui se passe autour d’elle et des enjeux qui sont engagés !!!….
    Bien à vous
    Muxu

Lire Aussi