Oui, les homos ne sont pas les seuls à méconnaître l'islam, par Nordine

On ne peut qu’être d’accord avec vous ! Nos concitoyens ne connaissent pas l’islam, et à la vérité, c’est sans doute aussi le cas de beaucoup de musulmans dits « modérés ». Une partie de ma famille est tombée dans l’intégrisme à la fin des années 80 suite à l’arrivée d’un imam inculte, obscurantiste et ayant la tête bien pleine des règles islamiques. Règles qu’il ne s’est pas gêné d’inculquer à la communauté maghrébine de la cité, où les voiles fleurirent et la mixité fut bannie. Cité qui fut qualifiée de « plaque tournante de l’islamisme et du terrorisme » par les médias suite à l’affaire des « cocottes minutes » qui faisaient ‘tic tac’ et contenaient autre chose que des pois chiches. Avant ça, les gens de la cité ne connaissaient pas l’islam. Je dis l’islam, parce que c’est bien l’islam qui fonde la charia et son éventail de règles qui vont du comique au barbare en passant par le dangereux. Abdenour Bidar, normalien agrégé de philosophie, aura beau nous rappeler que le Coran stipule « pas de contrainte en religion », la réalité est que si tel était le cas, 95% du Coran serait inutile et les musulmans seraient donc soit des chrétiens qui s’ignorent, soit des bouddhistes scandant ‘peace and love’ lors du passage  de la gay pride. Vous en conviendrez, on en est loin…  

  Une fois de plus, mais il faut le dire et le redire, je trouve que ceux qui vous critiquent ne manquent pas d’air ! En effet, l’islam est, textes « sacrés » à l’appui, judéophobe, christianophobe, athéophobe, polythéophobe, homophobe, laïçophobe, canophobe, porcophobe, j’en passe et des meilleures… Comment des gens qui se réclament de cette idéologie « altérophobe » peuvent-ils avoir l’outrecuidance de se poser en victimes stigmatisées ? Et que ceux qui « ne sont pas comme ça » prennent la parole et se désolidarisent des discours totalitaires, comme le font Pascal Hilout ou Abdenour Bidar. Il est des silences complices. Et le discours qui consiste à dire « nous ne faisons de tort à personne, nous suivons notre religion » ne tient pas quand on connaît les fondements de l’islam.

Nordine

 93 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

    • Je regarde ça Philippe l’interface du site me joue des tours avec les commentaires en attente de validation qui apparaissent ou disparaissent mystérieusement avant que je les retrouve par hasard des jours plus tard

  1. Quand je lis Nordine je suis rempli de méfiance.
    Comprenons nous bien je ne trouve rien à redire à ce qui est écrit non, simplement le prénom me rend méfiant.
    C’est d’autant plus idiot que cet homme écrit souvent ici, et bien en plus, et ce qu’il dit et semble être est parfaitement respectable, MAIS, des années d’accommodements envers les musulmans, accommodements qui ne sont jamais suffisants, les dizaines de milliers d’attentats commis par des musulmans et dont les infos parlent, tout cela à fait qu’un prénom musulman ne passe plus pour moi.
    Pour autant bien sur je ne demande pas aux musulmans de changer leur prénoms, un prénom c’est précieux c’est souvent un des premiers mots qui compte pour un enfant (étant né sous X j’ai longtemps eu qu’un prénom sans rien à mettre derrière) mais qu’est ce que j’aimerai que les musulmans changent enfin de comportements et que enfin, leurs patronymes ne créé plus chez moi un tel rejet car je suis pas un mauvais gars, suis juste un type qui aime la paix.
    Je suis désolé de ce que je dit ici, sincèrement, et je suis conscient que des musulmans corrects doivent souffrir dans des recherches d’emploi qui leur sont refusées pour le simple comportement de leurs coreligionnaires, mais comment savoir qui on à en face de nous ? Un vrai modéré ou un djihadiste patient ?
    Voila vingt ans, Nordine, Mohamed, Youssef etc etc je m’en foutait complètement du prénom du gars en face, s’il etait correct je l’étais aussi les choses étaient simples.
    Depuis on à vu l’explosion du halal et de son corolaire qui fait de nous des gens impurs et qui ne pourront jamais travailler en abattoir halal d’ailleurs (ce qui est discriminatoire)
    On à vu de plus en plus de voiles qui nous répètent sans cesse que nos femmes sont des putes.
    Et on doit désormais travailler double dans beaucoup d’entreprise quand arrive le vendredi et que les musulmans ne viennent plus.
    Bref navré pour Nordine (je me bat pour pas finir ultra raciste croyez moi) mais je plaide non coupable, je ne suis pas né islamo- réfractaire, c’est l’islam qui m’a rendu ainsi.

    • Cette réaction montre bien le pourrissement voulu et encouragé par nos élites qui n’ont pas mis le hola quand il fallait alors on en arrive à ce qui est insupportable, cette suspicion généralisée à l’égard de l’autre à cause de son prénom… C’est comme ça qu’ils ont réussi à créer du racisme là où il n’y en avait pas. Par ailleurs notre Nordine est bien un républicain intouchable et son discours sur islam, Mahomet etc est sans ambiguïté, sans parler de son active collaboration avec nous

      • J’ai bien conscience de cela, et c’est bien pour ca que je vous ai fait part de mon ressenti.
        Croyez bien que je tente toujours de me dire que tous les musulmans ne sont pas des terroristes, hélas les terroristes sont très très souvent musulmans.
        Étant né en Alsace (c’est confirmé j’ai rencontrée ma mère biologique voila trois jours) et y ayant grandi j’ai partagé les bancs de l’école avec des musulmans (peu nombreux à l’époque) ainsi qu’avec des mômes issus de parents catholiques italiens, ou athées tchèques (etc) longtemps après nous sommes devenus parents et tous ont opté pour des prénoms banalement francais issus du calendrier, exception faite de mon camarade Youssef dont les mômes portent des noms arabo-musulman et de Khader qui à fait de même…
        Ayant grandi avec eux je suis bien placé pour savoir qu’ils n’ont pas souffert de racisme car une dizaine de musulmans pour un village de plus de trois mille personne ca passe tellement inaperçu que ca ne pose problème à personne.
        Ils ont donc grandi avec nous autres, ils parlent meme alsacien, mais au final ils démontrent leur allégeance au dogme en perpetuant l’usage de prénoms qui indiquent leur appartenance à la oumma.
        Dernier point, il y à une contradiction chez les musulmans, l’idolâtrie est en théorie interdite, pourtant le prénom masculin le plus répandu chez eux est celui de leur prophète, si ca c’est pas de l’idolâtrie je sais pas ce que c’est.

  2. Le commentaire de Nordine démontre bien le corollaire entre la multiplication de constructions de mosquées et la montée de l’islamisme (de plus en plus de femmes voilées, généralisation du halal etc…

  3. Bravo Nordine pour la prise de conscience !
    Il y a aussi une chose à ajouter dans le contexte des pays musulmans, c’est le fait qu’ils sont des pays non industrialisés à démographie galopante. Et ça veut dire qu’ils ont plein de jeunes au chômage qui ne savent pas quoi faire de la journée…
    Et quand on n’a rien à faire de la journée, alors n’importe quelle raison est bonne pour s’amuser un peu par des destructions et faire chier les autres…
    En France, le pays est industrialisé (dans les limites de la situation économique…), mais les musulmans sont toujours à démographie galopante… Alors ils ont l’Islam pour s’amuser un peu et faire chier les autres…

  4. Dans la lutte contre l’islamisme, le plus gros défit auquel nous devons nous atteler est de faire connaître le vrai islam au public non-musulman afin de détruire une bonne fois pour toute le mythe de l’islam pacifique dont les intégristes déforment les enseignements!
    Tant que les gens seront persuadés que la violence est une dérive de l’islam et non l’un de ses fondements et que la méfiance envers l’islam provient de l’ignorance, ceux qui dénoncent cette religion en toute connaissance de cause continuerons de se faire traiter d’ignorants par des gens qui n’ont pas lu une ligne du Coran et ne savent même ce qu’est un hadith.
    Encourageons donc les gens à lire le Coran, expliquons-leur ce qu’est l’abrogation et pourquoi les sourates mecquoise sont plus pacifiques et les sourates médinoises plus violentes (les gens croient que le Coran a été écrit d’une seule traite en quelques semaines par Mahomet lui-même…) Encourageons-les également à lire des hadiths violents, djihadistes, misogynes, homophobes, afin qu’il voient par eux-mêmes que le violence islamique ne se limite pas au Coran (les gens croit que l’islam n’autorisent pas la lapidation parce que le Coran n’en fait pas mention mais plusieurs hadiths le font).

  5. Clin d’œil à Nordine :
    Moi aussi j’ai un peu connu « l’intégrisme », en Algérie, où j’ai eu parfois un peu chaud aux fesses, et toujours seul.
    Pour ce qui me concerne, cela a commencé en 1991 à Maghnia (vers le Maroc) où les « islamistes » avaient pris la municipalité ; j’vous raconte pas mon séjour…
    Dans ces années là j’allais aussi de temps en temps vers Batna, 500 kilomètres d’Alger, seul en voiture ; les barrages de gendarmes sur la route, je me demandais à chaque fois si c’était des vrais ou des faux.
    Une fois, en 95 ou 96, je suis resté coincé deux jours à Alger ; l’armée algérienne faisait une intervention lourde qui incluait la zone industrielle où je devais me rendre (Oued Smar). L’opération terminée, je vais à Oued Smar. J’arrive à un barrage de police ; il y avait onze flics, en train de lever le barrage, mitraillette en bandoulière. J’ai été étonné de voir leurs visages, très jeunes, quasiment des gamins. Deux minutes après mon passage, ils ont tous été tués par des islamistes encore là.

  6. A propos de : « pas de contrainte en religion ».
    Sourate 2, verset 256 :
    2.256.??? ????????? ??? ???????? ??? ?????????? ???????????? ???????? ?????? ???????? ????????????? ????????? ???????? ?????? ??????????? ????????????? ??????????? ??? ????????? ????? ???????? ??????? ???????
    256. Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. (Traduction Hamidullah)
    Ce verset signifie en réalité qu’il n’y a pas de contrainte … pour ceux qui se soumettent à l’Islam, donc à l’opposé du sens que des gens intéressés lui prêtent, auprès des naïfs.
    Le début de ce verset, et le début seul : « Pas de contrainte en religion », est souvent cité par ceux qui, comme Dalil Boubakeur (recteur de la Grande Mosquée de Paris) veulent faire croire que l’Islam est pacifique et tolérant. Ceci rentre dans le cadre de la doctrine de la « taqyya », mensonge et dissimulation à l’intention des non-musulmans.
    Dans le texte arabe, le mot « religion » est précédé de l’article « el » ; il ne s’agit donc pas de « religion » en général mais de « la religion », qui ne peut pas être autre chose que l’islam, à l’exclusion de toute autre religion.
    Le Tâghoût du texte arabe (qui a une large signification : rebelle, satan, fausses divinités, saints, pierres, tombes) désigne tout ce qui est adoré en dehors d’Allah. Voir ce commentaire du verset : « Quiconque mécroit au Tâghoût, tandis qu’il croit en Allah, saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser » (l’anse la plus solide, « comme l’ont expliqué les savants », est l’attestation de foi « LA ILAHA ILLA LLAH »). »
    Ce qui confirme qu’il n’y a pas d’autre religion que l’islam. En paraphrasant : celui qui a pris le bon chemin au lieu de l’égarement, qui croit en Allah, qui a prononcé l’attestation musulmane, et est devenu musulman, « a saisi l’anse la plus solide ».
    Ibn Kathir a dit: « c’est à dire celui qui a retiré [de sa personne l’adoration] des égaux donnés à Allah et des idoles et ce à quoi prêche le shaytan comme adoration de ce qui est adoré autre qu’Allah, et unifie Allah et L’adore Seul et atteste que Seul Lui est en droit d’être adoré <> c’est à dire c’est qu’il s’est maintenu sur Son ordre et s’est tenu droit sur la voie exemplaire et sur le chemin de droiture. »
    En bref : pas de contrainte … pour embrasser l’islam, vous faites le bon choix.

  7. pour triompher, les mauvais n’ont besoin que de l’inaction des bons.

  8. Oui mais qui ne dit rien consent…
    Les musulmans qui ne condamnent pas l’islam et donc restent musulmans sont complices de toutes les atrocités qui sont faites au nom de cette sois-disant religion d’amour et de paix. Ils connaissent comme nous sinon mieux le contenu du Coran, des Hadiths et de la Sunna.
    Les autres plus lucides et surtout honnêtes avec eux-même, comme Pascal, ont bien compris qu’il fallait abandonner ce dogme totalitaire au nom de la liberté.

  9. Le bon sens refait parfois surface, là où on ne l’attend pas .
    La nature humaine préfère le bien au mal, et il arrive que le ciel se déchire pour laisser passer de vigoureux rayons de soleil.
    L’évêque de Constantine, Paul Desfarges ose affirmer qu’ils sont de plus en plus nombreux ces Algériens à suivre la voie du Christ.
    http://www.algerie-focus.com/blog/2012/11/06/algeriens-chretiens-ou-bikhir/
    Algériens, Chrétiens ou bikhir !
    Par Abdou Semmar | novembre 6, 2012
    L’évêque de Constantine, Paul Desfarges, a brisé un tabou. Une fois n’est pas coutume, un dignitaire chrétien en Algérie ose affirmer qu’ils sont de plus en plus nombreux ces Algériens à suivre la voie du Christ. Mais cet aveu n’a pas été du goût de certains intolérants qui sont vite montés au créneau pour crier au scandale. Sur la toile, comme dans les cafés et les diverses places populaires, les insultes et les malédictions ont fusé de partout.
    Les partisans de la sacro-sainte identité islamique de l’Algérie ont sorti de leur esprit toutes leurs fantasmagories. Ces Algériens chrétiens sont des vendus, des traitres, des renégats et un danger pour leur pays. «Ce n’est pas possible ! Ces nouveaux chrétiens ont reçu de l’argent. Ils ont été évangélisés à coup de dizaines de milliers d’euros». Voila la réflexion que nous avons tous entendu au moins une fois dans notre vie à chaque fois qu’on ose aborder ce sujet délicat.
    Délicat et choquant puisque dans l’imaginaire collectif, des Algériens chrétiens, c’est une contre nature en soi ! Un Algérien est avant tout musulman. Il est né pour l’être ou pour le devenir. Il ne peut pas dévier de ce chemin qu’Allah lui a tracé bien avant naissance. Pas de place au libre arbitre dans cet univers façonné par une vision religion rigoriste et unilatéraliste. Une vision qui s’enseigne dans les écoles algériennes. Tout petit, nos écoliers apprennent déjà que l’Islam est forcément supérieur à tous les autres religions. Ils apprennent que le paradis est uniquement promis aux musulmans. Les autres, chrétiens ou juifs, ne sont guère dignes de respect. Le fanatisme religieux inculque ces sentiments de méfiance et de haine à des enfants livrés à eux-mêmes sans que personne ne trouve à redire. Exit les valeurs de tolérance, de bonté, de vivre ensemble et d’acceptation de l’autre qui font, pourtant, l’identité originale de l’Islam. Un Islam qui a, naguère, cimenté la société algérienne avec son harmonie et son esprit des lumières.
    Mais aujourd’hui, la religion sert à d’autres fins. En Algérie, elle ne rassemble pas. Elle désunit. Elle n’apprend plus l’amour et le partage. Elle distille la méfiance et la haine. Les chrétiens algériens l’ont appris à leurs dépens. Eux qui ne constituent une minorité invisible sont décriés, traduits en justice et pourchassés par les forces de la morale. Quels sont leurs torts ?
    Abderrahmane Semmar

    • Merci Abderrahmane pour ce témoignage qui nous confirme une fois de plus combien l’islam est une religion de tolérance, d’amour et de paix.

Les commentaires sont fermés.