Hollande rend hommage aux terroristes du FLN. Honteux.

Voici un  article paru sur le Salon beige qui remet les pendules à l’heure, Hollande ose refaire l’histoire et trahir les Français et la France

 Dans un communiqué de l’Elysée publié aujourd’hui, on peut lire :

« Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l’indépendance ont été tués lors d’une sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes. »

Ce n’est pas la première fois que François Hollande rend hommage aux terroristes du FLN. Alors c’est encore l’occasion de rappeler la réalité historique. Le colonel Raymond Montaner, commandant de la Force Auxiliaire des Harkis de Paris depuis 1959, unité destinée à protéger les Algériens de la capitale et des banlieues contre la vaste entreprise de racket du FLN pour lever « l’impôt révolutionnaire », raconte:

« Il ne s’agissait pas d’une manifestation pacifique, mais d’une double action minutieusement montée par le FLN. Tandis que des groupes armés devaient saboter et incendier des installations vulnérables dont le port pétrolier de Gennevilliers et le complexe pétrolier de Melun, d’autres manifestants, mobilisés souvent de force, sous la menace, devaient envahir le centre de Paris, principalement vers la place de l’Opéra, de la République, et converger vers les Champs Élysées pour y déployer le drapeau FLN. A cette époque, toute manifestation de ce type était interdite dans la capitale.
La police parisienne semble avoir été surprise par ces manifestations. Environ 1.300 hommes répartis en petits groupes de 25 policiers étaient disséminés dans les zones sensibles, sans grande coordination. Un premier affrontement eu lieu, dès 19h30, au pont de Neuilly, une quinzaine de policiers se retrouvèrent opposés à plusieurs centaines de manifestants. Cependant, aucun coup de feu ne fut tiré. Les forces de l’ordre se replièrent vers d’autres points d’appui. Rapidement, la police reprit la situation en main.

On découvrit alors un fait étonnant : l’extrême rapidité avec laquelle, devant le regroupement des policiers qui avaient reçu des renforts, les manifestants se débandèrent, ou se laissèrent appréhender. Conduits au Palais des Sports et au stade de Coubertin, l’immense majorité des Algériens arrêtés avouèrent qu’ils avaient été mobilisés sous la menace de mort par les agents recruteurs du FLN, ou menacés de représailles sur leurs familles pour ceux qui auraient refusé de se joindre à ce « rassemblement patriotique ». La plupart furent renvoyés chez eux, après vérification d’identité…

Le vrai bilan, entre le 17 et le 21 octobre 1961, s’établissait à 7 morts, dont 2 seulement attribués directement à la police : Achour Belkacem et Amar Malek, tous deux agents du FLN. 5 autres morts seront décomptés, dont un Français, Guy Chevalier, et 4 Algériens, vraisemblablement victimes de règlement de compte. »

Autre réalité : entre janvier 1955 et juillet 1962, les groupes armés du FLN ont assassiné, en France, plus de 6000 Algériens, tués par balles, strangulation, égorgement, après tortures. Il faut compter aussi 9000 cas de mutilations (ablation du nez, des oreilles, des lèvres) soit une moyenne de 5 tués ou blessés par jour, pendant 7 ans ! La masse de ces Algériens en métropole était hostile au FLN. Auront-ils droit à l’hommage du président de la République ?

 141 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Félicitations a Christine Tasin pour son courage, car dieu sait qu’il est dangereux d’ouvrir sa g… a visage découvert dans cette Démocratie Populaire qu’est la France et l’Occident en général (des militants du PS ont même menacés ma famille de représailles quand ils ont eu mon nom, ce qui est un comble puisque la famille en question n’a jamais eu rien a faire de ce qui pouvait m’arriver). La logique Chrétienne de la Repentance achève d’enterrer la concept de la Laicité (comme les Cathos de Gauche ont enterrés la Gauche Anti-Cléricale). La Gauche est incohérente, pour les Droits de l’Homme… quand ça l’arrange. Courage Mme Tasin, la Vengeance est un plat qui se mange froid.

  2. On va continuer longtemps à excuser nos ancêtres ? On va remonter jusqu’aux Romains et aux hommes des cavernes à qui on va leur demander de s’excuser d’avoir été là ??? Et à ces musulmans de mdr on ne va pas leur demander de s’excuser de la piraterie en méditerranée ni de l’esclavage négrier et européen, dont ils sont les sinistres fondateurs.

  3. Ce que je ne comprends vraiment pas, c’est pourquoi une population ayant lutté pour son indépendance, est arrivée en masse, à peine son indépendance acquise dans le sang, par centaines de milliers chez leurs anciens colonisateurs au lieu de rester dans ce qui est devenue l’Algérie pour contribuer au développement de ce nouveau pays ?
    Difficile de ne pas comprendre la rancoeur – euphémisme – de tous les Pieds-Noirs dégagés d’Algérie dans des bains de sang, mais qui ont vu se pointer, la bouche en coeur, ceux qui les ont chassés de là-bas…
    Et honte aux dirigeants français de l’époque qui ont laissé se produire une telle aberration que l’on paie encore aujourd’hui.

    • Oui Romuald c’est incompréhensible et çela n’a pas gêné nos dirigeants !

  4. Monsieur Hollande, Président de (ce qui reste de) la République Française, vient de jeter un nouveau sujet de repentance à la figure du peuple qu’il aime tant. Il s’agit des événements d’Algérie en date su 17 octobre 1961 intervenus sur le territoire français. Au moment où en Europe (prix Nobel de la paix, hum…), ce mot (« paix ») revient de façon si insistante qu’il finit par rappeler l’arrière goût suspect d’un certain « armistice ». Me reviennent ces mots de Bernanos dénonçant un certain climat en 1945. « Il est de plus en plus certain pour moi qu’on cherche à avoir la France par le mépris comme d’autres l’ont eue en 1940 par la peur ; on se dit qu’un pays qui vomit est encore plus facile à prendre qu’un pays qui tremble. Une femme qui tremble peut encore avoir quelques réactions de défense mais tout le monde sait ce qu’un goujat peut se permettre contre une femme souffrant du mal de mer… Il faut que ce calcul soit déjoué. (Français si vous saviez)
    Une autre vidéo (mensongère et donc islamophobe selon un scribouillard de « 20 minutes ») vient de faire sensation qui dénoncerait (je ne discute même pas ici de savoir si c’est à tort ou non) le danger de l’islamisation de l’Europe par voie démographique. Quelques rappels de déclarations algériennes à Messieurs Hollande et au scribouillard susnommé. Le 12 janvier 1973, le président algérien Boumédiène déclare : « le ressortissant algérien résidant en France doit être fier de son authenticité arabo-islamique qui le protège de toute volonté d’intégration dans la société d’accueil ». En 1974, le président algérien Boumédiène déclare à l’ONU : « un jour des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire ». Et enfin, le 19 novembre 1976, la charte suivante fût approuvée par 99,18% des algériens : « l’édification du socialisme s’identifie avec l’épanouissement des valeurs islamiques ». Certes à son époque, il ne pouvait deviner que la stupéfiante imbécillité des élites européennes lui offrirait bientôt l’hémisphère nord sur un plateau.
    Il ressort d’un rapport international récent de EAD (aide à l’église en détresse) que « sur 131 pays de culture chrétienne il n’y en a pas un seul où la législation sur la liberté religieuse ne soit pas respectée. Sur 49 pays de culture musulmane, 17 ne tolèrent aucune autre religion (…)19 reconnaissent théoriquement la liberté religieuse mais ne l’appliquent pas ».
    Dans 36 pays musulmans sur 49 (73.46% donc) les choses se passent de manière anormale pour les autres confessions religieuses. Et 99% des élites européennes dégénérées font semblant de ne rien voir.

  5. Bonjour,
    Pour nos gouvernants la vérité historique importe peu ce qui compte ce sont les approvisionnements de gaz, de pétrole et de matière première venant des pays d’Afrique et du Moyen-Orient ainsi bien sûr que de maintenir la paix sociale dans les couches afro maghrébine de notre population.
    Pour eux le prix à payer n’est jamais trop élevé : Révisionnisme repentant, léchage de babouche, humiliation du peuple de France, rien ne nous sera épargné pourvu que l’industrie continue à tourner et que l’argent des impôts coule à flot le tonneau des danaïdes que sont dans les caisses de l’État.
    Mais voici, si vous me permettez, l’extrait d’un article que j’ai publié sur le site de Riposte Laïque concernant les raisons pour lesquelles on nous contraint à accepter l’immigration massive, la repentance et le multiculturalisme :

    Il s’agit là du principal motif d’acceptation par les politiques et le patronat du développement des valeurs arabo-musulmanes en Occident. En effet les pays qui détiennent les énergies fossiles et les ressources minières sont en mesure d’imposer ce qu’ils veulent au reste du monde surtout quand le reste du monde se bat pour leur offrir les moyens de découvrir et d’exploiter ces ressources.
    Imaginons, cas extrême, que demain soit promulgué par un pays occidental une loi qui interdit toute construction de mosquée sur son territoire en réponse à l’interdiction légale ou tacite de construire des lieux de culte non musulmans au Maghreb et au Moyen-Orient. Les pays arabes de l’OPEP, en guise de réponse, engageraient immédiatement des mesures de rétorsion économiques contre ce pays qui verrait aussitôt flamber les prix de l’essence et des matières premières. Cette perspective est bien entendu totalement inconcevable autant pour les grands capitaines d’industrie que pour les consommateurs. C’est pourquoi sur les fleuves de pétrole et de gaz qui se déversent en Europe naviguent les vaisseaux l’Islam le plus radical. Ils déchargent leurs valeurs moyenâgeuses et obscurantistes dans les ports occidentaux nous les présentant comme indissociables du commerce des énergies fossiles et des ressources minières.

    Le chantage concernant le pétrole se situe aussi au niveau du volume d’achat. En effet certains pays de l’OPEP nous on fait savoir que si nous diminuons nos achats grâce à l’ajout de bioéthanol dans l’essence, grâce au pétrole d’algues ou à la technologie hybride, le prix du baril augmenterait en proportion.
    Pourtant le peak oil est déjà atteint même s’il est nié par l’OPEP qui surévalue à dessein ses réserves souterraines.
    Nous achetons du gaz au Qatar qui en retour rachète des pans entiers de notre tissus économique. Et nous acceptons cela, trop content que nous sommes de voir revenir dans notre économie une petite partie de l’argent que nous dépensé chez lui. Nous négligeons un détail : tout contrat signé avec le Diable engage à y laisser son âme.
    En somme l’achat de toutes ces ressources nous conditionne, en autre, à accepter sur notre sol l’enracinement d’un l’Islam expansionniste qui ne fait que tendre chaque jour un peu plus vers sa radicalisation.
    Article complet : http://ripostelaique.com/immigration-naturalisations-regroupement-familial-islamisation-multiculturalisme-les-racines-du-mal.html
    Cordialement.

    • Merci Philippe de ce rappel, tout cela est vrai mais nous avons nous aussi des atouts non négligeables, le nombre d’immigrés que nous puorrions renvoyer dans leurs pays d’origine, ce qui créérait une crise pas possible là-bas, la matière grise que nous exportons et sans laquelle les pays exportateurs de pétrole seraient bien en peine d’… exporter celui-ci etc. Quand on veut on peut.

    • Merci Philippe pour ces éléments très justes mais j’ajouterai que nous avons des capacité de nuisance qui valent bien les leurs, renvoyer chez eux les immigrés dont ils ne sauront quoi faire ce qui créera une crise pas possible, rappeler nos « matières grises » et hauts techniciens qui assurent chez eux exploitation du pétole et autres richesses, pour ne pas parler de la construction de métro et compagnie… ils ont sans doute plus à perdre que nous parce que notre pays est riche et que nous avons la capacité de vivre autrement et de faire autrment notamment grâce à notre nucléaire ce n’est pas un hasard si les verts qui nous veulent dépendants s'(y attaquent

  6. Chère Christine,
    mon témoignage est publiable partout et par tous, avec mon nom, il est fait pour cela, pour que l’on sache.

    • Oui Daniel en principe mais comme il m’est arrivé d’avoir des tête en l’air postant un commentaire signé ne voulant pas le lendemain que ce dernier soit repris, je prèfère demander…

  7. Ah ! la mode de la repentance ! Il faut se couvrir la tête de cendres et se repentir… Se repentir de quoi ? Certes les évènements en période troublés sont toujours difficiles à analyser a postériori, alors pourquoi le faire ? Pourquoi revenir sur des faits aussi terribles soient-ils ? Pourquoi remettre de la braise sur des feux encore si peu éteints ? Surtout en ce moment où les relations se tendent ô combien entre le peuple algérien et la France.
    Que peut-on entendre ce jour sur les médias rien que cette matinée ?
    1 – La repentance de Hollande (qui représente l’Etat Français quand même) sur les évènements du 17 octobre 1961.
    2 – Manuel Valls souhaite accélérer le processus d’obtention de la naturalisation française.
    Que des sujets qui, pour un pauvre français lambda, nous mettent de bonne humeur le matin au volant de notre voiture à 6h45 quand on se rend au boulot en sachant que les « naturalisés » sont chez eux et touchent des aides pour vivre sans trop se stresser… Ok on va me dire que je synthétise … Pas tant que ça au fond …
    sinon pourquoi viendraient-ils si nombreux chez nous, s’ils n’y avaient pas quelques avantages ?
    Valls veut des électeurs, Hollande veut des électeurs qui votent pour eux…. Tous les moyens sont bons même au prix de l’anéantissement de notre culture, de notre mode de vie, de notre vie tout court… Nous courrons à notre perte.

  8. Lorsque j’étais enfant, mon père travaillait dans une tréfilerie à Montreuil-sous-Bois, non loin de la Porte de Montreuil. Depuis lors, les bois et les cultures ont disparu au profit de logements « sociaux » dans la « seconde ville du Mali ». Dans cette usine travaillaient de nombreux Algériens. L’un d’eux se nommait monsieur Maza. Il était déjà bien âgé, de physique frêle, avait un regard profond reflétant la sagesse du monde. Malgré son âge, il manutentionnait comme les autres de lourds rouleaux de fil de fer, pour un salaire dérisoire, pauvrement vêtu des surplus militaires. Il avait toujours un bonbon pour moi dans sa poche. Un jour ceux du FLN sont venus lui demander de cotiser. Il a refusé. Alors les tueurs sont venus l’attendre à la sortie de l’usine et l’ont assassiné devant tous les autres. Bien sûr personne n’a rien vu, rien entendu. Tout le monde avait peur.
    On imagine le climat de suspicion et de rancune parmi le personnel de l’usine.
    À la même époque, un attentat contre un café algérien dont le propriétaire avait sans doute fait le même refus a été détruit, et tout l’immeuble au dessus, par une explosion qui a réveillé tout le quartier et mon sommeil d’enfant innocent. Après quoi, des gendarmes mobiles avec l’étui à revolver ouvert et le doigt sur la détente de leur pistolet-mitrailleur montaient la garde sur le chemin de mon école, la rue Lebour entre la rue François Arago et l’école Robespierre. Je n’eus plus le droit de regarder le journal. Mes parents trouvèrent un prétexte médical pour m’envoyer dans un préventorium à Grasse. Aujourd’hui, un collège tout neuf remplace cette usine qui rouillait tout le quartier, mais moi je n’ai rien oublié. Je préfère évoquer cette histoire par écrit, car si je le fais oralement, je redeviens un enfant de dix ans. C’est dire si j’apprécie les propos de notre Président. Les victimes du FLN ont existé, elles avaient toutes un nom et il se trouvait des gens qui les aimaient. Mais lui, il aime qui?

  9. Merci pour ce rappel historique que nous soulignera pas notre cher « président »

  10. Apparemment, Hollande prépare son prochain voyage à Alger. Français, attention, danger !
    Va-t-il rééditer les exploits à Alger de son illustre prédécesseur Mitterrand il y a exactement trente et un ans, lui aussi peu après son arrivée au pouvoir ?
    Petit rappel historique de la part d’un ancien haut responsable de la SONATRACH (gaz et pétrole d’Algérie) :
    « Le 30 novembre 1981, le président François Mitterrand se rendit à Alger en visite officielle. Lors des entretiens algéro-français qui eurent lieu à cette occasion, il fut beaucoup question de gaz. Puis furent engagées des négociations entre la Sonatrach et Gaz de France, qui aboutirent à la signature, le 3 février, d’un contrat commercial très singulier. Sa particularité était que le prix du mètre cube était de 27 % plus cher que le cours normal du marché. On en a dit que c’était un « prix politique » consenti sur ordre de l’Elysée. Ce prix était par ailleurs indexé sur le cours du pétrole, alors que jusqu’alors les formules d’indexation retenues dans les contrats de ce type tenaient compte de l’évolution des prix des produits manufacturés publiée par l’INSEE et des salaires dans le secteur industriel. Pourquoi un tel « cadeau » de la part du gouvernement français à l’Algérie ?
    De nombreux observateurs ont justifié ce prix « politique » par le brusque et inattendu réchauffement des relations algéro-françaises intervenu au lendemain de l’arrivée de François Mitterrand et la gauche au pouvoir en France. Une appréciation plus exacte est fournie par les journalistes Lounis Aggoun et Jean Baptiste Rivoire, qui disent de ce contrat que c’est l’événement le plus important du moment, une étape majeure de la consolidation de ce que l’on appellera plus tard la Françalgérie, cette puissante intrication des réseaux de corruption algériens et d’une partie de l’establishment politique et économique français. »
    (Hocine Malti, Histoire secrète du pétrole algérien, -La Découverte- nov 2010, page 276).
    A Christine Tasin : en prévision de ce voyage de Hollande à Alger, j’ai préparé il y a un mois un topo de 4 ou 5 pages, orienté gaz et pétrole (et où on reparle du Qatar), mais qui reste à finaliser.

    • Excellentes remarques, Philippe, je publierai demain ce commentaire et je suis bien entendu preneuse de l’article préparé (3 pages word police 12 ce serait bien il faut éviter de faire trop long)

  11. À force de déclarations toutes plus stupide et inopportunes les unes que les autres, ce vulgaire étron ignare, au charisme de serpillère, ne fait qu’exacerber les tensions, au risque ultime d’être lui-même victime de sa rhétorique aussi inepte que déplacée. Comme un certain Louis XVI, Groslard 1er, roi des bisounours risque de mal vieillir …

  12. mon père, mécanicien militaire engagé dans l’aéronaval, envoyé dans le sud Maroc dans les années 50, me racontait ce qu’il avait vécu. Envoyé en mission dans des zones rurales reculées, du coté d’Agadir, pour aller voir si des fermiers d’origine francaise allaient bien, et revenir avec des corps, dont un bébé, je dis bien un bébé, qu’il avait du prendre de ses mains pour le désempaler des grilles du domaine et le ramener à la base. Je me souviens du regard de mon père lorsqu’il m’en a parlé, 50 ans après. j’avais l’impression qu’il le voyait et le vivait encore. Alors aujourd’hui lorsque je vois notre président s’excuser, ca me dégoute. Lui s’excuse en notre nom, mais ne demande rien en échange, car des exactions ont eu lieu des 2 cotés. Personne ne doit s’excuser, c’est l’histoire, c’est une guerre parmi d’autres, et les guerres propres n’existent pas. Pour ma part je n’irais pas demander aux allemands de s’excuser d’avoir déporté des membres de ma famille, le peuple allemand n’y est pour rien. M HOLLANDE, rentrezchez vous et foutez nous la paix.

    • Merci Sylvain, avec votre autorisation je publierai ce commentaire

2 Rétroliens / Pings

  1. RCS » Blog Archive » Comme un parfum de rupture épistémologique …
  2. RCS » Blog Archive » Comme un parfum de rupture épistémologique (2 ) …

Les commentaires sont fermés.