Lettre ouverte à Manuel Valls, par Chantal Macaire

       Je ne saurais trop recommander à chacun d’écrire à son tour à Manuel Valls pour dénoncer la société totalitaire qu’il concourt à mettre en place par l’interdiction annoncée de notre marche du 10 novembre.                                                                                                       

                                    Monsieur le Ministre,

 Ainsi donc vous laisseriez le préfet interdire que la marche à Paris du 10 novembre prochain contre le fascisme islamiste, au prétexte de « troubles à l’ordre public » possibles ?   

Vous savez pourtant très bien qu’aucun débordement n’est à craindre de la part des patriotes qui s’apprêtent à défiler ; vous craignez donc la réaction des salafistes qui clament sans cesse leur haine de la France et des Français, et sont même capables, sur les Champs-Elysées, d’appeler au meurtre des juifs et d’exhiber leurs niqabs, sans être le moins du monde inquiétés par la justice pour « appel à la violence et au meurtre » et infraction à la loi, comme il se devrait. Vous nous serinez, au gouvernement, que ces gens-là ne sont qu’une poignée : les forces de l’ordre seraient-elles incapables de maîtriser une poignée de fous furieux ?  Ou bien ces salafistes incontrôlables seraient-ils beaucoup plus nombreux que vous n’osez l’avouer ?

En tout état de cause, ce que l’on remarque, c’est que vous entendez interdire à des Français soucieux de la loi, puisqu’ils en demandent l’autorisation à la Préfecture, de manifester pacifiquement –ce qui est leur droit le plus strict dans une démocratie où la liberté d’opinion est normalement sacrée (mais est-on encore en démocratie, jouit-on encore de la liberté d’expression dans cette France que les gouvernements successifs s’acharnent à détruire ?)

Par contre, vous avez toléré que des fanatiques, qui n’avaient pas d’autorisation en bonne et due forme, viennent manifester leur intolérance sur l’avenue des Champs-Elysées, offrant le spectacle honteux de leur refus de nos valeurs et de notre mode de vie par leur accoutrement et leurs prières en pleine rue (pourtant interdites !), belle image offerte au monde entier du laxisme effarant du gouvernement et de son impuissance à faire respecter la loi républicaine, ouvrant ainsi un boulevard à la réhabilitation du délit de blasphème !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un deux poids-deux mesures inique et injustifié : celui qui respecte la loi est réduit au silence ; celui qui ne la respecte pas, peut manifester tranquillement, sous l’œil des forces de police qui, sans aucun doute, ont reçu l’ordre de ne pas intervenir ; le non-musulman n’a qu’un droit, celui de se taire et de subir ; celui qui est musulman avant d’être français a tous les droits puisqu’il les prend, sans en être empêché !

Jolie conception de l’égalité républicaine, pour des politiques qui n’ont que ce mot à la bouche ! J’y vois, moi, une discrimination des plus révoltantes à l’égard d’une partie de la population…pourtant encore majoritaire !

 Et cette discrimination va très loin, puisque vous vous indignez et qu’on vous entend protester contre toute profanation ou acte de vandalisme touchant les lieux de culte et carrés musulmans, mais que vous ne réagissez à aucune des profanations ou acte de vandalisme visant les églises ou tombes catholiques, et même pas non plus quand des fidèles sont caillassés… Or, vous êtes bien placé pour savoir que les atteintes au catholicisme sont de très loin les plus nombreuses !  Votre attitude est scandaleuse, venant d’un ministre de la République « une et indivisible », alors même que François Hollande avait osé affirmer, en présence de Nicolas Sarkozy, qu’il voulait rassembler et être le président de tous les Français.

   On ne peut mieux trahir les principes même qui fondent notre république, et renier le passé de la France et ses racines judéo-chrétiennes (à laquelle les Français sont attachés, sans être forcément croyants !).  Seriez-vous un « Français de papiers » uniquement ou bien votre haine de l’Eglise, qui n’a d’égale que votre complaisance envers l’islam, guide-t-elle votre action ?

Vous allez encore plus loin dans le déni, en niant qu’il existe un racisme anti-blanc : « il n’y a pas des racismes, mais un seul et unique racisme, que nous combattons », rétorquez-vous en substance au député Bompard… La formule est belle et vous auriez raison, si cela correspondait à la réalité. Mais vous n’êtes pas sans savoir que les officines, grassement subventionnées par nos impôts comme SOS-Racisme, refusent de traiter les plaintes émanant de « blancs »… Je vous renvoie aux propos d’Omar Djellil, un ancien militant de SOS Racisme, qui explique comment des instructions émises par le bureau national de l’association demandent à leurs membres de ne pas traiter les affaires dont les victimes sont blanches.

http://www.youtube.com/watch?v=MX8SljhtqI4

Ce qui ressort de tout cela, c’est que plus vous en appelez à la laïcité, plus vous la bafouez, en courant à l’inauguration d’une mosquée ou à un « iftar ». Et même  -ce dont je doute-  si vous souhaitez un bon Carême aux catholiques et allez fêter Pâques à Notre-Dame, vous la trahirez du fait que « l’Etat ne reconnait… aucun culte », et qu’un ministre n’a pas à se prêter à cela, à titre officiel.

Plus vous en appelez aux valeurs de la République, plus vous les trahissez, en pratiquant une discrimination systématique  -discrimination que l’on retrouve au niveau des décisions prises par les juges, aussi indulgents envers les uns (qui ressortent libres du tribunal après avoir mis en danger la vie de policiers, par exemple) qu’ils sont intraitables envers les autres (peines de 4 et 2 ans pour William Vidal. et Monique Guindon -dont je n’excuse pas le geste, loin de là- alors que, pour reprendre l’expression fameuse de Jack Lang : « il n’y a pas mort d’homme ! »).

Continuez ainsi, vous et vos collègues du gouvernement : vous faites croître le ras-le-bol des « sous-chiens » et de ceux, issus de l’immigration, désireux de s’intégrer et d’échapper aux diktats de l’islam, et vous apportez des voix à Marine Le Pen…


Chantal Macaire

Citoyenne athée (mais attachée à la France et à ses clochers)

 87 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Puisque l’on parle de valls et de la justice, lisez donc ceci, qui fait suite aux arrestations de cette semaine.
    Notre confrère JSSNews (1) a reçu l’information suivante, d’un fonctionnaire ministériel français :
    Au début, je pense que Valls a voulu mener cette affaire discrètement en ne prévenant que la présidence des arrestations à venir. Mais tout, absolument tout, fuite dans ce gouvernement. La moindre petite information va de ministère en ministère en même pas quelques heures… Alors Taubira a appris la nouvelle. Elle le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle s’est fâchée toute rouge… 
    JPG : Je suis en mesure d’ajouter que si Christiane Taubira s’est immédiatement fâchée toute rouge, c’est parce que l’identité du terroriste ne lui était pas inconnue : il était surveillé par la police depuis le mois de mars dernier.
    L’employé de ce grand ministère français s’est confié ce matin à JSSNews sous couvert d’anonymat, mais JSSNews est formel : « son degré de fiabilité est très élevé ».
    JSSNews: « Il est entré en contact avec notre rédaction après la publication de plusieurs informations que « seuls vous publiez ».
    Source ministérielle : « Qui a osé écrire que la majorité des membres de la cellule sont des noirs d’origine Africaine ou Antillaise ? Ce n’est pas politiquement correct. Mais c’est un fait. Et sans faire l’amalgame avec les autres noirs, cette information est cruciale dans le traitement de l’information. D’après-vous, pourquoi Taubira était contre les arrestations ? »
    Source ministérielle : « Taubira se bat depuis son arrivée au gouvernement pour faire baisser le nombre de prisonnier. Mais elle se bat aussi pour faire croire aux français qu’il n’y a pas de danger islamiste en France. Et pour le coup, elle ajoute à son arc une autre flèche : celle de la dé-diabolisation des noirs de France. »
    Source ministérielle : « En résumé, elle ne voulait pas de ces arrestations pour ne pas mettre les noirs à mal. Et pour ne pas effrayer les français sur le risque islamiste. »
    Si ces accusations contre la ministre Taubira se confirment (et je ne doute pas que mes confrères de la presse française, toujours les premiers à rechercher la vérité des faits, vont enquêter), nous avons à faire à une complicité passive de tentative d’attentat terroriste au plus haut degré de l’Etat.
    Eric Voulleminot, spécialiste du contre-terrorisme, a déclaré lors de la conférence de presse du procureur François Molins en charge du dossier : « vous pouvez imaginer quels étaient leurs plans », faisant référence à la liste des centres communautaires et associations juives parisiennes qui ont été découvertes, avec des armes chargées et des liasses de billets, au domicile du terroriste interpelé à Paris.
    Source ministérielle : « après, qu’y a t-il de mieux ? Laisser ces types faire sauter des synagogues et dire qu’on ne les retrouve jamais, ou les arrêter avant un carnage prévu pour dans 3 jours ? »
    Source ministérielle : « Pour Taubira, l’image des Antilles semble passer avant la sécurité de ses concitoyens, qui plus est quand ils sont juifs. »
    JSSNews: « Notre source ajoute que « Valls est un costaud. Il est jalousé dans le gouvernement pour sa popularité. Les autres comme Taubiral ou Marisol Touraine ne comprennent pas que les français ont besoin de se sentir sécurisé !…et sur ces arrestations de Jérémy Sydney et de son gang, Valls était un peu seul au monde »
    Source ministérielle : « d’après ce que je sais, Valls était vraiment le seul à vouloir y aller. La police aussi voulait y aller. Mais c’est tout. S’il n’avait pas son caractère, il aurait lâché prise. Je pense que les français peuvent remercier Valls et surtout qu’ils peuvent prier pour qu’il ne lui arrive rien. »
    Ma conclusion : Les informations publiées par notre confrère JSSNews ont toujours été fiables et n’ont jamais été démenties, et je prends celle-ci pour vraie, car elles confirment nos propres informations : le terroriste musulman Jérémy Sydney et le reste de la cellule terroriste étaient sous surveillance depuis le mois de mars dernier, depuis les assassinats de Mohamed Merah, et des liens entre les deux groupes ne sont pas à exclure.
    De plus, nous savons que la communauté juive a été désignée comme la cible des futurs attentats terroristes en France.
    Je présente ici, une nouvelle fois, mes remerciements à la police qui a arrêté ces terroristes, ainsi qu’au Ministre Manuel Valls qui a fait son devoir et a permis d’empêcher un futur attentat et un futur drame.
    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour http://www.Dreuz.info
    (1) http://jssnews.com/2012/10/07/exclusif-jssnews-arrestation-de-jeremy-sydney-christiana-taubira-ne-voulait-pas-y-aller/
    Désolé pour la longueur, mais cela vaut la peine d’être su, sachant que à Riposte Laïc on a un « amour immodéré pour » Taubira …..

  2. Qui ne dit mot consent ? Le silence de Valls, 3 jours après, est suspect. On a connu des démentis plus rapides, des remontages de bretelles de subordonnés plus fermes.
    Est-il en train de vérifier l’info auprès de ses services ? Attend-t-il lundi ? Compte t-il les protestations avant de se décider ?
    Dans tous les cas, ce manque de réaction immédiate montre qu’il n’est pas clair sur ces questions.

  3. J’ai envoyé un message hier à ce ministre en incluant deux sourates du Coran et en lui demandant de bien les lire.

Les commentaires sont fermés.