Les excuses du Crif et de la Licra à Pierre Cassen, Pascal Hilout et Christine Tasin

Si j’étais le Président du Crif, Richard Prasquier, qui vient de comparer l’islamisme radical au nazisme, et a ajouté : « la réalité, c’est qu’il se développe un islam de haine, de guerre et de meurtres » j’écrirais une lettre d’excuses à Pierre Cassen et Christine Tasin pour avoir fait pression en novembre 2011 sur les responsables du salon du Livre du B’naÏ B’rith pour les évincer du dit salon où ils avaient pourtant été invités à venir présenter leur ouvrage, La Faute du bobo Jocelyn au prétexte que leurs critiques de l’islam ne seraient pas fondées. 

 Si j’étais le Président de la Licra, Alain Jakubowicz, qui vient de déclarer que les pires ennemis des musulmans n’étaient pas les islamophobes mais les islamistes radicaux, je retirerais ma plainte contre Pierre Cassen et Pascal Hilout, poursuivis pour incitation à la haine après deux articles évoquant les dégâts produits en France par l’islamisme et l’islamisation de la France.

 Si j’étais Richard Prasquier et Alain Jukubowicz, j’inviterais Pierre Cassen, Pascal Hilout et Christine Tasin au prochain salon du B’naï B’rith, je déroulerais le tapis rouge pour eux et je leur offrirais le micro une partie de l’après-midi pour qu’ils expliquent à ceux qui en doutent encore à quel point les juifs, les chrétiens, les non musulmans, la France et ses valeurs sont menacées par l’islamisme et par ce sur quoi l’islamisme s’appuie, les textes sacrés de l’islam, qu’il est urgent d’élaguer pour faire naître un véritable islam de France.

 Si j’étais…

« Toi, si t’étais le bon Dieu,  tu es beaucoup mieux, tu es un homme… », chantait Jacques Brel.  » Le Bon Dieu Brel.  Certes, Prasquier et Jakubowicz ne sont pas le Bon Dieu . Auront-ils le courage d’être des hommes dignes de ce nom ?

Quant à moi, je ne suis qu’une femme, avec un peu de lucidité, un peu de bon sens… et un peu de cohérence aussi, ce qui n’est pas la chose du monde la mieux partagée, semble-t-il.

Christine Tasin

 134 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

    • qu’ils nous montrent d’abord qui ils sont et ce qu’ils savent faire avant de recevoir un chèque en blanc

  1. Ça , c’est un « one shot » !
    Bravo Christine, bien envoyé …
    Nous sommes tous là, avec vous .

  2. Même punition, même motif ,
    Voici le message au Président du CRIF
    et l’adresse pour faire de même ; il n’y a pas besoin d’en écrire des tonnes, il faut juste qu’il y en ait suffisamment pour l’ébranler dans ses certitudes erronées : http://www.crif.org/fr/contact
    « J’espère Monsieur le Président, que comme le suggère Christine TASIN de RESISTANCE REPUBLICAINE, dans le court article qui suit, vous aurez le courage de vous conduire en homme digne de ce nom, en faisant des excuses bien méritées à Christine TASIN et Pierre CASSEN pour les avoir injustement évincés du salon du livre du B’naÏ B’rith en novembre 2011 !
    Une citoyenne révoltée de votre outrecuidance ! »

  3. Bonsoir Christine,
    Merci beaucoup pour ta présence hier à Nîmes, et voici le message que je viens de laisser sur le site de la LICRA, http://www.licraparis.org/contact/, en leur transmettant ton article.
    J’invite tous les lecteurs et les adhérents de R.R. de faire la même chose.
    « J »espère que comme le suggère Christine TASIN de RESISTANCE REPUBLICAINE, dans le court article qui suit, vous aurez le courage de vous conduire en homme digne de ce nom, en faisant des excuses bien méritées et en retirant votre plainte répugnante contre Pierre CASSEN et Pascal HILOUT, qui sont des êtres dignes et droits, non les ignobles racistes pour lesquels vous avez voulu les faire passer. C’est ne pas les connaître que prétendre cela ou c’est être extrêmement malhonnête ! Que choisissez-vous ? Vous plaidez coupable et demandez pardon, ou vous persistez à accabler ignominieusement deux hommes innocents des turpitudes que vous leur prêtez ?
    Une citoyenne française fatiguée de vos décisions arbitraires dès que l’on ne pense pas comme vous ! »
    J’en prépare également un pour le CRIF.
    Amicalement.

    • Merci Josiane, la mobilisation citoyenne, ça marche il ne faut pas hésiter

Les commentaires sont fermés.