Valls dit clairement que les socialistes veulent abroger la loi de 1905

Publié le 27 septembre 2012 - par - 13 commentaires

Valls vient de dire qu’il souhaitait étendre à la France tout entière le régime de Concordat qui régit l’Alsac-Moselle. On s’en doutait mais ça va mieux en le disant l

Les discours de nos dirigeants sont de plus en plus clairs sur l’islam. Robert Albaredes, dès février 2012, avait déjà dénoncé l’imposture de Hollande qui, quand il clamait qu’il mettrait l’article 1 de la loi de 1905 dans la Constitution, faisait le premier pas destiné à supprimer la fameuse loi de 1905 dont la particularité est l’article 2, jeté aux oubliettes.

En effet, l’article 1:

 « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public » est le fondement des revendications islamiques, (voile, kami, halal, prières dans les rues, mosquées…) et n’a de sens que s’il est accompagné de l’article 2 :

 La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.
Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3.

Pour pouvoir, comme vient de le dire publiquement Valls, financer, sur fonds public, la formation des imams, il n’y a pas d’autre solution que de supprimer l’article 2.

Et en avant pour le financement totalement public des mosquées, entre autres !

 C’est consternant, parce qu’il y a bien d’autre solutions.

La toute première ce serait que pour faire un véritable islam de France (et non une France en islam) il suffirait d’appliquer la loi et de demander à tous les musulmans de reconnaître la suppression de leurs textes sacrés (coran et haddith-s ) des versets et passages incompatibles avec nos lois comme ceux qui régissent la condamnation à mort des mécréants, des juifs, des apostats, des homosexuels, ainsi que ceux concernant « l’infériorité » des femmes, avec expulsion de France ceux qui ne respecteraient pas ces lois.

Dans ce cas la formation des imams ne poserait pas de problème parce que, quelle que soit l »origine de ces imams ils auraient l’obligation de respecter la loi française sauf à être expulsés, tout bonnement.Et le contribuable français n’aurait pas à payer pour former sur son sol des ennemis de la France !!!!

On pourrait aussi faire encore plus simple, et interdire carrément l’islam en France au motif qu’il n’est pas une religion mais un système politico-fasciste, à charge pour les nés musulmans ou convertis voulant rester en France d’inventer un nouvel islam qui porterait un autre nom et prônerait VRAIMENT amour, paix et tolérance…

Or les dhimmis qui nous gouvernent ne veulent même pas entendre parler de ces deux solutions qui leur permettraient de reprendre la main. Et pour cause, les lâches qu’ils sont craignent, paraît-il, attentats et émeutes qu’ils auront de toutes façons parce que plus ils reculent plus les autres avancent, forts de leurs faiblesses.

La peur de manquer de pétrole et de gaz naturel ne tient pas, parce que les pays exportateurs de pétrole ont diablement besoin de notre savoir-faire pour exploiter l’or noir, mais aussi pour construire rames de métro et centrales nucléaires (et on rappellera que la Russie, qui devrait être notre allié naturel, pourrait aussi être notre approvisionneur privilégié de pétrole…).

Et puis, on a des centrales nucléaires qui nous mettent en autonomie quant à nos besoins électriques, au grand dam des Verts qui aimeraient nous voir à genoux devant les pays du Golfe pour réduire notre fierté d’être français et même notre sentiment d’être français. Et puis nous avons du bois en quantité, nous pouvons nous chauffer sans gaz ni pétrole, et quand bien même nous n’aurions plus la mopindre goutte de pétrole (totalement improbable pour les raisons que j’ai évoquées plus haut), il nous reste des idées, la capacité de nous déplacer autrement, et celle d’inventer des substituts au pétrole.

 La France a tout, de l’eau, du bois, de la matière grise, des paysages, des climats et des oeuvres d’art qui en font un modèle et une destination touristique de premier choix pour le monde entier, et nos dirigeants voudraient nous faire croire que nous serions obligés de lécher les babouches des mahométans pour survivre ???

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Valls dit clairement que les socialistes veulent abroger la loi de 1905”

  1. Avatar Resistant dit :

    La nouvelle du jour et la plus terrifiante qui soit…de loin…je ne te dis pas merci Christine …glasp !

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Oui c’est la plus terrifiante mais où sont les laïques de gauche bordel ? Qui va se lever contre cela ?

  2. Avatar 23bixente23 dit :

    c’est exact, des solutions alternatives tout à fait viables existent et peuvent être exploitées, pour le plus grand bien du peuple et de la planète car moins chères et moins polluantes que cet ignoble pétrole.

    pour le gaz, je ne sais pas, mais a priori il n’y a pas de raison, et nécessité fait loi, je ne m’inquiète pas pour ça.

    sans aller jusqu’à prôner le tout nucléaire, qui n’est jamais, rappelons-le, totalement dépourvu de risque ni totalement non-polluant quoi qu’en dise la propagande pro-nucléaire, il existe des solutions respectueuses de l’environnement qui permettraient de couvrir une bonne partie de nos besoins.

    je pense qu’il faudrait aussi sortir à ce moment du carcan de nombre de traités et organisations internationaux et du machin UE, liberticides et totalitaires, qui en toute probabilité doivent obliger l’Etat à s’approvisionner de telle manière et à tel endroit et l’empêcher de mettre en oeuvre les solutions qu’il lui faudrait. c’est le cas dans de nbx domaines, je ne vois pas pourquoi un domaine-clé comme l’énergie fairait exception…

    ce qu’il faut à l’Occident, c’est un meneur, qui ose. qui ose envoyer ballader et les rois du pétrole moyen-âgeux, et les banksters, et les multinationales cupides, et les traités et organisations internationales staliniennes, un meneur qui ose s’affranchir du joug que l’oligarchie lui a imposé toutes ces dernières décennies.
    oui, il faut un meneur, les autres suivront, le net faisant alors le contre-poids des mensonges, ommissions, silences coupables et sélectifs, propagandes, bref de la chappe de plomb qui ne manquera pas de tomber sur de telles actions de libération (voirce qui s’est passé pour l’Argentine quand elle a viré ses banksters, l’Irlande, etc).

  3. POLLETT Daniel POLLETT Daniel dit :

    Il faudra bien un jour arriver à voir l’islam tel qu’il est, un système socio-politique anti-démocratique et anti-laïque, intolérant, esclavagiste de la Femme, on peut le voir dans tous les pays musulmans et dans les pratiques de certains chez nous, le tout sous couvert de religion. Si nous avions encore le Général, ou de plus loin un roi de France, rien de tout ce gâchis ne serait toléré, la force et l’indépendance de la France seraient assurées par des mesures nationales d’ouverture aux substituts du pétrole, d’obligations économiques même envers les banques, d’interdiction des idéologies ou groupes factieux venus de l’étranger, d’utilisation de la force militaire en tous cas de besoin.
    Seul un rassemblement des forces patriotiques de la Nation pourra nous faire avancer dans ce sens.
    Retrouvons-nous le 10 Novembre et crions-le haut et fort!

  4. Avatar Eric D dit :

    Quand je lis ce texte, je suis horrifié de voir comment les « élites » de ce pays veulent la fin de notre pays, de notre identité, de nos valeurs, de notre histoire. La France est endettée plus que de raison et il veut encore que se soit l’état (donc nous) qui finance la formation des Imams, qui de toute façon se retourneront contre nous un jour ou l’autre. Il suffirait de mettre un « contrôleur » arabophone (car je vous rappelle que les prêches dans les mosquées de France sont en arabe) chaque vendredi dans chaque mosquée pour écouter les imams, et ceux qui ont un discours qui s’oppose aux valeurs de la République soient expulsés. Avec ce gouvernement, je suis dans l’utopie la plus complète…..

    Chaque jour apporte des nouvelles plus mauvaises, mon sentiment est que notre pays est entré depuis plusieurs années avec une accélération depuis le six mai dans un puit sans fond….Quand cela pendra-t-il fin?

    Il est évident que nous pourrions nous passer du pétrole et du gaz de ces monarchies intégristes . Je suis d’accord avec Christine pour dire que la Russie pourrait se substituer aux monarchies.

    Maintenant, comment s’opposer aux dessins de ce gouvernement pour qu’il ne change rien à la loi de 1905?

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      On va y réfléchir…

      • Alain Alain dit :

        J’avais la même question qu’Éric -s’opposer au gouvernement- mais suis tellement en colère que j’en ai oublié de la poser. Il est impératif de les en empêcher, car comment sommes-nous sensés garder notre calme et ne pas nous rebeller violemment avec de telles horreurs qui n’en finissent de s’accumuler…

  5. Alain Alain dit :

    NON, NON ET NON!! Il y en a plus que marre de se faire encore toujours em.merderles par cet islam de m.erde IMPORTÉ sur notre territoire récemment et qui n’a JAMAIS fait partie de notre histoire! C’est toujours ce culte -et rien ni personne d’autre- qui refuse NOS lois, NOTRE mode de vie, etc, alors le vase plus que déborde pour nous, FRANÇAIS, et ça, ils le savent tous car ils ont été plus que prévenus, mais encore et toujours ils nous poussent et nous provoquent!

    Alors qu’ils prennent TOUS garde, car un sacré nombre de nous sont en train de péter les plombs, les limites sont plus que dépassées et ça va pas tarder à faire très mal!

  6. Avatar shenna dit :

    D’accord avec Alain mais ce ministre espagnol devrait repartir dans son pays aucun de nos ministre aime la France d’ailleurs doit on encore dire « France » pas sur ! enfin garde courage grâce a vous quand je pense qu’il n’arrête pas servir l’islam quel traite allez courage a vous tous !

  7. Personnellement, je pense que le clash n’est plus très loin. 🙁

  8. Avatar Dorothée - Paulmest dit :

    ET PENDANT CE TEMPS LA DETTE CAVALE. Plus important les mosquées que l’économie. Bref ceux qui auront
    le ventre vide, je les invite à prier.
    ÉCONOMIE ACTU-ECO Conjoncture – Figaro.fr
    La dette publique pèsera plus lourd que prévu en 2013
    Par lefigaro.fr Mis à jour le 28/09/2012 à 09:08 | publié le 28/09/2012 à 08:03
    Elle devrait atteindre le niveau record de 91,3% du PIB, soit un peu plus que les 90,6% anticipés, affirme Les Echos. Au deuxième trimestre 2012, elle atteignait déjà 91%, selon l’Insee.

    L’information sera confirmée à la mi-journée, quand le gouvernement présentera son projet de budget pour l’an prochain: la dette publique de la France va atteindre le niveau record de 91,3% du produit intérieur brut (PIB) en 2013, affirme Les Echos . La prévision était jusqu’ici de 90,6% du PIB. La différence s’explique notamment par la participation de la France aux plans de soutien à des pays de la zone euro comme la Grèce.

    Au deuxième trimestre 2012, la dette publique a augmenté de 43,2 milliards d’euros par rapport à fin mars pour s’établir à 1832,6 milliards. Elle atteignait ainsi déjà 91% du PIB, soit un bond de 1,7 point, selon les chiffres publiés par l’Insee ce vendredi matin.

    En revanche, grâce à des taux d’intérêt très bas, la charge de la dette restera relativement «contenue», selon le quotidien économique. Elle devrait s’élever à 46,9 milliards d’euros en 2013, alors qu’il y a un an, le budget tablait sur une charge de la dette de 48,8 milliards en 2012 (un chiffre par la suite revu à la baisse en raison de la chute des taux).

    De son côté, le taux de prélèvements obligatoires bondirait lui l’an prochain à 46,3% du PIB. Le chiffre est globalement en ligne avec le projet électoral du président François Hollande, tout comme celui des dépenses publiques, stables à 56,3% du PIB.

    Par lefigaro.fr

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Le pire est que, peut-être c’est la dégradation économique qui mettra les Français le pied à l’étrier… de la revolte !

  9. Avatar Joël dit :

    Bonjour,
    « Valls vient de dire qu’il souhaitait étendre à la France tout entière le régime de Concordat qui régit l’Alsac-Moselle. On s’en doutait mais ça va mieux en le disant »
    Je dévie un peu du sujet bien que je sois également horrifié de ce qui se prépare. Nos abrutis du gouvernement devraient également prendre pour exemple le système de sécurité sociale de l’Alsace-Moselle qui n’est jamais en déficit et pour cause : prélèvement à la source des cotisations. Mais si cela se faisait, ils ne pourraient plus engraisser
    ceux qui ne cotisent pas et bénéficient d’innombrables allocations.
    Exemple équivalent : ce système est également appliqué dans la défense et que se passe-t-il ? La caisse nationale militaire de sécurité sociale reverse une grosse partie de ses excédents à la sécurité sociale civile pour les aider à boucher le trou. C’est curieux comme ces énarques sont allergiques à tout ce qui fonctionne bien dans notre pays !
    Quant à Valls et le reste de sa clique : le crime de haute trahison ne semble absolument pas les émouvoir puisque aucun parti d’opposition n’appliquerai la loi.
    Quand on se partage le gâteau en « loucedé » on va pas faire la révolution hein….

Lire Aussi