Pour Chevènement, le Vatican serait-il responsable de l'assassinat de l'ambassadeur américain ?

Merci à Pascal Olivier, co-fondateur et responsable de Résistance républicaine,  d’avoir attiré notre attention sur une déclaration « grandiose » de l’ex laïque /républicain Chevènement.

«On voit où peut conduire en Lybie (Libye) et au Proche Orient l’exaltation des fanatismes qu’il s’agisse du fondamentalisme chrétien ou de l’intégrisme djihadiste (jihadiste). (…) La surenchère des extrémismes peut faire capoter ce processus, comme on l’a vu avec le film provocateur conçu et réalisé par une poignée de fondamentalistes chrétiens, en Californie, et avec l’odieux assassinat des diplomates américains de Benghazi par une filiale d’Al Qaïda.»

Que les islamos-collabos de Front de Gauche osent mettre sur le même plan christianisme et islam ne nous étonne même plus, mais que Chevènement, malgré ses déclarations fort favorables à l’islam ces dernières années aille si loin dans le parallèle est sidérant et me fait amèrement regretter d’avoir pu, pendant quelques années, adhérer à son parti. On relira avec intérêt le bilan que faisait Pascal Olivier il y a quelques mois de la glorification par Chevènement de l’islam. Portrait au vitriol ou récit de la descente dans l’abîme d’un des rares hommes « de gauche » qui aurait eu le courage de dire le vrai sur l’islam… s’il l’avait voulu !

6 mois après, Chevènement va encore plus loin : il renvoie dos à dos le fondamentalisme chrétien et l’intégrisme djihadiste ; il fallait oser, après le 11 septembre 2001, l’affaire Merah, l’assassinat de l’ambassadeur américain, sans parler des milliers d’attentats islamistes qui ont eu lieu depuis 2001 partout dans le monde. Il fallait oser quand on s’appelle Chevènement, qu’on sait lire, écrire, et qu’on passe pour être une intelligence supérieure et qu’il n’y a eu aucun attentat chrétien dans le monde pendant la même période. Sauf à considérer qu’une manifestation autorisée de chrétiens protestant contre des oeuvres soi-disant d’art représentant le visage du Christ plein d’urine serait aussi mortifère que les susdits attentats… Et l’ex-ministre d’enfoncer le clou en mettant également sur le même plan le film de « fondamentalistes chrétiens », ceux par qui le scandale est arrivé et les horreurs des barbares islamistes. C’est à peu près comme si Karl Ossietszy était sur mis sur le même plan que ses bourreaux nazis, pour avoir dénoncé en 1931 le réarmement secret de l’Allemagne…

Alors, on ne peut que lire d’un oeil sceptique, pour ne pas dire goguenard, ce que dit Chevènement sur l’Europe et la crise. On ne sera pas étonnés de son soutien inconditionnel à Hollande, bien que celui-ci n’ait pas tenu sa promesse de renégocier le TSCG dont, pourtant, Chevènement dit, lucidement : « Le TSCG, vingt ans apre?s, retire aux Parlements nationaux la mai?trise de la de?pense publique. Il instaure des me?canismes de correction automatiques et pre?voit, en cas de de?ficit supe?rieur a? 3% du PIB, l’intrusion d’instances non e?lues dans la proce?dure budge?taire nationale. Ou? est alors la de?mocratie ?« 

Chevènement ose néanmoins, pour soutenir son ami Hollande user d’un argument indigne même d’un élève de l’école primaire : « Nous voterons le budget par loyaute?, parce que cela correspond aux engagements de Franc?ois Hollande. Me?me si le TSCG n’a pas e?te? vraiment rene?gocie?, nous comprenons la difficulte? dans laquelle se trouvait et se trouve encore Franc?ois Hollande, comme Pre?sident de la Re?publique, vis-a?-vis de 23 Chefs d’Etat et de gouvernement de pays qui ont signe? ou ratifie? le traite?.« 

Nous, nous comprenons que Chevènement n’est même plus l’ombre de lui-même. Il aura trahi jusqu’au dernier de ses idéaux républicains et souverainistes au nom d’une prétendue « nécessité ».

Bref, il n’y a vraiment plus personne à gauche pour sauver l’honneur de la France et pour préserver notre pays. C’est une chose définitivement acquise. Hélas pour la France.

Il n’y a plus que nous. Nous les sans-titre, nous les sans-grade, nous les citoyens de base, nous les patriotes.

Mais quelle armée en puissance… Le jour où elle s’ébranlera, la face du monde en sera changée, j’en suis persuadée. Et il est évident que ce qui se passe en ce moment partout où se trouvent des musulmans lève chaque jour des forces supplémentaires pour cette armée, non pas de l’ombre mais de lumière.

Christine Tasin

 129 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Le résultat concernant l’égalité et le reste n’est pas vraiment probant loin s’en faut vous en conviendrez.
    Mais moi qui suis catholique (ne vous en déplaise) et on ne va pas revenir sur la nuit du 4 août ou bien la loi de 1905, j’apprécie tout de même votre engagement pour la défense du christianislme. Enfin une gauchiste qui défend Dieu, perle rare.
    Mais il est idéologiquement impossible qu’un régime fde gauche soit démocratique. La démocratie que je défends n’est pas compatible avec le système aliénant l’individu comme la gauche. C’est le groupe au service de l’appareil du oarti au détriment de l’épanouissement de la personnalité propre del’individu qui est immergé dans une promiscuité mentale et physique abhérante humainement et dignement parlant.
    Quant à l’absence des privilèges et l’égalitarisme systémique c’est une lubie fanstasmatique. Ne serait-ce que le besoin d’avoir un chef pour ce dit groupe déjà.
    De plus la gauche c’est le dirîgisme étatique, l’économie planifiée et le collectivisme.
    Hollande lui-même n’a-t-il pas parler de plans quiquennaux ? Expression chère aux heuresde gloire du marxisme. Donc la France est en régression désespérante.
    Je vous qualifierais de sociale-démocrate pour faire moderne.
    Pour moi je ne tiens pas un discours de ce bord bien sûr.
    Je suis pour un libéralisme intelligent et pour servir aussi le bien général.
    C’est la culture du futur face à l’étouffement et à la sclérose de toutes les idéologies.

    • J’ai envie de dire que peu importe pour le moment nos divergences idéologiques ce qui compte c’est d’allier les patriotes. Pour le reste vous m’offensez e m me traitant de gauchiste puisque je les compisse et les démolis régulièremenht. … Je suis simplement républicaine, pour l’intér^pet commun, je considère que les vertus du travail et de l’effort sont importantes, que rien ne doit tomber tout cuit et c’est aussi cela être de gauche, c’est refuser que l’on crée des inégalités criantes parce qu’on a des héritiers qui n’ont rien fait pour avoir ce dont ils disposent. Je suis une républicaine de gauche.
      Si je vous dis que je considère qu’il faudrait faire payer l’école pour la revaloriser me traiterez-vous encore de gauchiste ? Je suis une républicanie de gauche.
      Je suis pour le capitalisme, le droit de propriété mais pas pour l’ultra-libéralisme qui met l’argent et non l’homme au centre de son projet. Je suis une républicaine de gauche…
      Je ne suis pas une social-démocrate, ils sont pour l’Europe, pour l amondialisation, alors que je suis une vieille souverainiste, républicaine de gauche…

      • Là chère amie vous remontez dans mon estime et pardonnez-moi mes quelques écarts de substantifs qui vous paraissent désobligeants pour vous-même ce n’est que maladresse pas vraiment intentionnelle. J’aime les patriotes.
        Ailleurs j’ai écrit ceci :  » La France est d’abord et avant tout un oays catholique et nos coutumes et nos traditions sont toujours bien vivantes, n’en déplaise à quiconque.  »
        Je reprends un mot de John Fitzgerald Kennedy :  » Ne vous demandez pas ce que l’Amérique peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous vous pouvez faire pour l’Amérique « . Je trouve qu’on peut aussi appliquer cette idée concernant la France.
        Faire pour la France et non pas laisser faire la France pour nous. Enrichir la France et non pas s’enrichir sur le dos de la France.
        Il y a encore bien des choses à faire certes.
        La France se mérite et on la respecte. Mais il faut une politique qui en soit digne.

  2. Vous êtes déçue de la gauche tant mieux. Je vous croyais de la mouvance trotskyste mais vous semblée modérée mais peut-être qu’auparavant….
    Quand des gens comme vous, et ils sont nombreux, aurez enfjn compris et admis que la Révolution française fut un très grand malheur pour la France, on aura bien avancé.
    Louis XVI aurait sauvé sa tête en acceptant la Monarchie constitutionnelle, mais il a apposé son veto. Il ne fallait pas guillotiner Marie-Antoinette, car la France aurait gardé ses liens avec la Maison d’Autriche, et l’histoire de l’Europe aurait été bien différente ensuite.
    Mais vous êtes toujours tous restés bloqués et  » éblouis  » par les Lumières et l’humanisme (s’il en est) et leurs philosophes neurasthéniques, genre Voltaire Diderot Rousseau et toute la clique. La franc-maçonnerie y a son rôle aussi.
    Descartes a impulsé Sartres et on voit maintenant où tout cela nous mène.
    S’il n’y a plus de gauchistes pour sauver l’honneur de la France (l’ont-ils voulu seulement une fois) ces précieuses compétences existent ailleurs en bien meilleur c’est plus que certain.

    • Je n’ai jamais été trotskyste mais je suis toujours de gauche, sauf que je ne me reconnais pas dans cette gauche actuelle, qui n’est plus de gauche. Et je voue un culte aux Lumières et à Voltaire. la révolution et l’abolition des privilèges était inévitable et les Lumières nous ont permis de faire des pas de géants dans la notion de liberté et d’égalité. Je reste de gauche parce que Zola, parce que les Privilèges, parce que Hugo, parce que Molière… parce que je refuse que quelqu'(un ait les pouvoirs, l’argent et soit sacré uniquement parce qu’il est né par hasard dans telle ou telle famille. Et aussi incroyable que cela paraisse on peut être de gauche sans être ni marxiste ni communiste ni socialiste !

  3. Ah mais ça c’est le vieux serpent de mer… Opposer le Christianisme à l’islam … pour les vieux laïcards comme ce pauvre Chevènement et d’autres d’ailleurs, je l’ai entendu à plusieurs reprises sur certains médias.
    La mauvaise foi (c’est le cas de le dire) n’est pas vraiment contrôlable. Que dire du Pape qui a osé se rendre à Beyrouth pour délivrer un message de paix … Je ne vous cache pas que je n’étais pas certaine qu’il ne reçoive pas une bombe sur la gu..!!
    Mais il l’a fait.. Je ne suis pas toujours d’accord avec le Pape et les prises de position de l’Eglise Catholique Romaine bien que j’en fasse partie (parce que Catholique et relativement pratiquante). Mais il m’a impressionné Benoît XVI sur ce coup..
    Les pseudos anti-religions qui trouvent des similitudes entre les Christianisme et l’islam ne sont que de pauvres gens sans aucuns arguments et qui ne cherchent pas à comprendre. Ils ne méritent même pas que l’on s’y attarde.
    Ce sont de pauvres gens faibles d’esprit. Ou des gens qui mentent. Ils ne représentent que la connerie …

  4. Pépé Chevenement avait eu des problèmes cérébraux, il y a quelques années, et depuis son AVC il a été un peu plus déconnant à chaque fois qu’il a ouvert le bec.
    Rien à attendre de ce vieux rafiot en perdition …
    Très belle conclusion en revanche, sur « l’armée de lumière » qui reprend les termes d’une intervention de Geert Wilders, lequel disait :  » On ne combat pas les ténèbres avec une épée mais avec la Lumière. »

Les commentaires sont fermés.