Croisades : quand l’Islam menaçait, déjà, la Chrétienté (1)

Publié le 30 juillet 2012 - par - 16 commentaires

Premier chapitre d’un ensemble de 3 articles  résumant deux ouvrages de Steven Runciman, History of the Crusaders et Thomas Madden, The real History of the Crusades, traduits par Alceste pour le premier et par Marwan al Kindi pour les deux autres.

Pour lire le deuxième article, cliquer ici

Pour lire le troisième article : pas encore paru

Nous sommes en 732. L’Islam, qui n’est apparu que 110 ans auparavant, est déjà dans son adolescence. Les Maures avancent.
Dans son expansion, le Califat – tel est le nom du royaume islamique – a déjà soumis les vieilles terres chrétiennes du Moyen-Orient et, peu de temps après, celles d’Afrique du nord : la Syrie et l’Irak sont tombés  en 636, la Palestine en 638, et l’Egypte, qui n’était même pas une terre arabe,  en 642.  De même, la Kabylie (Afrique du Nord) une terre non arabe est également passée sous le joug musulman dès 709.

En l’an 711, les Maures traversent le Détroit de Gibraltar et pénètrent dans la Péninsule Ibérique, royaume des Wisigoths, autrement dit, l’Espagne et le Portugal actuels. Sur ces nouvelles terres, l’Islam connaît de nouvelles victoires et, ayant conquis la Péninsule Ibérique en 718, les Musulmans franchissent les Pyrénées et pénètrent en Gaule, la France actuelle. Ils progressent vers le Nord. En 732, ils approchent de Tours, ville située à 200 kilomètres environ de Paris. Le chef des Maures, Abdul Rahman Al Ghafiqi, est sûr de la victoire. Il est à l’avant-poste  de la première croisade musulmane et sa religion a connu une phase de conquête très vaste et très rapide, sans précédent dans l’Histoire du monde. Sa  très grande armée  comporte une cavalerie lourde, et il considère les Européens comme de vulgaires barbares. A l’inverse, face à lui, les Barbares  ont des armées d’hommes à pied, ce qui les désavantage énormément. L’atout dont disposent les forces européennes franques et bourguignonnes, c’est leur chef Franc, Charles de Herstal, le grand-père de Charlemagne. C’est un brillant stratège, qui a perdu sa toute première bataille, mais connaît depuis lors des succès militaires ininterrompus, pendant 16 ans.
Cet exploit ne sera jamais terni. Entre Tours et Poitiers, face à des adversaires au moins deux fois plus nombreux, Charles met les armées maures en déroute et arrête ainsi complètement l’avancée musulmane en Europe. La bataille est connue sous le nom de bataille de Tours ou de Poitiers et nombreux sont les historiens qui la considèrent comme un grand tournant dans l’Histoire mondiale. Selon eux, Charles est l’homme qui a sauvé la civilisation occidentale et il mérite bien le surnom que cette bataille lui a valu : Charles Martel.

La menace se déplace vers l’Est

Si Charles Martel a sauvé la Gaule, les Musulmans continuent leurs attaques contre la Chrétienté, et il faudra près de quatre siècles, soit attendre la fin du XI° siècle, avant que l’Europe ne contre-attaque, donnant  à l’Histoire médiévale ses événements les plus célèbres : les Croisades.

Ah ! Les Croisades ! A l’instar de l’affaire Galilée et de l’Inquisition espagnole  – toutes deux extrêmement  mal comprises- elles sont devenues le symbole de « l’intolérance » chrétienne. Elles figurent en première place dans la liste des crimes de l’Occident. Cette vision est répandue partout : au cinéma, comme dans le film  Kingdom of Heaven, jusqu’aux discours des hommes politiques  en passant par les programmes scolaires .

La critique est tellement systématique  qu’elle en devient ridicule, comme en témoigne le discours de Bill Clinton à l’Université de Georgetown qui, selon Thomas  Madden, titulaire  de la chaire d’Histoire de l’Université de Saint Louis « a raconté (et romancé) un massacre de Juifs après la conquête de Jérusalem en 1099 dont le Moyen-Orient gardait encore un souvenir amer  » (sans expliquer pourquoi des terroristes islamistes devraient se désoler du massacre de Juifs). Pourquoi en effet ?

Pourtant, le plus dangereux, c’est le fait d’accepter une fable comme s’il s’agissait de faits historiques. Dans son ouvrage True History of the Crusades, Madden écrit ceci :
« Les idées fausses sur les Croisades sont extrêmement répandues. En général, on décrit les Croisades comme une série de guerres saintes contre l’Islam, conduites par des Papes assoiffés de pouvoir  à la tête de fanatiques religieux. Elles auraient été le summum de l’intolérance, une tache dans l’Histoire de l’Eglise Catholique et de l’Occident en général.  Les Croisés, vus comme une sorte de proto-impérialistes  Occidentaux, auraient amené la guerre dans un paisible Moyen-Orient, auraient perverti une culture musulmane raffinée laissant celle-ci en ruines.  Voici quelques exemples récents de cette vision de l’Histoire : l’épopée en trois  volumes de Steven Runciman,  History of the Crusades  ou le documentaire de l’émission de l’animateur Terry Jones de la  BBC/ABE  « The Crusades « . Cette épopée  et ce documentaire racontent tous deux des histoires horribles tout en  procurant du grand spectacle de divertissement.« 

Mais que nous dit une Histoire impartiale ? Madden poursuit :

« Les Chrétiens du XI° siècle n’étaient pas des paranoïaques fanatiques. Ils étaient soumis à de vraies attaques de la part des Musulmans. Les musulmans peuvent vivre en paix, cependant l’Islam est né et a grandi dans la guerre. Depuis Mahomet, l’Islam s’est toujours répandu par l’épée. La pensée musulmane divise le monde en deux domaines, la Terre d’Islam et la Terre de la Guerre. Au XI° siècle, les Turcs Seljoukides ont conquis l’Asie Mineure, (l’actuelle Turquie),  qui était chrétienne depuis Saint Paul. L’ancien empire romain, que les historiens modernes appellent l’Empire Byzantin, se réduit alors plus ou moins à la Grèce. En désespoir de cause, l’empereur de Constantinople supplie les Chrétiens d’Europe de l’Ouest (sic) d’aider leurs frères et sœurs d’Orient.
Les Croisades n’ont pas été le fruit de l’ambition d’un Pape ou de la rapacité des Chevaliers, au cours desquelles les Musulmans se sont  emparés des deux-tiers du vieux monde chrétien, mais une réponse à plus de quatre siècles de conquêtes. A moment donné, la Chrétienté, en tant que foi et culture, devait se défendre ou se soumettre. Les Croisades ont été ce moyen de défense. »

En réalité, au contraire du sens erroné de guerre sainte que nous donnons à ce terme,  ce sont les Musulmans qui ont lancé les « Croisades » contre la Chrétienté (au sens premier du terme, les Musulmans ne peuvent  être des « Croisés » puisque le mot signifie « ceux qui portent le signe de la Croix » et que les musulmans voulaient éradiquer). Et comme  Charles Martel avant eux avait repoussé les Maures hors de Gaule, comme les Espagnols qui, grâce à ce qui fut une Croisade, reconquirent plus tard la Péninsule Ibérique, les Croisades furent une tentative de reconquête des terres chrétiennes.
Quelle est donc la vision de la majorité des universitaires, des animateurs de télévision, et des hommes politiques ?  C’est la vision djihadiste. Celle d’Oussama Ben Laden. C’est comme si pour la Seconde Guerre Mondiale, on laissait de côté tout ce qui est antérieur au 8 décembre 1941 et que l’on accusait les Etats-Unis d’avoir attaqué le Japon sans aucune raison.

La Chrétienté repousse l’Islam

Nous sommes maintenant en 1095. Tout comme les Musulmans avaient envahi l’Europe par l’Ouest à l’époque de Charles Martel, ils avancent maintenant à l’Est. Et  tout comme ils avaient conquis les terres byzantines du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord au VII° siècle, ils se sont maintenant emparés de l’Anatolie (la majeure partie de l’actuelle Turquie), dépossédant ainsi les Byzantins de la plus grande partie de ce qu’il leur restait.  Les musulmans sont sur le point de se ruer vers l’ouest et d’atteindre le cœur de la Grèce et au nord, de pénétrer dans les Balkans, la porte de l’Europe. Craignant, à juste titre, d’assister à l’annihilation de la civilisation byzantine, l’empereur Alexius I° de Constantinople demande l’aide de son rival, le Pape Urbain II. Convaincu de la nécessité d’agir, le Pape,  en novembre 1095, expose le sujet au concile de Clermont, auquel assistent plus de 650 membres de la noblesse et du clergé européens.  L’avant-dernier jour, il prononce un sermon émouvant dans lequel il supplie les hommes d’Europe de mettre de côté leurs différences et querelles et de défendre leurs frères d’Orient. Voici un passage de ce sermon tel qu’il est relaté par le chroniqueur Foucher de Chartres :
 » Vos frères d’Orient ont un besoin urgent de votre aide et vous devez vous hâter pour leur apporter l’aide qui leur a souvent été promise. Comme vous l’avez entendu en effet, les Turcs et les Arabes les ont attaqués et ont conquis le territoire de Romanie (l’Empire Grec), jusqu’aux côtes de la Méditerranée et l’Hellespont, appelé le Bras de Saint Georges.  Ils occupent  de plus en plus de terres appartenant à ces Chrétiens et les ont défaits au cours de sept batailles.  Ils en ont tué et capturé beaucoup, détruit les églises et dévasté l’Empire. Si vous les laissez continuer encore ainsi en toute impunité, les fidèles de Dieu seront encore plus soumis à leurs attaques. C’est pour cela que moi-même, ou plutôt le Seigneur,  je vous implore en tant que hérauts du Christ de publier ceci partout et de persuader tous les hommes, de n’importe quel rang, gens de pieds et chevaliers, pauvres et riches, de s’empresser de secourir les adorateurs du Christ « .
A  cet appel, le Pape ajoute un second objectif, la libération de Jérusalem et autres sites sacrés du Moyen-Orient. Les mots du Pape sont si émouvants que, dit-on,  tous les hommes présents crièrent d’une seule voix : « Dieu le veut! Dieu le veut! ». La première Croisade était née.

Traduction de Alceste

Print Friendly, PDF & Email

16 réponses à “Croisades : quand l’Islam menaçait, déjà, la Chrétienté (1)”

  1. Avatar Juggernaut dit :

    Avec cet incontournable rappel, succinct mais concis, je souhaite que tous les « Jocelyn » sortent de leur coma et rejoignent les rangs de tous les patriotes (nombreux) qui n’attendent qu’une chose : recommencer à pouvoir vivre LIBRES !

  2. Avatar Valentin dit :

    Il y a actuellement parmi les catholiques même une certaine méconnaissance de l’histoire de leur propre foi. Je suis catholique pratiquant, et je suis effaré du comportement de certaines personnes se prétendant chrétiens, et qui pourtant collaborent avec l’envahisseur islamiste. Ce sont les mêmes qui, conformément à la pensée gôchiste, se permettent de dire qui sont les bons cathos et qui n’en sont bas de bons. Je vous laisse deviner dans quel camp je suis catalogué…et pourtant rien que la régularité de leur présence à la messe dominicale et éventuellement de leur participation à la vie paroissiale (c’est ainsi qu’on maximise ses chances de connaitre le message évangélique, si le prêtre n’est lui-même pas corrompu) en dit long sur leur charité…

    Je peux même vous promettre (bien que je déteste promettre personnellement) que les chrétiens français sont parmi, sinon les plus tièdes au monde. Ceci dit, ce ne sont pas eux qu’il faut blâmer le plus. Ce sont tous ces évêques, prêtres médiatiques qui, parce qu’en sachant que l’écrasante majorité des gens ne jurent que par la télévision comme source d’information (sic), en profitent pour distiller une propagande complètement à côté de la plaque par rapport à la réalité du terrain. Je le sais bien vu que j’habite dans une cité, j’ai lu à la fois le Nouveau Testament et le coran.

    Merci encore à vous pour ce billet qui remet les faits à leur place et qui démonte tant de mythes diffamatoires pour la civilisation occidentale, en particulier chrétienne.

    Pour conclure, il nous reste tellement de bobos Jocelyn (merci pour ce livre – dédicacé 😉 – que j’ai dévoré en un après-midi le lendemain des Assises sur la nationalité) que j’ai toutes les peines du monde pour opérer mes tentatives de réinformation. Je ne peux plus supporter cette situation limite schizophrène où des gens tiennent le même discours que nous, mais ne jurent que par l’UMPS lors des élections. Il n’est jamais facile de devoir jouer seul au milieu de timorés le rôle du résistant.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci Valentin pour cette analyse lucide et ce témoignage. Oui c’est difficile de résister, mais nous n’avons pas le choix, nous persisterons !

  3. Avatar Nicolas dit :

    Bel article, merci ! J’ai encore appris beaucoup de choses et cela me permet d’ouvrir plus grand les yeux de jour en jour 🙂

  4. Avatar Philippe dit :

    Il me tarde de lire la suite.
    Je n’ai pu empêcher un sourire de me venir aux lèvres en lisant la distinction que font les musulmans entre « terre d’islam » et « terre de la guerre » compte tenu que je ne connais pas un pays musulman en paix.

    Et à l’intention de Valentin dont je partage l’avis, je me permet un ajout.
    Je suis protestant et la majorité de mes frères en religion considèrent que la Saint Barthelemy fut un acte gratuit, les catholiques éprouvant subitement le désir de tuer des hérétiques !
    Que Luther ait fait marcher sur Rome des milliers de huguenots pour mettre fin aux agissements du pape qui vendait la promesse du paradis contre payement (simonie en terme religieux) quasiment tout le monde l’ignore.
    Bien sur cela c’est passé sur un autre sol que le notre.
    Bien sur cela eu lieu dans un contexte qui etait souvent violent.
    Mais surtout il faut entretenir le mythe que le mauvais est toujours l’autre et jamais sois même.

    Quel dommage pour finir que nos dirigeants aient cru que les musulmans pourraient limiter les expressions de leur foi comme le firent catholiques et protestants.
    Quel dommage qu’ils n’aient compris que le message plutôt pacifique de la Bible à permis aux chrétiens d’accepter une société laïque la ou le coran interdit la combinaison de la démocratie et de la foi musulmane.

  5. Avatar Olivier dit :

    M’étant rendu en monastère il y a quelques mois, j’ai parlé de notre combat ocntre l’Islam
    « c’est un problème » m’a répondu le frère »
    que pouvait il dire d’autre ?  »
    Nous ne sommes qu’Amour en vérité si nous sommes chrétiens…et fidèle au message du Christ

    Alors nous devons nous abaisser pour lutter face à l’Islam

    C’est pour cela que c’est si difficile pour nous

    Un ami se rend il y un mois dans un monastère très réputé.
    Le frère à l’accueil insiste pour que celui ci rentre son véhicule (il doit craindre des dégradations), l’ami voit en effet une voiture qui passe devant lui, avec de la musique arabe à haut volume et deux individus à l’intérieur de celle ci)
    Pour faire court, les deux maghrébins vont réussir à s’introduire dans le monastère a bord de leur véhicule et dans la cour de celui-ci vont mettre leur musique de xxx très fort et hurler allah akhbar…
    Il est clair que l’Islam est en train de nous attaque sur toutes nos lignes, des plus profondes aux plus superficielles, et nous en sommes les premiers témoins.

    Depuis, en réaction à la trop grande mollesse de certains catholiques (tétanisés, ou plutôt tellement gorgés d’Amour parce que le cultivant chaque jour, ils ne voient pas le mal) je suis en contact avec d’autres cercles, très éclairés sur ce sujet, mouvance plus « tradi », qui ont parfaitement compris de quoi il s’agit et face à quoi nous allons devoir lutter…si nous voulons conserver notre civilisation…Et franchement, même si je vais eux messes classiques de ma collégiale magnifique, je suis très heureux d’avoir un soutien parallèle en dehors de la « normalitude » bien pensante de trop de cathos

  6. Avatar Muriel dit :

    Bonjour ,

    c’est la première fois que j’écris , pourtant je vous lis depuis longtemps ici ,Christine et sur riposte laïque.

    Merci de réhabilité nos templiers qui sont diabolisés depuis bien trop longtemps !! personellement je n’ai jamais étudier leur histoire à l’école et j’ai 43 ans quand à mes enfants sans moi elles ne connaîtraient même pas leur existence . Passionnée par l’histoire de notre pays depuis l’adolescence j’ai découvert les templiers au cours de mes recherches pendant mon adolescence …

    Aujourd’hui notre problème principale en France est l’islam ( pardonnez moi mais pas de majuscule au terme qui sont barbares très humaine c’est au dessus de mes forces ) Mais pas seulement , les religions n’ont jamais rien apporter d’autre que l’horreur et les guerres, le passé nous a laisser de nombreux témoignages de leurs barbaries et j’en passe …
    Ce qui est difficile à comprendre aujourd’hui ,à savoir pourquoi nous en sommes encore à débattre sur le sujet ? est ce qu’il va falloir encore des siècles avant de comprendre que la religion est un grave problème pour l’humanité ?

    Voyons la situation dans laquelle nous sommes à cause de l’islam ( plus de sapins ni de porc dans les écoles , tenue vestimentaire qui évoluent vers le recouvrement total de la femme , alimentation halal ,le porc disparaît des rayons de supermarché alors que nous sommes en France ) tout ceci au nom d’une religion encore et toujours au nom d’une religion .
    Ne sommes nous pas sensé évolué ? ne sommes nous pas sensé être intelligent ? ne sommes nous pas sensé savoir réfléchir et penser ? ne sommes nous pas sensé apprendre de nos erreurs ?
    Mais enfin ou es le problème aujourd’hui ,pour que l’on se laisse encore et toujours dominer par la religion ? n’y a t’il personne pour dire STOP cela suffit ? N’y a t’il personne pour se dire que cela est notre malheur et qu’il serait temps d’abandoner des croyances qui ne mène qu’a la haine de soi , la haine de l’autre , le crime , la guerre et j’en passe …au nom d’un dieu que personne n’a jamais vu !!!
    Pourquoi devrions nous croire en un dieu ? pourquoi ne nous croyons pas tout simplement en l’humain ? nous ne sommes pas si médiocre que nous ayons besoin de croire encore en la religion qui n’apporte rien d’autre depuis des siècles que la destruction et la haine !!!!

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci Muriel pour votre fidélité et de vos encouragements. Pourquoi ??? Grave question, de multiples réponses qui s’appellent pétrole, mondialisation, concurrence libre et non faussée et monde standardisé, haine de soi…

  7. Avatar Jeanne dit :

    « C’est comme si pour la Seconde Guerre Mondiale, on laissait de côté tout ce qui est antérieur au 8 décembre 1941 et que l’on accusait les Etats-Unis d’avoir attaqué le Japon sans aucune raison ».
    Je vous rassure: ça se dit. Ou du moins ça se travestit derrière un argument économique. J’ai eu cet été une conversation surréaliste au cours de laquelle on m’a doctement expliqué que les USA n’étaient entrés en guerre que tardivement et que bref, on ne leur devait rien du tout étant donné que leurs motivations n’étaient pas nettes. L’Histoire est complexe mais de tels raccourcis utilisés dans le but non pas de comprendre cette complexité mais plutôt de désavouer un engagement dans lequel des milliers d’hommes ont donné leur vie laisse sans voix. Quand j’ai rappelé ce sacrifice on m’a dit « mais à qui tu parles là? » comme si en effet j’avais parlé toute seule. Depuis, je ne parle plus.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Je pense par ailleurs qu’on ne doit en effet rien aux Américains qui n’ont fait que nous rendre le sacré coup de main qu’on leur a filé lors de la guerre d’independance avec La Fayette, qu’ils ne sont entrés en guerre que parce qu’ils étaient menacés à leur tour (Pearl Harbor) et qu’il fallait stopper la marche nazie en Europe pour qu’elle n’arrive pas chez eux et enfin ils avaient la ferme intention de faire de nous une colonie américaine, heureusement De Gaulle veillait et il nous a sauvés ! Mais ils ont contourné pour nous imposer l’Europe, la concurrence, le consumérisme pour nous coloniser malgré nous et De Gaulle est mort….

  8. Avatar Jeanne dit :

    J’ai du mal à vous suivre là-dessus car une partie de ma famille a débarqué sur les plages normandes. Le prix humain payé lors de la 1ère guerre mondiale (qui a joué aussi dans le « pacifisme » européen à la veille de la 2ème) a aussi freiné les dirigeants américains et canadiens avec, pour ces derniers, la peur de voir resurgir les émeutes terribles lors de la conscription pour le premier conflit. Les arrière-pensées ne sont jamais absentes des décisions politiques. Néanmoins, il me semble qu’il faille prendre en compte également des éléments de politique intérieure sous-estimés en Europe.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Jeanne vous pouvez ressentir ce que vous voulez et notamment de la gratitude pour les USA mais cela ne doit pas nous/vous empêcher de voir -et de dénoncer- les dégâts qu’ils commmettent chez nous et sur toute la planète !!!!

Lire Aussi