Génial, ils ont inventé le remède miracle contre les squatteurs : la fumée noire…

J’apprends, le même jour qu’il existe un remède imparable contre les squatteurs et que la ville de Nice en aurait équipé 40 logements pour le tester pendant un an.

Couplé à un système d’alarme, ce dispositif lancerait une fumée noire absolument irrespirable dans les lieux en cas d’intrusion non suivie du code de l’alarme…

Personnellement je trouve ça absolument génial mais je ne comprends pas pourquoi ce système n’est pas proposé à tout le monde ! De quoi se débarrasser à boon compte des squatteurs mais aussi des voleurs, non ? Ce système a forcément déjà été testé par des entreprises, non ? Pourquoi un an de test encore, et seulement à Nice ?

Je ne sais si toutes les entreprises spécialistes en surveillance des habitations peuvent ou pas proposer  ce remède magique, ni si le coût du système est supportable ou pas par tous les Français moyens, au même titre qu’un simple système d’alarme moyen.Mais j’aimerais savoir…

Je découvre que la ville de Nice surveille/sécurise un certain nombre d’appartements avec des policiers et, à présent, avec ce système de fumée noire. Appartements qui sont des résidences secondaires que la police surveille gratuitement, dans le cadre de ses fonctions ? Appartements appartenant à la ville, qu’elle loue ???

En tout cas en ces moments d’attaques contre la propriété, comment se fait-il que les Mairies ou l’Etat ne fassent pas la promotion de ce système qui permettrait de protéger efficacement résidences, principales ou secondaires  au lieu de nous casser les pieds avec des recommandations écolos plus absurdes les unes que les autres ?

PS je découvre l’existence à Nice d’un “service tranquillité”… qu’en termes choisis ces choses-là sont dites…

.

Un nouveau dispositif, diffusant une épaisse fumée, vise à dissuader les squatteurs de s’installer dans des logements vacants. La ville de Nice va expérimenter ce système dans 40 logements, et ce durant un an. S’il se révèle concluant, il pourra être étendu à un plus grand nombre d’appartements.

Dès qu’un intrus s’aventure dans un logement équipé de ce dispositif anti-squat, une fumée se dégage aussitôt, empêchant ainsi l’installation d’éventuels squatteurs. La ville de Nice, de plus en plus confrontée à ce problème, se réjouit de pouvoir tester ce dispositif. Elle a formé pour cela un partenariat avec Verisure, ainsi que le rapporte BFMTV.

Un projet « d’une grande efficacité et d’une grande aide »

Ce système, qui sera installé dans quarante logements niçois, va s’activer dès qu’une personne voudra s’introduire illégalement dans l’un d’eux. Une fumée très dense va alors aussitôt être diffusée dans l’appartement, rendant l’atmosphère irrespirable. L’intrus n’aura d’autre choix que de quitter les lieux. De plus, la police sera immédiatement prévenue de cette intrusion. C’est seulement en entrant le bon mot de passe que l’appareil pourra être désactivé.

L’adjoint à la mairie de Nice Anthony Borré, qui est en charge de la sécurité, met en avant la « grande efficacité » et la « grande aide » de ce système auprès de BFMTV. L’élu considère que celui-ci « devrait rendre de grands services à l’office ». « Tout le temps que notre service tranquillité ne consacrera pas à aller vérifier que le logement n’est pas squatté, c’est du travail qu’ils pourront consacrer à d’autres choses », se réjouit-il encore.

Pour toutes ces raisons, Anthony Borré souhaite ne pas perdre de temps « dans le lancement des appels d’offres », afin de « pouvoir généraliser ce type de projets ». D’autres logements vacants pourront effectivement être équipés de ce système s’il se révèle efficace. La ville de Nice a par ailleurs déployé 24 caméras de vidéosurveillance dans le but de surveiller davantage les entrées des halls d’immeubles.

https://www.epochtimes.fr/la-ville-de-nice-va-tester-un-nouveau-dispositif-pour-empecher-les-squatteurs-de-sinstaller-2666277.html?utm_source=fr_dujournoe&src_src=fr_dujournoe&utm_campaign=fr_dujour-2024-07-08&src_cmp=fr_dujour-2024-07-08&utm_medium=email&est=DidBFwOeN7O9bkjSfyn5HEaknFoyfYONmnDScQHWbPjIqFrYYBAY80fWokFuaIJqjXm6hdg%3D

 1,200 total views,  11 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


22 Commentaires

  1. Encore un artifice à la c.. pour tenter de diminuer les conséquences de l’impéritie des pouvoirs publics. Contre les squatteurs, il suffirait pourtant de les expulser rapidement et systématiquement sans leur laisser aucune possibilité de se plaindre en justice pour je ne sais quel “préjudice”. Tolérance zéro ! Ca fonctionne très bien dans tous les domaines, il suffit de vouloir.

  2. C’est la qu’on voit, notamment ces derniers temps , a quel point ils se foutent ouvertement de nos gueules…
    Le pire est qu’il apparaît désormais évident que les bulots ne pourront plus les virer, jamais !

  3. si c’est au peuple à se défendre contre les squatteurs en installant des dispositifs coûteux , pourquoi refuser de remettre la légitime défense en route, pourquoi payer une police inexistante, pourquoi payer une justice de complices pourris….??????

  4. Ah crotte, la fumée est noire, pourront pas dire que la fumée noire, c’est raciste !! c’est la racaille diablo qui va faire la gueule, là !!

    • Ben oui, puisque d’après ces tarés, même la sculpture néo-classique en marbre blanc est “raciste” et “colonialiste”!…

  5. Le mieux, au lieu d’investir dans ce genre de truc, serait que la loi sur le squat, loi TOTALEMENT effarante, soit, non seulement abrogée, mais que le propriétaire, et la police, ait TOUS les droits pour “déloger” le parasite !!

    Et ça aura l’immense mérite de ne rien coûter, si ce n’est un peu de temps !!

    • suite au dessus ou en dessous.
      personne a droit à la protection de la loi contre les immixtions arbitraires dans sa vie privée, (…), son domicile, (…) ». Aussi ce droit est-il consacré dans des termes quasiment identiques par l’article 17 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques adopté par l’Assemblée générale des Nations-Unies le 16 décembre 1966. Enfin, comme le rappelle ici la Cour, dans l’ordre européen, la Convention européenne des droits de l’homme prévoit dans son article 8 que « toute personne a droit au respect de (…) de son domicile (…) ». Le respect dû au domicile de toute personne a, de surcroît, une valeur constitutionnelle (Cons. const. 29 déc. 1983, « Perquisitions fiscales », n° 83-164 DC). La protection du domicile est ainsi, depuis longtemps, érigée au rang des « principes fondamentaux reconnus par les lois de la République ».
      https://actu.dalloz-etudiant.fr/a-la-une/article/droit-de-propriete-vs-droit-au-respect-du-domicile/h/da170da0f035294e1170f82ac842a3b3.html

    • Ce droit recouvre, notamment, le droit d’être protégé contre les violations ou les atteintes susceptibles d’être portées au lieu où la personne a « son principal établissement » (C. civ., art. 102, al. 1er) et en fait, plus largement, son lieu de vie, professionnel ou privé, qu’elle y habite effectivement ou non, et quelle qu’en soit la configuration (une cabane, un véhicule, etc. ; V. Civ. 3e, 17 déc. 2015, n° 14-22095 et Com. EDH, 30 mai 1974, X. c/ Belgique, n° 5488-72).
      Déclinaison de la liberté du domicile, son appartenance à la catégorie des droits et libertés fondamentales ne peut pourtant être contestée, comme sa consécration par plusieurs conventions internationales en atteste. L’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948 affirme ainsi que « toute

    • Cette décision présente l’intérêt de mettre en balance deux droits fondamentaux, le droit de propriété et le droit au respect de son domicile, dont l’égale valeur normative impliquait l’exercice d’un contrôle judiciaire de proportionnalité.
      Si la protection de la propriété privée, depuis que les rédacteurs du code civil l’ont par maintes dispositions promue, est bien connue, celle du droit au respect de son domicile est moins souvent évoquée.

    • En effet, l’ingérence en l’espèce constatée a été considérée comme fondée sur le droit de propriété, tout aussi fondamental, du défendeur au pourvoi, ce droit étant à la fois protégé par l’article 544 du Code civil, selon lequel la propriété est le droit de jouir et de disposer de ses biens de la manière la plus absolue, et par l’article 545 du même code, selon lequel nul ne peut être contraint de céder sa propriété, si ce n’est pour cause d’utilité publique, et moyennant une juste et préalable indemnité. Aussi une telle ingérence visait-t-elle à garantir au propriétaire de terrain le droit au respect de son bien, également protégé, au plan supranational, par l’article 17 de la Déclaration de 1789 et par l’article 1er du protocole additionnel n° 1 de la Convention européenne des droits de l’homme. La Cour en conclut que l’expulsion et la démolition étaient les seules mesures de nature à permettre au propriétaire de recouvrer la plénitude de son droit sur le bien, en sorte que l’ingérence qui en résultait n’était pas disproportionnée eu égard à la gravité de l’atteinte portée à son droit de propriété.

    • Comme quoi ces pourritures de gauchiasses et autres assoces immigrationnistes avec la complicité des macronistes s’assoie sur le Code Civil qui protège le droit de propriété :Article 544
      La propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu’on n’en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements.
      Ainsi l’article 544 sera remplacé par l’article 3.50 qui définit le droit de propriété comme suit : « Le droit de propriété confère directement au propriétaire le droit d’user de ce qui fait l’objet de son droit, d’en avoir la jouissance et d’en disposer. Le propriétaire à la plénitude des prérogatives, sous réserve des restrictions imposées par les lois, les règlements ou par les droits de tiers ».

  6. Pourquoi réinventer l’eau chaude, il existe déjà des produits très efficaces pour enfumer les taupes !

    🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

  7. Attention si les indésirables se blessent dans leur fuite sans visibilité ils sont en droit de poursuivre le propriétaire pour coups et blessures. Et oui ma pauvre Lucette !

  8. C’est trop facile à neutraliser. Le cambrioleur-squatter une fois la porte forcée se precipite pour ouvrir les fenêtres puis ressort.Une fois la fumée épuisée il peut rentrer et s’installer ou vider l’appartement. Ce qu’il faut c’est une fumée colorée afin que les voisins sachent que ce n’est pas un incendie et appellent la police plutôt que les pompiers.
    Je verrais plutôt un système qui projette un parfum malodorant et persistant au moins une semaine.La mauvaise odeur chassera aussi bien les voleurs que les squatters. Sinon il y a le Zyclon B branché sur le pommeau de douche.Je crois que le brevet est tombé dans le domaine public. Ah, j’oubliais le gaz moutarde.Mon grand-père n’à pas aimé alors qu’il n’en a respiré qu’une infime quantité.

  9. Le service tranquillité existe depuis longtemps, il suffit de signaler à la gendarmerie que l’on part en vacances..la police fait alors des rondes plus souvent ..Les alarmes elles, peuvent être reliées à la société qui l’a installée moyennant un coût, et croyez moi, le bruit, la sonnerie est aussi insupportable que ..la fumée ; l’important est que ces squatteurs ne puissent pas s’installer sinon c’est fichu .. Une autre solution est de donner l’adresse de ces députés qui auront défait la loi contre les squatteurs ! BOUGEZ VOUS, bougeons nous quand cela arrivera !

    • Le service tranquillité, la seule fois où un ami y’a eu recours il s’est fait cambrioler, c’est à se demander d’où viennent les fuites.

  10. Ce truc doit coûter bonbon et, à mon avis, seuls les propriétaires-rentiers pourront s’équiper.
    De plus, je vois mal la police surveiller autant de caméras qu’il y a de logements dans une ville.

  11. Dommage que la fumée ne soit pas toxique, ça éviterait les récidives. Bon, c’est mon côté ange exterminateur ce matin. La politique française me rend amer en ce moment. Je croyais avoir vu le fond de la saloperie humaine mais je constate que l’on peut creuser encore plus profond. Dans ces moments-là, je rêve d’extermination.

  12. Bonjour
    Je parie que le premier qui se fera attraper par ce système portera plainte pour mise en danger… Alors qui parie ??