Étrange, le vote électronique à l’étranger ! 
10 députés sur les 11 sont pro Macron !

Personne ne s’est penché sur le vote des députés dits « des Français de l’étranger » ! Pourtant il se trouve -n’est-ce point curieux ?- que, sur les 11 députés représentant les Français vivant à l’étranger, pas moins de 10 sont pro Macron !

Huit sont tout bonnement membres du parti Renaissance du président Macron, un ose ne pas adhérer à Renaissance puisqu’il est membre du parti centriste Modem et un est encore plus « osé » : il se présente comme indépendant ! Et le 11e ? Lui fait partie duNouveau Front Popu ! Il faut bien montrer que le vote est des plus réglos !

.

Et la droite dans tout cela ? Ah, mais, les Français de l’étranger ne veulent ni de « fachos », ni d’« extrrrêêême-drrroioioit’ ! Aucun élu ni RN, pour lequel les Français de France et d’Outre-Mer ont été plus de 10 millions à voter, ni LR… Les Français de l’étranger sont de gauche et entendent le rester ? Oui, c’est ce que nous pourrions en déduire sauf que
-mais ce n’est là de ma part qu’une hypothèse : je n’ai aucune information sur un éventuel « bafouillage » d’ordinateurs lors de ces législatives de juin et juillet 2024 dans la transmission des votes de chaque Français ayant voté électroniquement !
Sauf que les spécialistes de la pratique des machines à voter sont très nombreux à affirmer qu’un tel vote peut être détourné !

Et, pour un tel scrutin, cela concerne des millions de bulletins de vote comme le notait le 25 juin dernier le site Numerama (1) sous la signature d’un spécialiste Julien Lausson, un confrère journaliste soucieux de l’impact provoqué par la technologie et le numérique sur la société notamment dans le domaine du piratage, mais aussi les problématiques liés aux réseaux cybernétiques :

« Selon les statistiques du ministère des Affaires étrangères, il y avait un peu moins de 1,7 million de Françaises et de Français inscrits au registre, au 31 décembre 2023. L’estimation large tourne autour de 2,5 millions, en incluant celles et ceux ne figurant pas au registre. »
Les machines à voter sont-elles sécurisées ?

La réponse de Julien Lausson à cette question (2) laisse dubitatif :
« Le risque zéro n’existe pas, mais des dispositions sont prises pour réduire autant que possible le risque. » Heureusement que, pour les autorités sous la direction d’Emmanuel, le but est de réduire le risque…
« L’absence de connexion à Internet limite par exemple le risque d’une attaque externe. Seuls les modèles suivant un cahier des charges précis sont autorisés, dont le respect a été vérifié par deux organismes (le Bureau Veritas et Ceten Apave International, ce qui doit éviter… » Julien Lausson est prudent « doit éviter… » « …d’utiliser n’importe quelle machine sur le marché, sans l’avoir contrôlée. »
« L’analyse du Bureau Veritas sur Nedap (3) disait que « la sécurité de la machine (en termes de confidentialité, d’intégrité et de disponibilité) se révèle tout à fait satisfaisante, à l’analyse détaillée comme aux essais ». Le produit a été qualifié de « robuste », « sans risque » et « bien adapté aux objectifs ». La seule réserve alors était annoncée en phase de résolution. »
Quelle réserve ? Oh, simplement que, ajoute le spécialiste :
« Des formes d’attaque particulières existent toutefois, y compris à distance. Le patron de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), Guillaume Poupard, avait indirectement cité les attaques de type Tempest lors d’une audition en septembre 2021 devant l’Assemblée nationale — celles-ci pourraient parasiter une machine à voter de loin. » Ah bon, simplement de loin ! Il n’est même pas nécessaire d’aller prendre le risque de se montrer en entrant dans le bureau de vote ! Il suffit -je n’invente rien- de se trouver à moins de 20 mètres de l’autre côté du mur du local, donc à l’extérieur du bureau de vote, pour capter toutes les données de cette machine. Et là encore ce n’est pas moi qui le dis mais ce spécialiste !!! Il y a toutefois une condition : « …que le « contrôleur » soit -c’est une condition essentielle !- « mal intentionné », là, je me permets de taquiner mon confrère journaliste. Il précise donc que…
« Si ces machines à voter sont mal conçues, il y a le danger qu’à 10 ou 20 m, de l’autre côté du mur, il soit possible pour quelqu’un de mal intentionné de capter des éléments. Ce n’est pas trivial, cela demande un certain savoir-faire, mais ce n’est pas non plus hors de portée » d’autant que, précise-t-il :
« Ces techniques sont vieilles : elles remontent à la Seconde guerre mondiale. »

Après de telles révélations 
-données non par un ignare en informatique tel que moi mais par un spécialiste tel que Julien Laussoncomment peut-on être pour le vote par moyens informatiques d’autant que d’autres études ont démontré que l’on pouvait aller plus loin en intervenant sur le vote au moment même où l’électeur appuie sur son bouton pour l’enregistrer. Et là impossible de savoir pour qui, en fait, on… « A VOTÉ ! » Même le votant lui-même, ne sait pas pour qui il a voté !
Selon Numerama, « Aujourd’hui, la part du corps électoral concernée par des machines à voter est de plus d’un million : 1,4 million, selon le site Maire-Info », site qui ajoute que « 1 421 bureaux de vote sont équipés d’une machine à voter. »
Et, comme le note justement Julien Lausson…

« Un ensemble de 1,4 million de personnes… » 
-chiffre qui, par ailleurs, est plus bas que le nombre de Français votant à l’étranger !- 
«…n’est pas une portion négligeable du corps électoral (qui compte en tout 48 millions de membres inscrits sur les listes électorales). Pour avoir un ordre de grandeur, ce million représente presque l’écart de voix qu’il y a eu entre François Hollande et Nicolas Sarkozy en 2012. »

Rêvons : s’il y avait eu le vote électronique en 2012, avec quelques « personnes mal intentionnées », nous aurions pu échapper à Hollande mais aussi à sa… conséquence, l’être qu’il a engendré, un être mi ado-mi « jupe itérant » réitérant à longueur de journée qu’il est le meilleur ! Oui, le meilleur emm…ielleur de la vie quotidienne de 68 millions de Français ! Partout dans l’Hexagone et Outre-Mer mais donc, absolument pas des 2 500 000 Français vivant à… l’étranger parmi lesquels il fait l’unanimité pour lui à plus de 9 votants sur 10 !

.

Comme quoi, à nous qui vivons en territoire français, il ne nous reste plus qu’une solution : que Macron retrouve vite de nouveau un emploi chez Rothschild mais pas en France, ni métropolitaine, ni Outre-Mer ! Loin de n’importe quel lopin de… Terre Française ! Loin ! Et donc hors de France ! Nous finirons peut-être, nous aussi, comme les Français de l’étranger, à être heureux de ne plus le voir ! À moins que leurs votes par informatique en faveur d’un candidat Rassemblement National ou LR Ciottiste aient été… Non, non, je n’en sais rien !

Jacques MARTINEZ, journaliste, 
à RTL, de stagiaire à chef d’édition des informations de nuit (1967-2001), pigiste à l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

(1) Numerama 25 juin 2024 :
https://www.numerama.com/politique/1757156-pourra-t-on-voter-par-internet-aux-elections-legislatives-de-2024.html

(2)Numerama 24 avril 2022 : 
https://www.numerama.com/politique/913261-machines-a-voter-toutes-les-questions-que-vous-vous-posez-ou-presque.html

(3) Site de la société NEDAP : 
https://www.nedapfrance.fr/
« Nedap, créée en 1929 aux Pays-Bas, intervient depuis plus de 30 ans dans les solutions d’identification et de traçabilité RFID pour les magasins et les bibliothèques, ainsi que la gestion des accès et de la sûreté avec des solutions fiables et innovantes.
Chez Nedap France, depuis 1997 soit plus de 20 ans, nous avons compris que les besoins de nos clients évoluent constamment. C’est pourquoi nous accordons beaucoup d’importance à la maîtrise des technologies les plus récentes. Dans cette optique, nous mettons l’accent sur l’innovation et l’adéquation avec les besoins à long terme de nos utilisateurs, présents dans plus de 82 pays. »

 1,213 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


31 Commentaires

  1. Bref la vérité c’est que ces machines électroniques a voter sont un moyen de tricher avec une facilité d’enfant de coeur !Avec les progrés de stockage des votes sur disque dur il suffit d’analyser le vote pour les européennes pour savoir qui a voté pour qui dans chaque bureau de vote donc vous attribuez un code pour chaque candidat bouton ou appuyer !Mais si jacques a eu plus voix que Pol il vous suffit d’inverser les touches et au prochain vote de permuter les deux touches c’est enfantin!!!!formule informatique “if A(jacques)plus grand que B(Pol) then A=B and B=A !et voila c’est Pol qui a gagné (Le dernier des cons en électronique ou ilformatique est capable de le faire!

  2. Dans le même ordre d’idée, de voir qui a été élu dans les circonscriptions où il y a eu un très grand nombre de procurations ….

  3. Il faut respecter le vote démocratique, les électeurs ont placé la gauche en tête, c’est à eux que revient le pouvoir. Lorsque je dis cela, j’ai bien sur ma petite idée en tête, la gauche au pouvoir est synonyme d’aggravation de l’insécurité, de l’invasion migratoire donc d’une dette sociale qui va exploser. D’ailleurs le véritable danger n’est pas Mélenchon dont on connait les intentions d’islamisation du pays, mais bel et bien macron qui agit également dans ce sens en toute duplicité. En réalité cette coalition de gauche va servir nos intérêts puisque qu’elle va accélérer le chaos que macron organise depuis 7 ans, aux fins de livrer une France liquéfiée, aux mains des européistes qui en feront une province soumise. Enfin, nous avons tout intérêt à nous plier maintenant au résultat du suffrage pour qu’en 2027 notre victoire soit incontestable.

  4. Le vote électronique n’est pas fiable parce que : 1°) il faudrait faire démonter chaque machine par un expert pour vérifier qu’il n’y ait pas un port Wifi caché (pour modifier à distance le contenu); 2°) Parce qu’il existe depuis 15 ou 20 ans des réseaux informatique sur fil électrique et qu’il faudrait que tout ordinateur de vote soit sur batterie toute la journée (toujours pour éviter toute modif à distance); 3°) parce qu’il faudrait à chaque transfert de données que des informaticiens observateurs indépendants vérifient que le contenu transmis ne soit pas modifié à l’arrivée. Rien de tout cela n’est fait ! Et je ne parle même pas de l’anonymat qui n’existe pas sous internet…

  5. Hier, je répondais ceci à Langevin et Agathe dans les commentaires:

    Encore une fois !
    Je le pense aussi…
    MAIS! car il y a un grand MAIS !
    Il est plus facile de rejeter la faute sur l’autre, sur les magouilles, que de voir la réalités de la choses.
    Il est une chose que de le dire, une autre de l’affirmer.
    Sur les bulletins électroniques que les différents gouvernements veulent nous imposer, nous n’avons AUCUNE prises.
    Mais dans des les bureaux de votes, il ne tient qu’à nous de nous mobiliser et de regarder la conformités des résultats.
    L’ayant vécus, je peux assurer que (du moins dans ma circonscription) le tout à été réglo….
    Il manque d’assesseurs… Alors soyons volontaires pour, ne serait-ce veiller à la régularité des scrutins mais surtout ne laissons pas les bulletins électroniques prendre le dessus, que ce soit sur le territoire ou à l’étranger!

    Mais il y a là bel et bien un danger avec le vote électronique..

    • Bonjour Jean Rage. Oui,je ne mets donc pas en doute,votre expérience,dans ce domaine. Et dans ce cas,en effet,nous devons constater,que la réalité de ces élections législatives,est très inquiétante. En l’espace d’une journée,les gauchistes ont créé un nouveau parti,et en une semaine,un très grand nombre d’électeurs,ont été séduits par ce nouveau parti. C’est presque incroyable,mais surtout très grave,pour l’avenir de notre pays.

  6. Le vote électronique,c’est l’assurance pour la gauche,de garder le pouvoir, éternellement. Ces individus ne peuvent s’imposer,que par des magouille.

  7. “Personne ne s’est penché sur le vote des députés dits « des Français de l’étranger » !”

    Si : François Asselineau. Mais quel médiat le reçoit ? Personne bien sûr.

  8. Législatives : l’étrange écart de voix entre les urnes et le vote électronique !
    Procuration et vote électronique : des soupçons de fraude aux législatives ?
    Didier Maïsto
    Journaliste, chroniqueur Tocsin
    Ancien patron de sud Radio
    Avec François Asselineau
    Président de l’UPR
    Candidat aux élections législatives 2024 dans la 11ème circonscription des français établis à l’étranger , quand Asselineau met les pieds dans le plat!
    https://youtu.be/2IZ4r8U61ng?si=xODl1KYRf8m-rUgo

  9. Ce qui ne cesse de m’étonner, c’est la passivité des patriotes et même de la plupart des sites patriotes qui restent indifférents à la tricherie comme si celle-ci faisait partie du “jeu”. Vous devriez au minimum descendre dans la rue pour réclamer l’annulation pure et simple de cette triste farce au lieu d’accepter celle-ci comme une fatalité.

    • Avant on faisait voter les morts, aujourd’hui les vivants votent deux fois, surtout ceux en faveur du pouvoir en place…

  10. Mon frère, informaticien de première force, qui a participé à la conception d’ordinateurs pour la Défense nationale, me dit qu’aucun système informatique n’est à l’abri d’une “prise en main”. Ce qui devient suspect, ce sont les votes de 10 députés pour Macron sur 11 votants; comme si l’on avait voulu donner le change en évitant d’avoir 100% de sièges pour Macron. Ben voyons, comme dirait Eric Z.

    • Bonjour ,je me tue à dire qu’il y a eu magouilles et tripatouillages , je passe pour un complotiste .Pour s’en convaincre il y a eu la dernière élection aux States avec les machines Dominion et le bourrages des urnes au détriment de Trump .Imaginez aux prochaines présidentielles en France avec des machines à voter Dominion , qui allons-nous retrouver comme président dictateur à vie ?

  11. Le sujet n’est pas tant la sécurité de la machine. Le sujet est le principe même de la sincérité du vote.
    La base de la démocratie est le caractère obligatoire du passage par l’isoloir : il ne doit pas être possible de prouver pour qui vous avez voté.
    Aucun système de vote à distance ne le permet.
    Le vote à distance est un vote sous influence, qui n’est pas libre. Il ne respecte pas la condition première d’un vote démocratique.

    • C’est tout-à-fait exact mais cette proposition s’oppose complètement au système de surveillance technocratique à la chinoise que l’on veut nous imposer à n’importe quel prix. On arrête pas le “progrès” et la coercition.

  12. ca vous etonne ! magouilles encore et encore !!
    la taré s asseoit sur 10 MILLIONS DE FRANCAIS ………….. 10 millions de francais tres en COLERE !

  13. moi j’ai juste un commentaire a faire, je suis Francais de l’étranger et la plupart des autres Francais que je connais sont partis pour protéger leurs enfants de la merde immigrée, mais la plupart d’entre eux votent quand meme pour MACRON … en general ce sont des idiots de gauchistes qui ont tres peur des chars nazis et du retour des chemises brunes et des bottes … sinon en plus je n’ai pas reçu les codes pour voter au 1er tour, et bizarrement au 2eme tour il a fallu choisir entre la peste et le cholera, c’est a dire un machiniste ou un Melanchiottiste … bref je pense qu’il y a eu fraude une fois de plus …

    • Bonjour,

      Exactement.

      A commencer par la France métropolitaine même.

      Les bobos de centre-ville, qui votent en masse Mélenchon, sont totalement à l’abri des violences des banlieues.

      Merci pour vos informations.

  14. J’ai bien deux petites idées, qui valent ce qu’elles valent : les Français de l’étranger ne subissent pas la politique intérieure française, donc ils se foutent de voir leurs compatriotes dans la merde (ils ne devraient d’ailleurs pas avoir le droit de voter), ou le scrutin est truqué. Peut-être un peu beaucoup des deux.

    • @Argo Ce n’est pas parce qu’on a fuit la France, que ça ne nous retourne pas les tripes de voir ce pays continuer à s’enfoncer. Perso, j’ai voté pour une candidate Zemmourienne au 1er tour et au 2ème entre la peste et le cholera (dixit Terminator), je me suis abstenu. Bonne journée

      • Oui, mais vous n’en subissez pas les conséquences. La politique intérieure ne doit regarder que les gens qui en dépendent.

        • @Argo Je vous trouve bien sévère. Vous devez sans doute partager l’avis de l’intolérant Aymeric Caron avec son “permis de voter”.

  15. Celui qui est en haut à gauche sur la photo est l’archétype de l’ordure prétentieuse, j’ai eu l’occasion de juger le personnage au cours des différends débats lors des législatives, cet enfoiré n’a pas hésité à déclarer qu’il se réjouissait de la défaite du RN, il est à noter que ce pourri à la double nationalité Franco Canadien.

  16. Oui, c’est pour le moins très curieux… Ou bien, il n’y aurait que des “élites” intelligentes et mondialisées genre foutriquet qui s’exileraient???…Et comment vérifier s’il y a eu fraude? Nous serons toujours destinés à être les cocus de l’Histoire?!!!…