Le papa au Macron : il s’appelle aussi Jean-Michel – Bizarre

Macron et son père

Le Macron vient de lancer son papa dans la campagne électorale. Il s’appelle Jean-Michel. Comme le mythique Trogneux.

Le 23 juin dernier, le Macron adressait une lettre ouverte aux Français via la presse quotidienne régionale. Thème principal (et récurrent) : le pourquoi de la dissolution de l’Assemblée nationale.

Il vient de récidiver, le 3 juillet dernier, en adressant un nouveau message aux Français, cette fois-ci par l’intermédiaire de son papounet, un certain Jean-Michel, et toujours via la presse régionale.

Pour lui faire dire qu’il a peur que le Rassemblement national arrive au pouvoir,

Bizarre cette manie qui lui prend, tout d’un coup, de passer par deux fois en dix jours par la presse régionale pour se faire entendre.

Mais passons. Il y a donc deux Jean-Michel dans la vie du Macron. L’un est le papa, l’autre pourrait être son épouse, ladite Brigitte.

Le papa aurait-il pris seul cette initiative de se faire interviewer par les quotidiens de la presse régionale de l’Est de la France (« L’Est républicain », « Le Dauphiné libéré », « Les Dernières Nouvelles d’Alsace », « L’Alsace », « Le Progrès », etc.) détenus par le groupe EBRA ?

Peu probable. Le Macron a toujours une idée derrière la tête. C’est pour cela que sa tête paraît s’allonger vers l’arrière, comme pour se mettre à l’abri dans une tranchée de retraite, alors que le nez semble s’étirer franchement vers l’avant, comme pour un sprint avant la ligne d’arrivée dans une étape du Tour de France.

L’interview du papa Jean-Michel a été sans aucun doute rédigée, lue, relue et corrigée par les services des scribouillards-liseurs-correcteurs de l’Élysée.

Au moment où il est complètement isolé et abandonné aussi bien en France qu’à l’étranger (où il ne peut compter que le nazillon Zelensky comme ami), le Macron a peut-être voulu montrer qu’il a encore de la famille.

Un chef de l’État qui a un papounet, c’est tellement mignon. Même Charles de Gaulle n’avait plus ses parents quand il était président. Ni les présidents qui ont suivi.

Le Macron pourrait donc avoir droit à quelques larmettes dans les chaumières. Et quelques voix aussi pour l’Attal…

Le papounet et la Brigitte (normalement la belle-fille, sauf déconvenue de dernière minute), ont pratiquement le même âge. 74 pour le papa, 71 pour la Brigitte.

Peut-être que la Brigitte a-t-il (a-t-elle) pris le prénom du papa Macron pour faire plaisir à son époux.

Adorable Brigitte.

Messin’Issa

 1,421 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Je viens de voir habillée tout de bleu la maman, ah zut, la femme du Président et je n’ai jamais vu de femmes de cet âge avec des jambes aussi fuselées, des cuisses qui ne se touchent pas !!! Désolé, mais observez autours de vous et seul un mec peut avoir des jambes très fines surtout en vieillissant !

  2. Il a un papa mais il n’a pas d’enfants ( pardon pour ceux qui ne peuvent pas en avoir ). C’est là tout le problème.Car, au fur et à mesure, on peut connaitre les problèmes auxquels ils sont confrontés, et, donc, les problèmes des Français, donc de la France.Ni Macron, ni Attal, ne peuvent appréhender totalement ces problèmes.

  3. Il serait intéressant d’entendre papa Biden sur la gouvernance de son fils Joe.

  4. Tel père tel fils, Mr Macron père confirme que son fiston est “moumouté” du crâne.

  5. @ Argo
    “Le papounet à son poupou ne devrait pas être fier d’avoir engendré ce spécimen (…)”. Ben, si, mais je ne retrouve pas la source. À mon avis il est aussi bonimenteur – ou plutôt l’inverse – que son rejeton. Tout à coup il sort du bois pour déclarer que ce dernier lui avait déclaré bien avant les Européennes qu’il voulait dissoudre l’AN et, dans le “même temps” il précise que le rejeton ne lui a pas souhaité son anniversaire à cause de leurs liens familiaux distendus (sphère privée). Vous vous confiez, vous, à vos proches dans ces conditions d’une décision de grande importance concernant la Nation qui plus est si vous vous trouvez dans le même cas familial que macron ? Pas moi !

  6. Cet individu est bien pire qu’Hitler,car Hitler après avoir détruit la vraie Allemagne avait mis fin à ses jours…….

  7. Je n’aurais jamais pensé qu’il puisse avoir un père ! J’étais plutôt porté à croire à une creation par une intelligence artificielle mise en “chair” par une imprimante 3D 😅😅😅

  8. Le papounet à son poupou ne devrait pas être fier d’avoir engendré ce spécimen. Je serais lui, je ne la ramènerais pas. Le jour de la grande lessive, les révolutionnaires ne feront peut-être pas de différences entre les torchons et le papier- cul. Merci Messin pour ce morceau d’anthologie.

Les commentaires sont fermés.