L’urgence de l’union des droites…

La gauche fait front tandis qu’à droite les rapprochements sont timides, hésitants, tant les préjugés ont la vie dure.

Les réticences ne fléchissent pas aisément, entretenues par des barrières éthiques infranchissables, dressées par la gauche pour piéger la droite. C’est elle qui installe le cadre moral dans lequel ses opposants sont autorisés à naviguer pour être jugés fréquentables par eux. Les LR notamment ont peur d’être fustigés par la bien pensante idéologie « woke progressiste ». C’est donc sous cette pression que la droite refuse toute alliance sur un programme commun, obligée d’obéir à ses ennemis pour s’acheter une honorabilité.

Ciotti vient de s’affranchir de cette injonction et ose. Voilà que les caciques, à la solde de Macron s’empressent de le virer, malgré l’avis de la base des militants LR, qui ne voient pas plus de problème que cela à une union des droites. En cela les cadres de ce parti sont déconnectés de leur base. Mais que peut bien représenter une Pécresse qui a été humiliée à la dernière présidentielle, pour immédiatement après se rallier à Macron, jusqu’à le suivre à Davos avec Xavier Bertrand ? Les masques tombent, conclusion logique aux refus de voter une motion de censure. Le jour où il faut croiser le fer avec les électeurs l’heure de vérité sonne et les trahisons successives font courir aux LR un risque d’anéantissement complet.

Ce soutien inconditionnel à Macron n’était valable qu’avec un RN bas. Aujourd’hui, persister à crier être dans l’opposition sans en montrer le moindre signe serait suicidaire. Que les satrapes du parti rejoignent Macron, les électeurs s’y retrouveront. Ciotti a pour une fois raison de tenir bon et de refuser que des moralisateurs viennent lui dicter sa conduite. Que les censeurs, les uniques dépositaires de valeurs démocratiques, tous étiquetés à gauche bien entendu, se regardent, ils auraient donc eux le droit de s’allier avec tout ce qui est extrémiste de gauche, violents et irrespectueux du résultat des urnes, mais les LR ne le pourraient pas ? C’est tellement vrai qu’ils ont lâché leurs enragés dans les rues pour démolir des devantures de magasins dont les propriétaires sont soupçonnés de voter RN. Ils détruisent tout, insultes les électeurs, déchirent le drapeau Français, ce qui est un délit, mais c’est le RN qui est une menace pour la démocratie. Aucun journaliste pour souligner le paradoxe. C’est là leur grande force, refuser le verdict des urnes qui ne leur convient pas en taxant d’extrémistes et de fascistes ceux qui n’ont jamais fait semblables sorties le lendemain d’une consultation. Macron jubile, laisse le chaos s’installer pour montrer combien est délétère le RN, plus prompte à envoyer des CRS sur des Gilets Jaunes que d’empêcher des manifestations contre le résultat d’un scrutin démocratique.

Il joue les apprentis sorciers, s’isole un peu plus et se perd définitivement. C’est de cette étiquette dont ont peur les autres partis de droite, beaucoup plus scrupuleux que les gauchistes, qui n’hésitent pas à s’allier pour conserver un peu de pouvoir, quitte à se déchirer après. Persister dans cette voie serait suicidaire. Il y a un calcul politique bien entendu. Il se fait à gauche pourquoi serait-il interdit à droite ?

.

Mais il faut aussi prendre en considération l’issue probable de ces législatives. Il n’y a que deux possibilités : soit le RN arrive à obtenir la majorité absolue, soit il est simplement majoritaire. Dans le premier cas il se suffit à lui-même, dans le second les institutions sont bloquées et la France entre dans une instabilité qui conduira à la chute de la Vème République. Une élection présidentielle anticipée ne changera rien, car les équilibres pourraient être tout aussi instables et une gouvernance sur fond de IVème république n’est pas envisageable.

Ciotti vient d’ouvrir la voie, qu’attendent les souverainistes pour s’allier également dans le but d’influencer la nouvelle majorité ? Ne vaut-il pas mieux gouverner avec eux en diffusant ses idées en interne, plutôt que de gesticuler à l’extérieur tout en stagnant à 1% ?

Ce n’est pas se parjurer que d’arrondir les angles, mais c’est assurément se condamner à l’invisibilité en refusant catégoriquement toute alliance. La France ne se sortira pas de l’ornière dans laquelle Macron l’a mise par la force d’un seul parti. On le voit bien, il y a en face une volonté de déstabilisation qui est flagrante. La gauche se moque de la nation, ce qu’elle souhaite c’est imposer ses vues comme universellement reconnues. Souvenez-vous des propos de Jules Ferry, et le droit qu’il accordait aux races dites supérieures à civiliser les inférieures sans leur consentement.

C’est bien cette idéologie que véhicule la gauche outrancière, soi-disant humaniste, tant que l’on épouse sa philosophie et son mode de pensée. L’amour de la patrie est honni chez eux, celui de la propriété privée inviolable et sacrée aussi, généreuse avec l’argent des autres, elle ne jure que par l’égalité absolue et le partage des richesses qu’elle n’a pas. La droite devrait se refuser le droit d’affirmer son identité sous la menace de l’excommunication de cette engeance ? Comme si son avis avait valeur de bénédiction et qu’il y avait un risque de profanation à se démarquer et à souhaiter travailler au redressement du pays sur d’autres bases que celles qui ont montré leurs limites et leur inefficacité depuis des dizaines d’années ? La gauche se veut universelle dans une exclusivité qui supprime de fait toute opposition qu’elle juge elle-même indigne. La droite en refusant la coalition lui donne raison et entretient cette idée que certains électeurs sont plus vertueux que d’autres et qu’il y en a même qui devraient être exclus, voire rééduqués tant leur trajectoire est déviante. C’est l’idée même du goulag soviétique et celle du camp de rééducation chinois. Ce fanatisme-là est bien plus pernicieux, car il ne reconnaît pas la nécessité du bien national, mais tente d’œuvrer pour une internationalisation qui devient incompatible et dangereuse dans un monde multipolaire qui émerge.

La droite devrait considérer qu’il n’y a qu’une chose sacrée, le peuple, non les positions de ceux qui éternellement, se classent eux-mêmes dans le camp des gentils, s’ingénient à détruire les fondements de notre société en récusant ses valeurs et ses mœurs millénaires au profit d’un progressisme destructeur, attaché à la domination étrangère anglo-saxonne. Il y a un préalable à tout, et celui de devoir consolider une victoire qui se veut, quoiqu’on en dise, celle des patriotes, des amoureux de la France, contre ceux qui prônent une internationalisation synonyme de disparition de notre nation. C’est sur cette base là que l’union des droites doit se réaliser. Chacun devrait réfléchir à deux fois avant de camper sur ses positions qui ne peuvent déboucher que sur une crise majeure, dont l’issue ne pourra qu’être mouvementée ou au pire, fratricide. Deux blocs politiques s’affrontent aujourd’hui, sans alliance il est à craindre que demain ce soit deux populations qui se combattent.

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

https://t.me/R_P_France

Par Gilles La-Carbona : secrétaire national du RPF au suivi de la vie parlementaire

 1,053 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. sans une forte union des droites patriotes pour sauver notre pays, c’est l’horreur gauchiste qui se prépare

  2. l’union des droites n’est pas souhaitable a la moindre divergence de point de vue et ce sera l’éclatement et aprés on se demande pourquoi il y a tant d’absentions , les électeurs font confiance mais quand ils se rendent compte des coups bas des déchirements , ils laissent tomber .
    Il y a eu des occasions de faire tomber minus mais sont tous incapables de faire front commun et on est dans la chienlit la v eme république a vécu

  3. Je vois une solution à cette situation chaotique : la prise de pouvoir par un homme fort qui nettoiera la chienlit gauchiasse et wokiste , et remettra le pays sur les rails.

  4. Eh bien oui,c’est comme ça. L’union fait la force,et ceux qui ne s’uniront pas,seront les perdants;c’est tout simple à comprendre. La gauche le fait avec les antisémites,mais la droite se chamaille,en nous disant qu’ils ne voteront pas pour des idées nauséabondes. Allons nous enfin comprendre.?

  5. -“soit le RN arrive à obtenir la majorité absolue, soit il est simplement majoritaire.”-

    Oui ! la solution est que TOUS Nationalistes Français se mobilisent en pour voter massivement le RN c’est la solution LA MAJORITÉ ABSOLUE qui ne s’obtient que par un bulletin favorable déposé dans l’urne.
    Il faut viser la “MAJORITÉ ABSOLUE” pour NOUS DÉLIVRER de beaucoup de griffes politiques anti démocratiques criminelles.

  6. Le Mozart de la Finance a créé une belle cacophonie dans notre pays. Que soit maudit le jour de sa naissance !

Les commentaires sont fermés.