Qui l’eût dit, qui l’eût cru ? Finkie n’exclut plus de voter RN !

Enfin ! Celui qui depuis des années hésite, avance d’un pas et recule de 3, craignant plus que tout qu’on le prenne d’extrême-droite envisage de voter RN, écoeuré, effondré devant l’antisémisme à visage découvert de la gauche. Et devant l’imbécillité crasse du Crif.

Ecœuré par « l’abjection payante » de LFI, Alain Finkielkraut n’exclut pas d’être « contraint » de voter RN aux législatives pour faire barrage à l’antisémitisme. : « La situation actuelle est un crève-cœur pour les Juifs français »

Fidèle à sa liberté de ton, Alain Finkielkraut n’y va pas par quatre chemins : si La France insoumise devait être en mesure d’accéder au pouvoir et « s’il n’y a pas d’alternative », il se sentirait « contraint » de voter pour le Rassemblement national afin de lui faire barrage. Il ne le ferait pas de gaieté de cœur, oh non ! Ce serait même pour lui « un cauchemar ». L’antisémitisme, il est vrai, est désormais plus bruyant à l’extrême gauche qu’à l’extrême droite. La campagne européenne des Insoumis menée sur le seul thème de la Palestine « de la mer au Jourdain » a laissé des traces dans la société.

www.lepoint.fr

 Il y a une douzaine d’années je m’étais retrouvée par hasard dans un salon parisien (où une amie m’avait entraînée, m’assurant qu’il s’agissait d’une réunion politique…) où se trouvaient, entre autres, Finkielkraut, Elisabeth Lévy et Renaud Camus.

Ce dernier fut pris à partie publiquement par Elisabeth Lévy, un vrai procès de Moscou, parce que, déclaré candidat à la Présidentielle, il avait retiré sa candidature au profit de celle de Marine Le Pen. Et Elisabeth Lévy de lui faire la leçon en lui expliquant que, à cause de ce choix “calamiteux”, pas du tout bon chic bon genre, elle ne pourrait plus le recevoir dans une émission radio, lui consacrer un article dans Causeur ou ailleurs… Bref, appuyer Marine le Pen c’était, il y a 12 ans, un suicide. J’étais intervenue et je crois bien que j’avais été la seule pour contre-argumenter et, quand je suis partie et que j’ai salué Finkielkraut je lui ai demandé ce qu’il avait à perdre.. Hollande venait d’être élu et on savait tous quelle catastrophe cela allait être. Finkie fort gentiment a convenu que je n’avais pas tort mais je crois qu’il s’est dépêché d’oublier. Le poids du politiquement correct est tellement fort pour ces gens qui hantent les salons parisiens et les endroits où il faut être…

Alors vous comprendrez, chers lecteurs, que j’aie frémi de surprise et de contentement en entendant Finkie hier... Tout arrive. Mais quand même… il va falloir combien de 7 octobre pour que les gens comprennent quelle gauche fasciste nous avons ? Parce que, tout de même, toute la gauche vient de signer un accord avec les Insoumis qui déploient le drapeau des assassins antisémites à l’Assemblée, faut-il le rappeler. L’histoire ne dit pas si Glucksmann et tous les autres ont signé avec une épingle à linge sur le nez.

 843 total views,  3 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Du côté gauche de l’hémicycle, ça pue fort.
    Ca pue l’odeur de chair carbonisée, la chair des bébés juifs.
    Ils osent encore s’allier avec ça !!!

  2. De toutes façons, Glucksman et certains juifs , ne se gênent pas pour trahir les juifs.
    Il suffit de penser à Soros, c’est sa lignée.

  3. On n’a pas l’impression que ces “amis” pensent uniquement à leurs fesses…
    Quand on est niais bien sûr.

    Voter pour le RN la mort dans l’âme… Mais quelle audace inouïe ! Quelle douleur à peine supportable.

  4. C’est encore une alliance de circonstances mais qui peut avoir des effets dévastateurs si les socialistes sont réélus avec LFI. Mais dans un sens tant mieux, cela va pousser les électeurs à voter RN. Et je pense qu’en 3 semaines ils n’auront pas le temps de remonter la pente. Quoiqu’il en soit, nupes+ renaissance pas de majorité absolue pour le RN. Et sans majorité ferme, pisser dans un violon fera le même effet.

  5. Les juifs commencent à avoir peur de la tournure des événements. Avec la NUPES, c’est le chaos assuré, le feu partout. Je n’oublie pas que ces glorieux descendants des années noires eux oublient que leurs ancêtres idéologiques ont toléré Hitler jusqu’à la rupture du pacte germano-soviétique. Certains, beaucoup même , ont collaboré avec Pétain. Pour les guignols actuels, c’est un retour aux sources.

Les commentaires sont fermés.