Le 1er Ministre Georgien menacé de finir comme Fico par un commissaire européen !

La menace comme méthode européenne

Après l’Europe des magouilles, celle des mafieux ou les menaces servent d’argument pour contraindre les dirigeants de pays amis à se plier aux volontés des commissaires européens et à leurs commanditaires.

Ainsi le Premier ministre Georgien Fraki Kobakhide nous rapporte une scène que l’on aurait crue écrite pas Coppola pour le Parrain. Hélas c’est bien un témoignage glaçant que cet homme nous livre. Lors d’une conversation téléphonique, un commissaire européen, Olivier Varhelyi, lui a glissé au creux de l’oreille : « Vous avez vu ce qui est arrivé à Fico qui s’est fait tirer dessus, vraisemblablement pour avoir évoqué le scandale des vaccins ?.  Vous devriez être très prudent » et de tenter de s’absoudre maladroitement, on aurait donc mal interprété.

Mais son explication conforte tout simplement ce qui lui est reproché, il s’enferre, persiste et signe. Cette menace faisait écho à la loi sur les Agents Etrangers que l’UE ne veut pas voir adoptée. Pourquoi donc s’en prendre directement et à mots à peine dissimulés à l’intégrité physique de ce dirigeant pour une loi qui n’est rien d’autre que la copie de ce qui existe aux US et qui là-bas ne pose aucun problème à la caste européiste ? La Georgie entend faire déclarer à toute entreprise ou association le nom et le montant des aides reçues de la part de « bienfaiteurs » étrangers dès lors que la somme représente au moins 20% du budget global, ce qui est plus restrictif que celle des Américains.

Voir aussi https://www.euractiv.fr/section/international/news/loi-agents-etrangers-le-commissaire-varhelyi-refute-les-accusations-de-menace-du-premier-ministre-georgien/

Qu’y a-t-il de choquant à ce que l’on connaisse l’origine des fonds, si ce n’est pour masquer des intentions malhonnêtes ? Cette menace, s’appuyant sur la tentative d’assassinat du président Fico, devrait être suivie d’une enquête et même d’une inculpation, car en faisant référence explicitement à cet événement violent, le commissaire veut-il nous dire qu’il sait qui sont les commanditaires ?

Voilà donc les procédés qu’emploie l’UE pour intimider et forcer à l’obéissance la plus absolue. Ce sont des méthodes de voyous qui révèlent un comportement digne d’une organisation criminelle. C’est à cette Europe-là que Macron entend donner les clés, en élargissant ses pouvoirs et prérogatives, c’est cette Europe que Hayer et Gluskmann plébiscitent. Au RPF nous n’en voulons pas. Après l’opacité des contrats Pfizer, voilà l’intimidation mise à l’honneur comme moyen d’action. Y aura-t-il après ce fait des électeurs pour voter pour cette engeance ? Il n’y a pas d’excuses à trouver, il ne peut plus y en avoir. Il y en a assez de ces comportements de malfrat, de cette terreur incessante. Tout cela doit cesser. Ces gens sont prêts à tout pour faire accepter et avancer leur agenda, le 9 juin disons-leur ça suffit.

On comprend bien mieux leur fébrilité à l’idée de voir l’Ukraine s’effondrer et peut-être emporter avec elle cette UE corrompue, mettant au jour leurs magouilles, sous couvert du fameux bien-être universel qu’ils entendent nous dispenser, de force s’il le faut. Cette Europe-là est à bannir, et c’est l’occasion de le faire le 9 juin. Prétendre que s’abstenir pourra faire changer les choses est, au vu de cet événement, une erreur. Les partisans du silence des urnes doivent admettre, à l’aune de cette nouvelle, que les tenants du pouvoir ne redoutent que ceux qui s’expriment, qui se dressent contre eux. Croire qu’en boudant le suffrage on l’invalide est un non-sens, parce que le zéro électeur est une utopie. Même le résultat du référendum de la mairie de paris qui n’avait recueilli que quelques votants a été validé. Ceux qui restent à l’écart, se taisent, ils s’en moquent, ils ne sont pas une menace pour eux. Ils ne craignent vraiment que des oppositions fermes, l’indolente abstention est un non-phénomène pour cette classe dirigeante. Ne pas voter c’est leur rendre service. Peu importe que ceux qui sont donnés largement en tête ne correspondent pas à l’exact parangon que l’on peut se faire ou espérer de l’idéal politique. Ils sont le maillon indispensable pour commencer ce changement, l’amorcer, le mettre en route. Sans ce préalable rien ne sera possible. Si ces mêmes abstentionnistes comptent ainsi créer une situation comme en Nouvelle-Calédonie, ils se trompent, la métropole n’a rien à voir avec cette île et son caractère. Le 9 juin l’important est de laisser loin derrière les listes Hayer et Gluskmann pour qu’une fois réunies elles ne puissent plus nuire. Toutes les voix qui se porteront sur des candidats ouvertement contre la macronie et ses amis permettront d’écarter du pouvoir ces dangereux personnages qui cautionnent les méthodes exposées et se font de fait les complices de cette conception du pouvoir. Le 9 juin il faut battre la macronie et cette gauche européiste.

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

https://t.me/R_P_France

Par Gilles La-Carbona : secrétaire national du RPF au suivi de la vie parlementaire

 786 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Je partage votre point de vue. Et j’ajouterais qu’aucun julletin ne devrait être déclaré nul, blanc ou invalidé pour quelquautre raison, auquel cas il jouerait en faveur de la macronie et glüskmann qui, malgré les apparences actuelles, s’alliera avec le parti et affidés de macron .

    • la fraude électorale va se situer au ministère de l’interieur car c’est lui qui déclare et valide les résultat et tout le bétail macronien des fonctionnaires tient à sa mangeoire…

    • Ils sont atteints de la maladie du POUVOIR, du pouvoir pour le pouvoir. “La passion de dominer est la dernière à s’éteindre au coeur de l’homme” ,disait avec juste raison Machiavel

  2. et après ça, la droite française aussi corrompue que le reste appelle à voter pour l’UE ?????? 50 ans de droite, c’est fini……je voterai “frexit”……

    • Oui le Frexit est le seul moyen de se débarrasser de cette fange

  3. C’est bizarre, personne ne menace notre premier ministricule. Ah! on me dit que c’est un collabo. Tout s’explique.

Les commentaires sont fermés.