Hommage à Marie-France Garraud, qui fut, un temps, “la femme la plus puissante de France”

Marie-France Garaud, surnommée “Marie La France”. Cela dit tout .

On peut lui reprocher bien des choses, par exemple d’avoir cru en Chirac et de l’avoir soutenu, avant d’avoir compris  le personnage : “Je pensais que Jacques Chirac était du marbre dont on fait les statues, il est en fait de la faïence dont on fait les bidets”. Pareil pour Giscard, c’est elle sans doute qui a initié/rédigé  l’appel de Cochin lancé par Chirac le 6 décembre 1978 qui dénonce le fédéralisme européen et son attachement à la souveraineté de la France, en opposition à Giscard, accusé d’être du “parti de l’étranger”ainsi que le parti qu’il va créer, l’UDF. C’était Pierre Juillet, l’éminent conseiller de Pompidou qui l’avait repérée et fait entrer dans l’arène politique.

Quel drôle de hasard qui voit Marie-France Garaud la souverainiste nous quitter alors que l’UE est plus que jamais en question et que les prochaines européennes pourraient apporter quelques surprises.

Hélas pour nous, sa candidature aux Présidentielles de 1980 n’a pas marché… un véritable flop ! Mais elle a côtoyé tous les politiques d’importance du XXème siècle, les a aidés ou combattus, sans jamais se sentir tenue par de précédents engagements. Une femme libre. Et une intelligence hors du commun qui a côtoyé et conseillé les hommes les plus lucides de ses contemporains. Mais elle n’a jamais su qu’être la conseillère de l’ombre, c’est sans doute  pour cela que, le sachant, elle a refusé les postes  politiques en vue. 

Souverainiste avant tout, elle a été de tous les combats pour notre souveraineté, notre indépendance. Atlantiste en 1981, pour le non à Maastricht en 1992 ; proche de Philippe Séguin, ne se souciant ni des chapelles ni des partis ni du qu’en-dira-t-on elle a même voté ouvertement pour Marine le Pen en 2017… Sans doute que des réseaux lui avaient permis de savoir, bien avant les autres, les dangers véhiculés par l’immonde Macron. Femme libre, elle militait pour le rétablissement de la peine de mort.

Elle n’a jamais laissé indifférent, on l’adorait ou la haïssait. Il faut dire qu’elle ne maniait pas la langue de bois ! Elle a été tour à tour surnommée Cruella, Richelieu en jupons ou père Joseph au féminin… Elégante, exploitant agricole, élevant des brebis, conduisant ses tracteurs, adepte des chasses à courre et du tir tout en analysant, discutant, écrivant, conseillant, menant une vie mondaine, elle a vécu au moins 9 vies au cours de la sienne ! 

 1,053 total views,  5 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. Merci,christine.Je ne la connaissais pas.Je la decouvre alors meme qu’elle n’est plus la.j’ai ete tres touche par sa respectueuse evocation du De Gaulle de la Seconde Guerre Mondiale-la deuxieme plutot- car c’etait le seul que mon pere de la meme generation que Marie-France Garaud, a jamais apprecie. Adieu Marie-France!Le combat continue et la victoire sera notre grace au concours d’autres femmes vaillantes qui continuent cette lutte acharnee et aux nouvelles generations qui sont deja pretes pour la releve.

  2. M-F Garaud était faite d’un autre bois que la majorité du personnel politique actuel. C’était une époque où les personnalités politiques aimaient vraiment la France et son peuple, même si certaines se trompaient sur les mesures ) prendre.

    Pas de politiquement correct, une vie fondée sur la ruralité, en prise avec le quotidien des Français. Elle m’a toujours fait penser à ces aristocrates qui oubliaient leurs origines pour vivre au contact et partager des moments conviviaux avec les habitants du village qui, souvent, leur vouaient un grand respect.

    M-F Garaud était l’esprit français personnifiée, elle avait une classe naturelle totalement disparue aujourd’hui…

  3. Une très grande femme.Toujours dans l’ombre mais si influente.Une Française au plein sens du terme.J’avais voté pour elle et ensuite pour M.de Viliers,sans résultat hélas !
    Je ne vois personne qui puisse la remplacer.
    “Ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à la fin d’une civilisation,ce n’était pas arrivée depuis la chute de Rome ” (DeGaulle ?).Merci Madame de votre article.

  4. c’est sur que Marie-France Garraud ça change des truies comme: bergé , schiapa , de l’autre folle grégoire , borne ,dubost,de la plaie purulente de thévenot , la malade mentale de pompili ,panieruneachier ,et la poirson , et l’autre de monchalin et deruggy c’est pas une femme lui , en tout cas il a rien d’un homme . C’est Sur que Marie-France Garraud avait beaucoup d’intelligence d’instruction , curieuse dee tout , une vraie femme , pas les paniers à salade de la macronie , enfin elles sont à vomir comme leurs homologues masculin , plus rien ne va dans ce pays . La France royaume du capitalisme de connivence , et du pantouflage mais un jour on les pendra haut et court toute celles et ceux qui ont trahi notre France adorée au profit du pognon pour leurs sales gueules d’enfants de putains

  5. comme tout aurait été différent pour le pays si elle avait élue à la présidence de la république : patriote ultra brillante, ultra lucide, ne s’en laissant pas compter, cette femme politique exceptionnelle ne cessera d’être un modèle et de nous manquer

  6. Elle était pour le rétablissement de la peine de mort. Entièrement d’accord!
    C’est la moindre des justices que nous puissions rendre aux victimes de crimes crapuleux et à leur famille.

    • Absolument d’accord. La suppression de la peine de mort est une insulte aux victimes, en plus de leurs malheurs.
      Mais, tout le monde le sait sauf les cons, qu’en France les victimes n’en sont pas. Les seuls victimes sont les assassins.

  7. Une très très grand dame . Très très loin de ce qu’on nous impose passe et repasse aujourd’hui sur toutes les chaînes qu’elles soient blondes ou brunes ou qu’elles possèdent prétendument les plus belles jambes de paris .

  8. Ah, si seulement l’on pouvait inventer une machine permettant à un petit nombre d’être exceptionnels de vivre éternellement (et éternellement jeunes et en bonne santé, tant qu’à faire). Elle aurait mérité d’en faire partie !

  9. Si Chirac fut un bidet en faïence des français, Sarkozy et Hollande s’y sont torché le cul avant la raclure de bidet actuelle … Bon, mon commentaire, par rapport à celui d’Argo, manque singulièrement de poésie.

  10. Soyez sans crainte, la France est encore au dessus de tous, ne serait-ce que grâce au charme de certains porteurs de flamme olympique

  11. Son intelligence était bluffante. Une sacrée femme, sans doute trop éprise de liberté pour les compromissions. Avec Pierre Juillet, elle faisait un duo de choc.

  12. Garaud / Juillet, le tandem qu’on aurait dû écouter et qui aurait maintenu la France dans l’élite des nation. RIP Marie France.

  13. Merci pour cet article. J’aime cette phrase à propos de Chirac. Au moins une personne au caractère bien trempé et qui parlait franc. Une page se tourne. Ma petite phrase à propos de notre illustrissime président : certains ont cru qu’il était de l’or dont on fait les lingots, alors qu’il était du bois dont on fait les pipeaux.

  14. Une de mes personnalités préférées ; une très Grande Dame.

    Merci @Madame Tasin pour cet hommage ; malgré la triste nouvelle. Elle nous manquait déjà ! Une page de la Grande France que nous aimons, continue de fermer un peu plus cette autre immense France que nous chérissons la France, Notre Patrie.

Les commentaires sont fermés.