Iran : Dieu ou le Mossad ?

Après l’annonce à la télévision d’un accident d’hélicoptère qui transportait le président iranien Ebrahim Raisi (portant le nom illustre d’Abraham – le juste des justes) et sa clique, mon ami Philippe me téléphona de son petit coin du monde, pour me poser la question : Dieu ou le Mossad ?
Je répondis simplement : « Si c’est une tempête, c’est Dieu… Après tout, ne sommes-nous tous pas les outils du Créateur ? Et en effet c’en était une !
Comment le reconnais-tu, ajouta-t-il…
Par les faits sur le terrain. N’oublie pas cette fameuse règle : Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse. Dans notre prière du matin, ne disons-pas : “Nichma kol hay – l’âme de tous les vivants : Mi kamokha metsil ani mihazak miméno vé ani vevion migozlo – נשמת כל חיי – מי כמוך מציל עני מחזק ממנו ועני ואביון מגוזלו” – Qui comme toi sauve le faible du plus fort, et le candide et pauvre du pillard.
L’Iran a attaqué Israël sans raison, hormis celle de vouloir l’anéantir. L’ordre a été donné par ce même président…Il en est mort ainsi que tous ceux qui ont collaboré.

.
Sur un radius plus personnel, j’ai vécu ou ai été l’assistante indifférente de pareilles circonstances. Une de mes voisines, femme religieuse et pratiquante, s’était un jour moquée d’une autre voisine plus libérale, qui souffrait d’un cancer. Je me rappelle avoir été choquée par son rire et son sarcasme. Je ne lui fis aucun reproche, mais je m’étais retirée. Quelque mois plus tard, j’appris que cette même créature était tombée malade… Ce que je peux dire c’est qu’elle n’a pas survécu à celle de laquelle elle s’était raillée.
Sur un plan plus personnel, comment ne pas me rappeler mes copines de classe qui avaient refusé de m’inclure dans leur cercle pour les derniers préparatifs aux examens… « Un cancre comme toi, qui en a besoin ? » Je partis en larmes chez mon grand-père – bénie soit son âme – pour lui parler de mon humiliation et du rejet de mes amis de classe. Il m’envoya allumer une bougie sur la tombe d’un grand rabbin, m’affirmant «  cette brindille ignorée et ridiculisée, sera celle qui crèvera les yeux à tous ceux qui l’ont piétinée.
Après l’allumage d’une bougie et une petite prière, je pris la décision d’étudier toute seule.
Au lendemain du grand examen, je fus la seule à obtenir 100 sur ma feuille d’examen et reçus en fin d’année, le prix d’excellence.
Depuis, je ne cesse de me concentrer sur l’échelonnement des faits, des plus anodins aux plus cruciaux. J’ai suivi tout au long de ma vie, les méfaits du mal lorsqu’il frappe et ai assisté au châtiment. Je peux noircir des centaines de pages à ce sujet. J’ai même écrit un livre à ce sujet.

.
Je me souviens avoir regardé les cieux, les yeux pleins de larmes lors de l’attaque du 7 octobre 2023… Je ne doute pas un seul instant que justice sera faite tant pour les criminels qui ont initié le carnage que pour tous ceux qui les ont aidés. Inutile de pointer du doigt les fautifs, la justice du Tout-Puissant les extraira de leurs trous.
Ma confiance en la Justice Divine n’a jamais vacillé.
Et la vôtre ?

Thérèse Zrihen-Dvir

 699 total views,  6 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. La justice divine prend parfois des chemins bien indirects …
    Jeanne, qu’attends-tu de nous ?

  2. Idem en ce qui me concerne pour les deux dernières phrases de votre sublime article.

  3. C’est beau d’avoir la foi à ce point.
    Cela constitue un point d’ancrage solide sur lequel s’appuyer.

  4. Dire que cette ordure est en train de se taper des vierges… Qu’ils disent ! Qu’ils prétendent !

    • Tout ça, c’est des conneries. Il se tape que dalle. Sauf les asticots qui ne vont pas être à la fête. Se taper une pourriture pareille, condoléances.

  5. Depuis les premières sanctions, l’Iran n’achète plus de matériel neuf. Ils n’ont plus beaucoup d’avions et d’hélicoptères en état de voler. Sûrement un problème mécanique, donc de maintenance, plus le mauvais temps. Le personnel de l’atelier d’entretien va sûrement être pendu. La pendaison est une coutume assez répandue en Iran.

  6. Mais ils l’ont dit à la télé “le temps était Mossad”

    Désolé j’ai craqué, pardon, j’le ferai plus !

    • Ce n’est pas le Mossad – et je suis bien placée pour le savoir. Je sais combien audacieux est le Mossad, mais cette fois-ci je doute qu’il ait mis le doigt dedans.
      Amitiés

Les commentaires sont fermés.