La flamme olympique : et une étape de moins, une

Flamme olympique

Le Premier ministre, Gabriel Attal, vient d’annoncer que le relais de la flamme olympique en Nouvelle-Calédonie, prévu le 11 juin, est annulé au vu de la situation dans l’île.

C’est donc une étape de moins sur les 68 programmées initialement.

Dix étapes ont déjà été parcourues jusqu’à ce jour, 18 mai. Il ne reste donc plus que 57 étapes.

On a déjà eu un couac à Manosque, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, quand le chaudron n’a pas voulu s’allumer. C’était le samedi 11 mai, au 3e jour après le départ de la flamme de Marseille.

On n’est pas sûr que la flamme arrive saine et sauve à Paris.

La France ne semble pas être le pays idéal pour organiser les jeux olympiques.

On n’a pas l’impression que l’on vive dans un pays qui se prépare à des jeux de paix et de concorde.

Les Mohammed et les Youssef passent à l’attaque avec des armes lourdes ou des couteaux. Les églises flambent, les juifs du pays sont ramenés aux belles années 30 et 40, des territoires de la France brûlent…

L’insertion de la Nouvelle-Calédonie dans le parcours de la flamme olympique a été fort laborieuse.

La Nouvelle-Calédonie avait été rejetée du parcours de la flamme en juin 2023, puis « admise » sept mois plus tard, en février 2024.

Le relais de la flamme en Nouvelle-Calédonie devait passer par trois étapes. Il devait s’effectuer en VTT, à cheval et en pirogue pour mettre en exergue l’importance de la pratique du « sport nature » dans ces lieux.

Le grand public était convié, plus tard, au passage à Nouméa pour un « moment fort » où « une haie d’honneur géante » devait être formée avant que le chaudron ne soit allumé.

L’annulation de cette étape doit faire vraiment mal aux Calédoniens, Kanaks compris, qui comptaient sur cet évènement pour faire connaitre leur île, leur culture et leur histoire.

La décision de l’Attal d’annuler l’étape de la Nouvelle-Calédonie est un peu précipitée.

La flamme olympique est, dit-on, un symbole de paix et d’unité. Elle n’est, certes, qu’un symbole, mais elle pourrait faire un miracle.

C’est une chance que la flamme se trouve en France. Il faudrait en profiter. Plutôt que de l’étouffer, il faudrait l’envoyer en Nouvelle-Calédonie juste après sa montée des marches à Cannes. La flamme pourrait être portée par Meryl Streep, puis, tour à tour, par des Caldoches et des Kanaks.

La Nouvelle-Calédonie risque de se sentir rejetée par Paris après cette annulation.

C’est une blessure qui risque de mettre du temps à cicatriser.

Kanaks et Calédoniens risquent de se rejeter la responsabilité et ne plus jamais se regarder dans les yeux.

La situation dans la Nouvelle-Calédonie pourrait faire tache d’huile sur les territoires d’Outre-mer.

Un soulèvement général de ces territoires n’est pas à exclure.

Il serait alors difficile de fêter le 14 juillet pendant que le pays brûle.

Et un 14 juillet de moins. Un.

Et une édition des JO de moins. Une.

Messin’Issa

 946 total views,  3 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Flamme olympique : il y a aussi des repris de justice
    Tout droit sortis des cellules capitonnées, les xénogenres …
    « qu’espérer d’un pays dont les prétendues élites mettent en valeur les haineux de la France, ceux qui appellent à violer les femmes, ceux qui ont eu plusieurs fois à faire avec la Justice, etc., des racailles et des délinquants. Mais, lorsqu’on se souvient de certaines photos, notre Président aime ce type d’individus. » Allusion aux photos de la Fête de la musique prises à l’Élysée en 2018
    https://www.bvoltaire.fr/dans-vos-commentaires-demain-qui-se-rappellera-de-nemo/

  2. Ah si on pouvait dire “Et un président de la république de moins, un !”….

  3. La Flamme Olympique ne passera pas la Nouvelle Calédonie où les membres du FLNKS ont provoquer le chaos dans cette île du pacifique qui a déjà connue les tensions avec les Kanaks indépendantistes qui réclament l’indépendance et les loyalistes les Caldoches et autres souhaitent dans le giron français , la flamme olympique peut passer à Bruxelles pour détruire le parlement et le siège de la Commission Européenne avec Von Der Leyen …. Bon , la flamme de la colère Kanak a ravagée la Nouvelle Calédonie et c’est malheureux pour l’île !

  4. Il faut supprimer la flamme olympique. Elle fonctionne au propane. Un kilo de CO2 par litre consommé. Plus l’avion, les cortèges. Une flamme électrique ?

  5. Il faut absolument que ce chaudron du diable passe par Bruxelles, en l’honneur de la dame patronnesse de µ, qui ne fait rien sans ses ordres : Ursula vdL !

Les commentaires sont fermés.