Parce qu’ils ont négligé les croyances religieuses du Hamas, les Israéliens n’ont pas pu prévenir le 7 octobre

A la racine de la “Conceptia” (II) :  ces orientalistes israéliens qui n’ont rien compris à l’islam

Dans la première partie de cet article, nous nous interrogions sur ce spécialiste du Hamas qui prétendait – après le 7 octobre ! – que “les membres du Hamas sont des êtres humains comme nous. Pour tenter de comprendre plus précisément encore son attitude et de savoir quelle a été l’erreur de ces orientalistes qui n’ont rien compris au Hamas, nous voudrions décrire leur erreur fondamentale, celle qui est à la base de tout l’édifice idéologique et intellectuel qui sous-tend la “Conceptsia”, la fameuse doctrine erronée qui a mené au 7 octobre.

Une enquête passionnante du journaliste Yaniv Kobovitz, récemment publiée dans Ha’aretz,cherche à comprendre comment les Renseignements militaires ont échoué à déchiffrer les intentions du Hamas avant le 7 octobre. Une des conclusions de cette longue enquête est que les dirigeants du département d’Aman (les Renseignements militaires) chargé du front Sud et de Gaza ne se préoccupaient plus, depuis 2021, de surveiller les faits et gestes des dirigeants du Hamas, étant entièrement obnubilés par les capacités strictement militaires du mouvement islamiste et par ses capacités de tirs de roquettes notamment.

Au-delà de cette explication très concrète, le fait est que les experts militaires ont – dans leur grande majorité – échoué à décrypter les intentions de l’ennemi à Gaza, en se focalisant sur des aspects purement techniques et opérationnels, au lieu de voir l’ensemble du tableau… Dans ce tableau général qu’ils ont négligé, un élément essentiel a particulièrement fait défaut : celui de l’idéologie et des croyances religieuses du Hamas. Paradoxalement ; c’est en effet la dimension religieuse du Hamas qui a largement échappé aux orientalistes experts du mouvement au sein de Tsahal.

Le soi-disant “pragmatisme” du Hamas : une illusion mortelle

Lorsqu’on relit aujourd’hui le livre consacré au Hamas par Avraham Sella, ancien analyste des Renseignements militaires, on est étonné (et accablé) de trouver à maintes reprises les adjectifs “pragmatique” ou “réaliste” pour décrire l’attitude des dirigeants du mouvement islamiste palestinien. Tout se passe comme si cet expert – qui n’est évidemment pas le seul dans ce cas – avait projeté sur les dirigeants du Hamas sa propre vision du monde et ses propres valeurs (rationalité, pragmatisme, poursuite d’intérêts économiques, etc.), au lieu de chercher à pénétrer dans la tête du Hamas.

Cette erreur capitale est très répandue. Elle repose sur une attitude commune à chacun de nous. Confrontés à d’autres hommes qui ne partagent pas notre culture, nous avons tendance à croire qu’ils ont néanmoins en commun avec nous certaines valeurs fondamentales, comme le respect de la vie ou l’amour de la paix. S’agissant du Hamas et de l’islam, cette croyance est totalement erronée. Ce n’est pas seulement que les terroristes de la Nou’hba et leurs chefs n’ont aucun respect pour la vie des civils israéliens, y compris les femmes et les enfants, mais ils n’en ont pas plus pour la vie de leurs propres concitoyens à Gaza…

C’est précisément cet écart culturel et moral incommensurable entre les valeurs de l’Occident et celles de l’islam qui rend difficile, voire quasiment impossible, toute négociation avec le Hamas sur les otages détenus à Gaza. Et c’est l’incapacité de ces experts à appréhender la culture de l’ennemi qui a rendu possible la surprise du 7 octobre, alors que “l’inscription était sur le mur”… Le refus d’aborder l’islam pour ce qu’il est, à savoir une culture mortifère et rétrograde, a empêché ces experts de faire leur travail et de donner à Israël les moyens d’anticiper l’attaque meurtrière du 7 octobre.

Comme l’explique le Dr. Michael Milstein, ancien des Renseignements militaires qui est un des voix discordantes dans la communauté des “orientalistes” israéliens, “celui qui se demande pourquoi le Hamas a déclenché l’attaque du 7 octobre et mis ainsi en péril son propre pouvoir démontre qu’il n’a rien compris au Hamas, qui est un mouvement religieux messianiste“. Dans la suite de cet article, nous tenterons de comprendre pourquoi c’est précisément cette dimension religieuse et messianiste du Hamas qui a échappé aux experts israéliens. (à suivre…)

Pierre Lurçat

 1,083 total views,  4 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. “Les membres du Hamas sont des êtres humains comme nous”
    Évidemment non, pas comme nous. Et ce fut une erreur mortelle d’avoir gravement sous-estimé leur barbarie à la limite de la folie, la cruauté dont ces individus sont capables. On a tendance à faire des projections, à voir les autres comme on est soi-même. Ce n’était pas du tout le cas.
    Le Hamas, c’est l’inhumanité en marché.

  2. Mais non, rien ne peut nous arriver. Tout a été prévu. A l’arrivée, 1200 morts. Ben voyons! Je me méfie toujours des super experts. En France, on ne manque pas de super experts: ils se trouvent dans les palais de la République.

  3. L`Islam reste l`Islam,seule solution frappé dans le tas! ce qui est étonnant et stupide,(les soumis islamo-gauchistes font beaucoup de ravages!), c`est que cela n`est pas été fait plus tôt!!

  4. Absence de militaires aux frontières, surveillance électronique désactivée, négligence totale des avertissements US et égyptiens, 5 heures avant une première réaction . Vous ne sentez pas le coup fourré ?
    Temps maussade le 7 octobre

    • Sans oublier les jeunes soldates qui avaient prévenu les gradés.

Les commentaires sont fermés.