JO 2024 : une ode au mondialisme sur fond de haine anti-russe

On aurait pu penser que les JO de Paris seraient une ode à notre France millénaire et seraient aussi l’occasion de faire rayonner la culture française aux yeux du monde. Il n’en est rien. C’est la France de Macron que nous allons célébrer, à 180° de l’héritage culturel légué par nos ancêtres.
On est loin de l’esprit des jeux de la Grèce antique, quand les organisateurs voyaient dans les rencontres sportives l’occasion de célébrer l’amitié entre les peuples, avec la colombe de la paix comme symbole d’un monde pacifique.
“La trêve olympique est symbolisée par la colombe de la paix avec, en arrière-plan, la traditionnelle flamme olympique. Dans un monde encore déchiré par les guerres et la violence, la colombe de la paix représente l’un des idéaux du CIO : construire un monde pacifique et meilleur par le biais du sport. La flamme olympique a permis d’insuffler à tous les peuples de la Terre la chaleur de l’amitié par le partage et la camaraderie. Dans le symbole, la flamme se compose d’éléments colorés effervescents – évoquant la liesse éprouvée lors de la célébration de l’esprit humain. Ces éléments symbolisent le rassemblement des peuples, sans distinction de race, pour le respect de la trêve.” (Wikipédia )
Mais rien de tout cela en 2024
Près de trente siècles après les premiers jeux de l’Olympie, les JO de 2024 sont d’abord une manifestation sordide de la haine antirusse et sont ensuite l’occasion pour Macron de célébrer sa vision du monde, où les valeurs conservatrices et la famille traditionnelle n’ont plus leur place. La France, vitrine de la société de demain, un univers inhumain, où l’individu privé de liberté sera géré à coups de QR code. “Vous ne posséderez plus rien et vous serez heureux”.
Les membres du CIO politisent ces jeux de façon outrancière, en demandant aux sportifs russes de renier leur patrie, de renoncer à leur hymne national et à leur drapeau. C’est une exigence immonde, qu’aucun véritable patriote ne saurait accepter. Paris a fait le choix de vénérer l’Ukraine, pays le plus mafieux et corrompu d’Europe, qui vénère Bandera, un criminel aux mains rouges du sang de milliers de Juifs.
En pleine guerre, demander à un athlète russe de se comporter en apatride, cela revient à lui demander de trahir son pays. Évidemment, pour un président comme Macron qui se dit avant tout patriote européen, un hymne national ou un drapeau, cela ne représente rien. Macron est un mondialiste qui déteste la France, son histoire, ses traditions, sa culture. Ses provocations suscitent systématiquement la polémique et il n’attend que ça. Macron n’est pas homme à suivre le troupeau, il faut qu’il se distingue.
Beaucoup se demandent si c’est bien la place du rappeur Jul de venir allumer le chaudron olympique. D’autres dénoncent le choix de la chanteuse Aya Nakamura pour l’ouverture des JO. Un choix qui a enflammé la toile et fait monter les associations antiracistes au créneau.
Deux drag-queens porteront la flamme, ce qui est considéré comme une grande victoire des femmes trans, pouvant concourir dans les compétitions féminines.
Mathieu Bock-Côté nous apprend aussi que la gastronomie française sera mise en valeur par des recettes sans viande, à grand renfort de saucisse végétale et de croque-monsieur végétarien. La véganisation de la gastronomie française, dont la renommée mondiale est notre fierté, est en marche.
La première conclusion de tout cela est que ces JO sans athlètes russes perdent de leur intérêt. Il n’y aura pas de guerre des médailles entre sportifs russes et américains, comme par le passé. À vouloir faire des JO une arme politique, le CIO saborde l’esprit des jeux et assassine la colombe de la paix.
La seconde conclusion de ces JO de Paris est que Macron veut en faire une vitrine de sa propre vision de la France, celle d’une société mondialisée et diversifiée, affranchie de toutes les lois de la nature et hostile aux valeurs conservatrices léguées par nos Anciens. Un monde nouveau est en marche, totalement étranger à notre héritage culturel.
Mis en place par les mondialistes pour détruire ce qu’est la France, reconnaissons que Macron affiche un zèle au-dessus de toute critique dans son rôle de démolisseur de la nation.
Comme le dit Mathieu Bock-Côté, à l’avenir on parlera de la France mais ce ne sera plus la France.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/jo-2024-une-ode-au-mondialisme-sur-fond-de-haine-anti-russe.html

 506 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 Commentaires

  1. De toute manière je serai un athlète Russe je ne me rendrais pas a cette mascarade !La Russie n’a jamais été notre ennemie et c’est le peuple russe qui nous a libéré d’Hitler avec 26 millions de morts et nos chers amis les américains qui nous ont vassalisé 200000!Alors cela fait 1% pour les uSA!De Gaulle les avait mis dehors !Donc ces JO sont ceux de l’envahisseur américain qui dirige de fait l’OTAN et l’UE et sert de nos politiques qu’il a mis en place pour faire leur guerre contre le seul pays qu’ils n’ont pas réussi a vassaliser LA GRANDE RUSSIE!Ils ont réussi leur plan machiavélique faire se battre les peuples alignés (alignés =soumis) ceux de l’UE contre les peuples libres ceux de la confédération de la Russie !Alors pour la liberté il faut rejoindre ceux qui ont rejoint la Russie pour notre liberté ,l’on ne fait pas la guerre a ses frères de sang qui se sont sacrifiés pour nous!

  2. Et pour tous ces touristes du monde entier qui venaient voir la France, les Français, leur patrimoine historique et leur gastronomie, il n’y aura plus rien à voir, ils déserteront notre pays.