La flamme Olympique, débarquée à Marseille, ferait mieux de retourner en Grèce

La flamme olympique à Marseille

Les temps ne prêtent pas à l’optimisme, aux joies des fêtes et aux plaisirs de l’olympisme.

Il se fait qu’actuellement la France est sous le joug d’un président incompatible avec les jeux olympiques et avec toute réjouissance.

L’attribution de l’organisation des jeux olympiques à la France est un vol.

Retourne d’où tu viens, belle flamme olympique.

Tu ne dois jamais te retrouver ensemble avec le Macron dans le même espace. S’il apparaît dans ton champ de vision, éteins-toi. Le peuple français t’en sera reconnaissant.

Les Français continuent régulièrement de tomber sous le couteau de nos richesses importées en masse et chouchoutées sans vergogne face au peuple qui s’appauvrit, souffre et se plaint. Dans l’indifférence totale des tenants maudits du pouvoir. Un pouvoir de traîtres, de menteurs, d’hypocrites, de crapules, de pourritures et de corrompus.

Retourne en Grèce, vénérable flamme olympique. Tu n’es pas la bienvenue en France. C’est un pays ni en paix ni de paix. Un pays de meurtres, de viols, de vols, d’agressions, de drogue, de pédophilie, de profanations, de crachats, d’insultes. Il ne convient pas aux jeux olympiques symboles de paix, de concorde et de fraternité.

Retourne en Grèce entre les bras de ces belles femmes aux tuniques antiques resplendissantes de beauté et d’histoire.

Elles prendront soin de toi jusqu’à ton départ pour Los Angeles dans quatre ans.

Tu ne regretteras pas Paris.

Le Macron est en train d’entrainer la France dans une guerre aux conséquences inimaginables.

Il veut envoyer des militaires français mourir pour le Zelensky en Ukraine. Et, comble de la débilité, il demande, « en même temps », une trêve olympique. Un temps mort où les armes se tairont pour permettre au Macron de répandre le bonheur et l’allégresse dans le monde entier.

Le Macron, ce n’est un secret pour personne, compte sur les JO pour en retirer des bénéfices en termes de popularité pour sa misérable personne.

Mais  Poutine a peu de temps à consacrer à la trêve rêvée du Macron.

Il vient d’ordonner la tenue d’exercices nucléaires « dans un futur proche » impliquant notamment des troupes positionnées près de l’Ukraine, en réponse « aux menaces » de dirigeants occidentaux, dont notre bien-aimé le Macron, d’envoyer des contingents armés en Ukraine pour combattre la Russie.

La confrontation pourrait bien survenir durant les JO. Ce ne serait pas surprenant.

Retourne vite en Grèce, vénérable flamme olympique.

Et oublie Paris.

Elle n’est plus la ville des Lumières, mais celle des rats.

De toutes sortes.

Messin’Issa

 950 total views,  7 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


17 Commentaires

  1. Je viens d’apprendre que la flamme a aussi été portée par une drag-queen ( https://www.cnews.fr/france/2024-05-03/jo-2024-qui-est-minima-geste-premiere-drag-queen-porter-la-flamme-olympique) une certaaine Minima Gesté.
    La France est donc bien devenue le pays où on glorifie la voyoucratie et la décadence. J’aurais aimé voir la flamme portée par une aide soignante, une infirmière et un médecin urgentiste, de ceux qui se sont si bravement dévoués lors du COVID, j’aurais aimé voir la flamme portée par les pompiers qui ont si bravement défendu le clocher nord de NDP au péril de leurs vie. Mais ces gens là n’intéressent pas Macron qui préfère s’afficher enlacé par un noir faisant un doigt d’honneur, ces gens là n’incarnent pas les valeurs du petit bouffon de l’Élysée

  2. Loin d’être une fête, ce sera l’occasion pour macron de pousser le calendrier mondialiste.
    C’est comme la fête du travail qui était autrefois un jour de joie, danses, chansons et beuveries, qui est devenue le jour des casseurs.

  3. J’étais à Marseille ce 9 Mai et j’ai donc voulu voir la flamme.
    Tout d’abord, le programme affiché faisait partir la flamme l’après-midi de la station Perrier. 2000 personnes attendaient là.Elle les a “zappé”. Ils sont allés dare dare au stade vélodrome. Ensuite, on a vu les porteurs de flamme. Ils ne courraient pas. Ils marchaient. Et la vedette n’était pas la flamme mais eux. Enfin, j’ai été impressionné par le nombre incalculable de policiers en armes, de policiers en en civil et de policiers privés. Comment expliquer qu’il y ait autant de policiers mobilisés pour une flamme? Quel scandale!

  4. La flamme olympique n’a rien à faire dans un pays qui, bien qu’ayant été le berceau de l’olympisme moderne, n’est plus que l’ombre de lui-même, un pays devenu l’antre de la chienlit africano-arabo-musulmane. Un pays où à Marseille un rapeur au casier judiciaire pas très net (https://www.huffingtonpost.fr/justice/article/le-rappeur-jul-ecope-de-5000-euros-d-amende-pour-sa-viree-a-plus-de-160-km-h-sous-l-emprise-du-cannabis_111485.html) va usurper l’honneur d’embraser le chaudron olympique, honneur qui devrait être réservé à des sportifs français (on est sensés être en France). Un pays où une chanteuse malienne incapable de prononcer correctement 2 mots de français va chanter les plus grands succès de Piaf à la cérémonie d’ouverture. On a bien compris Macron la France tu la déteste viscéralement au point de chier et pourrir tout ce qui a fait d’elle le grand pays qu’elle a été. Grâce à toi Macron j’ai honte d’être français, la France n’existe plus et tes JO de merde tu peux te les foutre au***

    • Bonjour,

      Bock-Côté a très bien décrit l’entreprise de destruction de la France par l’extrême-centre du régimme divesitaire macronien lors de ces JO :

      -Destruction de la culture française (Nakamura, Jul etc )

      _Destruction de la liberté française (QR code etc)

      -Destruction de la féminité française (Drag-queens, etc)

      -Destruction de la gastronomie française (Nourriture imposée végane au Village etc)

      Etc, etc

      Tout cela dans le but de faire advenir la société mondiale (“grand reset”) , chère à Macron.

      • Et pour pouvoir dire ensuite : “il n’y a pas de culture française”.
        Une fois qu’il l’aura détruite… mais le coquelet se trompe, nous ne le laisserons pas exécuter ses sombres machinations.

  5. Merci Messin. Je ne peux plus encadrer le maKronescu, je peux plus le piffrer, le voir, l’entendre, j’en suis à souhaiter des choses… Que je me contenterais de penser…