Giorgia Meloni interdit aux avions de repérage des ONG de décoller des îles italiennes

Les petits avions d’associations humanitaires ne pourront plus utiliser les aéroports de la Sicile, de Lampedusa, ou de Pantelleria, situées sur la route migratoire de la Méditerranée centrale. Le travail de repérage des pilotes est pourtant d’une aide précieuse pour les navires d’ONG à la recherche de canots de migrants en détresse. Nouvelle entrave pour les ONG en Méditerranée. Lundi 6 mai, l’Autorité italienne de l’aviation civile (ENAC) a annoncé que les avions utilisés par des associations pour repérer les bateaux de migrants en difficulté ne pourraient plus décoller des aéroports de Sicile, Pantelleria et Lampedusa, des îles proches des routes empruntées par les exilés. “Cette ordonnance entre en vigueur avec effet immédiat”, indique l’ENAC.

(…)

Depuis son arrivée au pouvoir en 2022, la Première ministre d’extrême droite Giorgia Meloni tend à compliquer le travail des ONG qui opèrent en mer Méditerranée. Depuis la promulgation du décret Piantedosi en janvier 2023, qui régit leurs activités, les navires humanitaires dénoncent l’assignation de ports lointains, situées à plusieurs jours des zones de sauvetages. Ces décisions les obligent à passer “des jours et des jours à faire du transit entre les ports italiens et la zone de recherche”, déplorait auprès d’InfoMigrants, en novembre 2023, Margot Bernard, coordinatrice de projet adjointe à bord du Geo Barents.

Dans un rapport publié début février 2024, l’association de sauvetage SOS Humanity a relevé qu’au cours de l’année passée, les navires de secours en Méditerranée ont perdu 374 jours à effectuer des longs trajets pour rejoindre des ports de débarquement italiens au lieu de rester en mer pour porter assistance aux canots en détresse. “Ce n’est pas une coïncidence, mais bien une tactique politique”, assure SOS Humanity.

Info Migrants

https://www.fdesouche.com/2024/05/09/giorgia-meloni-interdit-aux-avions-de-reperage-des-ong-de-decoller-des-iles-italiennes/

 914 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


13 Commentaires

  1. Il faut trouver des solutions, fussent-elles drastiques. Il en va de la survie de toute la population Européenne,blanche et chrétienne.

  2. ” la Première ministre d’extrême droite “…elle est vachement extrême.
    Pffffff ces termes de merde pour faire peur me gavent !!!
    Tu aimes ton pays, alors tu es de droite et de méga-ultra droite ???
    Quel merde ce 21ème siècle.

  3. Tant mieux pour la tactique politique.
    Meloni fait ce qu’elle peut, bien qu’elle ait les mains liées par Rachida la hyène qui siège en son royaume de Babel.

  4. Pour bien faire comprendre les choses aux ONG… je propose que leurs avions et leurs bateaux servent de cible aux avions de chasse et aux sous-marins…

    Très bon exercice de tir !

  5. une bonne nouvelle – toutes ces associations collabos soi disant “humanitaires” mais qu’on nommera esclavagistes, sont un poison violent pour nos sociétés en ne cessant de mettre à mal ce que certains politiques courageux essaient de faire pour contrer cette dérive mortifère : toutes doivent être dissoutes

    • Dissoudre les assoces et saisir les navires à quai.
      Au besoin juger les directeurs et leur faire payer de lourdes amendes.

  6. J’appelle cela une bonne nouvelle. Il ne manque plus que les gardes-côtes fassent le blocus.

  7. Elle ne va pas assez loin. Ces avions doivent être saisis et mis à la casse.
    Cela fera soit une entaille au portefeuille bien garni de ces assos, soit une claque aux propriétaires qui regarderont à deux fois avant de louer à n’importe qui.

  8. Enfin un gouvernement qui défend son peuple contre des ONG qui méprisent ce même peuple mais sont complice sd’illégaux..