Encore une église byzantine historique transformée en mosquée en Turquie

Photo de la propagande turque : avec l’islam, le pire est toujours certain.

Erdogan transforme  encore une église byzantine historique en mosquée

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a officiellement inauguré lundi une ancienne église byzantine à Istanbul en tant que mosquée.

« Puisse-t-elle porter chance », a déclaré Erdogan lors de l’événement télévisé.

 

Initialement transformé en mosquée en 1511, 58 ans seulement après la chute de Constantinople, le monastère de Chora a ensuite été transformé en musée à la suite d’une décision du gouvernement en 1945. En 2019, le Conseil d’État turc a annulé cette décision, ouvrant ainsi la voie à l’annonce par Erdogan, en 2020, du retour du site à son statut de mosquée.

Ces deux transformations ont été saluées par les fidèles musulmans, mais ont suscité des critiques de la part de la Grèce et d’autres pays qui avaient exhorté la Turquie à protéger ces importants monuments de l’ère byzantine. Tous deux sont classés au patrimoine mondial de l’ONU.

La pratique consistant à s’approprier les sites sacrés d’autres traditions religieuses et à les convertir en mosquées, ou à détruire les bâtiments non musulmans et à construire une mosquée sur le même site, est courante dans le monde entier.

Il suffit de penser à Sainte-Sophie à Istanbul, à l’église Saint-Jean-Baptiste et à la mosquée des Omeyyades à Damas, aux milliers de mosquées construites sur des temples hindous détruits en Inde, ainsi qu’au Dôme du Rocher et à la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple à Jérusalem.

Dans tous les cas, le but est de déclarer la victoire et la suprématie de l’islam.

 

Images de la presse musulmane turque, pour laquelle l’église de Chora est un trophée : 

Réputé pour ses mosaïques élaborées, le monastère de Chora est, avec Sainte-Sophie et le monastère de Pammakaristou, un témoignage de l’art byzantin à Constantinople.

Sainte-Sophie a subi une transformation similaire en mosquée en 2020.

Le monastère a une histoire riche; il  a bénéficié de vastes travaux de restauration entrepris par des experts américains à partir de 1948. Ces travaux, qui ont culminé avec l’enlèvement du plâtre dissimulant les mosaïques et les fresques complexes, se sont achevés en 1958.

https://greekcitytimes.com/2024/05/06/byzantine-monastery-of-chora-in-istanbul-converted-into-mosque/

Associated Press

 

 1,175 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Des voleurs, des malhonnêtes, des envahisseurs, des destructeurs.
    Toutes les caractéristiques d’une idéologie de conquête.

  2. Bonjour,

    Merci Jules, pour cet article : encore une très triste conséquence d’une barbarie coloniale qui perdure …

  3. Et là personne ne moufte. Imaginons la même chose en France ou ailleurs en Europe. On transforme une mosquée en église. C’est la fatwa de mort assurée pour 20 siècles.

    • Mieux vaudrait les raser, elles portent l’empreinte du diable.

      • Bonjour,

        Oh, non !

        Les reprendre par une authentique décolonisation, ça oui !!

        • Attention, je ne parle que des nouvelles mosquées qui ont poussé comme des champignons en France et en Europe, ces horreurs en parpaings, signe de leur conquête.
          Par contre, si on peut reprendre nos églises et les faire dépolluer , ce sera une vraie DECOLONISATION.
          A commencer par Sainte Sophie.

  4. Quels clochards civilisationnels quand même…
    Même pour leurs mosquées, ces bons à rien avaient recours à des architectes chrétiens ou juifs.
    A-t-on jamais vu des mosquées transformée en églises ? Non, les Chrétiens sont capables de les construire eux, au point que les clodos en sont si admiratifs et jaloux qu’ils les volent. Comme les pays des peuples plus doués, c’est à dire quasiment tout le monde.
    L’hommage bien involontaire que le vice (ou l’incompétence crasse) rend à la vertu.

Les commentaires sont fermés.