France : la grande invasion sans retour…

Vous avez forcément entendu parler des frelons asiatiques, qui ont envahi la France il y a plus de deux décennies. Mais peut-être pas encore des coccinelles asiatiques, qui se manifestent de plus en plus avec le retour des belles journées de printemps.

Contrairement à leurs homologues rouges, ces insectes envahissants que sont les coccinelles asiatiques posent chaque année un défi grandissant. Pourtant, comme le précisait France 3 Occitanie au mois d’août 2023, cette espèce connue sous le nom scientifique « Harmonia axyridis » a été importée en Europe à la fin du siècle dernier avec une mission : devenir une alternative naturelle aux pesticides pour l’éradication des pucerons.

Coccinelles asiatiques : comment les distinguer ?

Bien qu’elles ressemblent à s’y méprendre à leurs cousines européennes, les coccinelles asiatiques arborent généralement une teinte plus claire, variant du rouge-orangé au jaune. De plus, elles se distinguent par leur taille imposante parmi toutes les espèces de coccinelles, mesurant entre 6 et 8 mm, contrairement aux 3,5 à 7 mm de leurs homologues locales.

Un élément surprenant réside dans le nombre impressionnant de leurs points : jusqu’à 20, alors que l’Adalia bipunctata n’en compte que deux et la Coccinella septempunctata en a sept. Ainsi, les distinguer nécessite un exercice de comptage minutieux.

Une autre caractéristique distinctive est la possible présence de ce qui s’apparente à une lettre « M » ou « W » sur la partie blanche située à l’arrière de leur tête.

« Plus possible d’inverser la tendance »

Caractérisées par leur capacité de reproduction rapide, les coccinelles asiatiques sont désignées comme des nuisibles en France en raison de leur appétit insatiable. Originaires du Japon, de Chine et même de Russie, ces insectes peuvent dévorer de grandes quantités de pucerons, d’où leur importation en Europe et aux États-Unis dans les années 1980 comme évoqué précédemment.

Cependant, leur taux de reproduction rapide, pouvant atteindre jusqu’à 2 500 larves par femelle, pose problème. La situation semble encore plus problématique en Belgique, où la chaîne de télévision RTBF affirmait, l’été dernier, qu’il était « désormais trop tard pour se débarrasser » de la coccinelle asiatique, citant alors François Verheggen, professeur de zoologie à Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège). La RTBF indiquant par ailleurs que « la population de coccinelles asiatiques est aujourd’hui telle en Europe, qu’il n’est désormais plus possible d’inverser la tendance ».

Orange Asian lady beetle Harmonia axyridis,Wellesley,Massachusetts,United States,USA

Aussi, en remplaçant progressivement les coccinelles autochtones, les coccinelles asiatiques nuisent également à la biodiversité de nos parcs et jardins. Toujours durant l’été 2023, Le Parisien Jardin faisait savoir qu’une baisse de 40 % de la population de coccinelles « traditionnelles » avait été observée depuis l’introduction des coccinelles asiatiques.

Soyez vigilants dans les maisons !

Par ailleurs, ces dernières ont une particularité notable : elles sont capables de produire et de libérer du poison autour des colonies de pucerons pour éloigner leurs concurrentes. Vivant jusqu’à trois ans, les coccinelles asiatiques affectionnent en particulier les environnements arboricoles et les vignobles, ainsi que tout refuge les préservant du froid.

Par conséquent, les habitations deviennent des refuges accueillants pour l’hiver. Des milliers de coccinelles asiatiques peuvent ainsi envahir les maisons, en se glissant notamment dans les interstices des portes, des fenêtres ou encore des volets.

Face à ce fléau, l’un des meilleurs moyens pour s’en débarrasser est d’utiliser un aspirateur. Une fois qu’elles seront dans le sac, fermez-le de façon hermétique et jetez-le. En dernier lieu, précisons toutefois que cette coccinelle importée d’Asie n’est en revanche pas directement dangereuse pour l’Homme.

 

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

https://www.breizh-info.com/2024/04/15/232015/coccinelle-asiatique-invasion/

Juvénal de Lyon

 1,452 total views,  6 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Bonjour,

    J’ai été bénévole dans une association entomologique qui distribuait vaillamment ce “kit coccinelle” dans les années 90 :=(

  2. Apparament, elles sont plus efficaces pour l’éradiction des ravageurs (contrairement aux islamistes), vu le nombre!

  3. RTBF affirmait, l’été dernier, qu’il était « désormais trop tard pour s’en débarrasser » … des coccinelles, bien sûr !!! Pour mon grand-père à son époque il évoquait,lui,les doryphores !!!

  4. « leur population de “coccinelles” est aujourd’hui telle en Europe, qu’il n’est désormais plus possible d’inverser la tendance »….belle allégorie, non ?

  5. Il y a une espèce invasive dangereuse pour le bipède français, et ce n’est pas la coccinelle. Cette espèce dangereuse a tout envahi. Il faudrait un aspirateur géant pour en venir à bout.

Les commentaires sont fermés.