Viry, un long fleuve tranquille, blanc comme l’innocence de Shems, assassiné !

Source des illustrations ci-dessus.

« La vie est un long fleuve tranquille ». Elle le fut mais trop courte pour, entre autres, Thomas à Crépol et pour Shemseddine à Viry-Châtillon… Tous deux tués, assassinés, massacrés par des concitoyens du XXIe siècle  voulant, eux,  vivre selon des préceptes du VIIe siècle… Et ni pour Thomas, ni pour Shemseddine, je n’ai eu connaissance d’un message de soutien aux familles de ces deux « petits anges » de la part d’un certain Mbappé ?

.
Mais, vendredi, -sans Mbappé et c’est mieux ainsi- la grande majorité de la population n’a pas hésité à montrer son courage face à ces quelques individus dangereux qui croient en la parole d’un prophète affirmant avoir reçu cette parole, en une grotte, en l’an 610, d’un Archange vénéré par les chrétiens, l’Archange Gabriel ! À peine un siècle plus tard, en 732, Charles Martel 
que Darmanin a confié ne pas aimer à l’occasion d’un différend avec une association portant ce nom  devait repousser les tenants de Mahomet, à… Poitiers, victoire considérée comme l’arrêt de l’expansion des ottomans en Europe !(1)

.
Mais  l’impression que j’ai ressentie en voyant cette coulée blanche sur l’écran de ma télé, c’est que cette marche à Viry, bien que due à un événement dramatique, fut belle, apaisante,  avec l’image de cette foule si nombreuse composant cette marche blanche.

Celle-ci s’est déroulée dans la plus grande dignité vendredi à Viry-Châtillon en hommage à Shems comme l’appelaient, souvent avec le sourire aux lèvres, ses copains et copines…

.

Oui, quelle image de dignité ont donné les plus de 2 000 participants composant ce fleuve humain rendant hommage à Shemseddine, victime de l’intransigeance d’islamistes.

2 000 personnes ayant tenté d’apporter un brin de réconfort à la famille mais est-ce possible après un tel drame ? Puisque ce crime impardonnable dans notre société va impacter pour le reste de leur vie tous les membres de sa famille à commencer par sa mère. Celle-ci est restée chez elle, digne ! Contrairement à une autre mère qui n’avait pas hésité à monter sur un véhicule pour danser : bien au contraire, la maman de Shems s’est recroquevillée chez elle sous la protection affective de tous les siens !

.
Mais cette marche blanche n’est que l’une des nombreuses marches blanches qui ont émaillé notre époque… 
Ces trop nombreuses « Marches blanches » dont l’État dirigé par l’actuel « Monsieur le président » est incapable d’empêcher la répétition d’année en année, de mois en mois et, maintenant, quasiment de semaine en semaine. Ces marches auront, bientôt, lieu de jour en jour ! Tant ce « président » refuse de lutter contre l’islamisme ! Car il n’est imbu que de sa personne, « imbu » venant du verbe « imbiber » comme lorsque l’on boit trop !

.
Parfois, pour certains de mes confrères, ces crimes venus d’islamistes  ne sont pas des crimes islamistes mais de banales « affaires d’alcool » comme à Bordeaux !


Le « président » ne fera rien puisqu’il continue à laisser entrer n’importe qui en France, pays du MONDE OCCIDENTAL, comptant le plus d’ATTENTATS ISLAMISTES ! Il pourra le préciser sur son CV quand il partira…

Cette marche blanche a été l’image de la France silencieuse, regroupée, unie, faisant bloc face à une minorité  pensant imposer la terreur en tuant un gamin qui ne voulait qu’aimer une ado de son âge. Mais cela n’est pas admis dans la culture rigoriste, intransigeante, de gens ayant le cerveau bloqué sur des moeurs remontant à 14 siècles !


Chez nous, en France, 14 siècles auparavant, c’était le Moyen-Âge avec les Mérovingiens et des rois tel Childéric Ier, père de Clovis, premier roi catholique ayant ainsi permis au catholicisme de s’étendre en Europe ! Mais, nous, les catholiques, ne sommes pas restés bloqués au Moyen-Âge en gardant les coutumes de vie de Childéric ou de Clovis ! 
Voilà les raisons pour lesquels j’ai apprécié ce vibrant, cet émouvant hommage d’une foule immense pour cette région entourant Viry-Châtillon : cette foule avançant lentement, vue de haut, semblait s’écouler comme un fleuve tranquille, entre deux rives d’arbres, un fleuve humain aux blancs vêtements…

.
Comme le note le Figaro à propos de cette marche :
« Les collégiennes (…) guettent l’arrivée d’une amie (…) «Inch’Allah, y’a du monde !» Tout le collège des Sablons est là – on est pourtant en pleines vacances scolaires (…) Si toutes les générations se retrouvent devant la MJC de Viry-Châtillon, ce vendredi après-midi, pour la marche blanche en hommage au jeune Shemseddine tabassé à mort à la sortie de l’école, les collégiens sont de loin les plus nombreux, comme si toute la cour de récré venait pleurer son camarade disparu. »
« Certains étaient les amis de «Shems», d’autres moins – tous ou presque le connaissaient (…) Il était «le gars avec le sourire qu’on apercevait dans les couloirs», souffle une gamine du même âge que lui : quinze ans. «Franchement c’est chaud, ça se fait pas… Je devrais même pas être là !»

La jeune fille, comme tous ici bien sûr, a été révulsée de la violence des coups reçus par le jeune homme,(…)«Moi j’ai peur maintenant, je me dis que si j’ai un copain, et qu’on nous voit, il pourra lui arriver des trucs» poursuit la collégienne, coiffée d’un foulard blanc (…) Plus loin un couple marche main dans la main. Le jeune homme, Arayk, a la vingtaine : il connaissait bien «Shems»(…) Arayk est soulagé de voir tant de monde entourer la famille de Shemseddine, ça lui fait «chaud au cœur». «C’est pas normal de faire vivre ça à un petit», dit-il (…)«Forcément ça peut arriver que la fratrie soit pas contente de ce qui arrive à leur sœur, mais ils auraient pu faire autrement ! (…) Moi c’est pas pareil, j’irais pas tuer le petit, comme ça, j’irais lui parler déjà…(…) C’est le rôle des parents… mais aussi des grands frères ! Moi je parle de ça avec ma sœur, elle est en 3ème et d’après ce que je sais elle a pas de copain… Tant mieux, ça me rassure ! Je lui dis de se préserver, à quinze ans, elle est trop jeune...»

15 ans est l’âge, pour les filles dites « nubiles », pour obtenir l’autorisation de leur mariage selon la loi française .


Pourtant, bien avant 15 ans,  des filles voire des fillettes françaises sont promises à un homme qu’elles n’ont jamais vu, pouvant avoir 30, 50 ans ou 100 ans en vue d’un mariage au bled ! Que fait l’État pour les en empêcher ? Quasiment rien. Car il ne faut surtout pas faire le jeu de ceux qui dénoncent ces pratiques, c’est-à-dire ces suppots d’ « extrêm’ droit’» !

Sur la marche, le Figaro note qu’une « mère de famille n’a pas de mots assez durs à l’égard des parents des garçons qui ont massacré l’adolescent : « C’est d’abord un manque d’éducation ! Moi je ne laisse pas mes enfants traîner après 23h, même ma fille de 28 ans, je lui demande de pas sortir !»

.

Elle n’aurait pas été si prudente il y a encore quelques années. « Mais ça a changé, Viry ! » (…) la ville était encore peuplée de fonctionnaires, militaires, gendarmes, «matons» – les gardiens de prison. »
Mais les fonctionnaires sont partis et remplacés, par qui ? Le Figaro rapporte le témoignage de cette mère : « Des gens sont venus de Grigny, des villes à côté, c’étaient pas les mêmes communautés…» Dans son immeuble, les vols de boîte aux lettres se sont multipliés. « C’est pas normal que les familles laissent faire : moi je viens aussi d’un milieu modeste, mais mes enfants, ils font pas ça !»
Mais l’État et la gauche surtout refusent de parler de cultures différentes entre la nôtre et celle qui est arrivée chez nous depuis que les partisans de cette culture -étrangère à la nôtre- ont tout fait pour nous faire partir de régions qu’ils considéraient comme les leurs…
À l’issue de la marche furent lus les mots de la mère de Shems : après avoir remercié le maire, les policiers, «remparts de sécurité dans nos heures les plus sombres», elle a conclu sur des mots d’apaisement :
 «Je prône la paix, la compréhension mutuelle et l’empathie.” Et rappelant les paroles de la Marseillaise, la maman a conclu : « Que la paix et la solidarité guident chacun de nos pas !» 
Et ces premiers pas vers « la paix et la solidarité », le fleuve tranquille des habitants, toutes communautés confondues en ont imprimé le souvenir au reste de la France, celle de la majorité qui demande au « président » de prendre enfin des mesures concrètes contre les idées rigoristes des islamistes.

Mais pour cela il nous faudrait un autre Président !Démission ? Destitution par le Parlement ?

Jacques MARTINEZ, journaliste, 
à RTL, de stagiaire à chef d’édition des informations de nuit (1967-2001), pigiste à l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

(1) Lien avec l’article de laculturegenerale.com sur « 68 dates de la France du Moyen Âge à connaître » 
https://www.laculturegenerale.com/dates-france-moyen-age/
« 732 : Charles Martel repousse les Arabes à Poitiers »
La bataille de Poitiers de 732, défaite pour les envahisseurs, aurait marqué la limite occidentale de l’expansion de l’islam. Par la bataille de Poitiers, la France et l’Europe auraient sauvé leur intégrité. Une date clé du roman national, le maire du Palais Charles Martel obtenant alors le statut de « grand homme ».

 777 total views,  2 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Shemseddine, un prénom bien de chez nous.. Je n’ai pas réussi à en connaître l’origine… Ce matin encore, dans le bus, toute une “classe verte” en déplacement, un seul blanc au milieu d’enfants tous “issus de l’immigration” avec des prénoms comme “Abdallha” et les mères qui accompagnent, des voilées et des non-voilées. Et parmi les passagers, aussi, beaucoup de femmes voilées. Je note qu’il y en a de plus en plus… Au point d’être également minoritaire dans les transports en commun.

  2. tenants de Mahomet, à… Poitiers, victoire considérée comme l’arrêt de l’expansion des ottomans en Europe !(1)
    —-
    Il y avait déjà des ottomans , en 732 ?
    Et ces ottomans étaient déjà à Poitiers ?

    N’était-ce pas , plutôt , des musulmans ??

  3. Il est étonnant,que les adeptes du wokisme,et autres gauchistes,n’aient pas hurlés a la discrimination,en demandant à ce que cette marche,soit une marche noire. Mais il est vrai que dans tous les esprits,le blanc,représente la pureté;le mystère de la grandeur;de la paix,et de l’amour. Alors que le noir..! Oui,ces tarés de gauchistes,ont bien compris qu’il valait mieux ne rien dire,sur ce sujet.

Les commentaires sont fermés.