Bibi, chiffe molle chevauchée par Sinwar et Biden ?

Situation grotesque et insupportable. Gaza est en ruine, le Hamas battu à plate couture, mais capable toujours de mener l’État d’Israël par le nez.
Rien de surprenant que Bibi ne soit pas capable de tenir tête aux manifestants qui ont de prime abord saboté les négociations pour la libération des otages. Il ne fallait pas en premier lieu glisser sur cette rampe. Négocier la délivrance d’otages mettra fin à la sécurité de tous les citoyens d’Israël. Une équation valable pour tous les pays du monde, juifs ou pas.

Rien de surprenant à ce que ce gouvernement se comporte en chiffe molle devant la pression américaine qui mène l’État d’Israël directement à sa perte.

Une ambiance de faillite et d’incapacité envers le terroriste en chef du Hamas, secondé par des pays arabes qui doivent rire sous cape des inepties israéliennes.
Et enfin, où allons-nous ? Un amateurisme infantile, aucune poigne, aucune cohérence, beaucoup de promesses et un horizon des plus sombres pour le petit État d’Israël.
Comment peut-on garantir un avenir à un État qui se suicide de ses propres mains ? Aucune équivalence : dans une bascule, il y va de la vie de huit millions d’individus et dans l’autre une centaine d’otages, pendus sur la ligne de pêche du Hamas.
Si Israël se laisse avoir de cette manière, il n’aura aucun avenir ! Sachez qu’il ne s’agit point d’une dramatisation. C’est une erreur existentielle de poursuivre des négociations avec des terroristes qui n’ont ni conscience, ni fiabilité, hormis la sauvagerie et la barbarie.
C’est la porte ouverte à d’autres tentatives de rapt et de marchandage surtout dans un voisinage où la terreur est monnaie courante.
À tous ceux qui s’amusent à tabasser le Premier ministre au point de menacer sa vie, comprenez enfin qu’il y a va de la survie de tout l’État d’Israël.
Revenez à vos sens et comprenez enfin, que ce marché de dupes vous coûtera la vie.
Vous voilà prévenus. Ne nous faites aucun reproche de ne vous avoir pas alertés.

 Thérèse Zrihen-Dvir

 685 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Bibi est limité et entravé dans ses décisions et ses mouvements, autant par les US que par les gauchistes du pays.
    Je me demande si la gauche traitresse n’a pas sa responsabilité dans l’effondrement des frontières avec Gaza en ce jour funeste du 7 octobre.

  2. J’ai toujours peur qu’Israël poursuive les négociations pour libérer les otages. Dernière proposition, 40 otages contre 300 prisonniers ? Fuck Hamas ! C’est très dur à dire, personne n’aimerait être à leur place et nous aimerions tous qu’ils soient libérés mais nous savons tous que sans les otages le Hamas est foutu. Déjà qu’ils ont du mal à maintenir la pression. Il n’y a presque plus de tirs de missiles sur Israël. Le Hamas est fini. Il faut au-contraire maintenir la pression. On ne quitte pas un champ de bataille lorsqu’on gagne. Et Israël va gagner parce qu’il n’a pas le choix. J’aimerais savoir la position de Trump sur Israël. Tout pourrait changer mais novembre est encore si loin et la victoire de Trump n’est pas assurée car ils feront tout pour qu’il ne puisse être élu.

  3. suite de mon commentaires : Israêl retiendra du 7 octobre plusieurs choses : il lui faut une armée très puissante sur le terrain et un armement qui ne saurait être entravé, le pacifisme factice de gauche est une chimère mortifère, le monde est divers et les barbares sans foi ni loi existe toujours, on ne peut pas et on ne doit pas leur laisser la moindre liberté d’existence (non l’égalité n’existe pas , pas plus que la fraternité ; ce monde est ainsi fait) FINI les chimères des bisounours : si vis pacem para bellum.FINI les mantras : ils sont comme nous , ils nous ressemblent, ils pleurent aussi la mort de leurs enfants, et bien non les mères sont fières d’avoir un fils ou une fille tué par un Juif, c’est pour elles le vrai bonheur et un honneur immense; Est ce vraiment ainsi que les gauchistes juifs ou Israëliens pensent pour leurs enfants ! raisonnez un peu , bon sang ! Vive Isarêl à jamais et bravo NETANYAHU

  4. Suite de mon commentaire :
    Malgré tous ceux qui le critiquent durement, NETANYAHU, a su plutôt bien mener sa barque vis à vis des US démocrates et du monde occidental islamisé; Cela dit, il ne peut pas revenir sur quarante ans de politique d’affaiblissement militaire de son pays en quelques mois; Les Israëliens ont cru pouvoir agir à l’occidental et se passer d’une armée puissante et autonome en transigent , en octroyant, en fermant les yeux, en jouant la démocratie ouverte avec des barbares. I

  5. Moi ce qui m’effraie et me dépasse totalement car ce n’est pas croyable, c’est qu’un pays comme les USA soit dirigé par un vieillard qui visiblement n’a plus toute sa tête et semble souvent complètement égaré (dans tous les sens du terme). C’est là que le bât blesse.

  6. La politique, la mauvaise, aura raison de tous les peuples de la Terre. Nous sommes pourtant plus nombreux que ces fous dangereux. Profiter de la lâcheté des autres, c’est une arme. Merci pour cette article, Thérèse. Bibi est peut-être usé et trop âgé ?

    • Trop âgé, Bibi ? Du coup, en lisant cela, je suis allée aux renseignements. Il a 74 ans. Je lui en donnais beaucoup moins. Un Dupond-Moretti qui a douze ans de moins que lui fait plus âgé. Il n’a pas l’air usé du tout. Il faut reconnaître par contre que son rôle n’est vraiment pas facile, c’est peut-être même le rôle politique le plus difficile du monde actuellement.

      • Ce n’est pas un perdreau de l’année en politique. Le pouvoir use les énergies.

  7. Bibi est pétrifié. La quadrature du cercle l’épuise. Tout ça, parce que trop naïfs les israéliens. Si le but était d’éradiquer Hamas, il fallait rentrer du sud au lieu du nord dès le départ.

    • Tout à fait juste Van Dunord. Il aurait du commencer par bloquer Rafah afin d’empêcher les armes d’écouler et bloquer la fuite des terroristes.

      • En effet, dès le début j’ai pensé qu’ils avaient fait une erreur grave. La première chose à faire c’était de rentrer du sud et prendre le contrôle de la frontière avec l’Égypte pour avancer vers le nord. Ainsi, ils auraient encerclé le Hamas et les obliger à capituler. Le résultat aurait été complètement différent je pense, et les otages auraient pu être libérés plus facilement.

        • Peut être y a -t-il du vrai dans cette problématique d’attaquer plutôt par le sud que par le Nord;
          Mais personne ne semble s’apercevoir que le gouvernement Israëlien a eu les mains liées depuis le début par les démocrates US et n’a pu faire que ce qui lui a été autorisé; H&las, Israël a commis l’erreur de dépendre des USA pour ses armes. IL lui faut complètement réviser sa politique d’armements; Israêl doit diversifier ses fournisseurs et surtout appeler à investir dans l’industrie de l Armement sur son sol. Enfin, c’est bien joli de prôner des attaques à fonds sur le HAMAS, mais si l’armée Israêlienne n’a plus d’armes comment fait-on ? On y va au lance pierre ?

Les commentaires sont fermés.