Au Rwanda, n’en déplaise à l’anti-Français Macron, nos soldats furent exemplaires

Macron a honte d’être français
Le pire procureur de la France, c’est Emmanuel Macron, président d’un pays qu’il déteste et qu’il salit sans cesse aux yeux du monde, l’accusant de tous les crimes, soi-disant au nom de la vérité historique : la sienne ! Sa haine de la France, il la crache comme un venin depuis toujours. Son rêve est de déconstruire l’histoire de France, de liquider notre roman national avec ses figures les plus mythiques, afin que ne subsistent que les pages noires et sans gloire de nos 2 000 ans d’histoire et de nos 1 500 ans de chrétienté.
Macron est un destructeur de la nation française, à commencer par son peuple qu’il rêve de remplacer par une mosaïque de peuples majoritairement étrangers à nos valeurs et à notre culture. Avec un tel obsédé de la diversité heureuse, tout l’univers a vocation à devenir français. On ne compte plus les procès qu’il fait à notre pays.
– La France, pays coupable de crime contre l’humanité avec la colonisation ;
– À la tribune de l’ONU  en 2017 : Je viens d’un pays qui a fait beaucoup de mal, beaucoup de mauvaises choses” ;
– L’armée française, coupable de torture en Algérie ; 
Et aujourd’hui il récidive, après avoir dénoncé en 2021 la “responsabilité accablante de la France” dans le génocide du Rwanda, au cours duquel  un million de Tutsis furent massacrés par les Hutus au pouvoir à Kigali.
La France « aurait pu arrêter le génocide » de 1994 au Rwanda « avec ses alliés occidentaux et africains », mais elle « n’en a pas eu la volonté ».
Non Monsieur Macron, ni la France, ni nos soldats ne sont responsables ou coupables de complicité de génocide au Rwanda, cette ex-colonie belge emportée dans les convulsions post-coloniales de l’Afrique.
Le véritable et seul coupable, c’est le racisme tribal qui ravage l’Afrique depuis la nuit des temps.
Après l’assassinat du Président hutu, Juvénal Habyarimana, dont l’avion a été abattu par un missile à son retour à Kigali, ce fut le déchaînement vengeur entre les deux ethnies, hutue et tutsie.
https://www.courrierinternational.com/article/2005/09/01/c-est-le-racisme-qui-empeche-l-afrique-d-avancer
Depuis 1960, il y a eu au bas mot 150 conflits armés en Afrique, tous relevant d’un tribalisme ancestral gravé dans les esprits.
Citons les carnages qui ont ensanglanté le Liberia, la Somalie, le Congo Brazza, la République démocratique du Congo, le Burundi, le Rwanda, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire. Et cela continue entre chrétiens et musulmans comme au Soudan. La liberté et la paix promises avec l’indépendance n’ont pas résisté à des siècles de haine ancestrale entre ethnies.
On estime qu’il y a 3 000 tribus en Afrique. Pour le seul Nigeria, on compte 300 groupes ethniques différents. Ce ne sont pas les partis politiques qui briguent le pouvoir en Afrique, mais les groupes ethniques.
En 1998, la mission Quilès blanchissait la France de toute implication dans les massacres du Rwanda en 1994.
https://www.letemps.ch/monde/rwanda-mission-quiles-blanchit-france-toute-implication-genocide
“La France n’est nullement impliquée dans le génocide des Tutsis au Rwanda”
Mais c’est en 2021 que des historiens jugent cette fois que la France “a des                             responsabilités lourdes et accablantes”
“Un rapport d’historiens publié sous la direction de Vincent Duclert conclut à des « responsabilités lourdes et accablantes » de la France et à l’« aveuglement » du Président socialiste de l’époque, François Mitterrand, et de son entourage face à la dérive raciste et génocidaire du gouvernement hutu, que soutenait alors Paris.”
Cet acharnement de Macron à culpabiliser la France est d’autant plus injustifié que l’enquête qui visait nos responsables militaires, accusés de complicité de génocide et de complicité de crime contre l’humanité au cours de l’opération Turquoise en 1994,  a conclu à un non-lieu.
https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/09/07/genocide-au-rwanda-non-lieu-dans-l-enquete-sur-l-armee-francaise-a-bisesero_6140611_3212.html
Voici quelques extraits de cette enquête ouverte en 2005 et clôturée en 2022 après 17 années d’instruction !
« L’enquête minutieuse a mis en évidence que les responsables militaires de l’opération “Turquoise” avaient réalisé leur mission avec humanité, courage et impartialité », a affirmé M. Lambert, estimant qu’« il était temps que la justice française reconnaisse enfin le caractère irréprochable de la      mission » menée par les militaires français au Rwanda en 1994.
« Au terme d’une instruction en cours depuis dix-sept ans avec X juges d’instruction qui se sont succédé, nos clients sont hors de cause et l’armée française n’est pas complice ni de génocide ni de crimes contre l’humanité », selon l’un des avocats des militaires jugés.
“La procédure, qui visait cinq officiers de l’opération « Turquoise » des chefs de « complicité de génocide », « complicité de crimes contre l’humanité » et « entente en vue de commettre un génocide ou un crime contre l’humanité », est donc définitivement classée”
Par conséquent, est-il opportun de remuer la vase alors que notre armée est blanchie après une longue enquête ?
Depuis 2000, c’est Paul Kagamé qui dirige le pays des Mille Collines. Un Tutsi qui tient les rênes d’une main de fer. On le soupçonne d’attiser les braises en RDC, une ancienne colonie belge également et véritable  trésor géologique en ébullition permanente depuis 1960. 
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/un-monde-d-avance/rwanda-30-ans-apres-le-genocide-qui-est-paul-kagame-president-aux-multiples-facettes_6438835.html
Oui, c’est bien le tribalisme qui empêche l’Afrique de décoller et qui génère les guerres et les massacres. La France n’y est pour rien. Assez de sanglots et de repentance, qui loin de nous grandir, nous desservent. Macron n’a pas été élu pour salir son pays et son peuple.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/au-rwanda-nen-deplaise-a-lanti-francais-macron-nos-soldats-furent-exemplaires.html

 

 641 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Minus ne connait ni l’histoire ni la géographie française, comment pourrait-il connaître la réalité africaine.
    Tout ce qui lui importe c’est de salir notre pays, ce type à un pète au casque.

    • Il a dû essayer le scoot de Flanby, il s’est cassé la gueule, mais on n’en a rien su !

  2. Si le miteux miterrand, tonton du pédophile diplômé, ne s’était pas couché devant la CIA, il aurait suivi les recommandations du Renseignement Militaire Français, …. mais, lui, déjà devait détester la France, alors !!!!
    Gérard

Les commentaires sont fermés.