France en faillite, où va notre pognon : dans l’immigration et la gabegie

Faillite : n’importe quel crétin aurait mieux géré que Macron et Le Maire
Bonne question de Charles Gave : où va le pognon alors que nous sommes écrasés d’impôts et que plus rien ne marche ?
Le citoyen le plus ignare en économie comprendrait qu’on ne peut dépenser éternellement plus qu’on ne gagne. Mais notre Mozart de la finance, qui a pourtant sévi chez Rothschild,  ainsi que  le nul en maths qui lui sert  de ministre de l’Économie, en sont restés au stade de l’argent magique. Tels un gamin de six ans qui dit à sa mère : “Maman, si tu n’as plus d’argent, tu n’as qu’à aller à la banque”.
Moyennant quoi la France détient le bonnet d’âne de l’Europe et court à la catastrophe.
Bien entendu, comme à son habitude, Macron se défausse sur son ministre, alors qu’à chaque remaniement il a systématiquement confirmé Le Maire à son poste.  Ajoutons que c’est Macron qui décide de tous les arbitrages du “quoi qu’il en coûte”.
Mais Macron, ce génie infaillible dans tous les domaines, n’est responsable que de ce qui va bien. Mais tous ses échecs sont dus à l’incompétence de ses ministres ou aux crises multiples, oubliant que nos voisins font toujours mieux que nous face aux mêmes défis.
C’est ainsi qu’au cours d’une réunion élyséenne en comité restreint, où Le Maire tentait désespérément de se dédouaner et de surnager dans l’océan de dettes et de déficits, Macron a lâché, visiblement excédé :
“Bruno, ça fait quand même sept ans que tu es là”
https://www.valeursactuelles.com/politique/bruno-ca-fait-quand-meme-sept-ans-que-tu-es-la-emmanuel-macron-montre-son-agacement-envers-le-ministre-de-leconomie
Il va de soi qu’on peut retourner la remarque vers Macron, qui en sept ans a détruit littéralement la France, augmentant la dette de 1 000 milliards et livrant le pays à une immigration de masse sans précédent. Une véritable entreprise de décivilisation, où l’islamisme conquérant et la violence quotidienne s’épanouissent en toute impunité. De l’école à l’hôpital, tout s’est effondré.
Sept ans de Macronie délirante nous ont conduits à la faillite et au chaos. Un naufrage absolu, dont Macron n’est évidemment ni responsable, ni coupable. Il oublie qu’en politique, un leader intelligent s’entoure de ministres compétents, un incapable s’entoure de bons à rien. Il suffit de comparer les barons du gaullisme aux bras cassés actuels totalement dépassés par la situation. Sans parler des ministres de Poutine qui accomplissent des miracles face aux 13 trains de sanctions occidentales.
Imaginez où en serait la France si elle subissait les sanctions que supporte la Russie ! Nous serions au rang du Zimbabwe en moins de trois mois.
Avec Macron, nous sommes passés du 7e au 11e rang au classement mondial des PIB en parité de pouvoir d’achat (PPA) Difficile de faire pire. La Russie est 5e et vise la 4e place.
Les chiffres
Depuis 50 ans, la France n’a jamais présenté un budget équilibré. Mais tout empire :
PIB 2023 = 2 800 milliards
Déficit = 154 milliards, soit 5,5 % du PIB
Dette publique actuelle = 3 200 milliards, soit 47 000 euros par citoyen, bébés compris
Dette publique en 2007 = 1 200 milliards
Croissance de la dette sous Macron = + 10 milliards par mois !!
Intérêts de la dette payés à nos créanciers = 51 milliards en 2024 et 74 milliards en 2027
Croissance 2024 = 1 % soit 28 milliards, sans doute très optimiste
Les intérêts engloutissent deux fois la croissance, d’où l’endettement perpétuel, tel la pyramide de Ponzi.
En 2026, la charge de la dette sera le premier poste budgétaire de la France.
Les intérêts représenteront la totalité des budgets défense et sécurité réunis.
Bien entendu, les agences de notation surveillent tout cela de près. Verdict sous peu.
Rien de bien nouveau dans cette gestion cigale de la France, qui profite de la solidité de l’euro pour emprunter à tout-va, sachant qu’elle ne risque pas une dévaluation.
Avec la gestion de Macron, si nous avions conservé le franc, la France aurait dévalué trois fois en sept ans. On comprend donc la colère des pays fourmis qui font des efforts de gestion louables, tandis que Macron prétend économiser seulement 10 milliards sur un an.
10 milliards d’économies sur 12 mois, mais 10 milliards de dettes supplémentaires chaque mois ! Quelle mascarade ! C’est cela le “en même temps” qui détruit la France.
Et Macron prétend faire la guerre à la 5e puissance économique du monde, laquelle possède la première armée du monde, la première industrie de l’armement du monde et 20 % des richesses naturelles de la planète. On nage en plein délire.
En attendant, la France continue d’accueillir 500 000 déshérités chaque année, la plupart sans diplôme ni qualification. Un fardeau unique en Europe qui nous ruine chaque jour davantage, le coût social de l’immigration étant largement supérieur à sa contribution au PIB.
C’est là la cause première de notre ruine, que droite et gauche mettent sous le tapis depuis 40 ans. Quand un mineur isolé coûte 50 000 euros par an à la société et qu’un tiers de nos paysans survivent avec 350 euros par mois, il ne faut pas s’étonner que tout le pays s’effondre et roule vers l’explosion. 
Ce que personne ne vous dira, c’est que ce que coûtent les MNA suffirait à sauver toutes les entreprises agricoles en difficulté et éviterait les suicides quotidiens de nos malheureux paysans. Mais Macron n’a que faire du monde agricole qui ne pèse rien électoralement.
20 000 mineurs isolés sont arrivés en 2023. Coût supplémentaire à supporter 1 milliard  !
Depuis l’arrivée de Macron en 2017, la France a accueilli plus de 100 000 MNA pour un coût annuel de 2 à 3 milliards. En 2023, les arrivées ont augmenté de 31%. Toute l’Afrique sait que la France de Macron est le paradis du tout gratuit qui n’expulse jamais.
Et 100 000 MNA, c’est  à terme 1 million d’immigrés supplémentaires avec le regroupement familial élargi. La France n’a aucune chance de s’en sortir aussi longtemps que Macron et les mondialistes resteront aux commandes.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/france-en-faillite-ou-va-notre-pognon-dans-limmigration-et-la-gabegie.html

 

 

 835 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. “france en faillite” ? vous rigolez, dans leurs têtes elle est tout sauf en faillite et c’est valable pour tous les pays qui bossent sous la férule ue. lemaire a balancé son message codé, “tous les gouvernements d’europe doivent s’approprier les 35 000 milliards de lovés que possèdent les cocosiens.” et ça va se faire tranquille, suffit de commencer les “travaux de modernisation des villes et des campagnes”.

  2. La France est peuplée de fous islamistes et Macron est un pauvre fou.

  3. Tout cela doit être dit et redit le jour des élections européennes..
    qu’on se le dise.
    En ce qui me concerne je voterai pour
    MONSIEUR Eric ZEMMOUR…
    pour moi c le seul qui peut nous sauver du naufrage …

  4. immigration et son “pognon de dingue” – minimas sociaux encourageant la paresse et plus rentable que le smic – audiovisuel public militabnt gauchiste couvrant 99% de l’info – ministère de la transition écologique : ministère de l’imposture et de l’organisation de la pauvreté des citoyens et de la mort de ce qui reste d’industrie : voilà les principaux postes que l’Etat doit faire disparaitre dégageant ainsi des milliards d’économie

  5. L’immigration selon un spécialiste nous coûterait 52 milliards d’euros par an. Et encore il faut y ajouter les coûts collatéraux : fraudes aux minimas sociaux, à la sécu, dégâts lors des émeutes, véhicules brûlés, tourisme médical, réfection des HLM souillés et dégradés, vols divers, etc. Je dirai plutôt 80 milliards par an. En qurante ans , nous arrivons au montant global de la dette. Bizarre, bizarre.

  6. Et les voisins de la France imitent la France, même la Suisse est sur la même voie du déclin malgré référendums, initiatives et peuple consulté par des votations.

  7. C’est l’explosion de la société de service à la UBER. Emploi massif d’immigrés à contrat précaires si contrats. La lowcost à tous les étages . UBER médecine, UBER BTP, UBER educ nat, UBER Ephad, UBER livraison à dom etc ..
    L’utilisation massive du boy et plus belle la vie. Carpe diem …

    • Exact 👍. Ça me rappelle lorsque j’avais de mauvaises notes. Je me disais que j’aurais pu avoir encore moins pour me consoler de n’avoir rien foutu. C’est un peu comme ça qu’est gérée la France. On fait rien et on ajuste l’échec.

Les commentaires sont fermés.