Le Pr Lejeune, découvreur du gène de la trisomie, pas en odeur de sainteté en Macronie !

Hier, mercredi, le 3 avril, c’était le 30e anniversaire du décès -en 1994 pendant les fêtes de Pâques !- d’un immense chercheur en médecine : le Professeur Jérôme Lejeune dont les travaux avec Marthe Gautier et Raymond Turpin, co-auteurs de cette découverte, ont permis de déterminer l’anomalie chromosomique entraînant, chez certains enfants, l’apparition de la trisomie 21 (1).


Quels organes de presse ou quels grands de ce monde ont évoqué hier le souvenir de cet homme  qui est parmi les Grands de l’Histoire de France ? 
J’ai eu beau chercher des informations sur d’éventuelles participations à des cérémonies : je n’ai trouvé aucune précision, ni déclaration officielle. Même pour la seule messe donnée mardi en l’église Saint-Étienne-du-Mont à Paris donc tout près de l’Élysée et des ministères… Cet homme était pourtant vénéré par deux Papes !

.
Ah oui, cette messe était peut-être un peu trop tardive : elle était célébrée après les heures de bureau et donc à l’heure de l’apéritif à 18 h 45 ! Et, en outre, cette messe n’était servie « que » par -excusez du peu !- le postulateur, c’est-à-dire le religieux chargé du dossier en béatification du professeur ! À savoir Dom Jean-Charles Nault, père-abbé de l’abbaye de Saint-Wandrille !
Et non, je n’ai trouvé aucune déclaration de responsables politiques mais deux, oui deux sites d’information et deux seulement, qui ont honoré la mémoire de ce professeur : le Figaro (2) et aleteia.org  (3) !

.
Quelle est la raison de ce silence du président de la République, du Premier Ministre, d’un Ministre ou d’un Secrétaire d’État ? Vous me dites… Pardon… Nooon ! 
Parce que le Professeur Lejeune était un fervent catholique ! Ah bon, vous croyez ? 
Et parce qu’il était, en plus, contre les IVG ! Oui, il se battait -vous vous rendez compte !- contre les interruptions de grossesse même quand il s’agissait de bébés à naître atteints de cette trisomie 21 ! Donc comment voulez-vous que l’État honore le souvenir d’un scientifique qui était pour la vie ! Et la vie quel qu’en soit le prix ! 


.

Nous comprenons mieux qu’un hommage au Pr Lejeune soit quelque peu déplacé de la part d’un président de la République qui, lui, n’a connu ses enfants que 30 bonnes années après leur naissance et des enfants nés avant lui ! Qu’en a-t-il à faire de la trisomie 21 puisque « ses » enfants sont en parfaite santé !

Nous comprenons aussi son Premier Ministre qui, semblant ne pas vouloir d’enfant, ne connaîtra jamais la hantise d’avoir à s’inquiéter de l’éventuelle trisomie 21 de son très hypothétique gamin… 
Nous comprenons, aussi, la Ministre de la Santé qui a une fille mais qui n’en aura… Pardon, qui n’en veut certainement pas d’autre.

Nous comprenons tous les parlementaires qui ont voté en faveur de l’avortement qu’ils font vivre, grâce à leur vote, dans la Constitution, même si ceci ne constitue rien de très joyeux à vivre…

.
Donc il est normal que la France « bien pensante », c’est-à-dire la France mortifère, donc la France « qui cause et provoque la mort »(Petit Robert) n’honore pas un catholique fervent, partisan de la vie à un point tel qu’il a été sujet à un procès en béatification et honoré par tous les Papes :
-le Pape Jean-Paul II venu en France pour les JMJ, les Journées Mondiales de la Jeunesse à Paris, a fait le 22 août 1997, un aller-retour de 100 km pour « simplement » aller se recueillir sur sa tombe dans le cimetière de Chalo-Saint-Mars (Essonne). Comme le précise le Figaro : « Pour toute épitaphe on lui décerna ces quatre lettres, gravées d’or sur la modeste pierre tombale en granite : «NIKE» – pas la marque de sport bien sûr, mais la déesse grecque de la victoire-. »
-Et le 21 janvier 2021 -tiens, Emmanuel sévissait déjà à la tête de lÉtat !-, c’est le pape François qui reconnaissait les « vertus héroïques » du professeur Jérôme Lejeune en autorisant le Dicastère pour la Cause des Saints à promulguer le décret en sa faveur.
 Jérôme Lejeune peut, si du moins un miracle au travers de son Esprit était reconnu par l’Église, être déclaré un jour… Bienheureux !

.

Peu de Français sont reconnus par les instances catholiques dans notre pays : la France est, pourtant, pour les croyants, la « Fille aînée de l’Église » !
Eh bien ! Peu de Français lui ont rendu hommage contrairement au Figaro et Aleteia, ce site qui souligna que le Professeur Lejeune « a démontré tout au long de sa vie comment foi et science peuvent être mises au service l’une de l’autre, pour le bien des plus vulnérables.(…) Son travail et sa volonté acharnés auront contribué à changer la vie des personnes porteuses de trisomie 21, et ce durablement. (…) C’est en sa mémoire que Dom Jean-Charles Nault (…) a donc célébré une messe mardi (…) à Paris. »
Comme le rappelle Aleteia, « le 21 janvier 2021, le pape François a reconnu les vertus héroïques du professeur, faisant de lui un vénérable. »
Et il ajoute cette citation papale :
« Ce qui est frappant chez Jérôme Lejeune, c’est qu’il avait toujours l’espérance. Il disait : la mort est une victoire dérisoire, seule la vie peut gagner, et la vie gagnera » (…) le Pape, qui partage avec saint Jean Paul II une admiration profonde pour Jérôme Lejeune. (…) la défense inébranlable de la vie fut bien le guide ultime de toutes les actions du professeur (…) du plus petit des embryons ou d’un enfant porteur du syndrome de Down (ndlr : autre nom de la trisomie 21) dont l’espérance de vie se trouve réduite. « Chaque patient est mon frère », aimait à dire le médecin (…) Alors que la légalisation de l’avortement est en plein débat, le docteur Lejeune s’y opposait fermement… » Avec cette ironie de la science que rappelle Aleteia, « …lui dont la découverte a été utilisée pour le dépistage prénatal conduisant à l’avortement des enfants diagnostiqués trisomiques. »

.
Ultime désespoir du Pr Lejeune lors de son agonie

« Ô mon Dieu! C’est moi qui devais les guérir et je m’en vais sans avoir trouvé… Que vont-ils devenir ? », se questionne le professeur avant de mourir. Il s’éteint le 3 avril 1994, le jour même où la Vie a vaincu la mort, le jour de Pâques. »

De leur côté, « nos »…-oui, « nos » puisque payées par nos impôts- …nos télévisions d’État avaient autre chose à penser -serait-ce “ne pas louper l’apéro du jour” ?- que d’aller dans une église, même toute proche de leurs rédactions, pour y rencontrer les amis du Pr Lejeune.
Nos télés ne seraient pas allées jusqu’à se compromettre avec des cathos qui, en plus, sont contre tout avortement, même de… mongoliens ! Certains de mes confrères ne seraient-ils pas trisomiphobes voire pire mongoliphobes ! Délit aggravé par une bonne dose de de cathophobie !
Quoique, avec nombre de juges, cela se terminera par une punition du genre… « Ce sera trois Je Vous salue Marie et trois Notre Père » !…
Nous ne sommes pas sortis du confessionnal avec des juges aussi… Amen !

 

Jacques MARTINEZ, journaliste, 
à RTL, de stagiaire à chef d’édition des informations de nuit (1967-2001), pigiste à l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

(1) Trisomie 21 : lors de la conception, il y a trisomie (tri = trois et du grec « soma »=corps) lorsqu’au moins une des 23 paires (23 chez l’être humain) de chromosomes (éléments du noyau de la cellule contenant notre ADN). « 21 » parce qu’elle concerne la 21e paire. C’est cette anomalie qui crée le mongolisme.

(2) Le FIGARO :
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/jerome-lejeune-ces-archives-qui-attestent-sa-decouverte-de-la-trisomie-21-20240403

(3) ALETEIA :
https://fr.aleteia.org/2024/04/02/30-ans-apres-sa-mort-la-memoire-de-jerome-lejeune-reste-vive/?utm_campaign=EM-FR-Newsletter-Daily-&utm_content=Newsletter&utm_medium=email&utm_source=sendgrid&utm_term=20240403

 486 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. C’est un vrai medecin selon le serment d’HYPOCRATE.La VIE est SACRéE du plus petit enfant à la personne la plus agée,par exemple nos chers parents qui nous ont tout donné.Il y avait à PARIS, début années 2000,des marches pour la VIE “la manif pour tous” “On ne lâchera rien jamais”.

  2. Merci pour cet article . La fondation Jérôme Lejeune existe toujours. Il faut beaucoup de ressources morales et financières pour accueillir un enfant trisomique.

Les commentaires sont fermés.