Shanon, 13 ans, décédée après un viol, avait rencontré son agresseur sur Tiktok !

Les violeurs ont le choix. Que de victimes potentielles, ne se méfiant pas, croyant partager avec un(e) ado de leur âge des musiques, des phénomènes de mode… se laissent avoir ?

Le plus grave : combien de gamines (parce qu’à 12 ou 13 ans on est encore une gamine ne savent pas que des prédateurs rôdent et utilisent les réseaux sociaux pour trouver des victimes à dévaliser, à violer, à tuer, à pousser au suicide ?

J’invite tous les parents et grands-parents à raconter l’histoire de Shanon, et à parler de Tik Tok et autres réseaux sociaux à la mode.

En une demi-heure, cette pauvre gosse a pu rencontrer son assassin, être violée, tabassée au point d’en mourir…

Une demi-heure, c’est rien. Ça suffit pour enlever la vie d’une gamine, pour briser à jamais une famille. Et au départ, un simple contact sur un réseau social…

Il faut dire que l’école se soucie de faire connaître sodomie et fellation aux gosses dès la maternelle mais ne les prévient pas que des monstres rôdent et ne leur apprend pas à boycotter les réseaux sociaux…

Shanon allait fêter ses 14 ans le 5 avril, en compagnie de son jumeau, de ses parents et de ses deux frère et sœur. En ce dimanche de Pâques, les habitants de Rantigny (Oise) découvrent tous le drame qui s’est joué dans leur commune. Beaucoup sortent de la boulangerie les bras chargés de chocolats et s’attroupent pour apprendre la triste nouvelle à ceux qui l’ignoraient.

« Tu es au courant pour la mort de la jeune fille ? Quelle tristesse », soupire cette mère de famille. « Au début, on n’en avait pas entendu parler. Ici, tout le monde est très discret, confie-t-elle. On habite Cauffry, la ville d’à côté. C’est ma fille, scolarisée dans le même collège que Shanon, qui m’en a parlé. Il y a eu une minute de silence dans l’établissement en fin de semaine. Tout le monde a de la peine. Je n’arrive pas à imaginer la douleur de la famille. »

Shanon, 13 ans, a succombé à ses blessures mercredi dernier après un long coma. L’adolescente, élève au collège Simone-Veil de Cauffry, a été violée et violemment agressée le 6 mars à Rantigny. La famille habitait la commune avant de déménager quelques kilomètres plus loin.

« On me demande de tuer l’enfant que j’ai mis au monde »

« La mère et la grand-mère sont venues me voir le lundi avant le décès afin de réserver une place au cimetière de Cauffry pour Shanon, explique, encore sous le choc la maire de Cauffry, Virginie Garnier. L’adolescente était en état de mort cérébrale depuis son agression, et sa mère devait prendre la décision de la débrancher le mercredi. Elle souffrait trop, cela ne pouvait plus durer. Elle m’a dit : Tu te rends compte, on me demande de tuer l’enfant que j’ai mis au monde. Ça m’a bouleversée. La mère et la grand-mère sont de Cauffry. Shanon se rendait chez sa mamie après les cours. »

« Le 6 mars, elle a déposé sa fille chez une copine à Rantigny. Elle pensait qu’elle allait y rester, mais il semble qu’elle ait eu contact avec un garçon sur TikTok qui lui aurait menti sur son âge et lui aurait donné un rendez-vous. Une demi-heure après, la mère recevait un appel l’informant que Shanon était grièvement blessée. La maman ne sait pas si sa fille est tombée dans un guet-apens, comment son agresseur a pris contact avec elle. Désormais, elle attend le jugement, elle veut savoir. On le veut tous », martèle l’élue.

[…]

Samedi, le procureur de la République de Senlis a confirmé que trois personnes avaient été mises en examen le 19 mars : un jeune homme de 19 ans soupçonné d’être l’agresseur principal, un autre de 18 ans et une jeune fille mineure. « Le violeur présumé a été placé en détention provisoire. Ses deux co-mis en examen, soupçonnés d’abstention volontaire d’empêcher un crime, ont été laissés libres : la personne majeure a été placée sous contrôle judiciaire et la mineure sous mesure éducative judiciaire provisoire. Aucun n’a d’antécédent judiciaire. » La qualification criminelle retenue est celle de viol ayant entraîné la mort de la victime, une infraction punie de trente ans de réclusion criminelle.

[…]

https://www.leparisien.fr/faits-divers/shanon-13-ans-morte-des-suites-de-ses-blessures-apres-avoir-ete-violee-l-impensable-douleur-dun-village-31-03-2024-MCH47YNE6ZBR5CZAD43W6Z5DNQ.php?at_medium=email&at_emailtype=acquisition&at_campaign=1481423604

 927 total views,  2 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. la Sous -Me..e qui a violé cette gamine, qu’il est 19 ans ou plus, lui couper les bijoux de famille objet du délit , de manière a ce qu’il ne recommence plus jamais, et lui faire subir ce qu’il a fait a cette gamine, ce genre de ”sous humain” ne mérite aucune compassion œil pour œil dent pour dent ,ils ne comprennent que çà .

  2. Cette dame s’appelle Ludivine et a appelé sa fille “Shanon”. Pourquoi un prénom anglais alors qu’on est en France, que la mère porte un prénom français ?
    Cela suggérait déjà une volonté de déraciner son enfant.
    Ensuite, à 13 ans un adolescent ne devrait pas avoir les réseaux sociaux. Il dispose déjà de copains ou copines qu’il se fait au collège. Il n’a pas besoin d’aller voir plus loin.
    Il ne devrait d’ailleurs pas avoir de téléphone portable car les collèges sont toujours desservis en autobus pour les enfants qui habitent loin. Ceux qui habitent près peuvent rentrer à pied. Le téléphone portable est inutile à cet âge.
    L’ordinateur, fixe, doit être placé dans la pièce à vivre de la maison et protégé par un mot de passe de telle sorte que l’enfant ne peut y aller que si un adulte est présent en même temps que lui.
    Les parents ont leur part de responsabilité à force d’être trop permissifs.

  3. On pourrait connaître le nom de l agresseur violeur assassin ….
    Silence radio !!!!!
    Merci d’avance
    ….pour pas dire on le sait d’avance
    ….

    • Effectivement, on ne sait rien… à la rigueur le nom de la copine de 13 ans elle aussi, Léa (sur le JDD) !

  4. Au risque d’être casse pieds il faut seriner aux enfants qu’il y a aussi des salopards sur les réseaux sociaux tik tok et compagnie qui ne vont la dessus que pour faire la chasse aux ados la preuve encore avec cette petite shanon,et qu’il faut être vigilant et méfiant.

  5. Condamnations incompréhensibles ; discrimination positive à l’excès.
    Soumission complice des autorités et gouvernements en U€.
    Le bien être des agresseurs prime avant tout ; politiques folles menées par “les grands démocrates” soldats zélés du mondialisme.

    Et l’autre en Écosse qui légifère contre la haine des autochtones envers certains divers, tandis que leur haine, elle, même meurtrière semble légitime.

    Des saints vous dis-je ! Aux saints innocents… pas touche !

    La vie pourrie qu’on laisse faire aux enfants de la génération actuelle. Nauséelites sont condamnables et nous impardonnables.
    _______
    ■ C’était déjà le cas en 2020 en SUÈDE (l’horreur, elle est commise en 2014) : une ado avait été violée par des immigrés en 2014. VIOLÉE aussi avec une arme à feu, son ABDOMEN AVAIT ÉCLATÉ. La police retrouve Mehdi, 22 ans, qui est ♠♠condamné à 200h de travaux d’intérêt général♠♠ en appel
    ○ FdeSOUCHE.com : https://tinyurl.com/3z23cwps

    ■ Suède : 59,3% des violeurs condamnés sont immigrés ou enfants d’immigrés révèle une étude récente (2021)-
    ○ FdeSOUCHE.com : https://tinyurl.com/2zz55uty

  6. Fermeture IMMEDIATE de toutes ces conneries de réseaux qui n’ont de “sociaux” que le nom téléphone interdit avant un certain âge et surtout déposer les juges avocats et compagnie et appliquer une justice au “tarif” …Tu as tué on te zigouille ! Au moins celui là on est sûrs qu’il recommencera pas et ça fait réfléchir les candidats potentiels !

  7. À 13 ans, maintenant, les gosses ne sont plus des ignares, ils savent bien se démerder quand il le faut ! 13 ans, ils connaissent aussi tout ce qui se rapporte au sexe (internet), qu’on vienne pas me dire que ce ne sont que des enfants qui connaissent rien de la vie, ERREUR !! Toutes les petites saloperies qui sèment le bordel partout en France, filles/garçons ont à peu près cet âge, ils savent très bien ce qu’ils font et que la loi les protègent, ils jouent bien la comédie ! Tout ça ne retire pas, pour en revenir à l’article, que la pédophilie droit être combattue sans relâche…

    • Pas d’accord ! À 13 ans, ils connaissent le sexe mais ils sont totalement neuneus concernant les dangers de la vie dans ce pays à cause, toujours, de ces smartphones qu’on leur offre alors qu’ils ne sont pas finis intellectuellement ni physiquement !!!
      Les parents sont des cons et c’est tout !!!

  8. Je ne me fais guère d’illusions sur le devenir de l’agresseur, allez entre 5 et 8 ans max de taule effective ou bien 6 mois dans un établissement psy car on l’aura déclaré “déséquilibré” et à moins de 30 ans il sera libre comme l’air et pourra recommencer à souhait. La France de Macron et du yéti adore les violeurs, les tueurs et en général la voyoucratie qui a droit a bien plus d’attentions et de respect que ses victimes. Et là il n’y aura aucune minute de silence à l’Assemblé Nationale, une gamine blanche qui crève après un viol, bof toute la députaille n’en a rien a foutre

    • Dans d’autres pays, les assassins sont neutralisés.Ils ne peuvent plus recommencer.
      En France, les assassins sont hospitalisés. Ils peuvent recommencer.

  9. Il est du devoir des parents de mettre en garde leurs enfants. Avec des exemples précis et effrayants.
    Interdire ne servira à rien sinon faire croître l’objet du désir.

    Pour le reste, tout le monde connaît la solution depuis le début des temps et en tous les lieux.
    Mais je n’en dirai pas plus car nous ne vivons plus dans un pays libre.

  10. 😢 😢 😭 Les agresseurs sont TOUJOURS de la même espèce… Et vont (encore) être déclarés innocents pour cause de démence ou une connerie du style…

  11. Dieu merci à 12-13 ans nos deux filles étudiaient, lisaient, choisissaient une profession future… nous écoutaient, mais ne cherchaient pas un bon ami sur tiktok.

  12. Merci de divulguer cet édito afin de ne pas oublier que nos enfants tombent comme des mouches! Par cet édito mais aussi par les autres articles autour concernant la jeunesse.

  13. Il faut que cela cesse! On en peut plus de se lever le matin et d’entendre toujours les mêmes horreurs sans que personne n’agisse vraiment ! Marre de ce génocide que l’on range dans le tiroir “fait divers” on a encore organisé une “marche blanche” et une cagnotte “pour financer l’enterrement” .Dans un pays digne de ce nom et des gens normaux, on ferait payer les frais au criminel avant de l’exécuter en place publique avec retransmission TV! Les moyens de communication n’y sont pour rien! Ce sont leurs mauvaises utilisations qui sont néfastes et surtout l’encouragement du gouvernement et de certains politiciens à faire l’apologie de la dépravation sexuelle , eux même etant dépravés !

  14. Que faisait cette gamine sur Tik TOK ? . Elle voulait voir le loup ?
    Tristes liaisons non sécurisées .

    • N’inversez pas les charges s’il vous plaît c’est un autre débat. C’est une sale habitude de la gauchosphère ça que d’inverser les charges pour dédouaner les assassins et autres salopards. Que ce soit sur Tik Tok ou ailleurs rien n’excuse l’ordure qui a violé et tué cette pauvre gamine.

      • Exact,, y a pas,,plus de mots,, en fait l’enfer il est sur terre… La ” propagande continue à faire son œuvre ” tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil..il faut absolument apprendre et faire connaître aux enfants , pré ados. Ados ce qu’est en réalité le monde réel..ils vivent trop dans le virtuel et deviennent des proies faciles pour des prédateurs ( bien connus eux d’ailleurs)

Les commentaires sont fermés.