Pourquoi tant de haine entre Arabes et Kabyles ?

Une haine qui n’a jamais cessé. Une constante mini guerre civile traversée par des manifestations violentes.

Qu’allez-vous chercher là ! Nous dit-on, il ne s’agit que d’une réaction épidermique. Par exemple contre les supporters de la JSK (Jeunesse Sportive de Kabylie) qui ont osé « tourner le dos » à l’hymne national algérien, lors d’une finale de la coupe d’Algérie de foot. Insultant ainsi les responsables du gouvernement algérien présent.

Il est vrai que les Kabyles n’apprécient pas, et n’ont jamais apprécié particulièrement les Arabes, et leur relation n’est pas près de s’améliorer.

Les Kabyles sont le premier groupe ethnique en Algérie, par le nombre, de la population berbère (ou Amazigh) environ 15% de la population, soit plus de six millions (alors que plus de la moitié de la population d’Algérie est d’origine berbère).

Ils revendiquent hautement leur identité berbère et se battent, quelquefois jusqu’à la violence, pour exiger la reconnaissance du berbère comme langue officielle.

Au cours de l’été 1998, après l’assassinat du chanteur Matoub Lounès, cela a « chauffé dur », surtout contre la loi qui imposait la langue arabe dans tous les domaines.

Nouvelle flambée de violence au mois d’avril 2001, après l’assassinat d’un jeune kabyle, Massinissa Guermah, par des gendarmes.

La langue kabyle est devenue officielle depuis le 1er janvier 2016.

Il est nécessaire de rappeler que les Berbères ont été les premiers habitants du Maghreb, qui ne s’appelait pas encore Algérie et ils ne se sont jamais considérés comme « Arabes ».

Pour les Berbères, les Arabes, à travers l’histoire du pays, sont ceux qui ont exploité, pillé, torturé, assassiné, violé, et cela depuis qu’ils ont colonisé le Maghreb.

Lors de la conquête de l’Algérie par la France, en 1830, la Kabylie n’a été occupée qu’en 1857.

A l’époque bénie des colonies la relation entre Arabes et Berbères, était bien plus apaisée, la France et les Pieds-Noirs servaient de tampon.

Leur plus célèbre leader, Hocine Aït Ahmed, l’un des pères fondateurs du FLN, en était parfaitement conscient. Il n’avait pas hésité à contester, dès 1963, l’autorité et les décisions prises par son parti.

Interrogé, en 1989, sur l’Algérie indépendante, il avait affirmé sans ambiguïté sa profonde conviction du désastre causé par les gouvernements FLN successifs :

* « Chasser les Pieds-Noirs a été plus qu’un crime, une faute, car notre chère patrie a perdu son identité sociale. N’oublions pas que les religions, les cultures juives et chrétiennes se trouvaient en Afrique bien avant les arabo-musulmans, eux aussi colonisateurs, aujourd’hui hégémonistes. Je reconnais que nous avons commis des erreurs politiques et stratégiques. Il y a eu envers les Pieds-Noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens. « Avant, du temps de la colonisation, du temps de la France, mais l’Algérie c’était le paradis ! Des fleurs, des fruits, des légumes et partout des restaurants. C’était la Côte d’Azur. »

Un historien algérien, Yassin Temlali, pourtant plus à gauche, si c’est possible, que Benjamin Stora, le constate également, et le regrette : « La nostalgie de l’époque coloniale est, malheureusement, réelle en Algérie. »

Les Kabyles représentent plus de 40% de la population algérienne émigrée actuellement en France. Ils sont également très nombreux au Canada et en Belgique.

Les Kabyles ne se sentent pas chez eux en Algérie, un pays qui était pourtant le leur.

Hier encore, un leader kabyle (qui a tout intérêt à garder l’anonymat) réclamait la libération des quelques « patriotes » kabyles encore détenus et soulignait l’action menée par le MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) auprès du président Tebboune, avant les prochaines élections, en septembre 2024.

Manuel Gomez

 1,246 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Pas la peine d’espérer un “renouveau” radical de leur part !
    Trop tard !

    Dans ma famille nous avons un “petit-gendre”. Un homme très bien sous tous aspects.
    Mais, mais, on le sent bien : charnellement attaché indéfectiblement à l’Algérie. Au point que l’on se retient devant lui quand on parle politique.

  2. Comme nous les Kabyles étaient romains. Comme nous ils ont été agressés et massacrés par les arabes musulmans avant de se soumettre pour tenter de survivre. Comme nous leurs ‘dirigeants’ les ont sacrifiés…

  3. La chose la plus logique au monde que devraient faire TOUS les Identitaires et résistants de Kabylie, ce serait de renoncer enfin à L’ISLAM: le religion qui s’imposa partout en Afrique du Nord à grand coups de massacres et de génocides en tous genres!…

  4. version libé anti France…”, la Kabylie a joué un rôle crucial dans la guerre d’indépendance. La wilaya 3 (préfecture) était l’un des piliers de l’armée de libération nationale. Proche d’Alger, elle représentait un intérêt stratégique essentiel, et nombre de Kabyles vivaient dans la capitale. Ils étaient aussi très nombreux à avoir émigré en France et aidaient matériellement et politiquement la lutte de libération. Beaucoup des chefs de guerre étaient kabyles….”

  5. Excellent.Toujours aussi excellent. On se régale en vous lisant. Merci.

  6. Je ne sais pas si c’est dû au hasard mais chaque fois que j’ai discuté avec un kabyle je l’ai trouvé intéressant. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils sont tous bien , je n’en connais pas suffisamment et il doit y en avoir de très cons comme partout, mais ils me semblent être plus intelligents que xxxx d’autres

    • Modérateur. Merci d’avoir rectifié, désolé je n’avais pas réalisé. Bien qu’être xxxx ne soit pas une injure il est toujours bon d’être prudent. Amitiés et bien à toi.

  7. Vers 700 il y’avait une reine Berbère nommée la Kahina, elle combattue les musulmans. Le sultan abd Al Malik,la fie décapiter , après l’avoir fait capturer et c’est de là que les arabes musulmans envahirent et coloniserons le Maghreb .c’est bien les arabes qui ont colonisaient le Maghreb, maintenant ils colonisent l’Europe. A propos de la Kahina,elle devrait être considérée par nos chères féministes gauchistes , faudrait qu’elles se remettent en cause sur leurs idées toutes faites sur le vivre ensemble avec les muzz .

  8. J’avais un vieux pote algérien et kabyle. Un patron de restaurant à Paris. Jovial, déconneur, mécréant, anti-musulman, bouffeur de porc et buveur d’alcool. Mort il y a dix ans. Repose en paix, ay amdakel.

  9. « La nostalgie de l’époque coloniale est, malheureusement, réelle en Algérie. »
    Je ne le savais pas. Merci de me l’avoir appris grâce à votre article.
    Un de ces 4, Manuel, il faudra que je vous envoie le sketch que j’avais écrit sur la colonisation de l’Algérie.

    • Quand je travaillais, une cliente algérienne m’avait dit regretter la France.

  10. La mère d’une de nos plus célèbres chanteuses, pour ne pas dire la plus célèbre – à juste titre : Edith Piaf, était d’origine kabyle.
    “Line Marsa, la mère d’Édith Piaf, Anetta Maillard, de son vrai nom, était la fille d’un directeur de cirque et d’Aïcha Ben Mohamed, une Kabyle algérienne”
    Edith Piaf était néanmoins de religion catholique, très croyante, et vénérait Sainte Thérèse de Lisieux.

    • @ Carole, Edith Piaf , père :louis Gassion, mère : Line marsa , source wikipédia, il ne mentionne personne d’autre ni de aicha, ni de Mohamed.

    • @carole, oui il parlent plus loin d’une certaine Aïcha ben Saïd, qui serait une modèle du peintre Toulouse de Lautrec, elle serait la grand mère d’Édith piaf , mais bon je reste dubitatif avec wikipédia.

  11. “plus de la moitié de la population d’Algérie est d’origine berbère”
    La quasi totalité en fait, comme dans toute l’Afrique du Nord. Ils en sont plus ou moins conscients, ont plus ou moins subi l’empreinte des Arabes, sont métissés localement. Et bien sûr ont été islamisés plus ou moins de force, parfois sans avoir conscience qu’ils changeaient de religion (Allah ressemble au Baal de Carthage).

Les commentaires sont fermés.