Mort… et résurrection !

J’avais pris une bonne résolution : consacrer un article musical au ramadan pour démontrer à quel point je suis une personne tolérante. À l’instar de notre ministre des cultes, je voulais apporter mon soutien aux musulmans qui le pratiquent (le ramadan, pas le ministre, quoique…). Je n’ai trouvé aucune musique en lien avec ce pilier de l’islam. J’ai même cherché sur Radio Taliban, sans succès. Puis je me suis rappelé que le fait d’écouter de la musique pouvait me transformer en singe ou en porc. Souhaitant conserver mon intégrité physique, j’ai jeté l’éponge et ai décidé de revenir aux fondamentaux, la fête de Pâques !

Je vais commencer par le poème symphonique de Richard Strauss, Mort et Transfiguration, composé en 1887-1888. Voilà ce que l’on peut lire sur le site de Radio France :

“L’ut mineur du début est celui de l’agonie et des souvenirs. Un coup de timbale annonce la violence du combat avec la mort, combat acharné qui s’apaise brièvement avant de laisser la place aux réminiscences glorieuses qui s’emparent de l’imagination du héros mourant : c’est la vie héroïque (exprimée par les cors), c’est l’amour, c’est aussi le thème de l’Idéal qui tente de s’imposer. (Le dernier des Quatre derniers Lieder cite fugitivement ce thème.) Une nouvelle transition, avec des coups de tam-tam menaçants et étouffés, conduit à un grand crescendo qui affirme le thème de l’Idéal et se termine, sur fond d’arpèges de harpes, dans une ambiance de réconciliation définitive”.

(Si vous allez sur ce site, vous remarquerez l’emploi de l’écriture inclusive, inadmissible !)

“Ce qui est mort est mort”, comme le répète le professeur Frankenstein dans le film Frankenstein Junior. Les chrétiens pratiquants croient à la résurrection, et à chaque messe ils récitent le credo. Voici celui de Schubert dans sa messe en sol, un pur bijou (d’ailleurs je l’ai déjà proposé), à la lettre D de la partition on a le Resurrexit.

Une première musique consacrée à la résurrection : le chœur de Pâques dans la seconde partie de la Damnation de Faust de Berlioz, que j’ai eu le privilège de chanter quand je faisais partie des chœurs du théâtre musical d’Angers avec l’orchestre des Pays de Loire dirigés par Marc Soustrot…dans une vie antérieure. Le docteur Faust, seul chez lui, décide de mettre fin à ses jours en avalant une dose de poison. Au moment où il va mettre son projet à exécution, il entend des fidèles célébrer la Résurrection du Christ et il décide de vivre.

Deuxième morceau (que j’ai déjà utilisé), le chœur final de la symphonie Résurrection avec l’unique, l’inimitable Leonard Bernstein, choristes et solistes sans partition, bravo !

Un grand moment de musique avec ce Resurrexit extrait de la Messe en si BWV 232 de Bach, que j’ai eu également l’honneur de chanter avec les chœurs et l’orchestre Paul Kuentz :

Toujours le même extrait du Credo avec Vivaldi (non, je ne l’ai pas chanté !)

Un dernier avec Berlioz et sa Messe solennelle, on remarquera que le compositeur annonce le Dies Irae de son requiem, cinq mesures après le numéro 3 de ce morceau :

Musique obligée pour Pâques, la Grande Pâque Russe, de Rimski-Korsakov avec la partition (et une direction sublime due à Yevgeni Svetlanov) :

LES BONUS

Une autre vision de la Grande Pâque Russe, avec des interprètes vénézuéliens :

C’est grâce aux Grosses têtes que j’ai appris que le ministre de l’intérieur était aussi ministre des cultes avec ce morceau d’anthologie, merci Jean Dutourd !

Joyeuses Pâques à tous, bonne chasse aux œufs !

Filoxe

 

 

 

 10,096 total views,  455 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. La messe en si, de JSB, le nirvana à l’écoute ! Les autres références citées sont également superbes… Mais toutes ont comme point commun la religion chrétienne. Essayez de trouver de telles perles dans l’Islam !
    Pour ma part, quitte a être transformé en cochon (dans lequel tout est bon ! selon l’adage) je continue à écouter sans réserve toutes ces œuvres.

    • Si si, il y a mieux:
      Les concertos des Chaouias en Algérie.
      Bien mieux que “Dies Irae”, par exemple.

      Bon je sors

  2. MMmmm, un lapin au cidre avec champignons frais (et un Morgan 2020)… Quoi que celui sur la photo m’a l’air un peu jeune.
    Merci pour la musique qui correspond tout à fait à l’esprit du ramadan…

  3. Bonjour, Filoxe, je ne savais pas que vous aviez connu Marc Soustrot, il est le frère de Bernard, fameux trompetiste! Concernant le thème de :la résurrection”, je voudrais vous faire connaître une rareté magnifique, de l’opera du même nom, du compositeur italien, un des derniers grand après Puccini, Franco Alfano, je vous met le lien pour les deux premiers actes .Merci encore pour vos articles !
    https://m.youtube.com/watch?v=g4CNmU5y604

    • Merci de m’avoir fait découvrir ce compositeur que je ne connaissais pas, la musique est superbe !
      Pendant les deux années passées à Angers, et avec Marc Soustrot, j’ai travaillé le requiem de Fauré, la Faust Symphonie de Liszt, la Damnation de Faust, les Carmina Burana, puis sur scène (avec costumes et tout), les cloches de Corneville, Manon de Massenet, la Traviata. Dommage que je ne soies pas resté plus longtemps dans ma ville natale !
      Pour le chef du mois en avril, je vous livre en avant-première le nom de l’heureux élu, Wilhelm Furtwängler.

      • Cela vous fait de fameux souvenirs Filoxe! Je vous envie un peu d’avoir eu une si belle expérience! Ma carrière de luthiste fût très vite écourtée par une blessure à la main gauche en cours d’éducation physique au lycée, j’ai continué à jouer et déplacé des tendons, mes doigts sont restés déformés, je n’ai donc jamais pu, comme vous, profiter des joies de se produire et de partager sa passion devant un public. Depuis je hais le sport!

  4. https://m.youtube.com/watch?v=oJcejsxdSvE On n’est plus dans le lapin on est passé vers la hyène ? Le talentueux Kubrick montre une partie de l’humanité qui pourrait sombrer vers l’abîme ? L’islam est une prothèse implantée de force, par force ? Pas de pensée, pas d’évolution, pas d’amour ni de poil autour, c’est balai, pelle et pour finir poubelle ?

Les commentaires sont fermés.