« Souriez, vous êtes filmés ! »
 Loi de Romain Daubié (MoDem)
 pour mater les voleurs !

Illustration tirée d’une video postée sur l’article https://www.paris-normandie.fr/id505321/article/2024-03-20/un-depute-veut-legaliser-laffichage-des-photos-des-voleurs-dans-les-commerces


Enfin un député, à savoir Romain Daubié (MoDem), qui prend la défense de millions de commerçants détroussés comme au coin d’un bois alors que c’est au sein même de leur commerce ! Il a l’excellente idée de vouloir mettre au point un

système tout à fait légal, système auquel nous pourrions donner le surnom de… « Photos Matons » ! Non, non, pas les « matons » comme les gardiens de prison, mais « matons »  du verbe « mater », c’est-à-dire « regarder sans être vu » !

EX-CEL-LEN-TE I-DÉE ! Puisque, en effet, cette idée entend légaliser la publication de photos de voleurs pratiquant au sein même des commerces. Des voleurs qui profitent de l’interdiction qui est faite à chacun d’entre nous de publier la photo de quiconque sans son autorisation et encore moins d’un voleur s’il n’a pas été condamné !
D’ailleurs, s’il est une « affirmation » qui m’irrite, c’est bien celle qu’opposent systématiquement -car ils ont la loi pour eux- les défenseurs « aveugles » de « nos malheureux petits délinquants » :
« Tant qu’une personne n’a pas été jugée, elle est considérée présumée innocente ! »

.


Avec un tel argument imparable (je prends volontairement un exemple extrême pour démontrer l’iniquité d’une telle affirmation bien qu’elle soit imposée par la loi tout comme une autre impossibilité de la loi qui nous gouverne : « nul n’est censé ignorer la loi » alors que personne ne peut connaître parfaitement toute notre législation à la virgule près lorsqu’une virgule peut changer le sens d’une phrase!) 
… donc avec cet argument, si un jour, lors d’un évènement si important qu’il serait diffusé en direct sur toute la planète, donc passant sur quasiment toutes les télés du monde… Si donc un jour, un homme à visage découvert tuait un chef d’État devant des milliards de paires d’yeux, cet homme, bien que parfaitement identifié, serait arrêté nous serions obligés d’utiliser, en ce qui le concerne, cette expression « présumé innocent » !!!

.
Pour moi, des gens qui volent alors que nous pouvons les reconnaître parfaitement sur l’enregistrement d’un système de surveillance, il serait normal que le commerçant puisse les dénoncer en rendant ces enregistrements publics. Et non attendre 1, 5 ou 10 ans -et que le commerçant ait mis la clef sous la porte, ruiné par x vols- qu’un juge, enfin opérationnel, lui trouve des excuses « légales » pour « réinsérer » ce malheureux « multi récidiviste » dans notre société !
En attendant que la publication de la photo du visage d’un voleur soit autorisée -j’espère qu’une majorité de parlementaires l’accepteront-, ne serait-il pas possible aux commerçants d’afficher leurs photos mais avec un bandeau noir à hauteur des yeux ?. Ainsi, les «présumés innocents » ne pourraient être identifiés et, donc, le commerçant ne pourrait être poursuivi sauf que le coupable (oh, pardon, le présumé innocent), lui, « se » reconnaîtrait et, sachant que ce commerçant possède déjà des photos de lui, qu’il aurait peut-être même transmises sous le manteau aux commerçants se sa ville, ne prendra peut-être pas le risque de se retrouver face à lui ni même de revenir à des heures de fermeture puisque les locaux sont surveillés.
.

Une commerçante -que l’on a pu voir, elle, visage à découvert, ce mercredi dans le JT de France2/13h- a eu l’excellente idée de mettre les photos non à l’extérieur mais sur les étagères où ces individus ont dérobé des produits avec cet argument : « Ainsi, s’ils reviennent, ils verront leurs photos et hésiteront peut-être à renouveler leur vol… »

.

C’est suite à une campagne du collectif « Ras le vol », que le député de l’Ain Romain Daubié a décidé de proposer la légalisation de l’affichage des (innocents) voleurs.
Comme le rappelle Ouest-France du 20 mars 2024, « Afficher la photo d’un voleur sur sa vitrine ou les réseaux sociaux, peut aujourd’hui coûter cher à un commerçant. La pratique (dite en Angleterre, « nommer et couvrir de honte » ou, en France, « balance ton voleur») est illégale, le contrevenant s’expose à une peine de 45.000€ d’amende et d’un an de prison, pour atteinte à la vie privée. C’est l’article 226-1 du Code pénal. »
Le député entend donner la possibilité aux commerçants de se défendre « pour enrayer la hausse des vols à la roulette. »
« Une légalisation que réclame le collectif « Ras le vol »

(https://www.facebook.com/raslevolfrance/) créé il y a un an par des commerçants excédés des vols à l’étalage et dont la pétition 
pour la suppression du délit de diffusion des visages des voleurs, lancée en 2023, a recueilli à ce jour 7.200 signatures.

.

C‘est un Picard, Jérôme Jean, patron, à Amiens, de la boutique Derby, qui, en tant que président de Ras le vol, a alerté le député ayant déposé en janvier dernier cette proposition de loi.
Le parlementaire « estime que cela permettra de responsabiliser les auteurs de faits et que cela aura un effet dissuasif sur la récidive. Il propose de modifier le Code pénal pour rendre automatique le consentement (à la diffusion de leur image) des clients des commerces ayant recours à la vidéoprotection.»

En clair, dès qu’un client entrera dans un commerce signalant, dès son entrée, que ses locaux sont équipés d’une vidéo-surveillance et que les enregistrements de ses vidéos pourront servir à en extraire des images, celles-ci pourront être légalement diffusées publiquement ! Et ce client ne pourra pas porter plainte pour utilisation publique de ces photos montrant son visage… Alors qu’actuellement les voleurs se servent de la loi pour renouveler leurs larcins.

.
Une nouvelle loi qui, dans ce cas, ira à l’encontre du sacro-saint argument que j’évoquais, argument utilisé par des (innocents) coupables : « Tant qu’on n’est pas jugé, on est considéré comme innocent. »
Et si cette loi « Romain Daubié » -souvent une loi prend le nom de son auteur- est votée, il ne pourra évidemment pas y avoir de jugement entre la commission d’un tel crime (commission perpétrée tel jour) et la diffusion de photos de ces… « stars locales » (elles, affichées dès le… lendemain des vols !). Avec une telle loi, les chiffres concernant de tels vols feront une chute vertigineuse !

De nos jours, les truands comptent sur le fait que leurs photos ne peuvent être rendues publiques… faute de jugement !
D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que je l’écris, les lois défendent plus les coupables que les victimes. Demandez aux parties civiles, souvent les familles de personnes tuées voire assassinées,
le poids qu’elles, parties civiles, pèsent face à l’accusé (présumé « innocent »… « …à tort » dans la grande majorité des cas). 
D’ailleurs, un ténor du barreau connu pour ne défendre que des « présumés innocents » et à qui un journaliste faisait remarquer le peu de droits accordés aux parties civiles, a répondu l’air faussement offusqué :

« Ah ! Mais… Monsieur, si maintenant il faut tenir compte, en plus, de l’émotion des familles des victimes, où allons-nous… »
Jacques MARTINEZ, journaliste, 
à RTL, de stagiaire à chef d’édition des informations de nuit (1967-2001), pigiste à l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 639 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. A quoi bon que la police les arrête, puisque la justice les relâchera aussitôt ?
    Ma tante a eu un collier volé par une Algérienne, chaine en platine et croix en diamants, un souvenir de son mari, mort trop jeune.
    Le gendarme lui a déclaré : ” ne vous attendez pas à retrouver votre bijou”.
    Le gros flemmard avait le nom et l’adresse donnés par l’ADMR, mais il n’a pas bougé son gros cul.
    –Cette femme n’en était probablement pas à son coup d’essai, une perquisition à son domicile aurait permis de retrouver le bijou et sans doute d’autres objets de larcins.
    Toutes ces nouvelles racailles qui pullulent en ce moment savent pertinemment qu’elles ne risquent rien en France.

  2. Je propose que la police fasse son boulot, càd les arrêter, puis, que la justice fasse son travail, càd les inculper, puis enfin que les polichinelles interviennent , en les faisant expulser aussitôt dans leur pays d’origine.
    Ce sont la plupart du temps des roms, des albanais, des migres de deuxième ou troisième génération.
    Encore une fois, une mesurette qui ne règlera pas le problème, présentée par un modem, pas étonnant.

  3. Rien de surprenant avec nos facs de droit inculquant dans les cervelles un dogmatisme parfaitement imbécile dans de nombreux cas. C’est ainsi que dès le début d’un grand procès pour une très grosse entreprise, la défense a fait valoir un vice de forme car une feuille du dossier n’était pas réglementaire (il manque une signature, un tampon, une date, le juge n’ayant pas assez de moyens pour tout vérifier). D’où un non lieu car c’est la totalité du dossier qui est annulé, même s’il y a des milliers de pages d’accusation. La logique et la justice bien comprises devraient seulement retirer cette seule page du dossier. Notre fausse justice transforme les vrais coupables en faux innocents et nos parlementaires en profitent de temps en temps.

    • En plus de ces vices de forme annulant un procès existent aussi les annulations pour erreurs de procédure lors de l’arrestation d’un criminel. Dès l’arrestation, le criminel ordonne d’appeler son avocat et celui-ci accourt pour vérifier les conditions de l’arrestation. Il appelle le juge en lui signalant un minuscule détail qui n’a pas été appliqué et le juge accourt à son tour et après vérification, ordonne la libération immédiate du grand criminel … Alors que la logique voudrait que lorsqu’on tient un criminel arrêté en flagrant délit, on le garde en sanctionnant éventuellement le policier qui n’a pas respecté totalement la procédure d’arrestation. A l’étranger, on dit que la France est dans une république bananière … (il est vrai qu’avec un prof comme la Sardine du Ruisseau, nos magistrats sont bien formés avec une logique irréprochable).

  4. Il est quand même extraordinaire de penser que la loi devrait être un simple outil au service des hommes, précisant le simple bon sens, alors que dans nombre des cas, elle est c à l’opposé exact du simple bon sens animal, et objet de culte et de fétichisation en soi.
    “C’est la loi, on ne peut rien faire….”
    L’exemple le plus caricatural et le plus révoltant est bien sûr les squatters qui deviennent de fait propriétaire.
    Droite-gauche, depuis le temps pet les promesses que ça dure, il faut être idiot pour ne pas comprendre que c’est parfaitement voulu par les pouvoirs.
    A usage du petit peuple car eux, bien sûr ne risquent rien de la sorte.
    Il en cuirait aux squatters, et ils savent très bien à qui ils s’attaquent.
    C’est un aspect particulièrement ignoble de l’ethnocide dont le (petit) peuple d’origine est victime par la volonté de ses dirigeants.

    • Entièrement d’accord avec vous, Jean-Marc. Droite ou gauche, ces fumiers se moquent de nous. Les faits sur lesquels vous attirez l’attention sont réellement d’une abjecte ignominie.

  5. SOUTENONS CONCRETEMENT l’initiative du député Romain Daubié (peu importe son parti pollitique) :
    IMPRIMER le présent article et l’ENVOYER par La Poste au député Romain Daubié dont on trouve l’adresse postale au choix sur
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/deputes/PA793122
    https://www.jassansriottier.fr/vie-municipale/les-elus/les-parlementaires/
    https://www.alexia.fr/avocat-448629/romain-avocat-lyon-daubie.htm
    Pour imprimer l’article, https://www.printfriendly.com/p/g/fFffCR
    Choisir taille de texte 120% et taille d’images 75%
    Cliquer sur les icônes et chiffres “parasites” en fin d’article pour les effacer puis sur PDF, choisir Taille de la page A4, télécharger la version PDF en 4 pages et l’imprimer en 2 feuilles recto-verso, 1-2 et 3-4.
    En haut de la page 2, encadrer de rouge “EX-CEL-LEN-TE I-DÉE” et rajouter au dessus “que j’approuve à 100% !” suivi de votre prénom et ville.
    Mettre les feuilles dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

  6. Les Français aujourd’hui ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour assurer leur sécurité. Avec un gouvernement totalement impuissant – volontairement impuissant – qui laisse la France devenir une jungle où les assassins, prédateurs, violeurs, voleurs, dealers s’en donnent à cœur joie, sans crainte de la police et encore moins de la justice, avec une “justice” gauchiste puis macroniste représentée par des protecteurs des malfrats et des terroristes, il n’y a pas d’autres solutions que celle-là qui n’est pas bien méchante, en tous cas non violente.

  7. Roulette … roulotte … tant que ça roule ! Gaffe à la crevaison …

  8. J’ai connu des présumés innocents, qui n’étaient ni présumés ni innocents. Le droit de leur faire goûter à quelques pruneaux devrait être reconnu.

      • Ah, oui, se faire tirer dessus avant de pouvoir riposter, la légitime défense version la Justice français. Une racaille se fait descendre, c’est l’émeute dans la rue, dans les JT. Une personne honnête se fait assassiner en respectant ces règles absurdes, tout le monde trouve cela normal. Une belle société, où tous les jours les Français se font poignarder, les Françaises violées puis achevées. Si le droit à la légitime défense de ses biens, de son intégrité physique était reconnu, nous vivrions en paix. Maintenant si vous préférez la société actuelle, vous allez être comblé. De plus en plus.

        • C’est le troll habituel, Argo.
          Il fait toujours mes mêmes exactes fautes (je ne développe pas volontairement). Observez les attentivement.
          Et toujours le même fond à but démoralisateur, en bon troll tâcheron.

          La bonne loi de la défense légitime est la suisse, que défend Zemmour.

Les commentaires sont fermés.