On touche le fond : un ancien lycée parisien réquisitionné par la Région pour la prière du Ramadan !

Avez-vous déjà vu, dans notre histoire, des bâtiments publics, des anciens lycées réquisitionnés pour des communions, des baptêmes ? Si des gens veulent fêter le ramadan en nombre, ils font comme nous pour des communions et autres fêtes privées, ils louent, à leurs frais, des salles, des châteaux… bref des biens privés.

Mais quand il s’agit d’islam, en France, c’est carrément la puissance publique, qui organise pour des privés leurs fêtes religieuses ! Impensable, incroyable. Voltaire, sors de ta tombe ! Petit père Combes, reviens !

C’est donc la Préfecture de Paris qui a réquisitionné notre ancien lycée  et oblige la région à le mettre à disposition d’une association cultuelle! Et pour quoi ? Parce qu’il n’y aurait pas assez de mosquées !

 Peuvent pas prier chez eux les musulmans ? Peuvent pas louer à leurs frais une salle privée ? C’est la preuve par neuf de la conquête musulmane et si c’était la seule… Ben non un de nos anciens lycées, rien que ça ! Et un monument historique, l’ancien lycée Brassaï, rue Quinault, dans le XVe arrondissement de Paris, qui était le seul établissement public professionnel dédié à l’apprentissage des arts de la photographie et de l’image dans la capitale. Fermé depuis septembre, et mis à la disposition d’une association musulmane pour l’exercice du culte musulman. De quoi avoir la nausée. 

C’est encore un coup de Darmanin le dhimmi, puisque c’est un arrêté préfectoral qui a réquisitionné auprès de la Région d’Île de France ces locaux pour l’exercice du culte musulman durant la période du ramadan. La Région avait, paraît-il, d’autres idées et visées pour utiliser ce bel établissement, mais l’islam d’abord. Je ne sais quels étaient les projets de Pécresse mais je me méfie autant d’elle que d’Hidalgo, l’une comme l’autre sont capables de réquisitionner d’anciens lycées pour y abriter des migrants. D’ailleurs des associations bien intentionnées militent pour que l’ancien lycée devienne un hôtel à migrants…

Pendant ce temps les nôtres meurent de froid et de faim dans la rue. Il faut dire qu’il y a plus d’associations vivant de l’argent du contribuable pour aider les immigrés que pour aider les Français à la rue…

https://www.lindependant.fr/2024/03/15/pyrenees-orientales-un-homme-qui-vivait-dans-sa-voiture-meurt-sur-un-parking-11828214.php

https://www.tf1info.fr/societe/un-homme-sdf-retrouve-mort-de-froid-dans-un-abri-de-fortune-dans-le-val-d-oise-2282546.html

https://actu.fr/societe/624-sdf-morts-dans-la-rue-en-2022-pourquoi-on-n-arrive-pas-a-enrayer-ce-fleau_60564490.html

Il n’y aurait, paraît-il, pas assez de mosquées sur Paris (et de plus en plus de musulmans, entre natalité et immigration, forcément)

Y a-t-il une prescription religieuse qui oblige les musulmans à se réunir en troupeaux entiers pour faire ramadan ?

Mais la bonté du dhimmi français ne s’arrête pas là. En plus des locaux, les musulmans auront droit à nos soldats pour leur sécurité, des fois qu’un fanatique les menace !

Ces « sécurisations renforcées aux horaires de présence et d’affluence » sont « établies en lien avec les responsables des lieux de culte et impliquent des effectifs de la préfecture de police ainsi que des militaires de la force Sentinelle. “C’est gratuit, c’est l’Etat qui paye”…

Et puis, après tout, cette offrande aux musulmans est habillée de toutes les excuses, si on ne fait pas ça, ils vont faire des prières sur la voie publique, c’est pas bien… Il vaut mieux entendre ça que d’être sourd. Si j’arrivais dans une rue parisienne avec 250 quidams et que nous l’occupions corps et cris pendant 3 heures pour, par exemple, les anniversaires de la loi de 1905 ou du 14 juillet, je ne crois pas que Darmanin serait gêné de nous faire embarquer et mettre en garde à vue. Mais on n’est pas musulmans. Et entre l’intérêt électoral de Macron et la volonté de nos élus d’imposer peu à peu l’islam comme religion, modèle, loi pour tous ils ont choisi. Forcément, cela accélère la destruction de la France.

 Voir l’article du Parisien

 

 776 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Cela prouve que leur nombre devient exponentiel, conformément aux vœux de Minus.
    Ecoutez le discours de ZEMMOUR, cela vous remontera le moral.
    Enfin, pas sûr, car il n’a aucune chance d’être élu, mais il a le mérite d’exister.
    https://www.youtube.com/watch?v=PXgelYxOp94

  2. S’il fallait réaliser une série qui décrirait la réalité brute de la France sous Macron, ainsi que ce qui se passe en coulisses; il y aurait de la matière infinie pour faire plusieurs saisons de plusieurs épisodes.

  3. L’ISLAM EST UNE SECTE !! PAS UNE RELIGION.

    ALLEZ LIRE CE QUI LES DIFFÈRE SUR LE SITE DE : MIVILUDE

    • Bonjour,

      Ce n’est certainement pas une religion : nous sommes trompés par la notion de “religion” que nous avons en terres chrétiennes.

      Définir l’islam comme une “secte”,cependant, je trouve que c’est passer à côté de l’essence de l’islam.

      Après tout Renan disait que “le Christianisme est une secte qui a réussi” …

      La vraie nature de l’islam est d’être en fait, principalement, un projet politique, de nature totalitaire, de conquête du Monde.

      Et une fois dominant, dans un pays donné, un terrible système de contrôle social …

      Ce qui n’est pas du tout le projet du Christianisme et pas (ou plus) , car l’Eglise a été parfois souvent infidéle à ce projet, la situation dans les pays d’héritage chrétien.

  4. Moussa agit toujours en faveur de sa communauté. Macron l’a mis là pour ça et , lui- meme , est entré en politique pour ça. Ça s’appelle l’entrisme, cher aux frères musulmans

    • Cesser de répéter ce que l’on vous raconte et réfléchissez par vous-même. Poutine n’est pas un danger pour la France. Le vrai danger c’est macron et sa clique.

      • Vous n’avez pas compris mon propos qui visait les médias. Poutine n’a jamais voulu s’en prendre ni à l’Europe ni à la France. C’est une invention des politiques pour effacer les ardoises.

  5. Si il n’y a pas assez de mosquées c’est qu’ils sont beaucoup trop nombreux. Retour au bercail, dehors.

Les commentaires sont fermés.