Deux frères chrétiens pakistanais kidnappés et torturés pour qu’ils se “convertissent” à l’islam

►Des frères chrétiens torturés pour qu’ils récitent la Shahada

Azam Masih, 39 ans, tailleur, et son frère Nadeem Masih, 41 ans, ont été frappés à plusieurs reprises avec des barres de fer et menacés de mort par leurs deux ravisseurs s’ils n’obtempéraient pas.

Blessés et affaiblis, les frères ont été contraints de réciter le credo islamique de la shahada, ce qui est considéré par les musulmans comme une conversion à l’islam.

Les marques de coups de barres de fer.

Azam et Nadeem ont été libérés, mais leurs ravisseurs les ont menacés de les tuer, ainsi que leurs familles, s’ils dénonçaient leur calvaire, qui s’est déroulé le 22 janvier 2024.

Les frères, qui ont été soignés à l’hôpital pour leurs nombreuses blessures, ont ensuite porté plainte auprès de la police.

La police a arrêté deux musulmans, Naseem Shah et Sunny Shah, et les a inculpés de cinq délits, dont enlèvement, vol avec intention de blesser ou de tuer, et haine religieuse. Les deux hommes ont un casier judiciaire et ont été impliqués dans des incidents antérieurs d’incitation à la haine contre les chrétiens.

L’enlèvement dans le district de Sialkot a choqué et suscité la peur au sein de la communauté chrétienne minoritaire de la région. Azam et Nadeem se cachent désormais avec leurs familles.

Certains musulmans estiment que la simple récitation de la shahada (ou kalma en ourdou) suffit à convertir un non-musulman à l’islam, même s’il n’y croit pas et quelles que soient les circonstances qui entourent la “conversion”.

Une fois qu’une personne est devenue musulmane, elle est considérée comme apostate si elle retourne à sa religion d’origine.

Selon la loi islamique, l’apostasie est passible de la peine de mort, de l’emprisonnement ou de la confiscation des biens.

Les tentatives de conversion forcée d’hommes ou de garçons chrétiens à l’islam sont rares au Pakistan. Toutefois, les filles et les jeunes femmes chrétiennes et hindoues sont fréquemment enlevées et forcées de se “convertir” à l’islam avant d’être contraintes d’épouser un musulman. Ces “conversions” sont souvent commises sous la menace de violences pour les victimes et leurs familles, mais les autorités interviennent rarement.

https://bitterwinter.org/pakistan-two-christian-brothers-beaten-with-iron-rods-and-forcibly-converted-to-islam/

https://www.barnabasaid.org/us/news/pakistani-christian-brothers-tortured-into-reciting-islamic-creed/

►Gambie : un imam mène le combat pour que les mutilations génitales féminines redeviennent légales

 

Pour l”imam Abdoulie Fatty, l’excision est “une pratique vertueuse dans l’islam”.

L’Unicef indiquait dans un rapport en 2021 que 76% des Gambiennes de 15 à 49 ans avaient subi des mutilations génitales et 75% des Gambiennes de 15 à 19 ans.

APA News

Lundi, l’imam Fatty a conduit un groupe d’autres religieux et quelques écolières voilées dans les entrailles de l’assemblée nationale à Banjul, alors que le projet de loi défendu par un député était présenté à l’assemblée et soumis à un débat.

La pratique de l’excision a été criminalisée en Gambie en 2015, date à laquelle le président Jammeh l’a décrite comme un moment décisif faisant entrer son pays de plain-pied dans le XXIe siècle, où de telles tendances, qui marquent les femmes et les filles pour la vie, n’ont pas leur place dans l’avenir.

Cependant, neuf ans après l’interdiction, la législation contre ces mutilations est  menacée par une campagne inflexible menée principalement par des érudits religieux et des gardiens de la tradition pour la voir revenir.

Les religieux ont poussé leur campagne un peu plus loin, en payant les amendes des personnes pratiquant les mutilations, poursuivies et reconnues coupables d’avoir enfreint la loi anti-mutilations, et en utilisant les Écritures pour justifier la pratique comme étant vertueuse dans l’islam…..

Royaume-Uni :  une sauvage pro-Hamas peint à la bombe et lacère le tableau historique de Lord Balfour à l’université de Cambridge

Une militante du groupe Palestine Action [En France, l’association n’est toujours pas dissoute par Darmanin !] a lacéré ce vendredi 8 mars à l’université de Cambridge un portrait de Lord Arthur Balfour, ancien secrétaire d’Etat britannique aux Affaires étrangères, auteur en 1917 d’une déclaration exprimant le soutien du Royaume-Uni à l’établissement d’un «foyer national pour le peuple juif». Ces sauvages remplis de haine veulent voir Israël détruit et un nouveau génocide des Juifs.

►Les enseignants de l’UNRWA [écoles de l’ONU] ont décrit les femmes capturées comme des “sabaya” [captives sexuelles] et des « juments »

Les Forces israéliennes ont choisi de publier les enregistrements des enseignants de l’UNRWA qui ont participé au massacre du Hamas le 7 octobre afin de “rappeler” au monde qu’il ne doit pas oublier.

Le massacre commis par le Hamas le 7 octobre est le massacre le plus documenté de l’histoire. Les terroristes du Hamas ont filmé leur propre cruauté. Au fil du temps, de plus en plus de témoignages sont révélés, de plus en plus de détails arrivent chaque jour.

On peut entendre comment les terroristes sont entrés sur le territoire israélien, ont participé au massacre et à la terreur, et ont capturé la ‘sabaya'”.

Le terme “sabaya” utilisé par cet employé de l’UNRWA est un terme arabe qui signifie “femme captive”, qui est la propriété de son ravisseur.

‘Sabaya‘ est exactement le même mot utilisé par Daesh pour décrire les femmes Yazidi qu’ils ont capturées et auxquelles ils ont fait subir des choses horribles.

Dans la conversation, le terroriste sur l’enregistrement décrit une femme comme une belle jument. Le 7 octobre, le Hamas a traité des jeunes femmes avec cruauté et brutalité, les a enlevées de leurs maisons et les a traitées comme des animaux.

https://www.israelnationalnews.com/news/386222

 Israel National News

La citation de la semaine…

Source

Expulsion de Salwan Momika : l’Europe doit défendre la liberté d’expression pas les lois sur le blasphème !

Si Salwan Momika est contraint de retourner en Irak, il sera presque certainement tué.

La Suède a ordonné l’expulsion de Salwan Momika, un militant irakien pour la liberté qui a brûlé le Coran pour protester contre l’islamisation et pour défendre la liberté d’expression.

Sera-t-il entendu ?

Vendredi, il écrivait : “Mon extradition vers l’Irak signifie que la Suède participera à mon exécution et que ce sera le tour du reste de ceux qui s’opposent à l’islamisation de l’Occident.”

L’Organisation de coopération islamique (OCI), composée de 56 pays (plus l’Autorité palestinienne), veut que la Suède, et l’Occident en général  abandonnent la liberté d’expression et adopte des restrictions sur le blasphème selon la charia. Reuters 

Salwan Momika est en grand danger, tout comme la liberté d’expression.

 405,258 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. face au déclin cognitif islamo-fascisto-communiste, il faut lire des livres comme “Nihilisme et politique” de Léo Strauss, ou “Foi et Raison” de Jean-Paul II (même si on n’est pas croyant)… pour s’armer intellectuellement face au mal de ce siècle.

  2. La Suède est tombée bien bas.
    Depuis qu’elle est entrée dans l’OTAN, elle se plie à la loi islamique.
    Que de bouleversements vers la régression pour ce petit pays qui était en avance en Europe pour la liberté et le droit des femmes.

  3. Pour l”imam Abdoulie Fatty, ——————————
    Patriote, je vous prie de bien vouloir modérer vos propos qui sont inacceptables et nous mèneraient droit dans le mur. Si vous persistez, je serais contraint de vous mettre sur liste noire. Merci et bonne journée. – Gamma modérateur -.

  4. l islam c est le 4éme Reich c est pire que le nazisme , le communisme , le Bolchevisme ,le fascisme ,le marxisme et le gauchisme aussi

  5. En considérant la femme comme ils les considèrent ces sous-hommes ne respectent même pas leur mère.

  6. Ces musulmans qui se disent pacifiques et tolérants ne savent que tuer et commettre des atrocités dignes des nazis.

    • des écrivains comme Boualem Sansal ont montré le lien très profond entre islam et nazisme… le fanatisme musulman, basé sur la négation du Logos et le culte de l’arbitraire coranique, a été décrypté par de nombreux penseurs Manuel II Paléologue (empereur byzantin), ou plus proche de nous Voltaire ou Heinrich Heine…

Les commentaires sont fermés.