Pour Trump, c’est le grand Chelem ! Il remporte toutes les primaires !

Cela ne convainc pourtant pas les mauvais coucheurs, traduisez les anti-trump primaires, il y en a hélas dans le camp républicain, sinon la victoire de Trump aurait été claire et totale la dernière fois, malgré la triche.

Mais il faut dire que, ici comme ailleurs,  le politiquement correct et les journaleux aux ordres du système sont très forts et font un travail de géant pour nazifier tout ce qui n’est ni mondialiste ni wokiste ni immigrationniste.

Il est terrible de se dire que nous sommes en but non pas à la folie d’un seul homme mais à un complot entre nombre de dirigeants  occidentaux ayant décidé d’abattre sur ce qui fut le monde libre les ciseaux d’Anastasie, les geôles de la Sibérie de l’ex-URSS et les tricheries des dictatures pourries africaines.

Donald Trump, qui a enchaîné deux nouvelles victoires dans le Missouri et le Michigan, compte plier le match contre Nikki Haley le 5 mars lors du « Super Tuesday ».

Donald Trump a gagné le 2 mars les élections internes du Parti républicain dans deux nouveaux Etats américains, le Missouri et le Michigan, selon les médias, se rapprochant un peu plus de l’investiture pour la présidentielle de novembre.

Dans le Missouri, le milliardaire républicain a écrasé sa rivale Nikki Haley en remportant tous les caucus organisés dans l’Etat, selon le New York Times. Et dans le Michigan, Trump a raflé les 39 délégués élus lors d’un caucus rassemblant quelque 2 000 militants, a rapporté CNN. Plus tôt dans la semaine, l’ancien président avait déjà remporté les 16 délégués restants du Michigan, désignés au cours d’une élection primaire.

Les Républicains d’un troisième Etat, l’Idaho, ont également voté le 2 mars pour désigner leur candidat mais le résultat n’a pas été immédiatement proclamé.

Les scrutins organisés dans le Missouri, le Michigan et l’Idaho étaient des élections internes hybrides avec des règles différentes, reflétant dans certains cas des dissensions et des tensions malgré l’influence de Donald Trump.

L’ancien président a remporté toutes les primaires organisées jusqu’à présent. Ses nouvelles victoires de samedi interviennent à trois jours du « Super Tuesday » du 5 mars, rendez-vous crucial au cours duquel 15 Etats organisent simultanément leurs primaires démocrates et républicaines. Le président démocrate Joe Biden et Donald Trump sont quasiment assurés d’être investis par leur parti respectif.

Cela suffira-t-il face à Biden ?

«Donald Trump a un problème, qu’il veuille l’admettre ou non», a alerté sa rivale Nikki Haley dans un communiqué après avoir perdu dans le Michigan. «40% des électeurs républicains ne veulent plus rien avoir à faire avec lui et il ne fait absolument rien pour les inclure dans son groupe de plus en plus exclusif», a-t-elle affirmé. L’enjeu prochain sera selon les détracteurs de Trump la conquête des électeurs plus centristes et indépendants, afin de garantir une victoire contre Joe Biden.

Pour Bill Kristol, figure de la mouvance néoconservatrice et critique féroce de Donald Trump, le calcul est simple: si l’ancien président parvient à reconquérir les deux tiers des partisans de Nikki Haley après sa nomination, il finirait probablement par obtenir environ 92% de soutien chez les républicains — soit à peu près son score de 2020. «Cela a suffi pour élire Biden, de justesse », a-t-il estimé lors d’une interview à The Bulwark.

Le camp Trump balaie ces arguments d’un revers de main, pointant vers des sondages selon lesquels le président sortant Joe Biden est aussi très mal perçu par les électeurs indépendants.

 657 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Si Trump est élu alors il y va y avoir du changement et tous ceux qui dans l’UE ont joué le jeu de la CIA et récité du Mackensy cela va étre très difficile pour eux !ils vont tout faire pour le supprimer comme Kennedy !

  2. On va croiser les doigts pour une victoire de TRUMP.
    Cela changerait la donne internationale, et les comploteurs va-t-en guerre européens, se retrouveront le bec dans l’eau.
    C’est qui , qui fulminera le plus ?
    Le petit clown qui transforme tout ce qu’il touche en m…

  3. Le “politiquement correct”est une sorte de dictature imposée.On.ne peut plus juger par “démocrate” ou “républicain” :les démocrates sont devenus gauchistes,ce ne sont plus les mêmes que ceux des années 1960 à la Maison Blanche.L’ancien Président Trump est le seul espoir de changer la situation aux USA ,ce qui pourrait influencer l’Europe (pas celle de la hyène) et la FRANCE ……….Ce qui prouverait que les USA sont un vrai pays LIBRE……

Les commentaires sont fermés.